Le quichottinier de Midolu

La quichottineraie est parcourue, souvent, par des visiteurs libres de toute attache, de ceux qui ne traînent derrière eux aucune barre personnelle… mais, qui, de temps en temps, s’engluent dans celle des autres en l’apportant jusqu’ici.

Bien sûr, vous le savez, je plaisante, là… Quoique…

Midolu n’a pas de blog, comme Marie-Claire… comme certains de mes visiteurs qui se sont présentés en tant que SBF (sans blog fixe) aux portes de la Quichottinie.

Ce n’est pas parce qu’on n’a pas de blog que l’on est sans papier, la preuve !

Midolu a des mots, des mots magnifiques, souvent, qu’elle dépose toujours sans jamais rien attendre en retour.

– Ah oui ? Mais…

Évidemment ! Comment voulez-vous lui rendre ses visites ? C’est impossible !

Donc, quand elle a quelque chose à dire, elle le dit, dans un commentaire, ou par mail… C’est facile, puisque tout est possible en Quichottinie.

Oui… et ailleurs aussi ! Nous avons tous la possibilité d’envoyer un mail à un blogueur par le formulaire de contact !

– Mais s’il n’a pas de blog ?

Eh bien, s’il ou elle n’a pas de blog, on lui dit « merci » dans la réponse… en espérant qu’il ou elle vienne la lire.

Midolu m’a envoyé un quichottinier.

Elle l’a fait par courriel, et il était si beau dans ma messagerie qu’il a illuminé ma journée !

majastres7.jpg

– Ce n’est pas le quichottinier de Midolu, là… Tu nous as déjà montré ce coucher de soleil… Il est à ton amie, celle qui avait fait les premières bannières de la Bibliothèque !

C’est vrai… Mais Midolu n’avait pas d’image… alors, je la lui prête. C’est un quichottinier qui a les bras ouverts, qui est prêt à recevoir tous ses amis… sans distinction.

Bonsoir, Quichottine,

J’aurais aimé planter un spécimen pour étoffer la quichottineraie et y laisser mon empreinte …

Mais, voilà, je crains de ne pouvoir concrétiser ce qui se dessine dans mon esprit, juste dans mon esprit et pas sur le papier …

Je distingue un arbre féminin, une arbre donc, comme une fleur qui serait grand-mère, aïeule qui aurait donné la vie et l’offrirait encore, portant sereinement les rides de son écorce, arborant (…) sa chevelure changeante … Un brin de coquetterie ne peut nuire ! Sans doute existe-t-il un coiffeur, une coiffeuse d’arbres : les doigts agiles de la pluie, du soleil et du vent …

À toute sa descendance, et aux amis, aux fées et aux lutins, elle aime conter et lire, dire les vies qu’elle a croisées, confidente discrète, mémoire infaillible. Aussi, du bout de ses branches, elle écrit dans le vent, et les mots maternels, portés par les nuages, s’égrainent dans l’ailleurs. Lors d’une averse, c’est du reste pour cela que l’on dit  » il tombe un grain  » … 😉

Et c’est la vie, celle qui va naître … Posté par Midolu le 24 février 2010 à 20h41

Midolu ne sait peut-être pas dessiner… mais j’aime bien son quichottinier !

Merci infiniment, Midolu, et merci à vous qui nous lisez.

78 réponses à “Le quichottinier de Midolu

  1. Tu sais, Quichottine, je n’aurais pas su trouver une image aussi belle et lui offrir des enluminures aussi délicates que celles dont tu l’as ornée, elle s’y trouve comme dans un écrin …
    Et j’aime à imaginer que ma trace de quichottinier, l’ébauche en mots, est en quelque sorte un sésame pour l’ouvrir …
    Merci de prêter la parole aux  » SBF  » …
    Bisous, beaucoup …

  2. Il est beau son arbre-féminin à Midolu ! Si poétique…Il est là dans son esprit et elle pensait ne pas pouvoir nous le décrire…et pourtant rien qu’avec ses mots à elle, elle nous en fait une si belle description….bien sûr qu’une coiffeuse d’arbres, ça existe et c’est charmant ! J’adore ! J’adore les mots de Midolu tout simplement ! Dommage qu’elle n’ouvre pas un blog…
    Bises ma Quichottine

    • Un jour ou l’autre, elle le fera peut-être… mais, en attendant, nous profitons au mieux des mots qu’elle laisse si gentiment !

      J’adore Midolu… Elle pose ses mots comme des touches d’aquarelle sur un tableau. Juste là où il faut.

      Bises à toi, Nickyza.

  3. Petite elfe

    Cette image est justement …à son image ». Telle que je la « vois ». J’aime aussi ses mots qu’elle a déposés chez moi: lumière de mots si poétiques et lumière dans l’arbre. Tu as très bien compris je crois, le sens de ses interventions. 
    Bravo pour ce choix d’image.

  4. Milodu aurait-elle allumé le feu ???

    Je le crains…

    KLC

    • Sourire… l’arbre choisi pour elle ?

      Il ne craint rien.

      Merci, Kerfon, pour ta présence chaleureuse en mon absence.

  5. c’est en effet un joli dessin sur ces lignes…
    avec de la poésie sur les branches…
    bisous

  6. Un plaisir ce matin,  » une famille d’arbres « , l’avant-dernière des Histoires Naturelles de Jules Renard :

    C’est après avoir traversé une plaine brûlée du soleil que je les rencontre. 

       Ils ne demeurent pas au bord de la route, à cause du bruit. Ils habitent les champs incultes, sur une source comme des oiseaux seuls.  

       De loin ils semblent impénétrables. Dès que j’approche, leurs troncs se desserrent. Ils m’accueillent avec prudence. Je peux me reposer, me rafraîchir, mais je devine qu’ils m’observent et se défient. 

       Ils vivent en famille, les plus âgés au milieu, et les petits, ceux dont les premières feuilles viennent de naître, un peu partout, sans jamais s’écarter. 

       Ils mettent longtemps à mourir, et ils gardent les morts debout jusqu’à la chute en poussière. 

       Ils se flattent de leurs longues branches pour s’assurer qu’ils sont tous là, comme les aveugles. Ils gesticulent de colère, si le vent s’essouffle à les déraciner. Mais entre eux aucune dispute. Ils ne murmurent que d’accord. 

       Je sens qu’ils doivent être ma vraie famille. J’oublierai vite l’autre. Ces arbres m’adopteront peu à peu, et pour le mériter, j’apprends ce qu’il faut savoir : 

       Je sais déjà regarder les nuages qui passent. 

       Je sais aussi rester en place. 

       Et je sais presque me taire.

    Mon quichottinier est heureux de votre pause auprès de lui, de Quichottine, et de son image  …

    Bonne journée et belles promenades !

    • Merci pour ce texte que je ne connaissais pas, Midolu. Il est superbe !

      Merci aussi d’être là…

      Et puis… c’était ton anniversaire, je crois, ces jours-ci ? Non ?

      Quoi qu’il en soit, je t’embrasse très fort.

  7. Quichottine, je suis heureuse que cette  » famille d’arbres  » te plaise, comme elle m’a plu … Je suis sensible à ce qu’a écrit Jules Renard.
    Mais je m’aperçois que j’ai revisité le texte original, un tout petit peu, à une lettre près : une plaine brûlée de soleil … 

    Je confirme pour le jour ! Et j’ai déballé de très beaux cadeaux, en mots et en photos, ici et ailleurs …

    Bonne soirée, et bisous …
      

    • Sourire… Tu sais, il arrive que les doigts fourchent un peu. L’oeil rétablit à la lecture.
      Je n’avais pas vu…

      Grâce à toi, je vais remettre ici tout le texte de Jules Renard, conforme à l’original.

      UNE FAMILLE D’ARBRES

      C’est après avoir traversé une plaine brûlée de soleil que je les rencontre.
      Ils ne demeurent pas au bord de la route, à cause du bruit. Ils habitent les champs incultes, sur une source connue des oiseaux seuls.
      De loin, ils semblent impénétrables. Dès que j’approche, leurs troncs se desserrent. Ils m’accueillent avec prudence. Je peux me reposer, me rafraîchir, mais je devine qu’ils m’observent et se défient.
      Ils vivent en famille, les plus âgés au milieu et les petits, ceux dont les premières feuilles viennent de naître, un peu partout, sans jamais s’écarter.
      Ils mettent longtemps à mourir, et ils gardent les morts debout jusqu’à la chute en poussière. Ils se flattent de leurs longues branches, pour s’assurer qu’ils sont tous là, comme les aveugles. Ils gesticulent de colère si le vent s’essouffle à les déraciner.
      Mais entre eux aucune dispute. Ils ne murmurent que d’accord.
      Je sens qu’ils doivent être ma vraie famille. l’oublierai vite l’autre. Ces arbres m’adopteront peu à peu, et pour le mériter j’apprends ce qu’il faut savoir :
      Je sais déjà regarder les nuages qui passent.
      Je sais aussi rester en place.
      Et je sais presque me taire.

      Jules Renard, Histoires naturelles
  8. c’est vrai qu’il rayonne d’amour !!!

    Belle journée Quichottine, avec bises de nous deux.

  9. Très beau, le message qu’elle t’a laissé …
    Bon dimanche ! Bisoux
  10. bonjour, j’ai vu sur le forum que tu étais géné par la pub blogy c’est toujours le cas ? car moi oui j’ai fait des captures d’écran signalé que ce n’était pas temporaire mais ce fil n’est toujours ps transféré dans bug :-/  bon dimanche

    • Bonjour Nessa.

      Oui, la pub persiste… chaque fois que j’ouvre mon navigateur.
      Mais bon, j’espère que ça s’arrangera.

      Bonne semaine à toi.

  11. Au passage, une bise à Midolu et une autre à « Kichottine »…
    Que voulez-vous, le printemps me travaille…

    KLC

  12. Quelle lumière exceptionnelle!
    J’ai reçu une visite de Midolu et j’étais étonnée de ne pouvoir lui rendre visite.
    Ainsi elle est SBF (je ne connaissais pas cette expression). Ses mots posés chez toi sont tout en poésie, tu as eu raison de lui prêter cette image magique…
    Bon dimanche Quichottine, je pense à toi.
    Je t’embrasse fort.

    • Merci, Sophie… j’ai passé un bon dimanche… en famille.

      J’adore cette image, et je suis contente d’avoir pu la prêter à cette page.

  13. Quelle belle description!!

  14. j’adôore Midolu, son regard, ses mots et un commentaire sur le blog me fait le même effet que le courriel que tu as reçu, gros bisous à toutes les deux et bon dimanche ensoleillé, bizzzzzzzzzzzzzzzzzzz

    • Sourire… je sais que nous sommes quelques-uns à recevoir ses mots.

      J’adore !

      Merci, Solyzaan… ce fut un dimanche un peu humide, mais doux.
      J’espère que le soleil a veillé sur toi.

  15. Le blog n’est pas indispensable pour faire de belles rencontres  !!

    • Merci, Felix… tu sais, je n’ai pas oublié…

      Je l’ai mis dans un article à paraître le 31 mars prochain.

      Je l’ai adoré…

  16. Moi aussi j’aime bien le quichottinier de Midolu;.ça va peut-être me donner des idées !

  17. C’est un merveilleux quichotinier que je découvre ce midi, il n’a pas de couleur, pas de saveur, mais tellement de choses à dire que s’en est incroyable…c’est un des plus merveilleux qu’il m’ait été donné de non voir.
    Bon dimanche Quichottine, amitiés, Flo

  18. j’aime beaucoup le quichottinier en mots de Midolu…Une trouvaille que j’applaudis bien fort !

  19. C’est vrai ça :blogueur ou pas tout le monde « a le droit à l’image « 

  20. Midolu t’offre un quichottinier tout en tendresse, très poétique et tu as choisi une bien belle photo pour l’illustrer.
    J’aime bien ta façon de parler de nos visiteurs qui n’ont pas de blog mais nous laisse tout de même une trace de leur passage, c’est vraiment très sympa de leur part car tous ne le font pas.
    Un grand merci à vous deux pour ce partage.
    Bises ma Quichottine

    • C’est vrai… Ils sont très peu nombreux.

      Et, comme, toi, j’apprécie leur présence.

      Un grand merci à toi pour tes mots.

  21. Il est vraiment sympathique ce quichottinier avec ses grands bras et ce soleil qui le transperce.. j’aime!
    bonne nuit chère Quichottine avec plein de bisous
    le matelot de la terre ferme

    • Je suis vraiment contente qu’il te plaise.

      Merci, Matelot. Que ta nuit soit douce… et la semaine bonne.
      Bisous tout plein.

  22. wouah comment ne pas l’apprécier, ce quichottinier est une merveille
    mais je devrais dire cette quichottinière, ben oui c’est une fille
    et si on regarde bien, elle a dû passer voir le coiffeur
    je vois des frisottis là tout en haut
    Je suis certaine moi, qu’elle s’est faîte une beauté, la preuve
    elle brille de mille feux

    Bravo Midolu, mais j’espère qu’elle ne va pas semer le trouble parmi les quichottiniers ?????

    je te souhaite une belle nuit

    Bisous

    • Une fille… Je n’y avais pas pensé, mais bien sûr… et elle ne fera pas de ravages, parce qu’elle enjôlera tout le monde avec ses frisottis et que les autres quichottiniers ne sont pas jaloux.

      Douce journée à toi, Corinne. Un énorme bisou pour toi.

  23. Dans ce coucher de soleil ,il resplendit ce bel arbre; en lisant son commentaire on le voit avec ses yeux et avec  les tiens ..
    Bisous

  24. C’est très beau, l’arbre de Midolu coiffé par le vent qui raconte des histoires aux lutins 🙂
    Bravo!
    Amicalement
    Marcelle

  25. Chacun peut s’imaginer ce Quichottinier avec les jolis mots de Midolu. A+

  26. Tel que Midolu le décrit,  son arbre est sans conteste un Quichottinier de choix et qu’il ne faudrait pas rater !
    Bienvenue donc à lui et à cette belle illustration. 

  27. Quichotine toi qui arrive si bien a mobiliser les gens, j’ai découvert seulement hier soir qu’avec un article sur le blog il y avait 10 repas offert pour les restos du coeur
    j’ai mis un article et fait suivre pour que ça soit pris en compte

    je n’ai aps l’impression que ça bouge beaucoup, toi qui sait faire de ne veut pas bouger le cocotier ?

    Bisous

    • Oh je suis désolée… Je suis rentrée trop tard pour pouvoir participer !

      J’ai un lien sur mon blog pour les restos du coeur depuis très longtemps. J’espère que cela leur attire des visiteurs et des dons… on peut en faire toute l’année.

      Merci d’avoir pensé à moi. Bisous.

  28. Il brille de mille feux… Quichottine, je continuerai ma promenade un peu plus tard

  29. il y a ainsi des rencontres brèves , surprises , inattendues , juste passantes ou effrolantes , et juste un petit souffle de mopts qui restent à jamais
    bonnz semaine Quichotine

  30. oui Midolu a écrit un bien beau Quichottinier !

  31. SONYA 97 2

    très bon dimanche à toi
    bisous  

  32. Coucou Quichottine, la photo est magnifique.
    Gros bisous et à bientôt,
    Je t’embrasse,

  33. Oo°Kri°oO

    Une grande chaine d’amitié que ces blogopotes …
    Bon dimanche

  34. canelle56

    humm !! a mon tour de ne pas voir cet arbre….. je reviens
    bises

  35. Whaaaaaaaaaaa ! Quelle splendeur! j’en perds mes mots!!!

  36. Midolu n’a pas de blog, Midolu ne sait peut être pas dessiner, mais Midolu a une belle imagination et des mots qui nous permettent de visualiser son quichottinier !
    Merci à vous deux
    Bon dimanche
    bises
    Trinity

    • Merci, Trinity.

      Il est vrai que ses mots suffisent à nous l’imaginer.

      Passe une belle semaine… c’est déjà lundi.

  37. Tu sais quoi ?
    Ca me rappelle il y a très longtemps un montage que j’ avais soumis sur mon blog concernant la gourmandise.

    et tu avais posté ça.
    Tu te souviens ?
    Midolu utilise la même démarche .
    Et son texte est magnifique.
    Gros bisous ma Quich’ et bonne soirée

     Quichottine retouche une photo :
    La dame était à sa fenêtre… mais, si le commis lui avait bien apporté son cornet, il n’avait pas su la délivrer de son enchantement.

    Là, elle essayait vainement de porter à sa bouche les cuillérées de crème glacée… Rien à faire !

    Dès qu’elle parvenait à charger la cuillère, un oiseau malicieux venait s’en régaler…

    Comment faire ?

    Tandis qu’elle se morfondait devant un si cruel dilemne, un inconnu passa, qui crut, naïvement, que la glace ne lui plaisait pas.
    « Merci beaucoup ! » entendit-elle… et dans la seconde qui suivit, le cornet avait disparu, seule restait une petite cuillère d’argent… au goût sucré !

    (désolée, quand je retouche les photos, c’est en mots que je le fais..)

    • Ma chère, très chère Clo… sais-tu que tu m’as émue profondément en ressortant cet ancien commentaire de tes billets ?

      Tu nous défiais… et, moi, à ce moment-là, je n’avais pas encore photofiltre, je ne savais même pas qu’il existait !

      Les mots… souvent, j’en ai laissés… et ces mots offerts chez toi ont toujours été pour moi une source de grande joie.

      Tu y as toujours répondu…
      Complicité de ces échanges, pas si virtuels.
      Amitié tissée au fil des jours.
      Affection partagée.

      Merci, ma Clo. Ce soir encore, tes mots sont comme autant de sourires.
      Doux à mon cœur.

      Je t’embrasse très fort.

  38. Séverine

    Magnifique, le texte de Midolu !… Et quelle belle photo, aussi.
    Les voir chez toi ce soir conclut en beauté ce premier dimanche du printemps. Merci du partage !!! 🙂
    Bonne soirée, Quichottine, et gros bisous

    • Merci, Séverine.

      C’était un dimanche pluvieux pour moi… mais vos messages lus ce soir ont effacé la grisaille.

      Passe une belle semaine.