Andrée Chedid, L’Autre

J’ignore si je vous présenterai d’autres livres de cet écrivain hors pairs… Mais, je ne vais pas vous parler de celui-ci.

– Ah bon ?

J’étais sûre que ça allait vous surprendre !

– Alors, pourquoi tu publies ce billet si tu ne veux pas nous en parler ?

Ce n’est pas que je ne veux pas vous en parler… Pas du tout ! D’ailleurs, je vais même vous montrer sa couverture.

110217_Chedid_L-Autre.jpg

– Mais ce n’est pas celle que tu as montrée dans ton montage !

C’est vrai, mais c’est celle que vous trouverez si vous vous procurez ce livre aujourd’hui.

– Alors tu ne vas pas nous en parler mais tu le montres quand même ? C’est pour nous faire saliver en imaginant ce que ces deux personnages peuvent se dire ou vivre dans ce roman ?

Pas du tout ! D’ailleurs, pour que ceux qui n’ont pas le temps sachent malgré tout ce qui s’y passe, je vais vous donner la quatrième de couverture…

C’est l’aube. L’air est doux. Le vieux Simm et son chien Bic traversent un village encore endormi.

Brusquement, un volet claque, et la façade de l’hôtel Splendide s’illumine d’un visage inconnu – la rencontre est fugitive, immense et joyeuse.

Mais soudain les murs se lézardent et tout bascule dans un tremblement de terre.

Dans les ruines, au milieu des cris et des larmes, Simm veut retrouver le jeune étranger avec lequel il a échangé un regard quelques secondes avant le drame.

Dans la folie qui suit le séisme, il gesticule, crie, tire les sauveteurs par le bras. Là, il est là ! Il l’a vu…

Ce roman poétique mélange plusieurs formes d’écritures : poèmes, dialogues théâtraux, scénario de cinéma. Et la magie opère…

– T’es vraiment bizarre aujourd’hui… C’est tout ? Pourquoi tu ne veux pas nous en parler ?

Tu sais que tu exagères ! Moi, j’aime bien ce que tu écris quand tu aimes un livre…

Oui, je sais… Mais, quand on aime non seulement un livre mais aussi un auteur, une femme qui fut une grande dame de la littérature, quoi de mieux que de vous offrir ce matin ce qu’elle en avait dit elle-même ?

C’était le 22 mai 1969…Elle s’appelait Andrée Chedid.

   

retrouver ce média sur www.ina.fr
   

94 réponses à “Andrée Chedid, L’Autre

  1. j’aime surtout sa poésie… c’est une de mes poète préférées

    besos

    tilk

  2. «C’est peut-être dans un accord profond entre les différentes civilisations que nous arriverons peut-être à résoudre quelques questions.» C’est ce qu’on appelle avoir une vision humaniste.  Merci de nous la faire connaître un peu mieux Quichottine. Bises

    • Je suis d’accord, Snow. Je pense qu’elle l’était… et nous manquons cruellement d’humanistes aujourd’hui.

      Merci à toi d’avoir écouté avec tant d’attention.

  3. Zut, depuis quelques jours le son ne fonctionne plus et je ne peux pas écouter la vidéo ! grrrrrrr

    Bonne fin de semaine !
    Bisoux


    dom

  4. Elle parle très bien de son livre et je comprends pourquoi tu n’as pas voulu en parler plus. Elle a en plus une voix très agréable à entendre. Bises

    • J’aurais pu en parler, mais bien moins bien qu’elle, et, puisque la vidéo en était disponible… j’en ai profité.

      Bises et bonne journée, Martine. Merci.

  5. Bonjour Quichottine,

    Je passe en coup de vent… un peu comme la tramontane ce matin …l’atelier m’appelle mais je ne t’oublie.

    J’aime beaucoup Andrée Chedid. Par contre, je ne connais pas ce roman. Entre tes mots et l’interview, l’envie est là,  de le découvrir. Merci chère Quichottine que je n’oublie pas.

    Bonne journée

    Martine

    • Merci d’être passée en coup de vent… Je sais que tu es très occupée.

      Ce n’est pas toujours facile d’être partout à la fois.

      Passe une belle journée. J’espère que ta préparation pour les expositions avance.

  6. wouah captivant le récit d’Andrée Chedid, on écoute puis quelques frissons nous traversent

    Tu vois ce qu’il y a de fort, ces 2 hommes ne se connaissaint pas mais il a suffit un seul regard

    Comme quoi, un sourire, un regard apporte tant

    Bisous

  7. Cette dame s’exprime d’une manière qui n’est pas pour nous déplaire. Aussi, alors que je n’apprécie habituellement pas le terme « vieux » pour parler d’un aîné, de sa bouche ce mot n’en ressort pas vulgaire.

    Le nom de cette dame de lettres a suscité ma curiosité et j’apprends à Quichottine ne pas être surprise d’apprendre qu’Andrée est la grand-mère paternelle de Matthieu Chedid plus connu sous son nom de scène M que j’apprécie 🙂

    Je tenterai donc d’aller à la rencontre de cette Dame Chedid qui nous aura offerts, à tous, une lignée d’écrivains, artistes !

    Que cette dernière journée de semaine te soit agréable, Grande Quichottine.

    A bientôt !

  8. j’ai aimé aussi « le message »

    je les aime tous en fait…

  9. je note, je note si la magie opère….

    bonne journée Quichottine, je t’embrasse très très fort

  10. Des bises en passant, tout va bien, ni malade ni disparue, juste en longue pause. Mais je fais des bises aux copines des fois!

    Merci de ton coucou!

    • Oui, je sais bien… alors, je passe de temps en temps pour voir… Mais ce n’est pas grave, tu sais, si tu n’as pas le temps de passer.

      Bisous du samedi pour toi.

  11. une fois encore Quichottine quelle belle façon  vous avez eu d’en parler sans véritablement en parler, de dire sans vraiment le faire, de suggérer mais sans montrer tout à fait,

    Bref que du plaisir,du moelleux, du doux, du tendre,

    du Quichottine quoi .

  12. le thème n’est pas gai a priori mais après suivant la façon de l’aborder …. je ne sais ce que cela peut donner le mélange des genres … poésie/théâtre/cinéma..dis-tu ?

    tu amènes à se questionner et à la curiosité en tout cas 😉

    bisous quichottine

    christelle

  13. C’est vrai, on ne pense jamais à ceux qui restent après un tel séisme….et les événements presque « miraculeux » qui s’y passent par l’obstination des sauveteurs..

    Bises et belle journée.

  14. salut

    il faudra que j’achètes un de ses livres

    bonne soirée

  15. Je découvre non seulement une belle bibliothèque mais aussi une vidéothèque. Un grand plasir que d’entendre Andrée Chédid parler d’un très beau livre infiniment humaniste et don chaque mot donne au lecteur de voir. Merci beaucoup, Quichotine et très belle journée. Bises. Anne

  16. Je crois que tout a été dit dans les commentaires précédents : humanisme, tolérance, chaleur humaine, partage. Et pas seulement dans ce roman-ci. Oui, vraiment, une très grande dame.

  17. MERCI Quichottine pour ce billet encore une fois remarquable.

    Je t’embrasse.

  18. Une quête de la vie…C’est un écrivain toujours à la recherche de la vie, de l’amour, des autres…..Bises  VITA

  19. Merci pour cet article qui en dit long sur Andrée Chedid. J’aime bien les romans où les styles, les genres, se mélangent.

    Le 22 mai 1969… C’était l’anniversaire de mes huit ans… (Ciel, j’ai dévoilé mon âge! chhhht! ne le répète pas )

    l’autre… cela me rappelle un certain créateur de souris vertes…

    • Promis, je ne dirai rien… D’autant que tu pourrais presque être ma fille…

      Il faudra un jour que je lui demande s’il pensait à Andrée Chedid quand il a choisi son pseudo.

  20. Merci pour ce document exceptionnel d’une auteure qui ne l’était pas moins.

    Gros bisous Quichottine

  21. C’est une situation qui aurait pu se passer durant le tremblement de terre à HaÏti. Merci pour ce beau reportage sur cette grande dame.

  22. Merci Quichottine de nous avoir offert ce magnifique reportage de cette femme si passionnante et très douée, un dialogue que je découvre…

    Gros bisous… 

  23. Je croyais avoir lu « L’autre », mais ça ne devait pas être le même, car je ne reconnais pas l’histoire. Bisous

  24. J’aime beaucoup ta façon de t’effacer devant l’auteur. Merci
    Bises
    Anne

  25. Intéressant ce document de l’Ina. Non seulement pour Andrée Chedid mais c’est aussi un formidable témoignange de la télévision de l’époque: le noir et blanc, le ton solennel de l’interwiever la sobriété du décor,  les vêtements … Un autre monde par rapport à celui de la  « télé Bouygues. « 

    • Merci. Je me demandais qui parlerait de ce « document ».

      Tu as tout à fait raison de le souligner.

      C’était vraiment une autre époque, et il n’y a pas si longtemps.

  26. Oui c’est une grande dame  avec une grande générosité de coeur .Et tu nous en parles si joliment ! Tout a été dit §

    Je t’embrasse

    • Merci, Fanfan.

      (Il faudra que tu retouches ta fenêtre de commentaire. La signature que tu auras laissée aujourd’hui ici ou là sur les blogs dont l’adresse se termine par « over-blog.com » aura été la même qu’ici, avec un morceau de commentaire inclus)

      Je t’embrasse.

  27. Jeune dame en noir et blanc

    Felouque sur le Nil

    Ainsi soit-il…

     

    Loop / Louis Chédid


  28. Très émouvant cet interview , je ne connais pas ce roman , je vais le lire, merci Quichottine?Douce soirée, bisous

  29. Mes livres arrivent lundi, je vais m’y mettre de suite le soir soir au fond du lit

    amitiés, Flo

  30. Bon week-end !
    Bisoux

  31. un bel hommage à la sauce Quichottine…..

  32. envie de lire … l’échange parfois furtif l’étincelle peut sauver une vie  qui palpite faiblement !! je reprends à rebrousse poil ton exposé

  33. Je suis contente et touchée par cette rencontre qui s’est faite grâce à toi.

  34. Coucou Dame Quichottine

    Une grande dame de littérature. Ses livres sont à lire…

    Je te recommande vivement Les chats de hasard de Anny Duperey à la plume si sensible, si juste. C’est un petit bijou.

    Des bisous littéraires

    Béa kimcat

    • Je l’ai mis sur ma liste « à lire », pour quand ma PAL aura diminué.

      Bisous et merci pour cette piste de lecture.

  35. Quel interview !

    Une grande dame

    Bisous

  36. jean-marie

    bonsoir, ma chère Quichottine,
    un beau livre
    et l’interview est remarquable : un nécrivain qui sait parler de son oeuvre
    bisous d’amitié
    jean-marie

  37. patdelapointe

    hello!

  38. Je ne vais te laisser que quleques mots sans rapport avec ton  article… Merci mon amie Quichottine… je t’embrasse très très fort… j’ai perdu l’envie de lire mais je suppose que ce n’est que passager,quelques difficultés de concentration…BISOUS et bonne journée à toi douce amie…

    • C’est parce qu’en ce moment tu as trop à faire et à penser. L’esprit a besoin de calme pour lire…

      Merci d’être passée. Je t’embrasse fort.

  39. Bisous Normands ..

  40. Bon vendredi Quichottine

  41. Je ne connais pas ce livre, quelle lacune ZAZA. Je vais la combler, promis. Bises et bonne journée ma Quichottine

  42. KERFON LE CELTE

    Mais où vais-je trouver le temps pour lire tous ces livres ?

    Heureusement que chez Quichottine je peux trouver les résumés

    grâce auxquels je paraît moins sot face aux initiés…

     

    Bises.

     

    KLC

  43. J’ai eu bien du mal à pouvoir te mettre un commentaire !!!

    Tu as bien raison, elle parle si bien de son œuvre, il s’imposait de la laisser nous parler en différé…

    • OB a des soucis, je crois bien… Merci d’avoir insisté.

      Ren de tel que l’auteur pour nous parler d’un livre quand il est de cette qualité.

  44. bonjour quichottine, merci de ton passage sur l’autre blog, c’est gentil

    passe un bon samedi bises

  45. Oo° Kri °oO

    Bon We Quichottine… j’espère ne plus prendre de retard dans mes lectures la semaine prochaine

    Ziboux

  46. Je reviendrai lire tous ces articles sur Andrée Chedid à tête reposée car j’aime ses écxrits que je connais un tout petit peu…

    Bon week-end.

  47. Déficience Mentale

    J’aime sa voix … très reposante… tout ce qu’elle fait et dit a l’air poétique :)…