Michelle Guianvarc’h, Entrez dans la danse

La bibliothèque était silencieuse.

Chacun attendait, en feuilletant distraitement, qui un album, qui l’une des dernières parutions, le moment où Quichottine ferait son apparition.

Finalement, elle était plutôt rigolote malgré les moments où elle redressait un peu ses lunettes pour faire plus « sérieux », plus « savant ».

Ils l’aimaient bien, même s’ils ne la comprenaient pas toujours. Il faut dire qu’il fallait la suivre ! On ne savait jamais ce qu’elle sortirait de son chapeau… plutôt de la passoire dont Koulou l’avait un jour affublée. Depuis le 5 juillet 2007, elle ne la quittait plus, et l’on disait qu’elle ne l’ôtait même pas pour dormir.

Réalité ou fiction ? Nul ne se risquait à détromper ceux qui l’affirmaient plus ou moins à mots couverts.

Quichottine sans sa passoire, ce serait comme un baba sans rhum… Autre chose en fait. Le gâteau serait-il aussi bon ?

Seuls les Doux Rêveurs de Quichottinie savaient qu’elle se promenait parmi eux, sur son petit nuage, coiffée d’un chapeau rond d’où s’échappaient de longues mèches brunes. C’est ainsi que l’avait imaginée Marlène et c’est ainsi qu’elle rêvait lorsqu’elle s’installait dans l’embrasure de sa fenêtre pour y lire, à l’abri d’un immense rideau de velours qui avait la particularité de changer de couleur selon ses états d’âme.

Un immense « Oh ! » se fit soudain entendre.

C’était Azalaïs qui, rôdant près du rideau, venait de le voir se parer de tant de couleurs que même la palette du lutin vert ne suffirait à le décrire ou le copier.

Bien sûr, tout le monde approcha, contemplant le velours qui prenait ainsi des allures de brocard.

– Quichottine ? Tu es là ? Murmura dans un souffle le lutin arc-en-ciel qui, ce jour-là, avait décidé de lui rendre visite et qui, en l’attendant, devisait allègrement avec son ami le lutin bleu.

De toute sa vie de lutin jardinier, il n’avait jamais assisté à pareille transformation.

Le rideau s’écarta (comme s’écartent les soldats de garde à la porte de la salle du conseil, vivement mais avec dignité, pour laisser passer dans un sens ou un autre le premier ministre et les membres du gouvernement) et se figea dans ses plis, au garde-à-vous.

Quichottine parut, un livre à la main.

– Toi !

(Quichottine avait apostrophé Azalaïs qui se demanda aussitôt quelle bêtise elle avait faite pour mériter cette interpellation plus que cavalière.)

– Moi ?

– Oui, toi ! Ici ! Tout de suite ! Et pas demain !

Tous les visiteurs se pressaient autour d’elles. Que se passait-il ? C’était une grande première ! Quichottine en oubliait les bons usages, et quelques-uns commençaient à rédiger l’article qu’ils proposeraient aux journaux du soir…

« Meurtre à la bibliothèque obéienne« … Serait-ce le bon titre ?

« Amies ou rivales ? Règlement de compte chez Quichottine« … (Des sourires goguenards apparurent sur quelques visages peu connus… Certains feraient bien feu de ce bois-là. Avec quelques aménagements que personne ne contredirait, ça ferait une belle « Une » pour les journaux à sensations.)

– Pardon. Assieds-toi là.

(Quichottine venait sans doute de réaliser qu’elles n’étaient pas seules et que tout cela prêtait à confusion.)

– Là ?

La voix d’Azalaïs n’était plus que murmure… Mais son esprit était en ébullition. Que se passait-il donc par ici ? La bibliothécaire venait de lui avancer l’immense fauteuil bleu, son préféré, celui où elle rêvait le plus souvent, lorsqu’elle était tranquille, seule, à la nuit tombée.

– Mais oui, là ! T’en fais pas, Il ne va pas te manger, je lui ai fait la leçon.

Azalaïs, les yeux écarquillés, vit le fauteuil bleu lui sourire, rassurant. Pourtant elle n’osait pas. C’était, malgré tout, LE fauteuil de Quichottine.

– Allez ! Ne te fais pas prier ! J’attends, j’ai des choses importantes à te dire !

Azalaïs, de plus en plus étonnée, aperçut, sur l’un des accoudoirs, un groupe de souris de toutes les couleurs, assises en tailleur, autour d’une souris verte. Sur l’autre accoudoir, un grand chat noir au regard malicieux la regardait.

– Mais… Mais… Que font-ils là ?

– Ah ! Enfin ! Il était temps que tu les voies ! Ils attendaient que tu arrives pour rentrer dans ton livre. Ils ne voulaient pas y rester enfermés, cachés… Et, tu vois, je suis bien d’accord avec eux !

– À quel sujet ?

– Au sujet de ton livre, voyons ! Tu n’as pas honte de l’avoir abandonné sur une étagère, ainsi, sans rien m’en dire ? Heureusement qu’il y a, dans ma bande de lutins, le malappris qui s’amuse à mettre des coquilles ici ou là dans mes commentaires et nos messages en général. Il m’a apporté ton livre et je l’ai lu.

– Ah…

Quichottine regardait Azalaïs, comme elle l’avait fait depuis la première fois, la toute première fois où elles s’étaient rencontrées dans les allées de la Bibliothèque. Ce jour-là, elle l’avait revêtue d’un habit de troubadour, lui avait donné la voix chaude et les accents de ceux qui, autrefois, allaient de château en château, récitant des poèmes, racontant des histoires, chantant des complaintes grâce auxquelles les dames qui les écoutaient se sentaient soudain belles et désirables, même si elles étaient sages et fidèles à l’époux qu’elles n’avaient pas eu l’heur de choisir.

Dans ce livre-là, Azalaïs avait mis autre chose…

C’était un conte, un vrai, un conte comme ceux que Quichottine – dans une autre vie où elle avait été « maîtresse » – racontait parfois à ses élèves tout en les modifiant à son gré.

De celui-ci, elle n’aurait rien changé. Les illustrations en noir et blanc l’avait émue. C’est vrai qu’Azalaïs savait tout faire.

Elle avait aimé, elle était entrée dans la danse que l’auteur proposait, une danse où le chat de la Mère Michel se mettait en quête de la souris verte et rencontrait une souris… bleue.

Ceux et celles qui l’ont lue vous le diront sans doute, c’est un conte, une histoire où se retrouvent les comptines et chansons de notre enfance, où de petites souris de toutes les couleurs aident un chat rappeur à réaliser le rêve de sa vie.

Et moi, moi qui suis grand-maman aujourd’hui, moi qui ai lu bien des contes, bien des histoires pour petits et grands, je peux vous le confier, ce livre-là, je suis heureuse de pouvoir
le mettre parmi mes livres lus.

Merci, Azalaïs.

Pour lire la quatrième de couverture :

http://www.thebookedition.com/entrez-dans-la-danse-michelle-guianvarc-h-p-52215.html

Pour lire des extraits du livre, n’hésitez pas à suivre les liens sur le site, c’est ici :

http://www.thebookedition.com/viewer/index.php?keepThis=true&TB_iframe=true&height=450&width=750&oeuvres_id=52215

Entrez dans la danse, couverture

Michelle Guianvarc’h
Entrez dans la danse
TheBookEdition, 2010

Ne pas hésiter à rendre visite à l’auteur sur son blog  Marge ou grève

 

114 réponses à “Michelle Guianvarc’h, Entrez dans la danse

  1. je pars voir tous les liens que tu nous donnes bise quichottine

  2. Bondiou, quelle imagination……Sourires…. Bises de nous deux et belle et douce nuit…..

    • Un sourire pour toi… Je sais que ces histoires te plaisent… alors, je les écris aussi pour toi.

      Bises affectueuses à vous deux.

  3. J’aime beaucoup les illustrations. Elles sont simples mais efficaces !

  4. Bonsoir Quichottine, tout d’abord mes félicitations à la nouvelle Grand mère, et tous mes vœux au bébé. Et puis c’est formidable cet article pour Azalaïs, j’ai prévu d’acquérir son livre très bientôt, j’aime beaucoup ce qu’elle fait. Belle soirée à toi. 

    • Euh…

      Je suis navrée, Adamante, je me suis mal exprimée, ou j’aurais dû préciser. Je n’ai pas de nouveau bébé dans mon entourage. Mais, je ne suis plus de première jeunesse, et c’est ce que je voulais dire en parlant de mon état actuel de mère-grand’.

       

      J’ai beaucoup aimé son livre, j’espère qu’il te plaira.

      Passe une douce soirée. Merci pour ta présence.

  5. je suis sur qu’elle va aimer ton article…j’aime bien aller chez elle…et cela fait si longtemps…elle fait partie des meubles (ce n’est pas péjoratif…)

    besos

    tilk

  6. Entrons donc dans la danse et faisons une ronde tous ensemble.

    Bien sûr, tu peux m’emprunter le tag (qui ne m’appartient pas); je suis curieux de voir ce que tu en feras.

    Bonne fin de semaine. Réunion de parents pour moi demain. Bouh !

    • Merci, Philippe.

       

      … Je vais peut-être le transformer en un clin d’œil pour toi ?

      J’espère que ta réunion se sera bien passée. Courage !

  7. j’voudrai bien la chafouiller dans les graves, genre saxo mêlé gratte plutôt basse, ma voix à moi pour la conter cette choréraphie de Chat Noir.

    Mais, m’dame, m’dame, vous l’savez si bien dire mieux que moi.

     

    J’ai beaucoup aimé suivre toutes ces souris que les chats ne mangent pas, tiens! Ils ont tant d’autres choses à faire.

    Un petit régal.

     

     

  8. salut

    je lirais mieux demain matin

    là je suis crevé

    bonne soirée

  9. La souris verte est en goguette

    Le petit Chaperon rouge prépare l’omelette

    Hum… C’est la Série noire ?

    Loop

    Bonne chance !!!

  10. Génial, je pense que je vait l’acquérir pour mes petites cousines

    Amitiés, Flo

  11. Je suis allée lire les extraits, j’adore ce chat qui cache ses rêves sous ses airs de rappeur. Un beau billet Quichottine pour Azalaïs que je visite avec plaisir. Merci… Gros Bisous!        Et de belles félicitations à Azalaïs d’avoir pu réaliser ce rêve!

    • Merci, Snow. Je suis contente que tu aies pu prendre le temps de cette lecture. Ici, je ne dévoile rien, je crois que c’est important que chacun puisse le lire à sa façon.

       

      Passe une belle soirée. Je t’embrasse.

  12. Coucou rapide …
    Bonne fin de semaine ! Bisoux


    dom

  13. Je me demandais aussi ce qu’avait bien pu faire Azalaïs pour mériter ce traitement Tu nous mets l’eau à la bouche  :je vias aller  approfondir la question en ce qui concerne ce livre .

    Je connais un peu Azalaïs .

    Bisous (Je t’imagine  avec ta passoire sur la tête!)

     J’ai colorié Mijoty la jolie petite sorcière;elle gambadait dans les prés en essayant de se débarrasser de son vieux balai démodé.

    Mijoty rêvait d’un balai supersonique pour être partout à la fois , sauter de blog en blog  et  égayer nos journées .

     

    • Merci infiniment pour Mijoty !

      Je vais la ranger bientôt, là, j’ai pris beaucoup de retard.

       

      … et grand merci pour Azalaïs. C’est quelqu’un que j’apprécie énormément.

      Passe une belle soirée, Fanfan. Bisous.

  14. Je vais essayer de « rentrer dans la danse » même si j’ai le souffle court et plutôt les jambes en coton…..

     

    Bises de nous deux et belle journée Me la conteuse….

  15. Je l’attends (le livre) !

    Je ne te cache pas que je le garderai pour moi, même si je le prête à mes pitchouns et pitchounettes … 

     

    C’est une superbe mise en scène, Quichottine ! Bravo et merci, pour vous deux, Azalaïs et toi.

    Bises d’ici en Berry.

    • Merci, Midolu…

      Je ne voulais pas dévoiler le contenu du conte en en donnant d’autres extraits…

      Quand tu l’auras lu, tu me diras ?

       

      Bises à toi. Passe une belle soirée.

  16. Ce livre pour enfants a l’air bien intéressant, je suppose qu’on peut l’avoir seulement en le faisant venir sur son site? J’ai aussi visité son blogue, la chose qui m’a surprise c’est sa date de naissance le 1/12/1903 je suppose que c’est une erreur.

    • C’est une erreur… sans aucun doute. Elle n’est pas si âgée.

       

      On peut l’avoir par son intermédaire ou en le commandant chez l’éditeur… Je pense que ça marche aussi pour le Québec. Je ne sais pas.

  17. Super ton billet Quichottine, notre Azalaïs mérite d’être connue et ce livre pour enfant lui ressemble bien on ne peut que l’apprécier, bisous tout plein pour toi 🙂

    • Je suis ravie que tu sois d’accord avec moi, Joëlle.

      Merci !

       

      Passe une bonne soirée. Bisous tout plein pour toi aussi.

  18. Merci Quichottine pour ce partage , je vais suivre tes liens et me rendre chez elle .Bonne soirée, bisous Andrée

  19. Je reviens de chez Azalaïs. J’ai lu l’extrait de son livre. Voilà qui dépoussière « grave » les contes pour enfant ! J’aime beaucoup. Merci de nous l’avoir (re)présentée.

    • Comme tu dis… C’est pourquoi je vous ai laissé lire.

      J’ai beaucoup aimé.

       

      Merci à toi d’avoir suivi les liens.

  20. Mistigris

    coucou , bon je suis allée voir mais il doit y avoir une erreur dans la date de naissance???Mais c’est trés joli et j’aime les contes et les histoires, je reste dans un coin de ta bibliothèque et je lis, j’écoute, mais je serais plutôt cachée sous le fauteuil..rires……..MIAOUUUUUU!!!!!!!!!!!!

  21. Bien sûr, Quichottine, je t’en parlerai.

    C’est Azalaïs qui devrait me le faire parvenir. Alors, j’attends son retour et la disponibilité de son livre.

    Bisous de la nuit …

  22. Un bon week-end miss

    Amitiés, bisous, Flo

  23. Si un jour je suis grand-mère je serai ravie de lire ces jolis contes, comme ceux d’Azalaïs à mes petits-enfants… Bisous

  24. J’y vais de ce pas …

    Bon week-end ! Bisoux

    dom

  25. plaisir de voir de nouvelles lectures

    nouveaux tout chaud, des livres

    merci Quichottine

  26. Tu as le don de charmer qui t’écoute comme Azalais aussi d’ailleurs.

    Belle journée à vous deux.

  27. bonjour Quichottine : un article où on apprend beaucoup de choses, l’origine de la passoire (ça vaut bien un plat à barbe) et encore un lutin arc en ciel pour annoncer le retour du soleil.

    bonne semaine, très cordialement

    • Sourire… C’est vrai que tu ne connaissais pas mes premiers articles.

      Mais j’aime que tu sois là.

       

      Merci infiniment pour ta lecture.

       

      Bonne semaine à toi aussi, Pierre.

  28. je passe en vitesse… bon dimanche….. tout le monde a la grippe chez moi

  29. Un joli cadeau à faire un de ces jours à ma petite Julie…

  30. Ici c’est plein soleil. Passes un bon week end. Bisous

  31. salut

    c’est vraiment une histoire avec des souris de toutes les couleurs

    bonne soirée

    • Je t’assure que c’est vrai… Mais je dois dire qu’on entre vraiment très facilement dans l’histoire.

       

      Passe une bonne semaine, Tiot.

  32. Et voilà, j’ai lu les 15 pages autorisées … et il me tarde de lire la suite !!
    Merci pour ce joli cadeau Quichottine, après l’avoir lu, je l’offrirai à mes petits enfants et je crois bien que mes enfants le liront avec délice !!
    Ta bibliothèque a-t-elle retrouvé son calme ??
    Je t’embrasse tendrement, bon dimanche Quichottine !

    • Ma bibliothèque commence à retrouver ses allures habituelles… Ouf !

      J’avais envie de retrouver mes étagères bien rangées.

       

      J’espère que tu auras passé un bon dimanche toi aussi. Passe une belle semaine.

  33. j’adore quand tu Quichottinises pour faire monter la Pal !!!

  34. merci pour ton lien pour le timbre quichottine

    je rajouterai les infos dès que possible

     

    j’espère que tu  as passé un

    bisous

    christelle

    • Sans petit déjeuner au lit, mais il était agréable.

      J’espère que tu as bien profité du tien.

       

      Passe une douce semaine, Christelle. Bisous.

  35. bonjour Quichottine

    Azzalaïs il faudra que j’aille découvrir et le livre que tu présentes .

    J’espère ne pas t’avoir attristée hier quand je suis passée il est vrai en coup de vent après un week end chargé avec mes parents préférant te faire un coucou que rien du tout.. ?

    Merci pour les encouragements à la puce.

    Quichottine avce ou sans passoire sur la tête mais toujours la même intérieurement 😉

    grand mère et combien de petits enfants ?

    bisous et merci de ta gentillesse.

    Je suis assez rustre .. loll..parfois..et pas diplomate pour un sou !

    🙂

    christelle

     

    • Mais non, pas du tout.

      Ne t’en fais donc pas. Je sais que tu passes, que tu lis le plus souvent, et c’est important.

      Un coucou d’amitié, dans ces conditions est agréable, vraiment.

      Pour l’instant, je n’ai que deux petites-filles… mais je ne désespère pas d’en avoir d’autres.

       

      Merci d’être passée, tu n’avais pas à t’excuser.

      Je t’embrasse. Passe une belle soirée.

  36. merci pour tes réponses Quichottine.

    Je passe à l’article suivant  bisous

  37. Oui être assise dans la bibliothèque et te lire…

  38. BONSOIR QUICHOTTINE 

    UNE PETITE SALUTATION DU SOIR !!!

    Nono

  39. canelle56

    C’est l’anniversaire de mes petits- enfants , voilà une bonne idée de cadeau

    donc je vais le commander , il m’en faut un autre pour mon petit fils ..si tu as une idée ??

    Bises Quichottine

    • Euh… Je ne sais plus quel âge a ton petit-fils…

       

      Tu pourrais peut-être, si tu veux rester dans les cadeaux « blogosphère » choisir celui-ci.

      Bises à toi, Canelle.

  40. Merci pour ce partage et tous ces liens ma Quichottine, je fonce, je vole et je vais m’instruire. Bises et bonne soirée

  41. Je suis assez heureuse de voir que nous avons choisi le même jour pour mettre en valeur, chacune à notre manière, le livre d’Azalaïs.

    Puissent de nombreux lecteurs  découvrir les chats et  les souris colorés d’Aza. Il n’y a pas d’âge pour dévorer ce conte

  42. Jackline

    Bonsoir Quichottine..tout d’abord merci de ton gentil petit mot pour mon anniversaire, et je te souhaite une très bonne fin de semaine, en espérant qu’elle soit plus douce qu’elle n’a commencé…ta bibliothèque est tellement remplie, que tu pourrait alimenter les rayonnages de celle de la Sorbonne hi hi..gros bisous

    • Je ne peux en aucun cas concurrencer celle de la Sorbonne… Mais grand merci pour ta visite et tes mots.

      Gros bisous à toi.

  43. Ce doit être un livre très agréable. Et si tu en fais la promotion c’est qu’il en vaut la peine……

    Mais pas de petits enfants en vue … Je ne vais donc pas l’acheter… Mais je vais aller rendre viste à l’auteure…

     

    • Il l’est… Mais il ne faut pas le lire comme son recueil de poésie, ce n’est pas du tout le même registre.

      J’ai beaucoup aimé son conte.

  44. Chat et souris dansent bien sur le parquet ou dans le champ d’à côté!

    Voilà bien un livre que je lirais volontiers!

    Belle soirée

    Bises

    Dany

  45. belgique-chine

    bonjour quichottine, encore un livre a découvrir.

    une fausse idée  (il y a de l’air partout sur terre) pas de trou seul une diffèrence de portance l’air n’a pas la meme densité.

    passe un bon vendredi bises

    • Nous parlons de « trou d’air » parce que c’est le terme consacré en français… Mais je suis d’accord, il n’y a pas vraiment de « trou ».

       

      Passe une belle journée. Bises à vous deux.

  46. je suis allée voir QUI est Michelle Guianvarc »h !!-  Azalaïs mais c’est bien sûr !

    j’aime beaucoup aussi ce qu’elle fait –

    gros baisers Quichottine !

  47. patdelapointe

    bon tout va bien si tu dors avec ta passoire..faudra que je me renseigne, avec l’archange…je ne sais pas si cela se soigne, bon : enfin ! je commence à mettre des bouchons de côté…pour les trous de la passoire…bises

  48. Te voilà sévère, mais Azalaïs l’a mérité : On n’abandonne pas un livre sans l’avoir lu et ensuite porté dans son coeur avant de le remettre en place…

    Quel peine, il a du ressentir ! S’est-il cru mauvais ou peu digne d’être aimé ?

    Bonne soirée et bises ma douce amie

    • Chère, très chère Nettoue…!

      J’étais sévère pour de rire… tu sais ? C’est Azalaïs qui a écrit ce livre, et qui l’a fait publier.

      Je sais qu’elle l’a longuement porté dans son cœur auparavant.

       

      C’était ma façon de présenter son livre sans trop en dire.

      Bonne soirée et bises à toi aussi, amie.

  49. je me disais bien que je connaissais ce nom et puis j’ai vu « marge ou grève » jétais resté sur un moment où elle ne publiauiit plus alors je vais aller voir

    bises quichottine

  50. jean-marie

    bonsor, ma chère Qichottine,
    quel plaisir tu me fais
    mettre ainsi en exergue le dernier ouvrage de « mon » Aza, dont je viens à peine de terminer la lecture et j’en suis encore tout espanté (s’il y a là des mots pas très catholiques, notre Aza-troubadour se fera un plaisir de te faire un dessin) oui, elle sait tout faire notre Aza, et je languis d’être à ce soir pour lire ces aventures à mes petits
    quel souffle, quelle imagination !
    chut, me le lui dis pas trop fort, ne la réveillons pas, je crois qu’elle se repose au zoo… pardon, aux eaux
    merci et bonne soirée,
    bisous d’amitié
    jean-marie

    • Azalaïs s’est absentée… mais, bien sûr, elle reviendra.

      Merci à toi d’être passé, Jean-Marie.

      Bisous amicaux à toi aussi.

  51. Déficience Mentale

    J’ai lu quelque page d’Alazais, j’aime beaucoup, je vais d’ailleurs aller chez elle par curiosité :)… dis donc, vous faites la paire ! Vos deux mondes sont imaginativement géniaux, paisibles et à défaut de trouver mieux, indescriptibles ! ^^ Très bonne soirée à toi, bisouilles

    • J’aime beaucoup Azalaïs. Je crois que ça se voit.

      Mais en dehors de toute relation amicale, j’aurais de toute façon fait la promotion de son livre. Il en vaut la peine.

       

      Très bonne soirée à toi aussi.

  52. Sur la couverture , je vois que ces félins aiment jouer à chat perché 😉

    Bisous Quichottine

  53. belgique-chine

    bonjour quichottine, excuse moi dze passer en vitesse, mais pour le moment j’ai des journées fort chargée.

    passe un bon samedi bises

  54. m'annette

    merci dame Quichottine pour ce joli partage…

    je t’embrasse!

  55. Mon régal quotidien que je viens de partager avec des amis , ensemble, nous avons feuillerés quelques belles reliures de la bibliothéque.

    Gros bisous et bon dimanche ma belle amie

  56. m'annette

    je passe souvent Quichottine, mais devant le nombre de commentaires, je n’ose ajouter le mien….

    Dis-moi, pour quel âge proposerais-tu ce conte?

    Bises

    • L’âge ? Tout dépend de ce que tu veux. Pour que l’enfant le lise seul, il vaut mieux attendre le CE2…mais on peut aussi le lire bien plus tard et tu aimerais peut-être toi aussi.

      As-tu lu les premières pages sur le site ?

      Bises à toi.

  57. Merci beaucoup ma Quichottine pour cet article qui mène par bien des chemins à celui de ma souris verte. je ne sais pas s’il conduira beaucoup de lecteurs près du grand chêne (j’en doute fort!!! je te dirai!) mais l’important c’est d’avoir pris du plaisir à l’écrire. J’ai longtemps hésité à garder ce morceau où le chat noir utilise son langage de banlieue, craignant d’effaroucher les gens un peu coincés aux entournures mais comme c’est finalement à partir de ce texte ancien que l’histoire est née, je l’ai gardé. Ceux qui l’ont lu comme ABC, Martine du JDV, Polly, m’en ont fait une critique très constructive m’incitant à cibler de façon plus pertinente mes lecteurs au cas où je voudrais tenter à nouveau l’aventure. les contes pour enfants sont cependant , à part quelques uns tellement « nia-nia » et convenus que suis suis fort déconcertée! Quand je vois la teneur des contes que lisaient mes filles et celle des contes d’aujourd’hui, avec ce langage tellement édulcoré, ça me désole un peu!

    Merci infiniment ma Quichottine, merci aussi à ceux qui ont lu ton article jusqu’au bout en suivant tes chemins détournés et merci encore plus à ceux qui ont pris la peine d’aller lire les 15 premières pages de mon histoire, c’est vraiment très gentil à eux!

    je rentre du pays basque aujourd’hui et je suis encore un peu sur mon petit nuage! Il faut que je me reconnecte!

    bises et encore un grand merci

    • Merci à toi d’être passée par ici.

      Je crois qu’il ne faut pas supprimer ce passage, il a beaucoup plu par ici. 🙂

       

      Je ne sais pas si tu auras de nouveaux lecteurs, je l’espère, parce qu’il serait dommage qu’il en soit autrement.

       

      Bon retour chez toi, Azalaïs. Bisous.