Robert Sabatier

Il était en avant-dernier sur ma liste des quinze

101122_Robert_Sabatier.jpg

Et pourtant !

Je devrais classer ce billet dans mon tiroir aux secrets… pour ceux que je vais vous livrer aujourd’hui, grâce à (ou à cause de) la promesse que j’ai faite de tout vous dire.

Le premier livre que j’aie lu de lui, c’est un être cher qui me l’a offert. Je l’ouvre encore pour y lire les mots de ma sœur aînée, il y a trop longtemps.

720427_dedicace.jpg

C’était un cadeau d’anniversaire, j’avais tout juste vingt ans.

Elle est toujours ma grande sœur, celle qui est tellement loin, que je ne sais ni où elle vit, ni si elle vit.

J’espère qu’elle pense encore à moi, comme je pense à elle, chaque jour.

Elle ne m’a jamais offert d’autres livres, mais celui-ci est sans aucun doute l’un de ceux qui me sont le plus précieux.

Les Allumettes suédoises, de Robert Sabatier. Un livre où je retrouvais un peu de mon enfance, des souvenirs encore brûlants. Un livre aussi dont je vous reparlerai un jour parce qu’il y a beaucoup trop à dire pour que je puisse le faire ici.

J’ai appris en lisant ses pages que l’on pouvait tout dire en Littérature, que l’on pouvait faire un roman de petits riens, de souvenirs, de choses qui pourraient sembler inutiles mais qui ne le sont pas si l’on sait les écrire, si l’on y met du coeur, de la passion… Olivier, c’était moi sans l’être, mais le livre que j’avais dévoré, qui m’avait fait rire et pleurer, qui me montrait « mon » Paris autrement mais si semblable à celui que je connaissais, m’ouvrait une autre porte… celle des romans « vrais ».

Bien sûr, ce n’était pas le premier que je lisais, mais c’était la première fois que je me sentais si proche du héros, si profondément touchée par ce qu’il vivait et par ceux qui l’entouraient.

C’est pour cela, et non pour les autres livres que j’ai lus depuis, bien qu’ils soient tous dans ma bibliothèque personnelle et qu’ils seront sans doute un jour dans la Bibliothèque de Quichottine, que Robert Sabatier compte pour moi, beaucoup.

Livres à ranger sur les rayons de la Bibliothèque de Quichottine

La saga d’Olivier

Les Allumettes suédoises (1969)

Trois sucettes à la menthe (1972)

Les Noisettes sauvages (1974)

Les Fillettes chantantes (1980)

Olivier 1940 (2003)

Autres

Alain et le nègre (1953)

Les Enfants de l’été (1978)

Le Cygne noir (1995)

Le Sourire aux lèvres (2000)

102 réponses à “Robert Sabatier

  1. J’ai toujours adoré que l’on m’offre des livres et pourtant j’hésite toujours moi-même à en offrir, de peur de ne pas savoir coller aux goûts de mes amis.
    J’ai lu les Allumettes suédoises et les deux livres suivants il y a très longtemps et comme je n’ai malheureusement pas de mémoire, je n’en ai rien retenu. C’est triste. Mais tu m’as donné envie de replonger dans ma bibliothèque bien que j’aime davantage lire des nouveautés plutôt que lire des livres lus et pourtant oubliés. C’est bizarre, non ?
    Merci pour ce beau partage Quichottine.
    Je t’embrasse.

    • Non, ce n’est pas bizarre.

      Je crois que si je relis certains livres, c’est pour ne pas les oublier.

      Merci à toi, Oxygène. Je t’embrasse.

      Passe une douce journée.

  2. un livre n’est pas qu’une histoire, c’est aussi une ambiance, un style, l’un sans l’autre laisse un petit gout de … il manque ce petit quelque chose qui ….

  3.  Un auteur qui parait dérisoir aux yeux de certains, à une signification particulière pour toi, ou l’autre .. et les secrets jaillissent avec une tendresse infinie … Je ne l’ai pas mis dans ma liste, tu vois, j’en ai oublié qui m’ont fait vibrer , ce tag est un merveilleux tremplin aux histoires à la vie, à la mémoire !! merci Quichottine pour cette intime dédicace offerte à nos yeux et à nos coeurs. A mon tour de te souhaiter une douce nuit sur ce billet   bizzzoux

    • Merci, Tricôtine.

      C’est vrai que je suis en train de puiser dans mon tiroir à souvenirs, parce que chaque auteur, chaque livre lu, en est imprégné.

      Les partager, c’est franchir un pas de plus. J’ignore pourquoi je le fais. Peut-être seulement parce que j’en avais envie.

      Demain sera un autre jour.

      Bisous, Dame de la nuit.

  4. Souvenirs et émotion …

    Bon début de semaine ! Bisoux

    dom

    • Merci, Dom. J’espère que tes ennuis informatiques vont s’arranger.

      Bisous et bonne journée à toi aussi.

      (Curieusement, j’imagine mal que tu sois en train de te tourner les pouces dans un hamac au soleil…)

  5. J’aime beaucoup Robert Sabatier et j’ai lu il y a très longtemps quand j’étais jeunes, les allumettes suédoises, 3 sucetes à la menthe et la suite, j’avais aussi l’impression de m’y retrouver. Tu me donnes envie de les relire.

    Je viens de quitter le blog de lamée qui parle de son frêre qu’elle a perdu de vue depuis plus de 20 ans et toi aussi… La vie est cruelle quand elle sépare. Peut être as tu fais des recherches mais il faut aussi en avoir envie après tant de temps… Ne pas avoir peur du rejet… Difficile

    Bises

    • Merci, Martine.

      Lorsque je parle de roman « vrai », c’est parce qu’il me semble que chacun peut s’y retrouver.

      Je suis heureuse que tu me le confimes.

      Ceux qui décident de partir un jour sans laisser d’adresse n’ont sans doute pas envie de retrouvailles. Je sais qu’elle pourra me retrouver si elle le désire, je n’ai pas changé de résidence.

      Peur du rejet… Non, pas vraiment. Peur de ne plus savoir quoi dire.

      Bises et bonne soirée à toi. Merci pour ce partage.

  6. Je vois que ce livre a pour toi une saveur toute particulière et je te comprends Quichoittine. Bon début de semaine.

  7. j’ai lu les deux premiers….il y a bien longtemps, merci de les rappeler à ma mémoire. 

    j’espère qu’elle lira un jour cet article

  8. Bonjour Quichottine,

    « Les allumettes suédoises ». Un livre que je n’ai lu qu’en diagonale. Lorsque je me suis décidé à le vouloir… il était épuisé. Je ne sais pas s’il est de nouveau sorti. Tu me donnes envie de le chercher…

    Bon lundi à toi

    Martine

    • Tu le trouveras peut-être encore en bibliothèque, avant de l’acheter… Ne serait-ce que pour voir s’il te plairait.

      Bonne soirée, Martine. Merci pour ce partage.

  9. Je garde un très bon souvenir des « Allumettes suédoises »

  10. Je me souviens d’avoir lu les deux premiers que j’avais aimé…

    Une telle grande soeur peu-elle disparaître ?

    Je te fais de gros bisous aux parfums de vanille et d’alizés

  11. A part les allumettes suédoises, je ne connaissais rien de son oeuvre…

    Bises de nous deux et belle journée chez toi.

    • Il a aussi écrit une grande histoire de la poésie Française… monumentale !

      Bises à vous deux, Patriarch. Passez une bonne fin de semaine. Merci.

  12. J’en ai lu à la pelle des livres de Robert Sabatier, jamais je n’ai été déçue de l’avoir acheté, je les garde précieusement.

    Amitiés, bisous, Flo

    • Merci pour ce partage, Flo. Il y a d’autres auteurs qui m’ont « accrochée », plus tard… J’en présenterais certains.

      Bisous amicaux pour toi aussi.

  13. Puisse ce livre symbole d’attache des coeurs, renouer le lien des esprits avant qu’il ne soit trop tard pour le regretter…je vous souhaite de tourner cette page.

    Gros bisous

  14. à cette époque je regardais vers l’Amérique et découvrais Kerouac et Allan Guinsberg, mon épouse a amené sur nos rayons ces beaux textes  de Robert Sabatier que j’ai lu plus tard avec le « Cheval d’orgueil »,  » Une soupe aux herbes sauvages » afin de mieux comprendre cette campagne à laquelle j’avais tourné le dos bien longtemps.

    Une décicace émouvante, comment les objets sont aussi des liens intenses.

    Bonne journée et te souhaite de nombreuses relectures.

    • Merci pour ce partage, Pierre.

      J’ai lu très tardivement Cheval d’Orgueil, et j’avais lu, grâce à ma fille, Une soupe aux herbes sauvages. Pierre-Jakez Hélias et Emilie Carles sont des auteurs que j’apprécie…

      Encore des livres à déposer un jour sur les étagères de la bibliothèque de Quichottine !

      Bonne nouvelle journée.

  15. Voilà des souvenirs de lecture qui remontent, un oublié pour moi aussi, au même titre que Roger Martin du Gard, Elsa Triolet, Vian, Kafka… des auteurs qui m’ont accompagnée et la liste est bien trop longue pour la laisser ici. Belle journée

    • Trop long… c’est certain.

      Pour ma part, la liste des auteurs oubliés grandit de jour en jour…

      Doux nouveau jour, Adamante. Merci.

  16. Bonne semaine avec un peu de froid mais beaucoup de chaleur humaine, Pascal.

  17. Celui-là je ne le connaissais pas, j’ai pris les titres en note. Je comprends que tu soit attachée à ce livre puisque c’est un souvenir.  Bon début de semaine.

  18. Un beau cadeau d’anniversaire…

    J’ai connu cette série grâce à une amie qui l’adorait.

    Dans des temps reculés, quand ils étaient jeunes, mon père connaissait Robert Sabatier.  

    • Il le connaissait personnellement ? La chance ! Tu as peut-être appris des anecdotes à son sujet…?

      Merci pour ce partage, Val’r.

  19. je l’avais oublié, comment ai-je pu ??? je vais le conseiller en lecture à mon fils aîné et le relire !!!  merci Quichottine ton billet est très émouvant….bonne nuit

  20. J’ai bien aimé la Saga d’Olivier; C’est un très bon auteur .

    On peut comprendre  en te lisant, que ce livre te soit cher .La dédicace d ‘abord  et Olivier qui te rappelle ta jeunesse .

    Un livre n’a pas besoin de mots savants pour toucher le lecteur .S’il éveille des émotions c’est qu’il est bon .

    Merci pour le partage;  je t’embrasse fort

    • Merci d’approuver ce que je pense.

      Je suis contente qu’il t’ait plu aussi.

      Tes mots me touchent, Fanfan. Je t’embrasse fort.

  21. J’ai lu les 3 premiers et les ai adorés aussi. Bisous

  22. C’est un auteur que j’aime beaucoup . C’est un réel bonheur de retrouver des mots d’un être cher. Bonne soirée, bises Quichottine

  23. Allo Quichottine, un auteur que j’ai lu et aimé beaucoup mais pas lu ces dernières années. La dédidace, c’est troublant le silence de tant d’années. Prends bien soin de toi. Bises

    • C’est vrai que je l’ai un peu délaissé aussi ces dernières années.

      Tu sais, je pense qu’elle a seulement décidé que nous n’avions plus besoin d’elle, que nous étions grands.

      Je t’embrasse, Snow. Passe une bonne journée.

  24. J’ai dévoré ces livres, ….je comprends ton attachement , un lien fort de ton enfance et de ta famille…bises   VITA

  25. Cette lettre est plus que touchante…

    Il y a toujours quelqu’un

    qui pense à nous quelque part.

     

    Pour Robert,

    j’ai un souvenir très fort :

    j’avais emporté

    Les Noisettes Sauvages

    dans mon sac à dos

    la première année où l’on a marché

    sur les Chemins de Compostelle.

    Et je le lisais,

    à l’heure de la sieste,

    sur l’herbe,

    au coeur même des lieux de son enfance d’été,

    racontée si simplement dans le livre :

    SAUGUES en Gévaudan.


    J’ai des photos papier.

    Pénéloop


    PS. Robert était sorti soudain,

    je me souviens, d’un fourré,

    il avait dit :


     » Pénéloop,

    quelque chose me dit que vous irez loin… « 


    « Oui, Monsieur,

    c’est très loin, Santiago. »

    Pénéloop

    • Merci…

      J’aime cette rencontre.

      Lui, il m’a écrit un jour « Lisez Colette »… J’avais vingt ans. Je voulais être écrivain.

      J’ai suivi son conseil. Il avait raison.

      … J’ai pris mon temps pour lire, pour comprendre ce qui me manquait alors.

      Je serai écrivain.

  26. Bonjour,

    Comme c’est drôle, « Les Allumettes Suédoises » fait partie des livres que j’ai lus dans ma jeunesse avec « Trois sucettes… » et « Les noisettes.. » d’ailleurs, ils sont toujours dans ma bibliothèque… et si je m’y replongeais ?? Pas une mauvaise idée.

    Bonne fin de journée.

    D@net.

  27. Très intéressant cette idée que tu as eu de reprendre les écrivains faisant partie des 15  choisis sur un tag pour revenir sur la biographie de chacun avec les raisons qui t’ont conduite à les aimer. Mais, n’est pas bibliothécaire qui veut … C’est un vrai métier. Que tu exerces avec talent, car il s’agit bien de ça : parler des livres

    • Oui, parler des livres, c’est exactement cela, mais de ce que j’ai appris en les fréquentant.

      Ce sont mes amis.

      Merci pour ce beau compliment que tu me fais.

  28. Un des (nombreux) auteurs que je n’ai jamais lus… Mais j’ai toute la vie devant moi !

  29. Sabatier, une saveur d’antan…il y a ainsi certains livres précieux dont la dédicace ne s’effacera jamais  C’est terrible de perdre de vue sa soeur…

    Tout plein de gros bisous Quichottine; repose-toi bien !

    • Ce sont les choses de la vie…

      Merci, Nickyza. Tout plein de bisous pour toi aussi.

      (J’espère que ce n’est pas mercredi que tu étais à Paris, parce que j’y étais aussi… )

  30. Oui je connais, je  comprends, mais tout de même… Il faut dire que j’ai eu de la chance bien que dans toute famille il y a des tensions…

    Par contre mais pas directement on a une disparition mère-fils très étrange…

    J t’embrasses Quichottine

  31. Bonjour !

    Franchement j’aimerais savoir aussi bien parler des livres que tu le fais !

    C’est vrai, pour jouir de sa lecture, il ne faut pas nécessairement une histoire extraordinaire, mais une histoire bien contée.

    Bon, of course, je me demande pourquoi tu as perdu de vue ta soeur. 

    A bientôt de te lire.

    • Bonjour, Aude.

      Merci pour ce joli compliment.

      Pour le reste, je ne peux répondre, ce serait bien trop long à raconter.

      Passe une bonne soirée.

  32. J’étais à Paris un Mercredi, si ! Le Mercredi 17  Mon compagnon m’avait kidnappée pour mon anniversaire pour une journée à Paris…à faire rien que ce que j’avais envie de faire !!  Il m’avait pris des places pour le « Trésor des Médicis » ! Paris n’est qu’à 1H30 de la Champagne; ce n’est pas très loin et pourtant je n’y suis pas souvent ! 1h30, c’est rien : je suis sûre que nous aurons l’occasion de nous rencontrer un jour…avec Lmvie lors de ses escapâdes !

    Bon week end ma Quichottine et des camions de bisous !

    • Ne t’en fais pas… je plaisantais.

      Tu sais, il y a des personnes qui me sont devenues très chères et que j’ai envie de rencontrer.

      Tu en fais partie, nous avons donc rendez-vous, un jour… Demain ou dans dix ans, ce sera quand nous pourrons.

      Douce soirée à toi, Nickyza. Plein de bises pour toi.

  33. il en est comme ça qui compte… assez universellement reconnus … ça fait du bien de se sentir unis par ces liens…

    doux bisous

    • Quelque part, c’est rassurant, c’est vrai.

      Doux bisous à toi aussi, Mamalilou. Merci pour ta présence et pour tes mots.

  34. salut

    un auteur que je ne me souviens pas avoir lu

    j’y penserais

    bonne soirée

  35. Ces livres, La saga d’Olivier trônent toujours dans mon coeur, livres prémisses à la découverte de la lecture, presque ado et toujours ado à les relire, encore et encore. Cela faisait longtemps oui, que je les avais regardé et là, en te lisant, je me suis vue me détourner et les rechercher du regard. J’aime quand c’est comme ça, j’aime quand cela me ramène ailleurs. Olivier…je l’aimais tant alors pourquoi l’ai-je oublié, je ne sais mais là, comme par magie, en touchant ses histoires, en relisant une page prise au hasard, je me suis replongée dans cette « saga » et j’aime, oui, plus que tout, ce ptit moment pris sur le vif.
    Et oui…tout ceci grâce à toi ma belle Quichottine, merci;-)

    • Merci à toi… Tu vois, il y a des lectures qui gardent leur première saveur, et celle-ci en est une pour moi.

      Ces livres que l’on cherche du regard, pour s’assurer qu’ils sont toujours là, je connais aussi…

      T’embrasse fort, Betty. Merci pour tes mots et ce temps passé dans la bibliothèque avec moi.

  36. jean-marie

    bonsoir, ma chère Quichottine,
    j’ai adoré les « Allumettes suédoises »
    je comprends que pour toi le livre lui-même soit chargé d’émotion
    bises amicales
    jean-marie

  37. belgique-chine

    bonjour quichottine tu as de très bon auteur

    passe une bonne journée

  38. patdelapointe

    cou-cou

  39. Les allumettes suédoises, bien sûr, mais aussi Trois sucettes à la menthe et Les noisettes sauvages. Que de bons souvenirs ma Quichottine. Bises et bon lundi

  40. Je ne sais pas pourquoi j’ai toujours eu du mal avec cet ecrivain….

    merci malgré tout pour ce partage

    bises Quichottine

    grand soleil ce matin….

    • Peut-être parce que vous n’aviez pas rendez-vous… Cela arrive.

      Merci pour le soleil que tu m’as apporté.

      Bisous.

  41. Séverine

    Je crois bien qu’il n’y a que le dernier de la saga d’Olivier, que je n’ai pas lu… Il faudra que je fouille de nouveau dans la bibliothèque de mon père, pour voir s’il l’avait acheté. Les quatre autres, ça oui, même si je n’en ai plus un souvenir bien précis (de l’eau a coulé sous les ponts, depuis ^^).
    Il y a des ouvrages ou des auteurs qui sont associés à des moments particuliers, des personnes, des sentiments… et c’est pour toujours ! Je t’embrasse bien fort

    • On ne garde jamais tout de nos lectures… c’est normal, surtout lorsqu’on lit beaucoup.

      Je suis d’accord avec l’importance du vécu du lecteur dans la perception qu’il a d’un livre.

      Merci pour ta présence. Je t’embrasse bien fort aussi.

  42. j’ai beaucoup aimé cette saga mais j’ai découvert récemment ses poèmes et je crois qu’ils m’ont encore plus touchée que ses livres

    je ne dirai rien sur ce que tu nous dévoiles de toi, c’est beaucoup trop secret pour que l’on puisse en parler dans un com je pense

    bises et bonne journée

    • Merci pour ta délicatesse, Azalaïs.

      J’ai lu peu de poèmes de lui… il faudra que je rattrape ce retard.

      Bises et bonne soirée à toi.

  43. L’émotion associée à certains livres dépasse bien souvent le ressenti éprouvé à la lecture …

     » Les allumettes suédoises « , c’est le premier livre que j’ai lu de Robert Sabatier. Un cadeau de ma tante.

    Maintenant, je fais un lien entre ce titre et une image que Muad t’avait offerte, la petite marchande d’allumettes … http://quichottine.over-blog.com/article-nouvelle-page-blanche-48344725-comments-50.html#c

    Bises, et pensées affectueuses, Quichottine.

    • Tu as raison, Midolu… Merci de me rappeler cette magnifique image !

      Merci pour ces affectueuses pensées. Je t’embrasse fort.

  44. J’ai lu ce livre… Et ma petite soeur à moi, est bien loin ou bien haut, elle n’a plus voulu de sa vie, il t a quelques années déjà !

    Je t’embrasse Quichottine et je comprends que ce livre te soit doublement précieux !

    • Merci pour cette confidence, Nettoue.
      Il arrive que la vie soit trop lourde parfois, et ce sont ceux qui restent qui en souffrent le plus.

      Je t’embrasse très fort.

  45. Bonjour Quichottine,

    On ne peut pas dire mieux 

    Une vrai bibliothèque ce blog !

    Bravo  !!!!!!!!!

    Si je cherche un auteur avec une de ses oeuvres je peux venir ici.

    Bonne continuation.

    Nono

    • Il n’y a pas que des livres, ici… J’aime aussi les images. 🙂

      C’est pourquoi je me promène chez les photographes.

      Merci d’être passé…

  46. Oo° Kri °oO

    J’ai lu les allumettes suédoises et pourtant, bizarrement, j’aurais juré ne jamais avoir entendu ce nom de Robert Sabatier

    • Il y a des noms d’auteurs que j’oublie aussi. Ne t’en fais pas, c’est normal, je pense, surtout lorsqu’on lit beaucoup.

  47. des souvenirs douceurs, des souvenirs doux-amers, des souvenirs… tout court.. qui font que l’on est soi maintenant, avec nos rencontres, nos familles, nos livres… ceux que l’on a aimé, ou moins, ceux qui nous ont tant marqué et dont l’histoire reste vivace…

    Mais tu sais Quichottine, « tout nous dire »…oh, non!! Grade pour toi ce qui doit être gardé…chacun a sa part si personnelle qui n’a pas à etre dévoilée!!

    • Rassure-toi, Amie, je ne dirai pas « tout » de moi, seulement ce qui a trait à l’influence qu’ont eu ces quinze auteurs et le pourquoi de leur présence dans ma liste.

      … C’est déjà beaucoup.

      J’aime que tu sois là.

  48. J’aime bien ce que tu fais car ça donne envie de relire des livres oubliés et de lire ceux qu’on n’a pas lu …

    Parfois, des souvenirs liés aux livres ressurgissent , c’est vrai, c’est un peu comme une chanson que l’on va entendre à la radio et qui nous envoie ailleurs…

    Bonne journée.

    • Merci, Marie.

      Je crois que c’est important de savoir, au moins pour soi, pourquoi tel ou tel auteur compte, ou a compté à un moment de sa vie.

      Le partager avec d’autres, on peut le faire ou non.

      Merci pour ces mots qui me confortent dans l’idée que ça pouvait être une façon de donner envie de lire, aussi.

      Bonne journée à toi.

  49. Ah! La saga d’Olivier, tout un pan de ma jeunesse. ( J’ai relu avec Maxime, mon petit-fils, -17 ans- récemment  » Les allumettes suédoises »)

  50. patdelapointe

    tient ! pourquoi ça a changé ce truc ?…c’est pas net l’informatique…y’a des trucs qui changent sans qu’on ne demande rien……….bises

  51. à la faveur des liens , me revoici ici…que de fautes je peux faire!! mama mia!!!
    et je ne renie rien de ce que j’ai écris… Des livres qui nous marquent, il y en a tant! mais surtout ceux qui nous sont donnés par des êtres chers, ceux là sont un trésor!!