Elle et Lui (Mijoty et les myosotis)

Ne croyez pas que je vous ai oubliés… Mijoty ne le permettrait pas.

 

N’avait-elle pas laissé, près du moulin, dans la petite maison où dormaient sagement deux enfants, « Elle » et « Lui », un grand myosotis ?

 

D’ailleurs, je dois absolument faire une digression à ce moment de l’histoire…

 

Vous croyez que Mijoty s’en est allée, comme ça, sans rien dire et sans croiser personne ?

 

Il n’en est rien. Preuve en est cette image que Solyzaan a composée pour illustrer les mots que Marine avait écrits en quittant la bibliothèque l’autre jour.

 

110207 Solyzaan pour MarineD

 

– Oh !

 

Les visiteurs qui étaient installés depuis un bon moment, chacun sur son coussin, attendant sagement la suite de l’histoire n’en crurent pas leurs yeux.

 

Certains salivaient en songeant à des crêpes moelleuses à souhait, tartinées de confiture ou de chocolat…

 

La bibliothécaire jeta un regard sévère à Melly qui venait de passer à ses voisins la recette des crêpes Suzette.

 

Il ne manquait plus que cela ! … Si elle les laissait faire, même don Quichotte surgirait de son grand livre, là-bas, dans le coin le plus sombre et confierait à Mijoty ses envies de fleurs bleues… Ce n’était pas le moment. Ils avaient beaucoup à faire pour écrire l’histoire d’Elle et Lui.

 

 

– Voyons ! Où en étions-nous ?

 

– À Mijoty…

 

– Sûrement pas ! Vous savez bien qu’elle est partie, en glissant sur un premier rayon de soleil…

 

– Oui… Nous t’avons bien écoutée… Mais…

 

– Mais quoi ? s’indigna Quichottine, agacée. Vous n’allez pas recommencer ?

 

– Mais… pourquoi ? Pourquoi la sorcière s’était-elle arrêtée dans le moulin ce jour-là ? Tu as sauté une étape, je ne comprends rien !

 

– Tu ne comprends pas ? (Quichottine regarda Marine, atterrée. Pour un peu, cette dernière aurait tapé des pieds, comme le font, déçus, les enfants capricieux.)

 

– Ben non ! Tu fais rien qu’à m’embrouiller les idées(1) ! Il y avait un moulin, une petite maison de conte de fées, deux enfants qui dormaient… Une berceuse en fond sonore… et toi, tu nous sors une sorcière de la passoire qui te sert de chapeau ! Que faisait-elle là ? Elle préparait des crêpes pendant que le lutin rouge des cuisines s’était endormi, le ventre bien rempli comme les oiseaux de Snow ?

 

 

– Pas du tout ! Mais je vois bien que je vais devoir vous raconter, toutes affaires cessantes, ce qui avait conduit Mijoty au moulin.

 

(Marine sourit… elle savait qu’ils avaient sauté un passage dans le grand livre d’Elle et Lui.)

 

Quichottine, elle, se mit à réfléchir à toute vitesse, se demandant ce qu’elle pourrait trouver pour expliquer la présence d’une sorcière auprès des deux enfants.

 

(Cette histoire aurait été de science-fiction, vous auriez vu les mille et un lutins de ses histoires parcourant vaillamment les allées de la bibliothèque, ressortant un à un tous les livres de contes, les albums, les romans, et même certains recueils de poèmes et de nouvelles à la recherche d’une bonne raison… Tout cela en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire, évidemment !)

 

Adamante, qui passait par là (elle n’est jamais bien loin de Snow quand la bibliothèque est ouverte) se mit à mimer une histoire.  

 

Quichottine, subjuguée, traduisait :

 

 » Le moulin était amoureux de la maman des deux enfants. La pauvre fut emportée très jeune vers l’au-delà, lors d’une période de disette où il n’avait plus rien à moudre et il s’était senti responsable. Un moulin qui n’a plus rien à moudre n’est plus un moulin…  » (2)

 

 

Là, il vous faudra imaginer, parce que je ne sais pas dessiner et que je n’ai pas filmé la scène.

  • Premier tableau : Adamante bat des ailes à la manière du moulin, tout en regardant d’un air rêveur et bien trop tendre une seconde Adamante tenant deux nourrissons dans ses bras, les berçant…  (Naturellement, quand on est seule pour interpréter un ballet, c’est plus dur, mais à cœur vaillant rien d’impossible.)
  • Second tableau : La disette, c’est quand il n’y a plus rien à manger. L’assiette et le verre sont vides, c’est facile à mimer. Il faut mettre de la déception, de la tristesse, du désespoir sur son visage… et la maman, mimée par Adamante, tombe sur scène, inanimée, avant de s’envoler dans les airs. (Heureusement que les effets spéciaux sont là pour pallier l’impossibilité que nous avons de voler.)
  • Troisième tableau : Une Adamante-moulin de nouveau se bat la coulpe et se met à chanter, mélodieusement, avec une belle voix grave, une berceuse… De moulin à nounou, il n’y a qu’un pas que le moulin franchit aisément. Il s’occupera des enfants.

 

(La bibliothécaire était un peu triste pourtant d’avoir fait mourir aussi vite une maman dont on ne savait rien quelques minutes auparavant. Mais il le fallait. Seule cette absence pouvait expliquer le « Ne m’oubliez pas » de Mijoty et le grand myosotis déposé dans le lit des enfants.)

 

 

– Tant de contes commencent par l’absence de celui ou de celle qui avait pour mission de protéger des enfants des méchants qui ne tarderont pas à se montrer ! L’important, c’est de savoir qu’il y aura toujours un moment où apparaîtra la fée…

 

– Ou la sorcière…

 

– C’est vrai… mais le temps passe vite. Il est déjà tard. Retrouvons-nous demain…

 

 

Notes :

1. Les mots sont de Marine D, à relire dans son prologue, ici.

2. Les mots sont d’Adamante, à lire dans son commentaire, ici.

 

Merci à Solyzaan pour son image et a celles qui ont participé aujourd’hui, volontairement ou non, à notre grande histoire. Vous pouvez les retrouver sur leur blog en cliquant sur leurs noms.

 

Bonne journée à tous.

 

86 réponses à “Elle et Lui (Mijoty et les myosotis)

  1. Allo Quichottine, avec toutes les idées que tu avais reçues, je me demandais dont comment tu réussirais à faire prendre la sauce et voilà que ça prend plusieurs  formes dans tous les sens. Et ce dessin de Solyzann est superbe, il me rappelle quelqu’un..  Je sais que c’est long à fignoler ce genre de textes, le penser, noter puis rédiger mais c’est déjà fini!!!  MAis pas de pression, juste pour te dire que c’est intéressant et au prochain chapître. Merci! Bisous

    • Il y a encore d’autres épisodes à écrire et deux enfants à choyer et à faire grandir.

      Ils seront sans doute bien différents.

       

      Merci à toi, Snow. Je suis contente que tu sois là.

  2. Elle commençait à me manquer ma petite histoire du soir !!
    Le mime est parfait … j’ai tout imaginé sans problème !!
    Belle nuit Quichottine !

  3. Hé bien, on va attendre … ce sera peut-être une fée ???

    Bon mardi ! Bisoux


    dom qui fée le ménage, aujourd’hui.


    • Sans nul doute…

      J’espère que tu auras passé une bonne journée malgré le ménage… Courage à toi.

      Passe un bonne soirée. Bisous.

  4. ah! tes histoires me manquaient lol! ça fait du bien de se poser et de te lire … bisous jackye

  5. Sourires….je te vois très bien dans un école primaire, en train de faire la conteuse au marmots…tu en as vraiment l’étoffe……

     

    Belle journée avec bises de nous deux. En ce moment je vais ma sortie seul, Eliane attend l’infirmière ou l’infirmier pour mettre les bandes en jambes.  Ciao

    • Je l’ai fait longtemps… ce doit être pour ça.

       

      Sois prudent pour tes sorties, Patriarch. Je préfère quand vous êtes deux. Cependant, je me doutais bien qu’avec ses ennuis de santé, Éliane ne pouvait pas t’accompagner en ce moment…

       

      Douce nuit et bises affectueuses à vous deux.

  6. Heureuse  de lire le début de cette histoire et d’en attendre la suite..Bonne journée, Quichottine !

    • L’histoire en est à son troisième épisode, mais il a fallu revenir un peu en arrière…

      Bonne soirée à toi, Gazou.

  7. j’aime beaucoup cette Quichottine Solyzaaenne

  8. Bonjour Quichottine,  une sorcière auprès de Elle et lui… hum attendons la suite… La bonne journée à toi, merci, bises de JB

    • Attendons, et espérons qu’elle ne sera que bénéfique… elle a une bonne bouille, je trouve.

      Bonne soirée à toi. Bises.

  9. Hou lou lou ! Une vrai gare de triage, ici ! Il va falloir semer des myosotis sur le chemin pour s’y retrouver ! Mais je n’ai pas peur : chez toi, même lorsqu’on pousse les portes rencontrées, il y a toujours un lutin qui reste sur le seuil pour nous tendre le fil de l’histoire.

    • Sourire… Vous aurez encore la journée de demain pour rêver un peu à la suite que je vais tisser avec vos mots.

       

      Merci pour ta présence, Galet.

      Passe une belle soirée.

  10. Ah! la la comme c’est triste cette hsitoire de disette … heureusement que j’avais fait des provisions de crêpes suzette chez Melly

  11. j’adôore ce troisième volet qui m’a paru plus « théâtral » qu’à l’accoutumée en ce sens que j’ai eu l’impression de prendre part àl’implantation du décor et les premières scènes des acteurs où en est Adamante dans l’acquisition de son « jeu », rires !!!

    Merci pour les sourires du matin, bonne journée, bisous

     

    • Je ne sais pas… Adamante et quelqu’un que j’admire profondément et j’espère ne pas l’avoir ennuyée en la faisant participer ainsi à cet épisode.

       

      Je suis heureuse qu’il t’ait plu.

      Passe une douce soirée. Bisous.

  12. Tu as si bien expliqué – oui, oui- que je me suis désembrouiilée les idées, alors je ne taperai pas trop du pied, c’est vrai que je suis d’une nature impatiente, il faut que ça ailles vite, alors parfois les énigmes ça me saoule comme disent les djeuns ! Toujours est-il que tu m’a bien fait rire Quichott, tu trouves toujours une explication de derrière les fagots, j’ai une visiteuse bien sympa,  hier, qui était elle aussi un peu désemparée mais finalement enchantée sans doute de trouver un peu d’inconséquence dans ce monde de brutes qui ratiocinent, et expliquent tout…

    Merci Quichott’ toujours pleine d’à propos et d’imagination, je vais bien sûr aller picorer les liens…

    Gros gros bisous

    • Je suis contente de t’avoir désembrouillée…

      (mais c’est ma spécialité, l’embrouillage de mes visiteurs… alors, je passe mon temps à démêler les liens que je veux tisser entre vous…)

       

      Merci à toi pour le magnifique poème que tu m’as composé.

      Gros, gros bisous. Passe une bonne soirée.

    • J’aime beaucoup Lorraine et son cahier du soir… Il me semblait bien t’avoir apperçue chez elle récemment.

      Merci pour cette précision.

  13. En silence mais là…

  14. passage dans tes allées

    fleuries !!!

    je t’embrasse

  15. Envie de ne jamais quitter la quichottineraie…

    Amitiés

  16. Bien occupée par mon petit-fils la semaine passée, j’ai raté quelques épisodes ici, mais la magie prend néanmoins. J’ai tout vu, tout imaginé… et ne demande plus qu’à découvrir une suite …

    Bisous à toi Quichottine et à tes « associées » dans le dessin ou/et l’écriture

    • Merci, Oxygène…

      Je suis contente que tu passes ainsi, quand tu le peux. C’est vraiment gentil, d’autant que je ne passe pas aussi souvent que j’aimerais pouvoir le faire.

       

      Bisous et bonne soirée.

  17. Fée ou messante sorcière qui pourrait « accueillir » Hansel et Gretel, et leur confectionner de zolies pâtisseries, puisque le moulin fournit la farine !!!

    OHHHHHHH !!! J’adore les histoires qui entraînent plein de suppositions… En plus, tu nous brosses les tableaux que les titiots pourraient jouer !!! Vivement la suite…
    Je t’embrasse. Belle soirée.

    • La suite ne sera pas pour demain, mais sans doute pour jeudi si je peux.

      Je suis certaine que les enfants s’amuseraient beaucoup à la jouer…

       

      Merci pour ces mots, Marité. Douce soirée et bises à toi aussi.

  18. C,est une belle histoire que tu as brodé là, on sent l’animation autour du moulin.Bonne soirée.

  19. faut que j’aille lire les articles précédent …bise quichottine

  20. Gros bisous et bonne soirée Quichottine

    Amitiés, Flo

  21. C’est un merveilleux moment passé à lire! j’aime beaucoup!
    Passe une belle soirée
    Bise
    Viviane

  22. J’aurais bien aimé voir le film avec Adamante  jouant le premier rôle!

    Elle se complique cette histoire ; cela va devenir palpitant  avec tous ces coups de théâtre !

    Bravo à toi pour ton imagination!

    Bisous

    • Seul le premier rôle pouvait lui convenir… Et elle l’interprète avec talent.

       

      Je ne sais pas encore avec certitude ce que sera la suite, mais j’en ai déjà une bonne idée.

      Merci à vous pour vos participations.

      Bisous et bonne soirée à toi.

  23. J’adore ce conte ….. une vraie pièce de théâtre …. la mise en scène est parfaite ….et j’ai vu , l’auditoire  » boit  » tes paroles . Un moment de bonheur.Bonne soirée Quichottine

  24. j’arrive de chez Soly….il y a de bons moments dans les blogs

    besos

    tilk

  25. J’aime beaucoup ce dessin très gai. J’admire ceux qui savent dessinner comme j’aimerais. Bisous

  26. Bravo à tous ceuw qui ont participé à ton article et que tu mets si bien en valeur. Bisous

  27. Tu as raison Quichottine, je n’étais pas remontée assez haut, j’aurais dû battre des ailes et sauter les obstacles pour passer la digue qui était entre moi et ce billet. Mieux vaut tard que jamais, voilà un conte qui se place avec tous les ingrédients nécessaires ; à suivre… Bises

    • Merci infiniment, Adamante.

      Tu sais, après coup, je me suis demandée si tu accepterais ce rôle.

      Me voilà rassurée.

  28. Dans Cendrillon (et la version de Disney), la jeune enfant perd son père alors que celui-ci venait tout juste de se remarier en l’idée que sa fille est une nouvelle mère à la suite du décès de sa première femme. Et, en effet, une fée, dite marraine, à fini par faire son apparition aidant Cendrillon qui commencait à se désespérer…

    Je ne pense pas me tromper en songeant que tu faisais allusion à ce conte et qu’alors tu en connais le déroulement 🙂

    De fée, alors, y’en aurat-t-il dans ce conte qui semble prendre peu à peu forme ?

    Il est, en tout cas, plaisant d’y retrouver Mijoty ^^ C’est que ce ne doit pas être une sorcière des plus malveillantes.

    C’est sous la signature d’une AnB qui avait aussi eu connaissance d’une signature qui n’était plus la sienne (dont je ne pourrais expliquer l’erreur que par une mauvaise dextérité sur le clavier) que je souhaite à Quichottine de passer de bonnes soirée et nuit.

    Nous avons rencontré des difficultés à nous rendre en Quichottinie ; les réseau et connexion se montrent régulièrement difficiles en soirée.

    Je ferai attention 🙂 Que Grande Quichottine prenne également soin de sa santé, sa personne 🙂

    A bientôt.

    • Bien sûr qu’il y aura des fées… et je pensais aussi à ce conte.

       

      Merci d’avoir corrigé la fenêtre, AneverBeen. N’aie pas de souci, je reste bien au chaud.

      Passe une belle soirée et une bonne nuit, mon aminaute.

  29. Hé bien, on va attendre … ce sera peut-être une fée ???

    Bon mardi ! Bisoux


    dom qui fée le ménage, aujourd’hui.


  30. belgique-chine

    bonjour quichottine, tu sais les gens oublie souvent, que le nouvel an, c’est la fete du  printemps, ce jour soleil et +26

    passe une très bonne journée bises

    ps: tu peut ouvrir les fenetres de la bibliothéque

  31. patdelapointe

    attention ! si tu distribue des crêpes avec de la confiture ou du chocolat fondant, il faut faire trés trés attention aux trous dans les crêpes…autrement t’as plein de contifure sur les doigts…et ça colle.

    • Et ensuite on en met partout… Dans une bibliothèque, c’est pas vraiment cool…

       

      Sourire pour toi, Pat. Gros bisous.

  32. Oo° Kri °oO

    Digresse seulement…j’adore!!

    (et j’en profite pour me corriger une erreur que je fais depuis des lustres : je pensais qu’on disait disgression… à moins que les deux existent!)

    Le dessin de Marine est absolument délicieux!!

    Bon mardi Quichottine

     

    • Je l’ai pensé aussi pendant des années… mais je me suis rendue à l’évidence.

      On parle bien de digression…

       

      Marine a inventé les mots, et Solyzaan, qui est une fée, en a fait une image. J’adore les deux !

       

      Bonne soirée, Kri. J’espère que tu vas bien… (Je m’inquiétais pour toi.)

  33. La suite de ce petit conte me manquait ma Quichottine. Bravo. Bises et bon mardi

  34. Je ne suis pas une poucaveuse ….. mais j’ai bien vu Marine taper du pied!lol

    J’adore ce conte à plusieurs mains!

    Bises et belle journée

    Dany

  35. Je reviens après avoir lu les commentaires! Quand j’ai le temps je lis tout je trouve que l’on peaufine la lecture de l’article!

    Et je vois que certains ont mal lu! Marine écrit Solyzane dessine!

    Hum je vais être taxée de mauvaise camarade!

    Encore une petite bise

    Sais tu qu’il fait très beau chez moi!

    Dany

    • Pas bien de cafter…

       

      Non, Kri est seulement très fatiguée en ce moment. C’est le genre de choses qu’elle ne fait pas d’habitude.

       

      Il arrive aussi à Marine de peindre et de dessiner… et à Solyzaan d’écrire. Mais ici, c’était l’inverse et tu as tout à fait raison.

      Je suis contente qu’il fasse beau chez toi. J’espère que ce sera le cas ici demain.

      Bisous tout plein pour toi.

      Passe une douce soirée.

  36. canelle56

    Suite qui manquait ….

    bises Quichottine

  37. Eléphant Gris

    impossible de passer

    sans repartir le sourire aux lèvres…. merci pour ce partage

  38. On retrouve toujours son chemin en suivant tes rêves, même si parfois le fil s’entortille un peu ! Il suffit d’aimer…

    Bonne soirée et bises Quichottine

  39. Merci et bonne soirée Quichottine

  40. Déficience Mentale

    Retrouvons nous demain alors, car moi également ai raté une étape Et puis bon ça parle de crêpes alors mon esprit divague…

  41. Les interprètes sont fabuleux : Marine, Solyzaan, Adamante, le moulin, toi-même, … !!!

     

    Tu contes si bien que je n’ai rencontré aucune difficulté à imaginer la scène mimée sur les mots d’Adamante ! Que du plaisir, et quelques frissons d’impatience en attendant la suite …

     

    Si nous, les  » grands « , n’avions pas les contes … que seraient nos peurs, nos rêves, nos espoirs ?

     

    Merci, et à très bientôt.  

    • Je ne sais pas ce qu’ils seraient… mais je sais que ceux qui m’ont offert leurs mots et leurs images ici ont participé aux miens.

       

      Merci à toi, Midolu. Je t’embrasse.

  42. Les interprètes sont fabuleux : Marine, Solyzaan, Adamante, le moulin, toi-même, … !!!

     

    Tu contes si bien que je n’ai rencontré aucune difficulté à imaginer la scène mimée sur les mots d’Adamante ! Que du plaisir, et quelques frissons d’impatience en attendant la suite …

     

    Si nous, les  » grands « , n’avions pas les contes … que seraient nos peurs, nos rêves, nos espoirs ?

     

    Merci, et à très bientôt.  

  43. Une belle image pleine de poésie et des mots pour rêver à Mijoty, au myosotis, au moulin…on aime se retrouver ds ce monde doux…Bises  VITA