Francette LG, À fleur de mots

Vous la connaissez, ce n’est pas la première fois que je vous en parle, pas la première fois que je tiens entre mes doigts l’un de ses livres.

La dernière fois, j’avais écrit à sa demande une « critique » de son recueil : Image / imagination… c’était le 4 janvier 2010.

Je devrais lui créer ici une page « auteur », trouver des mots pour lui dire combien j’apprécie ce qu’elle fait, le chemin parcouru depuis ses premiers pas en poésie.

Si je ne le fais pas, c’est parce que je sais que je la mettrais mal à l’aise avec de grands compliments.

… et pourtant ! Si vous aviez comme moi suivi son parcours depuis plus de trois ans, lu ce qu’elle écrivait ici et là, et même ailleurs, vous sauriez que j’ai raison.

Ici, je l’appelle Marie.

Ailleurs, je l’ai appelée autrement, tant ses hésitations et ses doutes l’ont conduite à remettre sur le métier l’ouvrage, à effacer pour mieux recommencer.

Marie…

Ce sont des images incroyables, et des mots qui les accompagnent sans que l’on puisse jamais savoir qui fut en premier sur sa page.

Marie…

Ce sont des moments de douceur, de tendresse, d’harmonie…

Ce sont des moments de révolte, de colère, de découragement…

Ce sont des moments où elle ne sait plus si tout cela en vaut la peine.

Et moi, j’ai envie de lui dire, avant qu’il ne soit trop tard, de lui crier, de là où je suis, si loin d’elle, qu’elle a tort, que tout cela est plus que beau, que ce ne sont pas seulement de merveilleux tableaux écrits À fleur de mots

Elle parle, dans son introduction, d’une « partition de mots« , espère ne pas faire de « fausses notes« …

Mais si… si à force de faire ses gammes, à force de déposer des mots sous et dans ses images, elle avait réussi ce qu’elle croit impossible ?

Si ce qu’elle nous proposait était un vrai récital et pas seulement quelques notes arrachées Au fil du temps ?

Pages d’écriture cueillies au fil de l’eau. Regard qui se pose ici et là, qui découvre et qui montre les « petits riens » qui ne sont jamais « rien »..

Je pourrais vous citer des passages, très sages. Vous raconter « Tout ce bleu« …

« Éclat d’insolence

Immense perle d’azur

Enfilée sur le doigt de l’hiver

Qui fait briller le silence

Les mains se tendent

Les yeux se perdent

Après une longue nuit de sommeil

Sans doute une copie du ciel

Dans les plis de sa jupe défroissée

Où danse un morceau de nuage oublié »

(p.26-27)

Les images disent ce que les mots cachent…

Je pourrais vous montrer les « Arméries« …

« Étoiles de dunes…

Elles allument les rochers rouillés

Et penchent leur tête pour mieux les écouter.

[…] »

(p.36)

Marie peut entendre les rochers chanter, les arbres frémir, les oiseaux raconter leur voyage.

Marie peut évoquer ses rêves, ceux et ce qu’elle aime, ceux qui sont « d’ici » – c’est ce qu’elle écrit – mais, ils sont de partout et chacun d’entre nous pourrait, un jour, les avoir rencontrés.

« […]

Si demain tu mets tes pas dans les siens

Là où pour toujours s’est arrêté le chemin,

Écoute le secret gravé sur le petit banc de pierre.

Cette histoire du vieil homme amoureux de la mer

Du vieil homme qui n’a laissé au vent et aux oiseaux

Que sa pipe et son chapeau

Qui a laissé sur la grève

Ses rêves de bateaux. »

(p.82)

– Sa pipe et son chapeau ? Ce n’était pourtant pas un bonhomme de neige, et il n’a pas fondu au soleil ou près du poêle en hiver ?

Mais non ! C’est un joli clin d’œil à Prévert… et elle le dit d’ailleurs, un peu plus bas, en note. Elle aurait pu l’omettre, il n’y a pas que Jacques Prévert qui ait un jour parlé de pipe et de chapeau.

Mais j’ai aimé… parce que, comme elle, j’aime Prévert et ses poèmes qui savent nous conduire vers le rire ou les larmes en quelques traits, parfois, comme ces trois petites notes de musique qu’une grande symphonie laissa dans nos souvenirs.

Savez-vous qu’après trois ans de lecture assidue, je continue à m’émerveiller de ses trouvailles ?

« […]

Et surtout, ne te lasse jamais

De regarder le ciel colorer la peau de l’eau.

Quand il y met du gris

C’est pour faire rire la pluie. »

(p.86)

J’écoutais en la lisant cette pluie qui riait, et je regardais ses images, comme je regardais l’étoile au dessus du désert, tout à la fin du Petit Prince.

L’étoile riait, c’est certain, la pluie aussi, très loin, là où près de chez Marie, une maison de granit recueillait à la fois les mots d’Adamante et de Francette LG.

Et si… et si dans ce recueil d’une centaine de pages où elle a disposé les mots et les images, il y avait tout ?

– Tout ?

Oui, tout… tout ce qu’elle nous invite à prendre, à regarder, autour des simples coquelicots de sa couverture…

« Prends tout ce que les vents

Des quatre saisons te soufflent… »

Regarder devant soi,

Regarder derrière soi, en haut, en bas,

pour cueillir ce souffle, cette beauté

qui respire là où on ne l’attend pas. »

(quatrième de couverture)

110128_FrancetteLG_A-fleur-de-mots.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Francette LG

À fleur de mots, textes et photos

Décembre 2010

(Lulu.com)

Les autres recueils de Francette LG sont visibles sur cette page (clic)

102 réponses à “Francette LG, À fleur de mots

  1. Marie ne doit pas douter ,je suis admirative devant son talent. Merci Quichottine
    Bisous

    • Peut-être est-ce le propre des poètes de ne pas savoir combien ce qu’ils écrivent peut émouvoir autour d’eux…

      Merci pour tes encouragements, Marie.

      Bisous et douce journée.

  2. Bon, après mon quichottinage, me revoici là où je devais venir. J’ai lu ce livre à sa parution. Comme si nous assistions à une symphonie en bord de mer, il y a souvent le vent que l’on sent. J’aime beaucoup. Bravo à Marie et à toi pour ce gentil billet.  Bisous

    • J’ai oublié de dire que l’on pouvait toujours le lire chez Marie grâce à son petit lecteur… Mais si mes visiteurs suivent le lien, ils le trouveront en arrivant sur sa page.

      C’est vrai, c’est une symphonie en bord de mer… Je suis contente qu’elle t’ait plu.

      Merci à toi pour ce  partage, Snow. Bisous.

  3. rhôoooooooo! trop beau! j’en reste toute chose!! bisous ma belle , vivement demain pour te lire!! bizzzzzzzzzzzzzz jackye

  4. Je ne la connaissais pas. Une vraie poétesse. Merci de me l’avoir fait découvrir.

    Je te souhaite une bonne fin de semaine !
    Bisoux

  5. Tu donnes envie de le lire. J’ai besoin de faire une pause d’au minimum une semaine mais peut-être plus longue d’over-blog car je suis en over dose .  Des articles sont programmés pour 3 semaines sur cergyrama. Merci de ta fidélité. Bises et à bientôt

    • Prends bien soin de toi pendant ta pause.

      Il faut garder un peu de temps pour la vraie vie.

      Bises et à bientôt, Martine. Merci de m’avoir avertie.

  6. toujours émue par la naissance d’un livre

    belle journée Quichottine

  7. Bonjour Quichottine,

    Quel bel article! Tu me donnes envie de découvrir cet auteur.  Je me sens en phase avec beaucoup de ses images citées, l’ambiance, l’inspiration…. Merci Quichottine pour ce partage

    Bises de bonne journée

    Martine

  8. t u en parles si bien que je suis allée la voir évidemment

  9. Bel hommage à cette poétesse

  10. ce mélange de poésie et de photos est un régal….

  11. Tu m’as mis la poésie à la bouche, je pars une semaine, au retour je commande ce précieux bijou.

    Merci

    Gros bisous

  12. Mon commentaire sera court de peur de la gêner aussi…mais elle fait des envieux…. Belle jourée avec soleil pour nous avec bises x 2

  13. Bravo pour cet article avec ces beaux extraits de son livre et ta belle présentation. Bonne journée.

  14. Tes quelques passages que tu nous offres ,et ton anthousiasme , donnent envie d’en lire plus; c’est une musicienne des mots en effet .

    Je vais suivre ton lien Bisous

    • Merci.

      Là-bas, chez Marie, tu peux consulter la version numérique de son recueil.

      Je trouve que c’est une excellente et généreuse idée.

      Je l’avais lu avant de l’acheter et je sais que pas tous ne peuvent le faire.

      Bisous et grand merci, Fanfan.

  15. Quel talent et quelle sensibilité en effet… Savoir transmettre autant de poésie avec les mots simples de tous les jours est un exploit que j’admire (et envie aussi)…. 

    Un grand bravo à Marie/Francette qui n’a pas à douter de ce qu’elle fait. Dans ce que j’ai lu aujourdh’ui, il n’y a vraiment pas la moindre fausse note !

    Bises à toi Quichottine. Je m’en vais maintenir faire plus ample connaissance avec Marie et suivre tes liens.

    • En te rendant chez elle, tu pourras en lire davantage.

      Elle a déposé l’accès à la version numérique de son recueil sur son blog.

      C’est très généreux de sa part… mais Marie est quelqu’un de généreux.

      Merci pour ta lecture, Oxygène. Bises à toi.

  16. Un recueil que j’aime avoir près de moi, prêt à  » émerger  » de mon sac, et qui appelle, rappelle une émotion, un souvenir sensuel, la délicatesse d’une rencontre.

    Merci Marie, et merci Quichottine …

  17. salut

    pas mal ces quelques extraits

    bonne soirée

  18. Ces textes me rappellent certains contes poétiques bretons, pleins de fées et de vagues dans la nuit.

    • C’est tout à fait ça…

      Dans une autre vie, elle s’appelait Korrigane et racontait de superbes histoires.

      Je l’imaginais alors, assise sur les rochers de sa plage, écoutant ce que lui racontaient les vagues.

      J’aime beaucoup sa façon de raconter.

      Merci pour tes mots

  19. Bonsoir Quichottine. Francette écrit de très jolis poèmes. Bravo à elle et merci à toi de nous l’avoir fait découvrir. Bisous

  20. Meilleurs Voeux 2011 !!!

    Que du bonheur avec tes mots! bises

  21. Une belle découverte. Merci. Bises  VITA

  22. Tu en fais un éloge mérité  , Ton article donne vraiment envie de la connaitre, merci Quichottine .belle soirée, bisous 

  23. Jupe défroissée

    Compliments de l’aurore

    Sous les pavés, la page…

    Loop

    Confiance

  24. Il est bien cet article Quichottine, Marie fut une belle découverte pour moi (pour beaucoup je sais) je n’ai pas encore son livre mais cela ne va pas tarder. La couverture est déjà une invitation au rêve et au plaisir de découvrir. Amitiés

  25. C’est très beau ce que tu écris. Je suis allée chez elle , elle écrit de très belles choses. Merci de me la faire connaître.

  26. De jolis mots

    Amitiés, Flo

  27. Je comprends l’émotion de Marie à la lecture de cet article si élogieux,  une bien belle critique, et de si beaux extraits, qui donnent envie d’aller plus loin dans la lecture de son recueil.
    Bonne journée Quichottine 

  28. une douce poésie dans cet hommage

    bonne soirée

    clem

  29. esa exprésion de à fleurs de mots. me gusya muchisimo

    besps

    tilk

  30. Je passe te souhaiter le bonsoir en rentrant de chez elle… Je garde l’espoir de transformer le virtuel… Fais de beaux rêves bleus.

  31. Comme tout ça est bien dit! Bravo à vous deux, vous pouvez trouver les mots qui sonnent.

    Demain j’écouterai la pluie rire en tombant sur le chemin …

  32. Merci pour la présentation de ce recueil !

    • Je ne sais pas si tu l’as lu… Il est en consultation libre sur un petit lecteur du blog de Marie.

      Il pourrait te plaire.

  33. voilà une belle mise en lumière… ça c’est de la mise en valeur!!!

    gros bisous pré-matinaux

  34. En retard…mais présente

    • J’ai presque fini de le combler… C’était un plaisir de le faire. Je n’aime pas les messages sans réponses.

      Merci pour ta présence à toi.

  35. Marie-Claire

    Bonjour Quichottine,

    Très souvent, Francette pose son regard là où personne ne s’y attend. Elle manie la plume avec une extrême délicatesse et, grâce à ses réalisations le bonheur rayonne comme le soleil après la pluie…

    Son univers artistique me sied à merveille.  Je n’ai qu’une seule chose à lui reprocher : Francette manque terriblement de confiance en elle (je le lui ai dit à plusieurs reprises et j’espère qu’elle ne m’en voudra pas de le noter ici).

    UN GRAND MERCI à toi, Chère Quichottine, pour ce sympathique éloge. Francette le mérite amplement.

    Je te souhaite un excellent après-midi dominical.

    • Je crois qu’il est très difficile d’avoir confiance en soi aujourd’hui quand on a sa sensibilité…

      Je voudrais qu’elle en ait davantage. Surtout qu’elle mérite d’être connue.

      Merci à toi et bonne semaine, Marie-Claire.

  36. Quelques mots donc je te laisserai….. j’aime beaucoup Marie la poétesse…. est elle bretonne?

    Au détour des mots je vois la mer et ses flots…:)

    Bises

    Dany

    • Elle l’est… Et j’aime énormément la façon dont elle parle de la mer.

      Merci de la voir ici.

      Bises à toi, Dany.

  37. Je ne saurai dire aussi bien que toi: ce livre est à la maison, je l’ai feuilleté sur le net, et les livres que j’aime, il me les faut entre les mains, pour mieux les savourer, m’en impregner, me permettre d’y revenir, de temps en temps, le temps d’une lecture de poème ou simplment me fondre dans les photos!

    Merci Marie pour tous ces mots à fleur d’émotion, à fleur d’amour

    • Je l’avais savouré sur le blog de Marie (j’aime bien cette possibilité qu’elle nous offre de voir le livre avant de l’acheter), et j’ai adoré le recevoir.

      Je suis heureuse de voir que je ne suis pas seule à l’avoir apprécié.

      Merci à toi.

  38. De nouvelles découvertes qui ne peuvent pas laisser indifferent et si l’hymne à la mer est si beau il va me falloir lire ce livre

    bises Quichottine

    • Tu peux le lire dans sa version numérique sur le blog de Marie…

      Mais sa version papier est d’une qualité irréprochable.

      Merci, Canelle.

  39. jean-marie

    bonjour, ma chère Quichottine,
    C’est un très bel article
    (je me contenterai de ce que tu nous en dit car j’ai un problème de fonctionnement des liens
    que je ne comprends pas…)
    et c’est magnifique
    je reviendrai bientôt compléter ma lecture
    bisous d’amitié
    jean-marie

    • Tu n’arrives pas à les ouvrir ?

      C’est peut-être que tu ne laisses pas ton navigateur ouvrir d’autres fenêtres ?

      C’est dommage. Chez Marie, tu pourrais consulter la version numérique de son recueil.

      Bisous amicaux.

  40. Merci ma Quichottine pour ce partage. Je suppose que ce livre se trouve en librairie. J’ai envie de l’acheter. Bises et bonne journée.

    • Non, on ne peut se le procurer que sur Internet ou peut-être par l’inermédiaire de Marie.

      Mais tu peux déjà en voir la version numérique chez elle en suivant le lien.

      Bises et bonne soirée à toi. Merci.

  41. Je ne m’attendais pas à ce que je viens de lire…. C’est un message de Annie la Marmotte qui m’a fait venir te « voir » précipitemment….( je serai passée de toutes façons…) je m’attendais à  y voir le lutin doré…. C’est… ouf… J’ai du mal à me remettre de mes émotions.

    Quelle gentilllesse de ta part. C’est énormissime ce que tu as fait et sans me prévenir. Quelle incroyable surprise! Je ne sais pas si ce recueil mérite tant d’éloges, mais comme je suis touchée! Merci, mille fois merci.

    Ma journée sera unique aujourd’hui…

    • Le lutin doré, c’est seulement demain…

      Je suis contente d’avoir pu te faire cette surprise, mais je ne suis pas la seule à dire que ton recueil mérite ces compliments.

      Merci pour ta présence, Marie… et, surtout, fais en sorte que ce recueil ne soit pas le dernier. Ce serait dommage.

  42. Marie Soleil

    Parler des choses de la nature c’est magnifique.

    Bises et bon week-end.

    Marie

  43. je vais la lire depuis peu et cela grâce à toi

    bises et merci pour cette belle découverte

  44. patdelapointe

    tout est beau et de l’une et de l’autre…c’est trop bien et c’est embêtant car je ne sais plus quoi dire ! parce qu’il n’y a rien à dire, sûrement

    • J’aime bien aussi lorsque tu es ému au point de ne plus rien pouvoir dire…

      Merci, Pat.

      Bonne soirée à vous deux.

  45. Un autre talent que tu mets à l’honneur et explique avec le tien !

    Merci Quichottine.

    Je t’embrasse

  46. je reprends mon com

    c’est certain que c’est un très bel article que tu lui écris, je ne la connais mais mais au travers de tes extrait, ce qu’elle écrit est très beau, j’irai voir chez elle elle a un blog ?

    bises

  47. Déficience Mentale

    C’est beau, et je vais de ce pas consulter le lien 🙂 Merci, très bonne soirée !

  48. Pour si bien parler de la mer et les choses de la nature , Francette doit avoir aussi une sensibilité à fleur de peau 😉

    Bonne soirée Quichottine Bisous

  49. Celiandra

    Bonsoir Quichottine.

    Il n’est pas encore trop tard pour te souhaiter une bonne Anee. JE n’ai pu le faire plus tot car bien des évènements m’ont pertubés.

    Je te mets ce lien. en allant sur la premiere page tu comprendras pourquoi.

    je te remercie d’avance.

    bisous Celie la Fee

    http://alberoz.over-blog.com

    • Bonjour Céliandra.

      Je comprends tout à fait… quand un ami disparaît, tout semble se figer, même le temps.

      Je te souhaite malgré tout une belle année. C’est bien d’avoir créé ce blog-souvenir pour Alberoz. Même si je ne le connaissais pas, j’ai été émue par vos partages.

      Merci d’être passée.

  50. Bonjour Quichottine,

    Je ne la connaissais pas, mais ton article donne envie de la découvrir un peu plus, pari réussi

    Bonne journée

    • Es-tu allée voir son blog ?

      Marie ne publie pas beaucoup, mais ses pages valent le déplacement.

      Bonne journée à toi , Laure.

  51. Bonjour Quichottine. Je ne sais comment je suis arrivée sur cette page que tu avais consacrée à mon recueil. Une page que j’avais oubliée et que je n’aurais jamais dû oublier tellement elle est belle! Que de compliments! Le recueil 5 est en voie de finition… Je pense qu’il sera moins « beau » que celui-ci… Il « traîne » depuis trop longtemps. Mais je te dis déjà un immense merci…
    Bisous.

    • N’hésite surtout pas si tu as besoin d’aide…

      J’aimerais l’avoir en main. 🙂

      Je me rends compte que lorsqu’on passe trop de temps sur un livre, on finit par ne plus en voir que les défauts… alors, prends aussi un peu de recul. Je suis certaine qu’il sera beau.

      Bisous et douce journée, Marie.