Il était une fois… Quichottine

Dans la bibliothèque, ouverte pour l’occasion à une heure un peu trop tardive pour que l’on se sente tout à fait à l’aise, tous les visiteurs habituels s’étaient installés sans faire de bruit.

Tout le monde attendait… beaucoup moins la pièce que devaient interpréter les trois quichottiniers d’Alphomega qu’une réponse définitive à toutes les rumeurs qui avaient secoué la Quichottinie ces derniers temps.

Voyons, que disait-on dans les allées ?

On disait que Quichottine avait des absences de plus en plus longues, qui ne s’expliquaient pas.

On disait qu’elle n’avait plus envie, plus le temps… mais les avis divergeaient selon le jour et celui qui parlait.

On disait que des sentiments contradictoires l’agitaient et l’empêchaient d’ouvrir ses fenêtres avec la même joie qu’autrefois.

Que s’était-il passé ? L’hiver si rude de la quichottineraie avait-il eu raison de ses rêves ?
Les quichottiniers, tels les baobabs du Petit Prince, avaient-ils eu raison de la Quichottinie ?

Urban survint, porteur d’un immense tableau. Une photographie, différente.

Il la posa, bien en évidence sur un chevalet, à côté de la fenêtre aux rideaux bleus, celle où Quichottine venait se pencher pour contempler son pays…

100313_Urban_Dans-le-retro.jpg

– Tu as fait un montage ? demanda Cali, présente pour l’occasion, avec tous ses Blogopotes.

Urban nia… Ce n’était pas un montage. Et le superbe quichottinier que l’on voyait…

– Ah ! Je savais bien que c’était un quichottinier ! déclara Brigitte à voix haute.

– Chut ! lui intima Brigitte, péremptoire. Elle voulait entendre Urban plutôt que les affirmations de sa compagne.

Urban, imperturbable, décida de ne pas demander laquelle s’occupait de Créabranche et laquelle avait déposé dans l’entrée de la bibliothèque les trois parapluies d’Embellissons-nous la vie.

Le principal étant qu’elles fussent présentes toutes les deux en ce jour.

« Ce quichottinier s’est penché vers moi alors que je roulais en mobylette le treize mars. » continua Urban, sans se démonter.

– En mobylette ? Tu ne sais pas que c’est dangereux de rouler ainsi en Quichottinie ? Bruno venait de prendre la parole. Il n’aimait pas trop, parce qu’on ne sait jamais avec les Croqueurs de mots ce qui restera d’une phrase. Mais il savait depuis longtemps que le bruit de la mobylette avait sûrement réveillé tous les elfes de la Quichottinie.

– Ça fait du bruit, une mobylette… et ça pollue… La petite voix de Kri, surgit entre deux pages… Elle s’était plongée dans un livre, Aux portes de l’Imaginaire, en compagnie du lutin bleu.

– Ah ces elfes ! Ils ont vraiment Soif de lire ! déclara Emeraude à Florinette tandis que cette dernière lui montrait ses Lectures. On  ne peut vraiment pas les arrêter !

– Pourquoi vouloir les arrêter ? N’appliquent-ils pas ainsi, à la lettre, ce que nous prônons ? Rêvons si tu le veux bien… murmura Bandolera pour ne pas déranger ceux qui, ici ou là, s’étaient installés pour lire.

– C’est déjà la Récré ? demanda en bâillant Bigornette qui venait d’émerger d’un long sommeil.

Urban pianotait rageusement sur le bureau de Quichottine. Il n’arriverait pas à montrer son quichottinier. Seule la Dame l’aurait pu, si elle avait voulu.

Quichottine, se serait laissée glisser Au fil des mots et, sans avoir à élever la voix, sous le regard inquisiteur d’Enigmus, elle aurait patiemment tissé sa toile, enquichottinant son billet comme à son habitude.

Tendrement, très doucement, elle aurait raconté comment ce quichottinier, le dernier, le survivant de la quichottineraie, s’évadant d’une forêt trop sombre, avait retrouvé un instant dans le ciel bleu d’un reflet l’envie de raconter.

Elle aurait pu, oui, elle aurait pu. Urban en était sûr. Mais il cherchait vainement la Dame à sa fenêtre… Était-elle allée rejoindre Azalaïs et Polly dans La Petite Fabrique d’écriture ?

Surgissant d’une des allées de la bibliothèque, une ombre, filiforme, à la voix un peu caverneuse, apparut, faisant taire à jamais les derniers « On dit » de la Quichottinie.

Au pays des contes, cette nuit, les quichottiniers avaient cédé leur place à Quichottine et à son chevalier.

Davy_080408.jpg (© Davy Durand, pour Quichottine)

Il était une fois, Quichottine, bibliothécaire sur OB…

J’ai convié pour ce billet chacun de mes « éditeurs » obéiens, il restera donc « non classé » puisque je ne pourrais le confier qu’à une seule de mes communautés.

Merci à tous ceux de leurs membres qui sont venus si gentiment apporter leur concours au moment de la plantation de ma quichottineraie.

Merci également à Urban et à Davy Durand pour leurs images. Un clic sur chacune d’elle vous permettra de la voir chez son auteur.

99 réponses à “Il était une fois… Quichottine

  1. que todo te vaya bien
    besos
    tilk

  2. très beau le quichottinier d’urban
    mais quelle drôle d’allure a le chevalier Quichotte,il m’inquiète un peu, je luitrouve des allures d’inspecteur de police et pourtant c’est bien lui

    • Il devait inquiéter… Davy me l’avait proposé pour illustrer le défi que m’avait lancé PB-R…

      Alors, je m’en suis servie pour raconter une histoire.

  3. Grrrrrrrr ! Je n’ai aucune photo, ce matin, sur OB … Ils vont couper les com’ tout à l’heure mais on dirait qu’ils ont commencé « les travaux » !!!
    Bon mardi ! Bisoux

  4. Sourires ….chapeau madame, tu jongles avec les idées, encore plus qu’avec les mots !!!!

    Belle journée et début de semaine !!! Bises x 2

  5. Mais tu sais on est tous là…Et toujours nous te suivrons.
    Tu as su tout naturellement délivrer tant de rêves et de douceur pour nous, en nous…
    Allez, pense à toi, je t’accompagne, tu veux bien?
    Bisous ma belle et douce amie, je t’envoie ce matin un bouquet  de fleurs de mon jardin « ficelé » de tendresse.
    Dame Sophie de la Prairie…

  6. C’est bien joli tout ça Quichottine
    Un doux bisou, amitiés, Flo

  7. Splendide voyage nostalgique et féérique à travers tes mots et tous ces « éditeurs » pourvoyeurs de mots en Quichottinie.
    Bisous

  8. Le quichottinier dans le rétroviseur permettra donc de LE faire revenir. LUI le maître incontesté de LA bibliothèque.

  9. La Quichottinie c’est un endroit magnifique ou j’aime me retrouver en bonne compagnie. Bonne journée.

  10. Chère Quichottine, je t’ai envoyé un long commentaire….mais je crois qu’il n’est pas visible!. Il y a actellement des difficultés dans ce domaine. Je reviendrai bientôt, voir où les blogs en sont! Bisous.

    • Il n’est nulle part…

      Je crois qu’il est perdu, et j’en suis désolée pour toi qui a dû prendre le temps de l’écrire.

       

      Beaucoup de bugs sur OB en ce moment.

      Merci d’être passée quand même, cela me fait plaisir.

  11. Urban et Davy Durand, je ne connais pas mais les images plantées ici par leurs soins sont une belle invitation à découvrir leurs univers !! Je n’écoute pas les rumeurs, chacun fait comme il peut et comme il le veut…et je crois à la nécessité des « pauses », cela permet de raisonner et d’agir avec envie et plaisir et non par obligations….grosses bizzzz Quichottine

  12. Ce Quichotte là ne perd pas le fil de sa lecture,  et il a quand-même tout écouté,  et il dit chapeau bas, Madame Quichottine, mais il a quand même gardé son chapeau car le fond de l’air est frais…

    Zibous de Zoupie

  13. Bon, effectivement je n’aurais pas la suite des trois quichottiniers… Je ne suis jamais déçue avec toi Quichottine… juste un tout petit peu interogative en ce moment.
    Je t’embrasse.

     

  14. j’aime bien venir la nuit dans ta quichottineraie, c’est calme, au détour d’une allée parfois je t’aperçois, rangeant avec amour tous ces beaux quichottiniers, forcément on ne peut pas être à sa fenêtre dès le lever du jour quand on travaille la nuit !!! hihi !!  quel beau conte tu nous a écrit une fois encore, les communautés sont à l’honneur, je croque tes mots, mais en laisse assez pour que d’autres y trouvent de quoi contenter leur appétit!!

    je te fais pleins de bizzoux et continuerai à feuilleter la quichottineraie pas toujours dans le même sens,Néon est un piocheur anticonformiste !

    • Alors, je vais faire confiance à Néon pour que la Quichottinie ne tombe pas trop vite dans l’oubli.

       

      Merci, Pascale. J’aime bien quand tu viens tricotiner par ici.

  15. On continue à s’émerveiller chez toi…Merci ces pour ces bons moments en Quichottinie.

  16. un petit coucou

    bonne soirée Quichottine

  17. « Il est une fois Quichottine…

     Croqueuse de mots et Dame de Coeur

    Bibliothécaire à ses heures et lectrices en son temps

     Conteuse fantastique et poseuse de mots avérée

    Dame de la Quichoittinie, Royaume des lutins et fées

    Où chaque quichottinier comme tout voyageur prend place,

    Conte.

     A l’heure du conte, le silence

    Chut !

    Dame Quichottine, Grande en l’âme, pose les mots, raconte et partage

    Une délice pour les friands de mots et petites histoires à savourer…

     Il est une fois une Dame…

    Quichottine, appréciée par sa simplicité et générosité,

    S’oubliant dans son propre conte…

    Ainsi pour elle, ces quelques mots tout juste posés.« 


    A bientôt, Grande Quichottine…

    • Merci à mon aminaute, pour ces mots tout juste posés, et pour ce dessin qui me plaît aussi, beaucoup.

       

      Je suis émue, là… alors ne m’en veux pas si mes mots sont pour le moins silencieux.

       

      Je t’embrasse fort, AneverBeen.

  18. Une jolie balade dans un univers poétique et amical 🙂

    Marcelle

  19. je le trouve étrange ton billet du jour. Comme une suite de remerciements à des groupes de personnes, comme un au revoir …  comme un ultime salut après un rappel … J’espère que le rideau ne pas tomber sur la bibliothèque

    • Tu l’as très bien décrypté… mais non, le rideau va seulement tomber en Quichottinie. La Bibliothèque a commencé son déménagement. Tu ne l’avais pas vu ?

  20. Quichottine, j’ai trouvé mon coin ici, ce refuge, entre vague et ciel … J’aime m’y poser. C’est … autre chose …

    A bientôt, bisous, pour toi

  21. Voilà un beau billet bien enquichottiné, il est tard et je n’ai pas pu suivre les liens ce soir.
    J’ai souri en lisant ce billet car bien souvent il m’arrive de passer à des heures très tardives et je ne suis jamais seule en Quichottinie, il m’arrive de songer qu’un jour je vais croiser tes visiteurs.
    Bonne soirée
    Bises 

     

    • Les croiser… comme certains l’ont fait.

       

      Tu sais, Santounette, je crois que j’aimerais aussi, un jour, traverser l’écran pour t’écouter parler de ta passion.

       

      Bonne soirée à toi aussi.

  22. Tu as eu une belle idée de mettre en scène toutes les communautés  dans lesquelles tu publies et je te remercie pour le lien vers Embellissons nous la vie.

    Bonne soirée à toi !

  23. J’aime beaucoup ton chevalier , la photo est un peu mystérieuse et c’est ce qu’il fait son charme, je suis certaine que la nuit, il fait le tour de la quichottineraie, et il surveille les quichottiniers

    Il note sur le petit carnet tout ce qu’il voit , ensuite, il le range dans sa quichottineserie, c’est un peu l’ange gardien de ta fôret

     

    Bisous et belle nuit

    • Je l’aime aussi… Ce tableau de Davy me plaît infiniment.

       

      Super ce nouveau mot : « quichottineserie » !

      Merci, Corinne. Je te souhaite une douce soirée et une belle nuit.

  24. Bigornette

    J’ai bien du mal à émerger, de mon sommeil, car j’ai du mal à le trouver en ce moment et je suis fatiguée, trop de soucis en tout genre, je crois qu’on les cumule, ce n’est sans doute qu’une mauvaise passe, comme tout le monde peut en rencontrer… Entre enfants et parents notre génération ne laisse pas trop de place à la détente que l’on aimerait trouver, à moins de tomber dans un égoïsme forcené…Robinson est de nouveau confronté à des problèmes liés à la tutelle de ma mère… et nos petites filles arrivent le 10, elles vivent une période difficile aussi tiraillées dans des problèmes d’adultes que je te laisse imaginer…

    Voilà un peu, donc nous allons essayer de nous détendre et de les détendre…Ensuite nous aurons les petits fils car papa et maman prennent un peu de temps pour eux… J’espère pouvoir envisager quelques jours de vacances ensuite en Mai, et si tout va bien en juin…

    Merci à toi pour ce lien vers la récré… j’ai bien du mal à continuer mon blog, mais je ne veux pas le lâcher, j’y suis moins mais j’y suis un peu quand même… je t’embrasse …; bonne journée Quichottine !

    • J’imagine très bien ce que vous vivez en ce moment… alors, surtout, n’oublie pas de prendre soin de toi aussi.

       

      Passe une belle soirée, Bigornette.

  25. Un bel hommage à la pluralité des goûts et des choix des animateurs d’OB.

    En fait c’est un peu comme la bio-diversité dans la nature : à sauvegarder.

    Cordialement

    • Merci, Pierre.

      J’avais essayé de donner ce que je pouvais à chaque communauté… Elles me l’ont bien rendu.

      Je te souhaite une belle soirée.

  26.  On n’a pas envie de se lever et de rentrer à la maison lorsqu’on s’asseoit dans un coin de  ta bibliothèque pour t’écouter raconter. ..Avec un peu de lassitude  semble-t-il ..

    Le changement de saison agit aussi sur nous .. j’y crois …  Bisous

     

    • J’aime bien quand tu es là, Fanfan.

      Je sais que tu connais déjà le chemin de la Bibliothèque… merci d’y être allée.

      Un jour je reviendrai en Quichottinie, mais pas tout de suite, j’ai beaucoup à faire auparavant.

      Bisous pour toi.

  27. whaou!tu as le génie des histoires qui ne perdent jamais le fil

    bravo encore

  28. Moi, je reste assise là, sous le charme…de ta voix et je me laisse porter par le conte…Il a un petit quelquechose de nostalgique ce conte-là…me trompe-je ? ça sent le bilan et la conclusion…rooo, tu nous ferais pas ça, hein ma Quichottine…? c’est qu’on tient à toi et à tes mondes qui nous font voyager

    Gros gros bisous, douce conteuse !

    • Si… je sais que je te déçois… mais j’ai besoin de temps, d’autres horizons, de lecture… aussi.

      Qui sait…? Tu me retrouveras à la Bibliothèque, comme autrefois.

       

      Gros, gros bisous à toi, mon aminaute.

  29. ça y est elle est revenue,

    ça y est elle est revenue,

    ça y est elle est revenue, 

    Crie a tue-tête miss Betty!

    • … et soudain, elle réalise que le silence règne…

       

      Oh !

      Tu imagines ? Une moue tristissime sur le visage de miss Betty… Il n’en saurait être question.

      Je sais que tu me suivras dans mon ailleurs à moi.

  30. Il arrive que les mots manquent…

    Je suis bien loin d’en vouloir à Quichottine qui nous apporte…

    Qu’elle sache que nous l’attendrons et suivrons quand cela doit ou devra se faire.

     

  31. Je serai là…


     

  32. Réponse: « Terre » c’est un petit bout de la presqu’île de Giens vue depuis le fort de la Tour Fondue.

  33. Très belle la photo d’Urban, j’aime beaucoup. Bises

  34. Ce quichottinier est superbe ! Je pars acheter deux nouveaux bouquins dont Fabienne du blog « Au bonheur de lire » vient de parler. Bisous

    • Merci !

      Je me rends compte que j’ai encore de nombreux messages en retard, et je suis vraiment navrée de te répondre si tardivement.

       

      Je suppose que tu as sans doute dû terminer ces livres, aujourd’hui ?

      Bisous.

  35. Grrrrrrrr ! Je n’ai aucune photo, ce matin, sur OB … Ils vont couper les com’ tout à l’heure mais on dirait qu’ils ont commencé « les travaux » !!!
    Bon mardi ! Bisoux

  36. Quichottine, j’ai trouvé mon coin ici, ce refuge, entre vague et ciel … J’aime m’y poser. C’est … autre chose …

    A bientôt, bisous, pour toi

  37. Bigornette

    J’ai bien du mal à émerger, de mon sommeil, car j’ai du mal à le trouver en ce moment et je suis fatiguée, trop de soucis en tout genre, je crois qu’on les cumule, ce n’est sans doute qu’une mauvaise passe, comme tout le monde peut en rencontrer… Entre enfants et parents notre génération ne laisse pas trop de place à la détente que l’on aimerait trouver, à moins de tomber dans un égoïsme forcené…Robinson est de nouveau confronté à des problèmes liés à la tutelle de ma mère… et nos petites filles arrivent le 10, elles vivent une période difficile aussi tiraillées dans des problèmes d’adultes que je te laisse imaginer…

    Voilà un peu, donc nous allons essayer de nous détendre et de les détendre…Ensuite nous aurons les petits fils car papa et maman prennent un peu de temps pour eux… J’espère pouvoir envisager quelques jours de vacances ensuite en Mai, et si tout va bien en juin…

    Merci à toi pour ce lien vers la récré… j’ai bien du mal à continuer mon blog, mais je ne veux pas le lâcher, j’y suis moins mais j’y suis un peu quand même… je t’embrasse …; bonne journée Quichottine !

  38. ça y est elle est revenue,

    ça y est elle est revenue,

    ça y est elle est revenue, 

    Crie a tue-tête miss Betty!

  39. belgique-chine

    ton billet me donne une impression de vague a l’ame
    bon mardi

  40. Vive la Quichottinie!

  41. Oo° Kri °oO

    Ohhh je crois que tout le monde est là… et tu as un petit mot pour chacun
    Dis moi quichottine…je sens comme un p’tit quelque chose
    ca va?
    Bisous

    • Réunion d’éditeurs avant fermeture provisoire de la Quichottinie.

       

      Oui, je vais bien, Kri. Je serai ailleurs un moment. Bisous.

  42. canelle56

    Magnifique partage que cette quichottineraie!!!! merci d’y avoir pensé bises et bonne journée

  43. Quel talent de conteuse ….. j’en reste baba! 
    Je t’envoie un peu de pluie pour tes arbres….mais attention à ce qu’ils referment bien leurs feuilles…. les mots s’effacent vite!
    Bises
    dany 

  44. et bien… dis moi….. je comprends que parfois tu sois fatiguée!! Etonnante promenade dans ces communautés, que je connaissais de nom, mais sans jamais m’y être « abonnée »…Il y en a trop et pour vouloir contenter tout le monde, il faudrait écrire, écrire, écrire….Je n’arrive déjà pas à écrire pour les quelques que j’ai chez moi…
    La Quichottineraie va s’ouvrir au printemps et à lété, qu’elle nous, non, qu’elle me laisse le temps de me promener dans toutes ses allées et ses « non-allées », j’adore partir au hasard d’où mes pas me mènent, il y a tant à regarder: sous les pieds, autour des pieds et au…dessus! là où le soleil se fait une place , là où le ciel bleu se découvre et peut-être en regardant bien , je verrai l’ombre de Don Quichotte accompagnée cette fois de l’ombre d’une dame avec une passoire sur la tête, filer dans le soleil en me faisant un clin d’oeil….

    Bonne journée….

    • Je n’ai jamais visité tout le monde… je n’aurais pas pu.

      Mais il est vrai que certains arrivent chez moi par les articles que j’y publie…

       

      Je sais que tu seras encore près de moi, et, ça, tu vois, ça me plaît bien !

      Merci, Mahina. Passe une bonne soirée.

  45. Un très bel hommage aux communautés sans qui on ne serait pas grand chose.
    Un hommage rendu avec beaucoup de talent, comme toujours.
    Prend soin de toi, amie Quichottine.

  46. Ce n’est pas étonnant pour moi de regarder le monde par ses portes détournées , j’aime les reflets où qu’ils se trouvent et celui là m’a jaillit au visage :O

    Bonne soirée Quichottine

    Lorsque j’aurais 2 mn , je te ferais parvenir mon quichottiner 🙂

    Bisous XXX

  47. Gros soupir de regret …….

  48. Hélène, le-calame-et-la-plume.

    Prends tout ton temps, Quichottine. La vie réelle vaut que l’on s’y attarde…

    J’ai aimé notre rencontre. J’irai donc par tes innombrables allées, pour reconstituer ce puzzle que je découvre trop tard…Ou trop tôt?

    A bientôt…

    • Trop tard, trop tôt… Non, je ne pense pas.

      Je crois que chaque rendez-vous ici ou là était un vrai moment de bonheur pour moi.

      Merci.

  49. Je me souviens de cette merveilleuse photo d’Urban, si totalement irréelle dans sa réalité……… bisous du soir, Dame

  50. Très joli billet plein de tendresse, et joli regard dans un rétro qui laisse place à la nostalgie !

    Bonne soirée et bises Quichottine

    Trinity

    • Nostalgie… C’est vrai, elle était bien présente sur cette page.

      Bonne soirée et bises à toi aussi, Trinity. Merci !

  51. Très joli billet plein de tendresse, et joli regard dans un rétro qui laisse place à la nostalgie !

    Bonne soirée et bises Quichottine

    Trinity

  52. Tu as vraiment le chic pour capter l’attention des lecteurs, on se saurait cru dans un véritable conte !
    Merci pour ce beau et touchant billet la Quichottine, je t’embrasse bien fort !

     

    • Nous y étions… même si les personnages étaient convenus par avance.

      Merci à toi d’avoir accepté mon invitation.