Elle et Lui (La blédine de Liza)

– Chut ! Venez vite ! Le lutin bleu est en train de raconter la suite de l’histoire !

 

– C’est vrai ?

 

Il était grand temps. Les visiteurs se demandaient quand elle serait en ligne. Les jours passaient, et rien, rien ne laissait penser qu’elle ne tomberait pas dans le panier où Quichottine rangeait les écrits inachevés.

 

– Un panier ? Un panier d’osier pour les écrits inachevés ? Comme ce panier où l’on rangeait autrefois les chaussettes à raccommoder qu’on laissait près du fauteuil à bascule de grand-mère ?

 

 

Elle y puisait inlassablement de quoi occuper ses doigts encore agiles. Les yeux ne suivaient plus, mais qu’importe ? Ils suffisaient pour trouver l’œuf de bois ou de plâtre qu’elle glissait dans la chaussette et, ensuite, les doigts retrouvaient les gestes mille fois répétés, le tissage fin et serré remplaçait peu à peu le vide.

 

L’aiguille passait dessus, puis dessous, sans jamais se tromper, et alternait à la ligne suivante. Le coton ou la laine remplaçait les mailles défaillantes. Le plus souvent en quelques aiguillées.

 

Ici, suffirait-il de quelques mots ?

 

 

Quichottine sourit en s’imaginant choisir avec soin parmi les cartonnettes de fil à repriser celles qui conviendraient à son histoire. Il y avait encore de grands « trous » dans sa mémoire.

 

 

Les cartonnettes avaient servi à autre chose depuis.

 

110211_Liza_coussin_pour_Quichottine.jpg

 

– Alors ? Tu nous as laissés en plan, la dernière fois… Tu ne nous as même pas montré ce que devenait notre grande histoire après l’intervention d’Adamante.

 

– C’est vrai… Il nous faudra reprendre, pour tous ceux qui, comme moi, perdent un peu la mémoire. Écoutons la complainte du lutin bleu.

 

 

On dit…

 

On dit que loin, très loin, là-bas…

Là où le soleil brille et fait chanter le vent, un vieux moulin de pierre attendait sagement.

 

Il avait vu passer des centaines de chevaliers, tous plus courageux et fiers que ceux qui les avaient précédés.

 

Il les avait toujours ignorés, au grand dam de ceux qui espéraient trouver la gloire en abattant des géants.

 

Il se contentait le plus souvent de remuer un peu ses ailes, et de faire grincer ses rouages.

 

Les chevaliers tournaient bride et lui, doucement, reprenait la chanson qu’il murmurait, tout spécialement, pour les deux enfants du meunier.

 

C’était une berceuse…

 

Deux enfants : Elle et Lui… Il les nommait ainsi dans son rêve tendre, et il chantait pour eux, seulement pour eux, des airs anciens dont eux seuls comprenaient les paroles.

 

 

 

On dit…

 

On dit que Mijoty, la sorcière, s’y était arrêtée, un moment.

 

Elle avait fait des étincelles devant la cheminée, semant ici et là quelques brins de fantaisie, un peu de poussière d’étoiles, et au creux de leur lit, un tout petit, un minuscule myosotis.

 

« Ne m’oubliez pas ! » avait-elle murmuré aux enfants endormis avant de s’envoler, perchée sur son balai.

 

Le chat de la maison avait baissé une paupière

 

Était-ce un « oui », était-ce un « non » ?

Mijoty connaissait sûrement la réponse

 

Elle fit un signe de la main et disparut dans le lointain, sans plus rien dire, glissant sur le premier rayon de soleil.

 

On dit…

 

On dit que la faim et le froid ravirent aux deux enfants ce qu’ils avaient de plus cher…

 

Leur mère mourut avant qu’ils quittent le berceau pour leurs premières bêtises.

 

Le moulin qui aimait tant l’entendre, qui rêvait chaque jour en écoutant la voix qui montait jusqu’à lui, en fut très malheureux.

 

On dit qu’il fallut des jours et des jours avant qu’il se remette à moudre…

 

 

– Des jours et des jours… répéta Quichottine qui rêvait dans son coin.

 

– Pas du tout !

 

Tout le monde sursauta, se demandant qui osait interrompre l’histoire. C’était une voix forte et claire, de celles que l’on entend dans les amphithéâtres d’Athènes… De celles qui n’ont pas besoin de microphone ou d’amplificateurs pour traverser l’espace, fût-il grandiose et en plein air.

 

C’était Liza.

 

– Ah bon ? Aurais-tu par hasard des informations confidentielles ?

 

– Pas confidentielles du tout ! C’est un scoop qui circule déjà sur notre blogosphère et ne tardera pas à franchir les portes de Wikipédia, tu peux me croire ! Comment peux-tu penser, même un seul instant, que les enfants resteront sans manger pendant des jours ? C’est impossible voyons ! D’ailleurs je te l’ai dit, dès que tu en as parlé, la première fois. Tu te souviens ?

 

Les enfants près du moulin avaient grand faim et comme le meunier dormait il fallait bien le réveiller.

Alors ils se mirent à chanter à tue-tête : « Meunier tu dors, ton moulin, ton moulin va trop vite, meunier tu dors, ton moulin ton moulin va trop fort …

Les deux enfants chantèrent si fort et si faux que le meunier sortit furieux  de son moulin en chemise avec son bonnet de travers. 

Les enfants lui réclamèrent un bon petit déjeuner sous peine de recommencer leur sérénade.

Le meunier qui n’était pas sourd et mélomane  leur offrit tartines et chocolat.

Entre deux bouchées les enfants se remettaient à brailler…

Le meunier en perdait tous ces moyens et n’arrivait plus à moudre correctement son grain. Du blé gâ
ché il fit quelques bouillies qu’il mit à cuire avec un peu de lait.

Les enfants rassasiés s’endormirent.

La « blédine » était née.

Commentaire n°14 posté par lizagrèce le 31/01/2011 à 09h20

 

 

– La Blédine… Mais comment n’y ai-je pas pensé ? Vous ne le savez pas, mais cette bouillie-là, dans sa version originale, était mon régal, il y a bien longtemps…

 

– Pas si longtemps, dans sa version en copeaux vanillés qui n’ont plus à être cuits ! Tu sais bien !

 

Quichottine rougit… C’est vrai que lorsque ses enfants étaient petits, pendant la très courte période où ils en avaient eu besoin, elle augmentait un peu la dose pour pouvoir prélever quelques cuillerées sur la portion destinée au bébé.

 

– Vous ne l’avez jamais fait ?

 

– Euh…

 

Il y avait vraiment des moments où la bibliothécaire posait des questions étranges…

 

Comment lui répondre en ce cas ?

 

Avouer, fusse en lui mentant un peu, mais pour lui faire plaisir, qu’elle n’était pas la seule à trouver bon ce plat ? Ou, au contraire, se dépêcher de déserter la bibliothèque pour La Cantine littéraire où Liza saurait satisfaire les plus gourmets des visiteurs ?

 

Dîner ici ou là, ce serait peut-être la question du jour.

 

 

110211_Liza.jpg (clic image)

104 réponses à “Elle et Lui (La blédine de Liza)

  1. Merci pour la suite de l’histoire, Je suis allée chez Lisa en j’en reviens rassasiée. Bonne fin de semaine Quichottine,bisous.

    • Liza a un blog que j’apprécie beaucoup, très diversifié.

       

      Merci d’y être allée.

      Bonne fin de semaine à toi aussi, Solange. Bisous.

  2.  La Blédine, j’avoue en avoir volé moi aussi quelques cuillérées aux enfants ! Même crue, je l’aimais! Ctte histoire racontée par Liza est amusante !

    L’oeuf en bois de nos grands-mères, je m’en souviens : j’étais fascinée par la dextérité avec laquelle elle faisait disparaître le trou dans le chaussette!

    Bonne soirée; je t’embrasse

    • Ah oui ? Ben nous sommes deux alors.

       

      Liza a une imagination très fertile. J’aime beaucoup lorsqu’elle entre ainsi dans mes histoires.

       

      Merci pour ce partage, Fanfan.

      Passe une bonne soirée.

  3.  chut ne dis rien a personne , mais j’adore la blédine et parfois je me laisse aller a acheter un paquet de blédine biscuité…bon je m’en prépare un bol, je m’installe dans un fauteuil et j’attends la suite de ton histoire qui me semble bien partie …

    bises 

    • Si tu me gardes un peu de blédine (tu en as fait pour deux, j’espère), je te rejoins très vite !

       

      Merci, Églantine. Bises et bonne fin de semaine.

  4. Superbe, il faudra lancer un appel pour illustrer l’histoire une fois terminée. Et… j’adore l’invention de la blédine selon Lizagrèce, c’est très drôle, à bientôt pour la suite.

    • Sourire… elle s’illustre au fur et à mesure grâce à vous.

      Liza a des idées vraiment géniales !

       

      Merci pour ta lecture, Adamante. Passe une douce soirée.

  5. Coucou du soir !

    Je suis venue lire l’histoire sur la blédine .

    Bonne soirée bizoux Françoise !

  6. sympa l’histoire sur la blédine …bise quichottine

  7. Bonsoir Quichottine,

    Elle me plaît ton histoire… J’ai les yeux et oreilles en alerte…

    Personne (de notre âge) n’a pu oublier cette bouillie !!! Je la préférais au chocolat (déjà !!!) d’après ma Maman. J’ai tenté de la faire aimer à mon titiot… sans succès… Dommage, j’aurais pu tout comme toi en profiter.

    Je t’embrasse. Bonne soirée.

    • La bouillie est passée de mode je crois…  Je la préférais nature, j’aime toujours son goût biscuité.

       

      Merci pour ta présence, Marité. Bonne soirée à toi aussi.

  8. J’adore la blédine … surout celle au chocolat …  Mais dans ma cantine on mange des mets plus raffinés … Enfin j’espère !

    Merci pour cet article Quichottine.

    • C’est tout à fait évident pour moi… C’est pourquoi j’ai envoyé mes visiteurs chez toi…

      Je sais qu’un jour je goûterai pour de vrai les plats que tu proposes.

      … Et, comme pour ton roman, je ne serai pas déçue.

       

      Merci à toi, Liza.

      Passe une bonne soirée.

  9. Quelle belle histoire! Je suis insatiable de ce côté.. insatiable. Encore!!  La blédine, c’est du gruau? Si c’est cela, j’en suis une fan, du nature cuit sur le feu.. j’adore tout ce qui est céréales. Alors les petis enfants vont être heureux le ventre plein de bonnes choses. Je continue les liens, j’en suis à la moitiée, une petite pause ici.  Longue vie à ce conte! Merci Quichottine. Bises

  10. Je rentre tard, j’ouvre la porte et… ô, merveille, mes narines, lentement, insidieusement, sont envahies d’un doux parfum d’enfance, une fragrance biscuitée, vanillée, une odeur ronde et moelleuse… Quelqu’un a préparé de la Blédine ! En restera-t-il pour moi ? Je me contenterais même de « faire la gratouille » ! Mais je m’égare. Un peu de respect pour la bibliothécaire qui tente de remettre de l’ordre dans ses papiers et de la suite dans ses idées !

    • Il en restera toujours un peu pour toi, Amie. Et puis, si les visiteurs de la bibliothèque ont tout mangé, il en reste dans mes placards et nous pourrons nous en préparer de nouveau.

       

      Tu es du genre « lèche le plat » ? Nous allons bien nous entendre, alors.

       

      Passe une douce soirée. Merci pour ta présence.

  11. une cantine littéraire..j’aime l’idée…c’est vrai que les livres nous nourrissent

    besos

    tilk

  12. Bonjour Quichottine, oui je connais cette Liza là, les cartonnettes j’y ai participé et j’ai reçu un coussin avec mon initiale…de Grèce. Et puis elle ne fait que ça, elle coud Liza…. Elle cuisine Liza…. Elle blague Liza… J’aime bien. Quichottine c’est en ligne comme promis, bon samedi à toi, bizzz de JB  

  13. J’ai suivi le fil à repriser jusqu’à la blédine…. Je n’aime ni la couture ni la blédine mais j’ai beaucoup aimé te lire et je vais filer chez Liza discrètement…. Bises

    • Sourire… Je couds de moins en moins, mais j’aimais beaucoup le faire.

      Merci d’être allée chez Liza.

       

      Passe une belle soirée. Bisous.

  14. Coup de coeur pour la Blédine et le com’ !

    Bon week-end ! Bisoux

    • Woaouh ! Tu es super contente d’être enfin au repos !… encore que je crois que ce sera plutôt la fête. 🙂

       

      Je suis contente de ce coup de coeur.

       

      Passe une bonne soirée, Dom. Gros bisous.

  15. Sourires. Quelle beau « conte » je vais sortir plus guilleret merci. Et oui, en ce moment Eliane ne fait plus la sortie, elle attend l’infirmier pour les bandes….

     

    Bon samedi et continues avec ces belles histoires…..Bises de nous deux

    • Je suis contente de pouvoir te donner du pep pour tes sorties solitaires du matin.

      Merci pour ces encouragements.

       

      Passe une belle soirée, Patriarch. Bises affectueuses à vous deux.

  16. Coucou de la Comté ensoleillée !

    Réponse à ta question :

    Mon anniversaire n’est pas en ce moment mais c’est l’année de mes 60 ans .

    Tu as compris les sens de ma note , bravo !

    Bon samedi bizoux Françoise !

    • Merci pour ta réponse… J’espère que tu nous diras pour ton anniversaire… 60 ans, ça compte.

       

      Bisous et bonne soirée à toi.

  17.  Nous entrons dans l’année du Lapin du Métal,

    Je te souhaitepour cette Nouvel Annee du lapin, plein de bonheur et plein de petit lapin (oup) plein d article sur le blog….

    http://vespcondove.over-blog.com/

    • Tant qu’on ne me posera pas trop de lapins ici et dans la vraie vie, tout va bien.

       

      Bonne année du lapin de métal à toi aussi.

  18. je savais bien que toi aussi tu avais goûté à la blédine, la potion magique des bébés-lecteurs, doux rêveurs. Une histoire pleine de tendresse.

    Bises et bon WE Quichottine

    • Toi aussi, je le suppose…

       

      Une bonne idée que cette potion magique à partager entre doux rêveurs quichottiniens.

       

      Bises et bon week-end à toi aussi, Brunô. Merci.

  19. Bonjour QUICHOTINE  , j’avais déjà lu ton NOM , mais c’est ce jour que je te lis !!

    J’aime beaucoup ton blog !

    J’y vois de belles images !

    Je te remercie pour ton commentaire !

    C’est vraiment gentil !!!

    • Bonjour Any. Il va falloir que je recherche l’adresse de ton blog. Elle est erronée ici.

      J’ai seulement voulu t’aider.

      Passe une bonne soirée.

  20. Pardon QUICHOTINE !

    Mauvais geste ! et j’ai fait partir mon message !

    J’ai vu , chez chacun un  avec un autre = bisou !! MAIS ! je ne le vois pas !

    Ou alors , je dois tout essayer  !

    PAS DE BISOU !!!!

    A bientôt !

    anyly83

    • Les bisous ?

       

      C’est facile, mais il faut que tu utilises un code spécifique.

      Tout est expliqué et montré sur cette page, chez Louis Châtel.
      http://louis-chatel.over-blog.com/article-3403629.html

       

      Tu verras, il n’y a pas que ces deux smilies que j’aime bien et qui se font la bise.

       

      Passe une bonne soirée.

       

      Pour l’adresse de ton blog, c’est celle-ci :

      http://anyly83.over-blog.com/

       

      Il faudra corriger dans la fenêtre de commentaires lorsque tu en déposes sur OB, sinon, personne ne pourra te rendre tes visites.

       

      Bonne fin de soirée.

  21. Ca me fait rire la Blédine j’en donnais à mes petits et sur une photo où j’avais pris des bonnes joues tandis que le papa était en Algérie, il me dit dans une lettre que je pouvais faire de la pub pour Blédina, vu que je finissais les biberons ! Hips, c’était pas le jour de la Saint Valentin je crois, (pour ce qui est des compliments …)

    J’ai toujours été gourmande et les Keftedes de Liza , j’ai noté car j’adore les boulettes à l’africaine… Bisous Quichottine

    • Merci pour ce partage, Marine, et merci d’être allée chez Liza.

       

      Là-bas, il y a bien plus que des recettes. J’aime beaucoup son humour et la concision de ses articles. Pour cela, elle est bien plus douée que moi.

       

      Bisous et grand merci pour ta présence, Marine.

      Passe une bonne soirée.

  22. Malgré la Blédine, Liza ne nous emb(r)ouille pas du tout … 

    Merci pour le rappel gourmand qui évoque par là-même d’autres émotions : pendant mon enfance, la mère de nos deux voisines et amies nous conviait régulièrement, ma soeur et moi, à goûter la fameuse blédine qu’elle aromatisait au chocolat … 

    Comme moi, Elle et Lui n’oublieront pas …

    Merci, et comme il est l’heure de goûter …………….  

     

    Bisous sucrés, Quichottine !

  23. salutr

    j’aime bien on dit quand tu parles du mouln

    bonne soirée

  24. à mon grand désespoir mes filles n’ont jamais été fan de la blédine !

    dieu que j’aimais ça même ado !! j’en prenais un bol entier !!

    j’étais sportive à l’époque donc ça allait ; aujourd’hui je ferais pareil… ouille ouille ouille !!

    c’est trop bon !!

    voilà un bon meunier … d’accord les enfants l’ont un peu poussé … loll

    😉

    bisous quichottine

    christelle

    • Comme tu dis… Moi, je prends du poids rien qu’en rêvant à ces assiettées fûmantes et onctueuses…

       

      Merci tout plein pour ce partage, Christelle.  Bisous et bonne soirée.

  25. Dommage que tu sois si loin, je t’aurais proposé de venir à la maison troquer une histoire contre un petit (ou gros objet) que j’ai en double ou en trop… Troc de printemps, en quelque sorte…

    Bises

  26. Encore une suite magnifiquement contée .Je  » partageais  » aussi la blédine!!!!Que de souvenirs!!!Bonne soirée, bisous Quichottine

  27. Rien de plus délicieux qu’un conte culinaire ! Le plaisir des yeux et du ventre ! J’avoue que moi aussi ai quelquefois aidé à  terminer les bouillies de mes petits génies.Très mauvais pour la ligne des parents. Ma mère me disait en enlevant de la table mon assiette que je ne savais terminer, et ne se résignait que difficilement à en jeter restes: « Mais c’est du tout bon ». Nous n’avions pas, hélas à mon grand regret, de chat à la maison. Merci Quichottine pour ce conte qui me rajeunit.

    • Je n’ai jamais jeté… Maman me l’avait appris, et j’ai fait pareil avec mes enfants.

      J’espère qu’ils se souviendront que c’est important de savoir accommoder les restes.

       

      Merci à vous pour votre présence, Georges.

  28. J’avais complétement oublié la blédine. Merci pour le lien vers les paniers.  Bonne journée.

  29. Le meunier veut donc faire d’Elle et Lui des athlètes ??

    Je me revendique de la génération blédine, pour preuve, j’ai toujours cette publicité dans ma cuisine !! Je n’en mange malheureusement plus depuis qu’elle n’est plus à cuire !!

    Il s’en passe des choses à côté de ce moulin, quel bonheur !!

    Bon dimanche Quichottine, je t’embrasse fort !!

    • Merci tout plein pour cette image…

      C’est vrai qu’elle étai bien meilleure avant…

      Je suis contente que cette histoire te plaise, Christine. Merci pour tout.

      Je t’embrasse fort. Passe une bonne soirée.

  30. Bonsoir, moi qui croyait que c’était une très vieille chanson, je la trouve sur le net et tu dois certainement la connaître, elle est de Georges Guétary, je crois me souvenir que tu aimes bien?

    Voici le lien des paroles

    http://paroles.abazada.com/chanson,jolie-meuniere,38660.htm

    Bonne soirée de dimanche Quichottine

    • Je ne la connaissais pas. Merci pour le lien vers les paroles. J’ai voulu l’écouter, mais elle n’est pas sur Deezer…

       

      Je chercherai mieux.

      Passe une bonne soirée toi aussi.

  31. ahhh  quelle imagination et quelle ingéniosité chez Lizagrèce

    je ne verrai plus jamais la blédine de la même façon

    Merci !!!!!!

  32. C’est amusant Quichottine. Une collègue nous a raconté cette semaine qu’elle contiunait à préparer de la blédine, pour elle et ses grands enfants. Bisous

    • C’est très nourrrisant et si tout le monde aime, pourquoi ne pas en profiter ?

      Merci pour ce partage, Brigitte. Bisous.

  33. bon chut je vais te confier un secret mais tu ne le répètes pas…. d’accord ????

    Hum j’adore la blédine mais dis tu crois que c’était un vol ????

    allez je file j’ ai encore ….. du boulot, vivement que tout soit terminé

    Gros bisous

  34. mdr pour la blédine… mdr

    récemment j’en ai racheté (à la demande de ma tiote de bientôt 7ans bien sûr!!!!!)

    alors on s’y est tous remis, même les géants de 18 et 20ans, pour voir si ça leur rappelait quelque chose…

    la madeleine… je te dis pas,… un de ces kifs on s’est fait!!!

    mince, j’avais promis de ne rien dire… lol

    bisous marmosés de blédine à la vanille!

  35. Le lutin bleu est un ami des amis de Quichottine…et je voudrai bien lire son histoire d’une traite! Je reviendrai donc suivre le fil de cette histoire de bout en bout!bises et bonne soirée

    • Il faudra attendre un peu avant qu’elle ne tourne sa dernière page. J’ai encore beaucoup de participations à y insérer.

       

      Bises et bonne journée à toi. Merci.

  36. Sourire

    Je m’arrête ici, curieuse de découvrir comment est née la blédine  😉 J’en donne un peu à Marwan mais je n’en dérobe aucune paillette.

    Quel bonheur, Amielle, de retrouver ta bibliothèque si pleine de tes écrits et si fréquentée par des amis.

    Ton incursion sur ma galère l’a sauvée du naufrage, je ne sais comment te remercier. J’espère revenir au plus tôt…

    Gros bisous, tout plein.

    • Merci mon Amielle… Tu me manquais tant !

       

      Mais je comprends tout à fait que ta famille passe avant tout.

      Prends bien soin de toi. Je t’embrasse très fort.

  37. Coup de coeur pour la Blédine et le com’ !

    Bon week-end ! Bisoux

  38. Malgré la Blédine, Liza ne nous emb(r)ouille pas du tout … 

    Merci pour le rappel gourmand qui évoque par là-même d’autres émotions : pendant mon enfance, la mère de nos deux voisines et amies nous conviait régulièrement, ma soeur et moi, à goûter la fameuse blédine qu’elle aromatisait au chocolat … 

    Comme moi, Elle et Lui n’oublieront pas …

    Merci, et comme il est l’heure de goûter …………….  

     

    Bisous sucrés, Quichottine !

  39. Je prendrais bien un bol de blédine en écoutant les ailes du moulin au vent 😉 La blédine , souvenir d’enfance :-O

    Bonne soirée Bisous Quichottine  @}-`–

  40. Merci ma Quichottine pour la suite de cette histoire. Génial….. et le lien Liza superbe découverte. Bises et bonne soirée

  41. canelle56.

    Merci pour cette fin d histoire , je vais aller chez liza …cela promet …

    bises Quichottine

    • L’histoire n’est pas finie… Il y a encore plein de choses à montrer dans ce que vous m’avez confié pour mon histoire.

       

      Bises et bonne soirée, Canelle. Merci pour ta présence.

  42. c’est habilement mené et orchestré. Ce conte est une petite merveille. bravo !

    arielle

  43. belgique-chine

    bonjour quichottine, oui bien sur on fete les anniversaire, c’étais le cas le 9, anniversaire de ma belle mère, nous étions 25 au restaurant.

    passe un bon samedi bises

  44. KERFON LE CELTE

    Je peux dire que je préfère manger à la « cantine »

    avec les copains et les copines….

     

    BISES

     

    KLC

    • J’en étais certaine. Bouge pas, j’arrive avant qu’il n’y ait plus rien à manger là-bas !

       

      Merci d’être passé, Kerfon. Bises à toi.

  45. patdelapointe

    ah ! ben ça ! tu goutais la blédine de tes enfants …!!! pôv zenfants ! mytridatisés par les microbes de leur mère…je leurs dirais si le hasard me les fait les rencontrer…un jour.

  46. patdelapointe

    t’as dû changer qquèque chose, l’article est re-sorti dix minutes plus tard…

  47. Jolie histoire , agréable à relire

    Douce journée

    Bisous

    timilo

  48. Comme j’aime à te lire, c’est tellement naturel

    Amitiés, Flo

  49. Déficience Mentale

    Merci pour toutes ces versions ! Il me tardait de les découvrir. Très belle journée à toi, je profite de la fenêtre ouverte sur mon lit pour m’assoupir maintenant :)…

  50. Oo° Kri °oO

    J’aime pô la couture mais je file (non non je ne file pas la laine non plus) je file pour la blédine!!

    • Sourire… Je vais t’en garder un peu pour la prochaine fois…

       

      (mais non… pas toute prête, ce ne serait pas bon, mais de quoi en refaire !)

  51. Ah je tourne à l’envers! comme le moulin triste! et oui j’avais sauté cet épisode! et j’aurai raté la blédine de Liza!!! que ça fait du bien de lire toutes ses pages  belles et légères !

    Rebisous

    Dany

  52. jean-marie

    bonsoir, chére Quichottine,
    je remonte le temps,
    je n’ai pas lu dans l’ordre
    et j’admire ton imagination
    et la façon d’insérer les interventions
    bon dimanche
    bises d’amitié
    jean-marie

  53. Mijoty avait sûrement des potions magiques mais la blédine, ils peuvent se la procurer eux-mêmes….Une bouillie qui cale et fait faire aux bb de bonnes nuits. Bises  VITA

     

     

    • Je suis d’accord avec toi… mais, tu sais, Mijoty n’a pas fini de faire parler d’elle ici.

      Bises, Vita. Merci pour ta présence.