Tilk

On dit…


On dit que depuis que le lutin vert s’est enfui
dans l’un des tableaux de Joëlle,
le lutin bleu ne quitte plus son atelier.

Il se sent bizarre, un peu prisonnier, comme dans les tableaux de Tilk.

Vous savez ? Ceux qu’il crée avec toutes sortes de matériaux.

Il m’en a envoyé un, dans une enveloppe personnalisée.

Le lutin bleu de Tilk, comme les autres personnages qui sortent de son atelier en ce moment, a des barrières à franchir.

Il doit sauter pour se libérer, trouver la faille dans le grillage… Le pourra-t-il ?

Je ne sais pas, je regarde ce petit tableau sur bois, où laine, dentelle, terre et peinture se marient, et j’imagine.

Tilk (Fernando Bronchal), Le Lutin bleu, 2009
Matériaux divers sur bois, 24 cm x 30 cm

Nous sommes faits de toutes nos contraintes, de celles que l’on a tissées autour de nous depuis le premier cri.

Patiemment, de l’enfance à l’âge adulte, et même beaucoup plus tard, nous passons notre temps à trier entre ces liens ceux que nous acceptons et ceux que nous rompons, de façon plus ou moins violente.

Être soi, c’est accepter de savoir que l’on n’est rien sans tout cela, sans ces choix que nous faisons, tout le long de notre chemin, « d’impasse en impasse » disait Salah Stétié.

La vie est ce labyrinthe où nous devons, sans cesse, démêler les fils laissés par ceux qui nous ont précédés.

Merci, Tilk, pour ce tableau.

108 réponses à “Tilk

  1. de rien ma chère ..merci à toi pour ta présence…et puis en fait
    j’aime bien quand tes lutins viennet chez moi ..d’ailleurs j’en ai retrouvé un
    au milieu d’un de mes tableau j’ai eu du mal a le reconnaître (le tableau…)
    d’ailleurs je vais le mettre dans mon blog pour que tu le vois
    besos
    tilk

  2. La vie est un laryrinthe, c’est vrai et parfois nous avons bien du mal à trouver une issue, mais en persévérant, en cherchant, en démélant, on y arrive enfin

    J’espère que le petit lutin vert aura la chance de s’en sortir mais j’en suis persuadée

    Bisous et bon lundi

    • Le petit lutin vert s’en est sorti… le bleu a besoin de temps.

      Merci, Corinne.

      … Navrée de te répondre si tard… ces commentaires m’avaient échappé.
      Passe une belle semaine. Bisous doux.

  3. Encore une belle création de Tilk qui fait vagabonder notre imagination …
    Bon début de semaine ! Bisoux.

  4. Ton analyse de la vie est assez correcte !!!!!

    Bonne journée, Quichottine, avec bises de nous deux.

  5. Comme tu as bien tissé les liens qui nous entravent!
    Je voudrais trouver aussi ceux qui nous unissent, je suppose qu’ils sont tout autant importants chez Tilk.

    Je vous embrasse tous les deux.

  6. J’aime bien la présentation que tu fais du tableau de Tilk

  7. Et si cette barrière n’était pas un obstacle, mais pûtôt la délimitation d’un moi, la protection élémentaire d’une personnalité, si fragile à franchir puisque de laine douce ?

  8. Oui étrange affaire
    Gros bisous, Flo

  9. Coucou…En ce lundi matin, début d’une nouvelle semaine…Alors j’ai bien » travaillé », je suis passée chez Tilk (cela faisait un moment que je voyais son nom à différents endroits et c’est donc toi, ma chère Quichottine, qui m’a donné le coup de pouce pour ce pas-là…) Ouf ! Quelle longue parenthèse !
    Et ensuite je suis passée…dans un autre chez toi, à ma grande surprise ! Je me doute bien qu’il y a encore beaucoup d’autres choses que j’ignore puisque je t’ai découverte en plein parcours et pas à tes débuts sur la Toile…
    J’ai lu avec beaucoup d’intérêt cet article et j’aimerais découvrir un peu plus cet homme qui parle aux âmes…Si pas aux âmes, aux coeurs…
    Belles découvertes pour ce lundi matin…Où je baigne dans un beau silence, une solitude qui me fait soupirer d’aise car mes grands sont tous les trois partis, ce qui n’arrive pas souvent !
    je te souhaite une bonne journée, avec ou sans lutins…Pensées chaleureuses.

    • Il y a un autre chez moi que tu ne pourras pas lire puisqu’ils ont supprimé la plateforme des blogs chez Orange.

      Merci d’être allée chez Tilk.

      Je te souhaite à mon tour une bonne journée, sereine et ensoleillée, si possible.

      Amicales pensées.

  10. Sacré pelote !

    Bisous

  11. bonne semained en Quichottinie
    bisous

  12. J’aime beaucoup le travail de Tilk. La matière m’intéresse elle donne corps au tableau

  13. On sent une complémentarité entre les taleaux de Tilk et tes lutins.
    Belle réalisation.
    BISOUS.

  14. Un beau lutin encore à chérir ! Qu’allons-nous faire quand ils seront trop nombreux?

    • Ils seront sans doute dans nos pensées, les jours où nous en aurons besoin. Mais ils ne vont pas encombrer… Ce serait dommage.

  15. Bravo à Tilk, et merci pour tes mots qui ouvrent de nombreuses portes…

  16. Bigornette

    j’aime bien ta conclusion… j’ai du mal à démêler les fils moi en ce moment… toujours à la bourre je crois que je veux trop en faire comme si ma vie devait être trop courte… je me lance dans pas mal de choses et j’ai du mal à suivre… bisous Quichottine bonne soirée…

    • Je crois que plus les jours passent, plus nous voulons qu’ils soient bien remplis, et moins nous y arrivons.

      Bisous à toi, Bigornette. Passe une belle journée.

  17. et merci pour tes mots; c’est tellement vrai!
    bises à toi

  18. il est très bien ce petit lutin bleu ; lui aussi est fait de ces divers matériaux qui nous  façonnent aussi comme tu dis; nous sommes tout ce que notre inconscient à assimiléau fil de la vie. Ce n’ets pas toujours facile de savoir ou de chercher à savoir de quoi l’on est fait;  tu nous plonges dans de grandes pensées philosophiques !!
    bises du soir

  19. c’est un geste sympa et un tableau très original

  20. Un lutin bleu à caractère unique !… on reconnait de suite le style de Tilk :-))

    Bisous Quichottine

  21. Labyrinthe, fil d’Ariane, un univers que j’aime surtout s’il y a des murs à faire tomber. Un challenge de tous les jours dans la lutte contre les univers carcéraux : hôpitaux, prisons, et nos propres grilles .Le sujet est judicieusement traité.

  22. Il est parfois bien difficile de briser les propres chaines dans lesquelles on s’enferme.
    J’aime le tableau de Tilk avec ce mélange de matériaux.
    Bonne soirée
    Bises 

    • Briser ses propres chaînes… celles où l’on s’est soi-même enfermés, oui, c’est très difficile.

      Bonne soirée à toi aussi, Santounette. Bises.

  23. Il est si dur parfois de trier dans cet écheveau emmêlé, si dur de couper certain fil comme si résonnait encore en nous l’instant du premier jour, du premier souffle, du premier élan vers le monde !
     Tout est beau dans ton article, les mots, le tableau….merci à vous deux, balaline

  24. Plusieurs chemins s’ouvrent devant nous et le choix se fait. Apprendre à ne pas regarder en arrière et assumer !!!!
    Je vais aller voir Tilc car ce tableau me parle.
    Bises du soir Quichottine !

  25. Par chance que le lutin bleu est en agréable compagnie dans l’atelier de Tilk, et il a su servir de modèle. C’est un beau cadeau que tu as reçu.

  26. oui merci à lui et merci à toi de nous faire partager ce bonheur créatif, ce bonheur contemplatif, cette vibration…
    belle nuit à toi
    bisou bleu

  27. Passage rapide pendant que ma douce dort encore pour te faire un coucou et te remercier pour ton commentaire
    bonne journée
    Didier d

  28. Un joli texte pour illustrer ce tableau de Tilk….. nous sommes aussi prisonniers de nous mêmes. Bisous

  29. De l’art! bravo l’artiste!

  30. Bonjour , la vie et ses méandres pour atteindre son objectif.. j’espere que ce petit lutin trouvera le moyen de sortir
    bises Quichottine

  31. Tilk est une personne merveilleuse.
    il est gentil, généreux et il est toujours là.
    bsies

  32. j’aime bien ce tableau qui réunit des matériaux divers pour former un sujet encore assez figuratif mais qui laisse voler l’imagination du spectateur
    bises

  33. Très sympa ce tableau avec ces différentes matières !
    Bises
    Marie

  34. juste un petit salut de fin de journée !!! Bises !!

  35.  » L’Homme ne coïncide pas avec lui-même » (Dostoeisky)

    Et le Lutin bleu ?

  36. On n’est pas toujours maître de ses choix. Mais il vaut mieux tenir la lanterne pour s’orienter dans ce labyrinthe de la vie. J’ai suivi tes liens et me suis une fois de plus attardée à te lire. Merci de la poésie que tu mets dans ce questionnement.

    • Tu as raison, Jeanne. Une lumière n’est pas inutile… et la tenir soi-même est important.

      Merci à toi pour ta présence amicale.

  37. Très beau tableau de Tilk. A+

  38. Bel hommage à Tik! et à ses esprits frondeurs epris de liberté!

  39. Bonjour Quichottine,
    Nous portons des chaînes, plus ou moins résistantes, et des liens nous attachent, qui peuvent bloquer mais aussi sécuriser …
    Aussi, nous participons au tissage de liens et à la fixation de chaînes, envers nous-mêmes et envers d’autres êtres.

    L’offrande de Tilk est précieuse, rare …
    La retenue (ou l’ancrage) des fils de laine sera suffisamment élastique pour permettre à Lutin de s’en évader, à son gré, quand il se sentira assez fort …

    Quichottine, je t’envoie des bisous, par la voie d’un nuage calme. 

    • Bonjour, Midolu…

      J’aime ce que tu dis.

      J’espère que tous les liens que nous tissons nous même ne constituent pas des prisons pour les autres.

      Je t’envoie plein de bisous aussi… Ici, c’est la tempête, mais c’est très beau.

  40. Une oeuvre moderne et originale… Bonne soirée à toi…

  41. Et voilà un lutin Tilkien !
    Poétobisous

  42. Superbe création de Tilk.
    Je t’ai aperçue dans une toile de Joëlle, au-dessus d’un cratère, cherchant le lutin vert…
    Je t’embrasse Ma Quichottine.
    Sophie

    • Je t’ai lue chez Joëlle.

      Merci…

      Tu sais combien j’aime ses toiles !

      Je t’embrasse, Sophie. Passe une belle soirée.

  43. Vivre c’est naître lentement, c’est la résilience qu’il y a en chacun de nous, c’est non seulement se libérer de chaînes qu’on nous a (volontairement ou involontairement) forgées, mais à partir de ces expériences, se forger soi même..
    Apprendre, essayer, rater, recommencer, mais grandir à notre rythme et à notre manière…et toujours en démêlant les fils de ce passé qui ne meurt jamais en nous et souvent ressurgi quand on ne s’y attend pas.. 

    Merci pour cet article Quichottine
    Je t’embrasse Toi 

    • Se forger soi-même, c’est vrai…

      Merci à toi, Renard… et désolée de te répondre si tard.

      Je t’embrasse fort.

  44. Parfois on a les moyens de couper tous ces fils qui nous attachent à la terre et prendre son envol…

  45. Un tableau un peu triste, d’un lutin  brisé et emmêlé  mais baignant tt de même ds un bleu magnifique…Bises   VITA

  46. « Être soi, c’est accepter de savoir que l’on n’est rien sans tout cela, »…Et le tableau de Tilk illustre parfairement cette phrase..Le lutin bleu prisonnier de « ses » fils, le lutin bleu qui s’envole libre…
    Bonne journée

  47. diche tribill (tout en vrac...)

    la vie est un labyrinthe ! et, si dans ce labyrinthe : il n’y a pas de lumière… tu fais comment pour en sortir ? le plus sage est de ne pas y entrer sans matériel approprié à l’aventure ou de choisir un autre chemin…non?

  48. annielamarmotte

    il parait qu’à force de te fréquenter ma marmotte a viré au vert….

  49. Ohhh il y a bien trop longtemps que je n’ai pas rendu visite à Tilk
    J’y cours…
     Bisous Quichottine

  50. Bonne journée Quichottine
    Et bon courage au lutin bleu

  51. Aller hors des chemins battus et se singulariser dans le talent est courageux. Cela s’appèlle la personnalité , il me semble !
    Bonne soirée pour toi Quichottine
    Bises nettoue

    • Tout à fait. Les artistes quichottiniens ne se ressemblent pas, et j’aime savoir qu’ils sont différents.

      Bonne journée et bises pour toi aussi.

  52. Petite Elfe

    Il y a toujours des fils à démêler quelque part… et quelquefois il y a de gros noeuds… et bien serrés… Alors, tu sais ce que je fais? Je prends une paire de ciseaux… Je sais, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux à faire… Mais le lutin bleu est là, qui  veille…

    J’aime bien ces tableaux où les matières sont mélangées. Bravo à Tilk.
    Bonne fin de journée.

    • Il y en a toujours, et chacun fait comme il peut pour les dénouer.

      Sourire, Petite Elfe. Merci pour ce lutin bleu…

      Bonne soirée à toi aussi… Même si ce n’est pas la même.

  53. J4ADORE TON BLOG
    COMPLIQUE POUR TROUVER UNE ROUTE
    QUAND ON A PERDU LE SENS DE L ORIENTATION

    comme c’est le cas pour moi
    qui ne sais jamais où se trouve mon étoile que je cherche et qui me fuit….rires
    bisous ma chère

    • Sourire… Merci, Iriwin de ne pas oublier ce chemin et de me rendre visite ainsi lorsque tu le peux.

      Bisous pour toi.

  54. … et nos fils personnels qui sont parfois aussi dans un bel « embrouillamini ».