Il était une fois, la quichottineraie

En remontant vers aujourd’hui, dans un périple audacieux qui lui faisait parcourir l’un après l’autre ses articles et les dizaines de commentaires reçus, comme on feuillette un livre mille fois lu mais qu’on retrouve avec plaisir, la Dame de la Bibliothèque avait dû laisser de côté des images et des textes sur lesquels elle devrait pourtant revenir un jour.

Elle savait bien qu’il faut souvent montrer ce que l’on aime pour pouvoir toucher plus de monde… surtout que les visiteurs du mois d’avril n’étaient plus forcément les mêmes que ceux du mois de janvier.

Mais il s’agissait là d’une autre quête et le temps manquait pour s’attarder.

Finalement, elle avait débarqué sur une page de dictionnaire.

– Impossible !

Comment ça ? Vous ne savez pas qu’il y a des dictionnaires en Quichottinie, que le plus important, pour tous les Quichottiniens est ce Petit Quichottin illustré, un dictionnaire en construction mais qui permet le plus souvent aux aspirants Quichottiniens de savoir de quoi l’on parle.

Vous ne vous souvenez pas ?

Il faudrait reprendre au tout début, lorsque Quichottine s’est trouvée enquiquichottinée devant le commentaire malicieux de Nymphéa. Mais nous n’avons pas vraiment le temps…

N’est-ce pas ? Jour après jour, le petit dictionnaire s’est enrichi de nouveaux mots.

Il faudra aussi que Quichottine se mette à les rassembler sur de nouvelles pages, pour qu’ils ne deviennent pas des « mots perdus », de ceux que l’on oublie très vite après en avoir ri.

– Nous savons bien que Quichottine lit nos messages! Il lui arrive même de les encadrer.

Oui, c’était ce qu’elle avait fait ce jour-là. Elle avait « encadré » le quichottinier de Georges Lévy, puis avait demandé qu’on le lui dessine.

C’était un souhait dans le vide… mais plus encore une invitation que de nombreux aminautes, les amis de ces amis, et les amis des amis de ces amis acceptèrent.

Bientôt, toute la Quichottinie fut envahie de quichottiniers… des arbres dessinés, des arbres peints, des arbres réels en photographie, des arbres inventés, et même des quichottinomontages où les meilleurs « bidouilleurs » rivalisèrent d’ingéniosité.

– Mais il n’y avait pas de bonzaï…

Pourquoi dis-tu cela ? Ah… je vois ! C’est à cause du message de Georges.

Après avoir aidé Quichottine à planter ses premiers quichottiniers, après avoir suivi pas à pas chacune des plantations et avoir constaté leur achèvement,  il était revenu, et, là où d’autres déposaient une carte de visite, il avait écrit ces mots :

Toutes ces photos et dessins de ces Quichottiniers sont aussi beaux les uns que les autres, chacun reflétant le talent et l’état d’âme de leur père et mère. Une lapalissade à laquelle je n’ai pas su échapper. Mais pourtant, une chose me frappe, pourquoi un Bonsaï, cet arbre miniature n’a pas encore meublé le Quichonoscope, peut-être parce que c’est un étranger, ou parce qu’il est si rabougri, comme un petit vieux au corps tordu par les rhumatismes, trop fragile pour porter des livres, à peine  assez solide pour poindre quelques feuilles ténues comme les ailes d’un papillon ! Peut-être parce que les lutins font figure de géants à côté de lui et ne peuvent s’asseoir sur leurs branches. Pourtant si la sagesse est le fruit des années, c’est sans doute à lui que nous devons le plus notre considération ! Certes cet arbrisseau  est un anti-Don-Quichotte par sa taille, mais si nous savions l’écouter dans le plus grand silence, je suis sûr que lui aussi saurait nous faire profiter de son expérience. Mois de mai, mois d’aimer, à toutes et tous un brin de muguet qui veillera sur notre santé. Pourtant cette plante aux clochettes si légères est hautement vénéneuse ! Notre monde est plein de contradictions !

Commentaire n°123 posté par Georges Lévy le 03/05/2010 à 18h09

Un message qui n’avait pas pu laisser Quichottine indifférente. Preuve en était l’absence de la bibliothécaire obéienne qui avait rechaussé ses bottes de conservatrice de la quichottineraie afin de mieux atteindre son nouveau but.

Où avait pu se glisser cet arbre ? Comment son ami Georges avait-il pu penser – fusse une seconde – qu’on écarterait de la quichottineraie un quichottinier sous le prétexte fallacieux qu’il était trop petit, trop laid, trop faible, trop vieux… et étranger ?

– C’était irrecevable !

C’est exact ! La Dame s’était donc mise en tête de le retrouver. Elle ne laisserait personne la distraire de cette tâche nouvelle. Retrouver l’endroit où il s’était caché… et, le planter auprès de ses frères, dans la quichottineraie.

– Tâche impossible…

Vous croyez ? Pas si sûr !

Elle avait auprès d’elle l’allumeuse de soleil.

100410_Iloufou_l-alumeuse-de-soleil.jpg
Image de Louis Fleury (Iloufou)

87 réponses à “Il était une fois, la quichottineraie

  1. L’enquête progresse et à a lumière de l’allumeuse de soleil, je pencherai cette fois pour faire appel à l’aide du juge Ti, bon il est Chinois ce qui n’est pas le cas du rabougri disparu, mais quand même… quand même…

  2. Le soleil vient de s’allumer chez moi !! Il est bien matinal, ce jour !!! Sourires.

    Le gros des travaux est fini, maintenant, nous allons faire les à côtés.

     

     

    Belles journées de fin de semaine. Ils nous ont remis le chauffage urbain , hier !!!

     

    Bises de nous deux.

  3. j’adore cette idée d’allumeuse de soleil et le dessin est superbe.

    Bonne fin de semaine ! Bisoux


  4. C’est celà : allumons le soleil… Il faut faire toute la lumière sur cette disparition, n’est-ce pas, ma chère Quichotholmes ?

  5. j’aime bien aussi l’allumeuse de soleil!

    mais je te lis en fermant les yeux puisque tu m’as dit que la fin serait triste…

    • Oh, il y a seulement quelques articles un peu mélancoliques, comme lorsqu’on feuillette un très ancien album et que les photographies nous montrent ceux qui ne sont plus là…

       

      Merci de rester, Saadou. Cela me touche beaucoup.

  6. une allumeuse de soleil ? elle avait dû s’absenter ces jours-ci mais ce matin elle est bien là et ça fait du bien

    • Le printemps joue encore à cache-cache avec l’hiver… C’est terrible !

      Je suis contente qu’elle soit passée chez toi.

  7. je connais ça! je n’aime plus regarder les photos…

    • Mais là… il le fallait pour moi.

      J’espère que ta forêt trouvera les mots qui te manquent aujourd’hui.

      Je t’embrasse très fort.

  8. Il est des envies que l’on émet un peu : c omme çà ! et qui se réalisent au point de dépasser l’envie. Mais l’envie peut êlle être dépassée. Je ne le sais. Le fond de l’envie est un abysse mais osons nous l’espérer ? L’important est là que la Quichottineraie soit dès lors une Quichottineforêt avec de grandes branches d’espoir partagé. Et qui se multiplient.

    Laissons les se multiplier. La vie le permet quand on le veut. Cela est si beau.

    Merci.

  9. jill bill

    Bonjour quichottine, merci pour ton mot sympa chez amtealty, billet d’humeur, billet d’humour… Tes pages n’en manquent pas et en plus tu as une allumeuse de soleil, nous t’envions, les saints de glace sur la Belgique et pas que…  Au plaisir de te servir un p’tit potin  et de te croiser ici et là bien à toi de jill et amtealty

    • Je pense qu’ils sévissent ici aussi.

      Merci pour ce message. J’ai été contente de pouvoir vous rendre visite aujourd’hui.

  10. patricia11

    Allumer le soleil n’est-ce pas explosif Quichottine ?

  11. Ah Quichottine je pressens encore une belle aventure…

    Je t’embrasse.

  12. et bien dans ton « pays » on ne s’ennuie pas apparemment 🙂

    à bientôt !! pour d’autres histoires quichottiniesques !! hihi

  13. Nous restons suspendus à la flamme de l’allumeuse qui en connaît un rayon de soleil

    à demain, pour la suite, bisous

  14. Rien qu’explosif je crois ce soleil…Mais avec tant de lumière que la nuit disparait…

  15. on est suspendus à tes lianes, il va nous arriver ce Bonzaï comme un Tarzan ??? j’ai hâte de le voir, je te fais des bizz de vignes en attendant !!! je vais voir si mes croqueurs ont quelque chose à me faire croquer !!

    • Je suppose qu’ils ont eu beaucoup à t’offrir.

       

      … Sois patiente, Pascale. Il y a encore quelques épisodes avant le dénouement.

  16. Ces jours ci les allumettes ont pris l’humidité car le soleil n’ a pas brillé ou si peu, mais je suis sûre que l’allumeuse en a dans son coffre magique des bien sèches pour nous illuminer le ciel avec un bon éclairage solaire !

    Patientons !

  17. Oh oui, oui, oui… Allumons le soleil pour éclairer et faire la lumière sur ce point obscur…
    Belle soirée. BISOUS.

  18. Il y fait chaud alors dans la quichottineraie s’il y a l’allumeuse de soleil ?

  19. Après une petite promenade en ..euh .. Quichottinerie, si j’ai bien compris, je vois qu’il faut que je me familiarise très vite, pour tout saisir.

    Mais déjà le dessin est très beau, et devrait bien aider dans la quête du bonzaï .

    Bises du soir

    • Non, pas en Quichottinerie.

      Je t’explique. Ici, c’est la Quichottinie, et, la forêt que mes visiteurs y ont planté s’appelle la quichottineraie.

      Il pourrait y avoir d’autres endroits à découvrir… il faut seulement fouiller un peu.

      Merci pour ta présence.

      Bises de la nuit à toi.

  20. La quête du bonsaï mène dans des contrées déjà explorées, mais pas suffisamment, dans des sites cachés, et sur des chemins périlleux.

    Heureusement, notre guide nous accompagne. Faisons-lui confiance, elle tient notre main dans les passages difficiles … 

    Il y aura des zones d’ombre, mais l’allumeuse de soleil est toujours aussi lumineuse …

    Agréable soirée, Dame Quichottine. Bises.

    • Merci, Midolu. Je ne pense pas qu’il y ait vraiment de danger.

      Peut-être seulement d’autres moments à partager.

      Douce nuit à toi.

  21. le soleil je veux bien l’allumer demain car qu’est-ce que ça caille en ce moment …bise quichottine

  22. Il fait de belles aquerelles  ;c’est très original cette allumeuse de soleil qui plairait au « petit prince »!

    Tu nous fais languir avec ce bonzaï qui joue l’Arlésienne!

    Mais où se cache-t-il donc?Le suspense dure! Bisous

     

    • Je lui trouve beaucoup de similitude…

      Je te fais languir aussi ? Je suis navrée.

      Il faut un peu de temps, tu sais ?

      Bisous, Fanfan.

  23. Je sens qu’il n’est pas très loin ce bonzai et avec ton allumeuse de soleil il sera là sous peu. Bonne fin de semaine.

  24. Veiller à ce qu’il ne s’éteigne pas il réchauffe les corps et les cœurs.

  25. L’illustration m’a agréablement surprise et le titre si joliment bien trouvé…

    Merci pour le partage chère Tisseuse de rêves, t’embrasse fort

  26. Elle est très jolie cette image, on aimerait tous avoir une allumeuse de soleil.
    Bon il se cache où ce bonzai?

  27. L’allumeruse du soleil que c’est joli, il faudra que tu lui dises de venir faire un petit tour dans le Nord, parce que dans tous les sens du termes, c’est bien gris ici

    Une tâche impossible, mais ce mot n’existe pas, tout est possible, alors je suis

    certaine que l’on retrouvera, je n’en doute pas

     

    Je te fais de gros bisous

    • Elle est passée ce dimanche, je crois bien, du moins pour moi… j’espère que tu l’as vu aussi.

      Gros bisous à toi aussi, ma Corinne. Prends soin de toi.

  28. Me voila arrivé tout près du début, passant trop vite, mais je ne pouvais pas passer sans  m’arrêter sur l’allumeuse de soleil. L’allumeuse  m’a émerveillé par sa fragilité  et la simplicité du trait. Je reviendrai quand le réveil aura cessé de me dire qu’il existe lui aussi et que je dois lui porter un minimum d’attention.   Un réveil, ça donne l’heure, mais en échange, que lui donne t’on ?  Et puis, n’y a t’il pas  une  coïncidence entre la découverte de l’allumeuse qui réveille le monde et le carillon de mon fidèle réveil incompris qui sonne toujours deux fois.

     

      Aussi, avec ta permission, je vais recopier ce dessin et l’offrir au grelot qui s’agite sur la table de nuit.

     

    Bises du grillon

    • Un sourire… C’est vrai que le réveil est l’un des incompris de notre environnement. Il ne fait que nous obéir, et il recueille en échange nos grognements… « Déjà ? Encore ? Flûte, je suis en retard ! »

       

      … dans le meilleur des cas.

       

      L’allumeuse de soleil n’est pas à moi, mais je suppose qu’Iloufou ne sera pas ennuyé de l’usage que tu veux faire de son dessin.

       

      Bises à toi aussi… merci de ces visites entre deux sonneries de réveil…

  29. sublime cette allumeuse de soleil et elle a dû passer par là cette allumeuse de soleil car il brille de mille feux ce matin…belle journée à toi, bizzzz

  30. j’adore cette idée d’allumeuse de soleil et le dessin est superbe.

    Bonne fin de semaine ! Bisoux


  31. jill bill

    Bonjour quichottine, merci pour ton mot sympa chez amtealty, billet d’humeur, billet d’humour… Tes pages n’en manquent pas et en plus tu as une allumeuse de soleil, nous t’envions, les saints de glace sur la Belgique et pas que…  Au plaisir de te servir un p’tit potin  et de te croiser ici et là bien à toi de jill et amtealty

  32. patricia11

    Allumer le soleil n’est-ce pas explosif Quichottine ?

  33. La quête du bonsaï mène dans des contrées déjà explorées, mais pas suffisamment, dans des sites cachés, et sur des chemins périlleux.

    Heureusement, notre guide nous accompagne. Faisons-lui confiance, elle tient notre main dans les passages difficiles … 

    Il y aura des zones d’ombre, mais l’allumeuse de soleil est toujours aussi lumineuse …

    Agréable soirée, Dame Quichottine. Bises.

  34. annielamarmotte

    j’aimerais bien avoir une allumeuse de soleil aujourd’hui moi.

    bonne journée Quichottine

  35. canelle56

    hum..je n’etais pas si loin… sourires

    bises Quichottine

  36. Séverine

    Il était une fois… une histoire mystérieuse dont j’aimerais bien connaître le (ou les ?) dénouement(s). Je suis sûre que c’est une énigme à tiroirs !…  🙂

    Belle journée, Quichottine, je t’embrasse

  37. A la lumière du soleil, tu vas certainement  (re)touver ce bonzaï !!!!!

    Gros bisous ma Quich’ et bonne recherche 🙂

    • C’est évident… Ne t’en fais pas, il me faut un peu de temps, mais tout viendra à point pour ceux qui attendent.

      Gros bisous ma Clo.

  38. A la lumière du soleil, tu vas certainement  (re)touver ce bonzaï !!!!!

    Gros bisous ma Quich’ et bonne recherche 🙂

  39. L’esquisse me plais elle aussi ! A une époque j’avais le crayon facile !

    Bises et bonne fin de semaine quichottine

    Nettoue

  40. Brigitte

    Une grosse bise pour être plus encore à allumer le soleil!

  41. Durgalola

    bonsoir Quichottine, merci pour ton passage .. je me remets .. pas assez vite à mon goût (mais chut…….. je dois être patiente)

    et le petit bonsai tout vieux, n’est pas tout à fait comme les autres arbres … trop trituré par les hommes … pas assez libre …

    bonne soirée

  42. ♥ Trinity ♥

    J’ai la nette impression que tu vas nous retrouver ce bonsaî !

    Magnifique dessin de l’allumeuse de soleil !

    Bises Quichottine

    Trinity

  43. ♥ Trinity ♥

    J’ai la nette impression que tu vas nous retrouver ce bonsaî !

    Magnifique dessin de l’allumeuse de soleil !

    Bises Quichottine

    Trinity

  44. va falloir attendre demain matin le réveil de l’allumeuse du soleil car là il dort et sans lumière pas facile de faire progresser ton enquête, alors je vais faire comme eux, je vais me glisser dans les bras de la nuit. Dans le ciel gris je te glisse un rayon de soleil pour réchauffer les big bises semées dans le vent. Bon week-end

    • J’espère que tu auras passé une bonne nuit, Lili.

      Merci pour ce rayon de soleil et ces bisous.

      Bonne fin de semaine.

  45. va falloir attendre demain matin le réveil de l’allumeuse du soleil car là il dort et sans lumière pas facile de faire progresser ton enquête, alors je vais faire comme eux, je vais me glisser dans les bras de la nuit. Dans le ciel gris je te glisse un rayon de soleil pour réchauffer les big bises semées dans le vent. Bon week-end

  46. Je ne sais pas où il est… et je n’aime pas les bonzais. Bises

  47. J’aime le com que tu as publié…Je regarde chaque jour mon bonsaï, il m’apaise, il représente pour moi un moment important ds ma vie. Je le regarde croître, et oui, il a sa forece et sa vitalité. Bises  VITA