Allumer le soleil

Quand les nuages sont trop nombreux, que rien ne semble pouvoir les chasser, pas même le vent ami, il reste une solution, imparable.

Il faut allumer le soleil.

Iloufou, L'allumeuse de soleil, 10 avril 2010

Un grand merci à Louis Fleury (Iloufou) pour son image.

38 réponses à “Allumer le soleil

  1. Alors je sors les allumettes, pour toi, un joli stock coloré, longues ou courtes, je te les offre ce matin. Les miennes sont enrobées de mille pétales rose et blanc avec une touche mauve de la fleur de lilas naissante…

    Je t’embrasse très fort ma Quichottine.

    Dame Sophie

    • J’aime beaucoup tes allumettes en bouquet…

      Merci, ma Sophie pour ce magnifique cadeau du matin.

       

      Je t’embrasse très fort.

  2. J’allume les bougies aussi.

    Elles ont un rythme lent et une chaleur discrète.

    Ainsi, la tête reste un peu dans les étoiles.

     

    Je t’embrasse très fort ma QUichott’.

    • Des bougies… j’aime aussi leur lumière discrète.

      La flamme incite au rêve.

       

      Je t’imagine bien la tête dans les étoiles.

       

      Je t’embrasse très fort aussi, ma Polly.

  3. Petit envoi de VITA: Un rayon de soleil

  4. ça, ça me plait bien…j’aurais dû y penser…

    • Tu ne peux pas penser à tout… Mais j’aime bien t’imaginer en train de voguer vers lui dans le soleil couchant… Juste pour ne pas qu’il s’éteigne.

  5. Magnifique !!!!!

    Violà ce qui justement te manquait !!!!!

    Gros bisous ma Quich’ 🙂

  6. Et pour allumer le soleil, il faut juste un sourire…

    Amitiés

  7. Ré-allume, il ne parvient pas jusqu’à moi. Bises   VITA

  8. Bonne idée, et très belle image …

    Merci à Louis et à toi.

    Aujourd’hui, le soleil est là, mais il faut entretenir sa flamme, l’allumette est prête …

    Bisous, Quichottine, et bonne journée ensoleillée pour toi et pour tous.

    • Merci à toi pour ta présence aujourd’hui.

       

      Malgré un magnifique soleil printanier, je crois que j’aurais eu besoin de ces allumettes.

      Bisous tout plein pour toi, Midolu.

  9. cela me fait penser a une belle phrase qui disait chaque nuage a toujours sa frange d’or

  10. cou-cou je viens faire un essai mais je vois rien qui cloche

    • Rien ne clochait ici… C’est normal. C’était une question d’adresse.

      Ce que tu avais mis dans ta barre adresse ne touchait que les blogs qui se terminaient par « over-blog.com ».

      Merci, Pat. Gros bisous.

  11. Quand il fauit tout gris, j’offre à mes collègues du jaune d’or : je mets un t-shirt tournesol ou bien du rose fuschia, et en général, j’ai des remarques positives du genre « ça fait du bien, un jour comme ça, de voir cette couleur ». La dernière fois, une collègue a eu la même idée que moi et a mis du vert anis ; on a décidé de manger ensemble! histoire de montrer notre accord

    • C’est vrai que je me suis toujours demandé pourquoi les vêtements d’hiver étaient toujours aussi sombres… Une question de facilité d’entretien sans doute, parce que les couleurs claires sous la pluie, ce n’est pas vraiment une bonne idée.

      Mais j’aime les cirés de marin…

       

      Tu as raison pour les couleurs ensoleillées quand il fait sombre, elles donnent chaud au cœur.

       

      Merci d’être passée… Ton blog est magnifique, j’y retournerai.

  12.  Il est bien là, mais j’espère que le soleil brille suffisamment aujourd’hui … Ainsi, l’allumeuse n’aura pas à faire preuve de sa flamme …

    Où que tu sois, bon séjour, et bisous, Quichottine.

    • Il brillait fort, là-bas… je n’ai pas eu besoin de l’allumeuse pour y être bien.

       

      Merci infiniment pour ta présence, Midolu. Bisous doux.

  13. Bien sur l’idée est simple !!! Il fallait y penser, et puis elle est belle !

    Bisous, impossible imaginative

    • J’ai trouvé cette allumeuse de soleil chez Iloufou un jour et je me suis dit qu’il avait eu une idée fantastique…

       

      J’ai emprunté son image… J’ai bien fait je crois.

      Bisous à toi aussi, Nettoue. Merci.

  14. ce soir, je prends le temps de te faire une petite visite amicale et te déposer une petite pensée, sûre de trouver chez toi de belles choses. Et la beauté est au rendez-vous, comme toujours, quelques clichés, dessins, quelques mots …

     

    A bientôt Quichottine !

    • Merci, Domi… Cela me fait toujours plaisir que quelqu’un s’arrête au jardin.

      Pourtant il n’y a pas beaucoup à y lire en ce moment.

      A très bientôt.

  15. Bonjour,

    je venais te faire un petit coucou amical. C’est très calme ici … trop calme, non ?

    Bisous Quichottine !

    • UN peu trop calme, c’est vrai…

      Disons que c’est un blog en attente… encore un peu.

      Pour l’instant je range la bibliothèque. Je m’occuperai du jardin ensuite…

      Bisous, Domi. Merci.

  16. je l’allume souvent dans mon « intérieur »…

    hum… je suis hyper en retard par ici, je n’ai lu que les titres, pas encore eu le temps d’approfondir… tout viendraen son temps, en attendant, belle journée Quichottine

    • Et moi donc ! J’ai un retard phénoménal dans mes réponses… Pardon de vous avoir fait attendre !

       

      Belle journée à toi aussi, Mahina. Il sera toujours temps de passer du temps derrière l’écran quand il pleuvra. Profite du soleil et du printemps renaissant…

       

      Un énorme bisou pour toi.

  17. Quelle belle idée et quelle belle image.

    Bonne journée Quichottine.

    • Merci Marie.

       

      Je n’y suis pour rien… Juste une rencontre de la Toile, au bon moment.

       

      Bonne journée à toi aussi, Marie.

  18. quelle jolie image -à tous les sens du terme !  bisous madame

  19. Je passe sur la pointe des pieds, ne pouvant aller me promener plus loin… tite souris discrète mais qui furète partout dès qu’elle peut!! Chut, ne la chasse pas, elle est si triste de n’être pas plus présente…

    Douce journée…

    • Merci, Mahina…

      J’aime lorsque la petite souris passe, même si elle n’a pas de dent sous l’oreiller à trouver.

       

      Je sais que tu as trop à faire, que tu as dans le cœur trop de pensées diverses… mais je sais aussi que tu n’oublies pas et je voudrais pouvoir te dire que le temps du blog reviendra.

       

      Je n’en sais rien… chacun a ses soucis, ses rêves, et j’aime espérer que ta montagne t’accueillera encore pour te permettre cet envol de pensées joyeuses et tendres qu’elle sait te suggérer.

       

      Je t’embrasse très fort, ma douce amie. Prends soin de toi. Je ne veux pas que tu sois triste.

       

      Tu es toujours à mes côtés, même absente. Ne t’en fais pas.

      Je suis toujours près de toi… Même si tu ne me vois pas. Mes pensées t’accompagnent, Mahina.