Les ravages du lutin vert

Nous avions laissé, l’autre jour, Clément en grande conversation avec les deux lutins, le bleu et le vert.

Le lutin bleu se taisait. Il se demandait comment il arriverait à s’en tirer sans trop de dégâts.

– Trop de dégâts ?

Mais oui… Le lutin bleu, comme souvent, avait fait une énorme bêtise, vraiment énorme… Et Clément l’avait surpris en flagrant délit.

Il l’avait retrouvé s’échappant de l’atelier de Joëlle Chen.

– De chez Joëlle ?

Oui, de sa galerie.

– Que faisait-il là-bas ?

Je ne sais pas, mais, ce qui est certain, c’est qu’il avait oublié que les couleurs de Joëlle ont besoin de tendresse, de soleil.
Il l’avait emporté sous la lune.

La lune fut impitoyable, d’un seul battement de cils, elle le transforma…

Ce qui fait que lorsque Clément aperçut le lutin bleu, celui-ci cachait cela derrière son dos.



– Mais, Joëlle ne peint pas de tableaux en noir et blanc !

Ce n’est pas tout à fait exact. Il suffit de regarder ses portraits… Mais, c’est vrai, ce tableau décoloré par la lune était bien étrange. C’était plus qu’une simple bêtise de la part du lutin bleu et Joëlle en serait très fâchée, c’est certain.

– Alors ? Qu’a fait Clément ?

Rien du tout…

– Rien du tout ? Il se moquait de ce que penserait Joëlle ?

Non, pas du tout. Mais il n’y pouvait rien. Clément est troubadour, il n’est pas magicien, il fallait quelqu’un qui ait un vrai talent.

– Ils avaient besoin du lutin vert…

C’est vrai, ils en avaient besoin. Mais, comment le lui dire, alors qu’il était rouge de colère d’avoir été pris pour un autre ?

– Clément trouverait bien une solution. Non ?

Bien entendu. Clément a des idées… souvent. Mais, là, ce n’est pas lui qui a trouvé.

– Ah bon ?

Ce n’est pas lui. Je crois que la chance l’a aidé. Alors que le lutin vert bouillait de rage, et qu’il faisait des bonds autour du feu, comme un beau diable, il a aperçu le tableau.

– Qu’est cela ?
– Un tableau.
– Un tableau sans couleurs ?
– C’est à dire que…
– Qui l’a peint ?
– C’est Joëlle Chen.
– Joëlle ? Ah bon ! Joëlle a perdu ses couleurs ?
– …

Le lutin vert regardait le tableau, de haut en bas, de gauche à droite…Il le tournait dans tous les sens…

– Décidément, ça ne va pas. Les derniers temps sur ses tableaux il y avait autre chose. Son monde n’est pas gris. Il est… Voyons…

Le lutin vert commença à chanter, d’une voix un peu cassée. Il avait oublié le feu, Clément, et aussi le lutin bleu.Il regardait la toile et s’amusait à tout modifier.

Il prit le bleu de l’eau, et des myosotis…

Ne m’oubliez pas, chantait-il en camaïeu de bleus.
Il y aura un lac, et l’on ne pourra pas s’y promener.
Les fées de la nuit y entraîneront les promeneurs trop hardis.

Il prit le jaune des soleils que l’on voit dans les champs, un peu de celui des boutons d’or…

Ne vous moquez pas, chantait-il en arpèges dorés.
Là où je vais, je ne pense qu’à vous.
Il y aura des parcelles de lumière… Elles seront leurre.
Malheur à qui voudra s’y arrêter trop longtemps.

Mais, tandis qu’il rendait au tableau ses couleurs, sa colère s’effaçait.
Il fit tomber la pluie, sur les prairies qui se fondaient à l’horizon.

Là-bas, ce serait son « ailleurs » à lui.

– Regarde ! dit-il à son ami. Je sais que le tableau n’était pas en noir et blanc, Joëlle l’avait peint en couleur.
Il y avait un château, un palais de marbre blanc.
Au bord du lac, de petites barques de pêche qui ne vogueraient plus.
Au loin, un barrage…

L’eau montait.

Le château serait bientôt submergé et ses hôtes, sur les rives, regardaient, pétrifiés.

Moi, je dois aller là-bas, tu as vu ? Il reste des couleurs à retrouver. La montagne est grise sur mon île.

« Non ! » s’exclamèrent d’une voix Clément et le lutin bleu. Tu ne peux pas…

Trop tard !

Le lutin vert était entré dans le tableau, il était déjà loin.

– Il reviendra ?

– Non, jamais. Là-bas, c’est sa montagne. Il y sera heureux.

– Mais ? Et moi ? Que vais-je devenir sans lui ?

– Ne t’en fais pas, tu trouveras ton île toi aussi, Bientôt.

Le Lutin vert ne ferait plus jamais de Ravages en Quichottinie.

(à suivre)

Merci à Joëlle pour son tableau… et pardon de l’avoir un instant décoloré pour les besoins de mon conte.
Merci à Petite Elfe pour sa photographie. La lune était si belle, chez elle, que je n’ai pas pu m’empêcher de lui donner un rôle.

… et merci à vous de venir me lire.

108 réponses à “Les ravages du lutin vert

  1. je serais bien étonné s’il ne revenait pas…
    besos
    tilk

  2. Très jolie présentation du superbe tableau de Joëlle. Même en noir et blanc il est beau car il y a de la puissance et un élan de vie dans cette peinture. Tu est une conteuse merveilleuse. Il va y avoir un salon du livre à Cergy au printemps prochain. Tu devrais participer au concours de conte qu’organise à cette occasion l’association les mots migrateurs. Si tu veux le lien pour avoir le règlement, demande le moi par mail. Je te le donne. Bises

  3. Bondiou…quelle imagination !!! Dis donc, tes petits -enfants doivent être heureux.

    Bonne semaine à venir, grand-mère !!!!

    Bises de nous deux.

    • J’ai deux petites-filles et pour l’instant, seule l’aînée est venue seule à la maison. Je crois qu’elle aime bien, puisqu’elle revient de bon coeur.

      Bises et bonne journée à vous deux.

  4. Grâce à toi ce matin j’ai vu le palais de marbre blanc que je n’avais pas vu lors de ma visite chez Joëlle. Mon attention avait été retenue par le village au-dessus du palais.
    Mais, rassure-moi, il ne reviendra plus le lutin vert? jamais plus?
    Je porterai désormais un autre regard sur ce tableau.
    Joëlle est vraiment un petit bonheur de livrer ainsi de si belles oeuvres à notre imagination…
    Belle journée ma douce amie.
    Dame Sophie t’embrasse fort.

    • Je peux te promettre que lorsque le livre sera là, un exemplaire sera pour toi.

      Mais, ici, je ne sais pas s’il reviendra. Il a déjà beaucoup trop de sosies.

      Joëlle est merveilleuse.

      Belle journée à toi aussi, Dame Sophie. Je t’embrasse très fort.

  5. Je ne sais si Joëlle Chen a donné à son tableau le titre de : « Ravages » en référence au roman de Barjavel. Si c’est le cas, je conseille au lutin de partir très très vite au-delà du tableau …

    • Je ne sais pas… et, tu as raison, si c’est le cas, il ferait mieux d’en sortir.

      Mais je sais que le lutin vert n’en fera qu’à sa tête, il a horreur qu’on lui dicte sa conduite et n’écoute jamais les mises en garde.

      Nous verrons bien.

      Merci, Liza.

  6. Une très belle histoire en couleurs. Le tableau est très beau, bravo Joëlle et bravo à la conteuse jamais en panne d’inspiration.
    Bises et bonne semaine.

  7. une bien belle histoire de couleurs où le lutin vert s’est juste mis en vacances. J’ai dû manquer un épisode car je ne savais pas qu’il avait été pris pour quelqu’un d’autre, à moins que je n’aie pas tout compris.

    • On l’avait pris pour le lutin d’argent, dans le chapitre précédent… mais ce n’est pas très grave, tu sais, de rater un épisode.

      Tu penses qu’il est parti en vacances ? C’est possible, finalement. Seul l’avenir le dira.

      Merci, Jeanne.

  8. La lune de Petite Elfe aurait décoloré le tableau de Joëlle ???
    D’où lui viendrait cette colère que je ne lui connais pas ?
    La lune, elle est aussi un soleil,  » le soleil des statues  » (Jean Cocteau) …

    Certes, un tableau n’est pas une statue, mais je pense que Dame Lune avait un autre grief, peut-être envers le lutin vert , pour exercer son courroux sur une si belle oeuvre.

    Bonne semaine avec tes petits-enfants, j’imagine le bonheur dans leurs yeux et le tien qui y répond …
    Beaucoup de bisous, pour toi Quichottine, et des câlins pour les pitchouns.

    • Dans la poésie de Lorca, la lune est froide et meurtrière…

      Tu vois, chaque poète a sa propre vision des choses.

      « Le soleil des statues », j’aime beaucoup.

      Ceci dit, j’avais besoin d’une complice pour mon histoire, la lune de Petite Elfe est arrivée fort à propos.

      Le principal, je crois, c’est qu’elle ait retrouvé ses couleurs.

      Merci, Midolu… Tout va bien. J’ai transmis les câlins.
      Bisous pour toi aussi.

  9. les tableaux qui illustrent ton texte sont magnifiques;je ne suis pas déçue d’avoir attendu la fin d’une histoire aussi belle
    espérons trouver chacun notre ile ..quelqu’en soit la couleur!

    • Nous la trouverons… ou nous les trouverons. Il n’est pas toujours simple d’être soi.

      Les couleurs sont multiples, il faut savoir les mettre en harmonie.

  10. Et voilà ! L’impétuosité du lutin vert l’a poussé à quitter ses amis sans réfléchir… Certes, il est prisonnier d’un bien bel endroit, mais même dorée, une prison reste ce qu’elle est, et si l’eau du lac doit monter, ce sera que les larmes du lutin bleu l’auront alimenté. Alors, peut-être débordera-t-il de son cadre, et recrachera-t-il notre énergumène ?

    • Je n’en sais rien, Galet…

      Ce qui est important, c’est qu’il ait trouvé ce qui lui convenait.
      Prison ? On pourrait le penser, mais je ne le crois pas.

      Il a seulement choisi sa retraite.

  11. Il en a de la chance le lutin vert de se retrouver dans le tableau de Joëlle. C’est une fin très enviable pour lui.
    BISOUS

  12. Quel merveille dans mes yeux…
    Tu as chassé mon esprit chagrin, pour un temps j’espère
    Je te fais mille bisous stellinisés
    Amitiés, Flo

  13. Bravo à toi, à Joëlle pour son tableau et Petite Elfe pour sa photo…

  14. Le lutin vert c’est trouvé un beau décor, mais il va lui manquer son complément le lutin bleu.

  15. rhooooo mais si qu’il va revenir, il va aller visiter puis tu vas voir laisse lui 2 ou 3 jours et il va réaparaître
    du moins je l’espère

    bisous

    • Il y aura d’autres héros… Lui, il a fait trop de bêtises, il est bien là où il est.

      Bisous, Corinne. Merci pour ta présence.

  16. bleu-marine(chez souvienstoi)

    toujours tellement de plaisir à venir « voyager » par chez toi, tite quichottine : merci beaucoup et plein de bizouxxxxxxxxx pour toi –

  17. Bises et bonne journée Quichottine. Je suis patraque aujourd’hui  (gastro) et je dois aller travailler. Bisous

  18. Bon mardi Quichottine
    De gros bisous
    Amitiés, Flo

  19. j’ai rattrapé mon retard ; j’ai relu le beau poème de Kerfon que j’étais allée voir l’autre jour  grâce à toi;notre lutin vert nous abandonne  pour ce beau tableau que je découvre ,j’espère comme plusieurs de tes lectrices ,qu’il reviendra de son mystérieux périple ! Il nous plait bien ce lutin vert malgré son caractère!!
    bises

    • Il y a d’autres héros délaissés… alors, laissons-le un peu vivre sa vie de lutin vert.

      Merci d’avoir lu, Fanfan, et merci pour ta présence si chaleureuse.

      Bises à toi.

  20. Coilà, je me suis installée dans le ravage du lutin vert. Et cet après midi, j’étais tout près d’une île qui aurait plu au lutin bleu.
    Une île pas vraiment, c’est un coin dans les mélèzes, qui jaunissent en ce moment, une cabane de l’ONF toute proprette avec un poële et des matelas pour dormir dans les bas flancs…
    tu vois tout ce qu’il faut ^pour vivre tranquillement, sereinement.
    Il suffit d’emporter quelques livres, de quoi manger, et des bougies.

    Bisous plein de cette forêt magnifique.

    • Le lutin bleu aussi a un tableau qui l’attend. Mais il me faut du temps, un peu.

      Je t’imagine là-bas… et je souris. Tu ne pouvais pas ne pas emporter de livres et de quoi lire. des bougies… Fais attention de ne pas les laisser allumées en t’endormant.

      J’imagine ce refuge… et je sais bien qu’il y serait heureux.

      Merci, Polly.
      Bisous tout plein pour toi aussi.

  21. Bigornette

    Vert ou bleu tes lutins et ton Clément continuent à m’enchanter et c’est vrai qu’en plus insérer un des tableaux de Joëlle renforce la magie… bravo à toi mon amie… gros bisous..; je suis naze nous avons eu une journée assez fatiguante…bonne soirée à toi…

    • J’imagine bien ta fatigue… Prends soin de toi, surtout. Il ne faudrait pas que tu aies de nouveaux soucis.

      Gros bisous et bonne soirée à toi aussi.

  22. Je pense que toi aussi Quichottine tu es une magicienne, en imagination. A+

  23. intéressant le tableau décoloré..Tu es un peu magicienneaussi comme tes lutins…Bon , je préfère quand même les couleurs de JoËlle

  24. Que tu racontes bien la peinture !

  25. un tableau magnifique pour une histoire à l’hauteur … reviendra -t il?  peut être un jour…
    ya veremos.

    • Merci, Vivi.

      Je ne sais pas s’il reviendra. Pour l’instant, je ne crois pas.
      S’il revient, ce sera sur un autre support.

  26. Moi aussi j’aimerais un ami-lutin qui changerait mes jours de gris en instants multicolores ….et le monde deviendrait fou…de joie !

    Fais de beaux rêves Quichottine

  27. dès que possible tu l’embrasses pour moi ton lutin vert!!
    🙂
    bon au passage tu as le droit de te servir aussi…

  28. Douce nuit, Mamie Amielle. A raconter de jolis contes avec les lutins, tu fais briller bien des yeux !
    Gros bisous de la nuit

    • Crois-tu que les yeux ne brilleraient pas avec d’autres héros ? … J’en connais un qui trépigne d’impatience, juste dans la pièce à côté.

      Gros bisous de la nuit à toi aussi, mon Amielle. Prends soin de toi.

  29. Tableaux magnifiques que je découvre, une fois de plus grâce à toi je me balade de blogs en blogs avec plaisir.
    Bisous à toi et à tout bientôt,
    Syl

  30. Bonjour Quichottine !
    J’aime cette peinture !
    Allez, tu le feras revenir le petit lutin ? Il va s’ennuyer sur son île…
    Bises
    Marie

    • Je ne pense pas… Ou du moins pas sur ce support.

      Je ne crois pas qu’il s’ennuiera. Non, au contraire.

      Bises, Marie. Merci pour ta présence.

  31. J’espère que le lutin vert ne va pas trop s’ennuyer tout seul…
    Il est vraiment magnifique ce tableau, merci pour le lien Quichottine. 

  32. La vie est parfois belle en noir et blanc … D’ailleurs, j’adorais ce slogan « Le Portugal, le pays où le noir est couleur … » Merci pour cette nouvelle aventure … Je suis sûre que tu sauras faire revenir un jour le lutin vert;-) Belle journée et gros bisous !

    • Merci, Bandolera.

      J’aime aussi le noir lorsqu’il se fait couleur.

      Pour le lutin vert, nous verrons.
      Douce soirée à toi.

  33. J’aime bien ton Univers. J’y viens en visite de temps en temps quand l’évasion sur mes sommets n’est pas possible.
    Pierre ( Marmotte)

  34. je n’ai pas suivi !!!! désolé!
    Magnifique toile!
    bon WE bises!

  35. J’ai hésité à mettre ce commentaire dans la rubrique « réclamations »! Puis je me suis dit que c’était encore un effet de la narratrice et qu’il valait mieux faire un constat amiable
    Si le lutin vert disparaît (du moins pour nous, puisqu’il reste dans le tableau) que devient la belle couleur verte de l’herbe, des feuilles (bon d’accord … pour les feuilles en ce moment le vert n’est pas primordial), de la mousse?
    Alors je suis sûr que ce coquin mutin va s’arranger pour nous arranger tout ça de là où il est maintenant…

    En attendant je souhaite un excellent week-end à la bibliothécaire conteuse 

    • Constat amiable ?

      Je ne sais pas encore, Alphomega.

      Il y a des centaines, peut-être des milliers de lutins verts. Ne t’en fais pas, l’herbe sera toujours verte et les arbres se pareront de mille couleurs en automne, même si le mien ne revient pas.

      Merci, Alphomega. J’aime bien quand tu es là.
      Passe une belle soirée, où que tu sois aujourd’hui.

  36. Et bien me voilà à remonter le temps et agréablement surprise par ce billet…
    Il s’en passe de belles choses ici durant mon absence 🙂

    J’ai aimé le regard que tu portes à cette toile avec l’histoire que tu nous offres en lecture. J’avoue qu’avec le recul la version « noir & blanc » a ce petit qq chose que je n’aurai pas soupçonné sans ton intervention…

    Merci à tes amis-visiteurs pour leurs sensibilités, et grand merci à toi Quichottine pour le partage (je vais de ce pas rajouter le lien dans ma liste de belles plumes)

    T’embrasse fort chère Tisseuse de rêves

    • Merci, Joëlle… je suis heureuse que ce détournement de ta toile te plaise.

      Le lutin vert est un peu imprévisible.

      T’embrasse fort aussi.
      Bon retour chez toi.

      Merci encore.

  37. Bonne journée!

  38. Oh ben… je suis un peu triste pour le lutin bleu… et aussi pour moi, je m’y suis attachè moi à ce lutin…

  39. La lune de Petite Elfe aurait décoloré le tableau de Joëlle ???
    D’où lui viendrait cette colère que je ne lui connais pas ?
    La lune, elle est aussi un soleil,  » le soleil des statues  » (Jean Cocteau) …

    Certes, un tableau n’est pas une statue, mais je pense que Dame Lune avait un autre grief, peut-être envers le lutin vert , pour exercer son courroux sur une si belle oeuvre.

    Bonne semaine avec tes petits-enfants, j’imagine le bonheur dans leurs yeux et le tien qui y répond …
    Beaucoup de bisous, pour toi Quichottine, et des câlins pour les pitchouns.

  40. bleu-marine(chez souvienstoi)

    toujours tellement de plaisir à venir « voyager » par chez toi, tite quichottine : merci beaucoup et plein de bizouxxxxxxxxx pour toi –

  41. Coilà, je me suis installée dans le ravage du lutin vert. Et cet après midi, j’étais tout près d’une île qui aurait plu au lutin bleu.
    Une île pas vraiment, c’est un coin dans les mélèzes, qui jaunissent en ce moment, une cabane de l’ONF toute proprette avec un poële et des matelas pour dormir dans les bas flancs…
    tu vois tout ce qu’il faut ^pour vivre tranquillement, sereinement.
    Il suffit d’emporter quelques livres, de quoi manger, et des bougies.

    Bisous plein de cette forêt magnifique.

  42. Bigornette

    Vert ou bleu tes lutins et ton Clément continuent à m’enchanter et c’est vrai qu’en plus insérer un des tableaux de Joëlle renforce la magie… bravo à toi mon amie… gros bisous..; je suis naze nous avons eu une journée assez fatiguante…bonne soirée à toi…

  43. un tableau magnifique pour une histoire à l’hauteur … reviendra -t il?  peut être un jour…
    ya veremos.

  44. qing et rene

    encore un beau conte que tu cree, en forme de dialogue, c’est fort different de mon roman qui est plus du style monologue
    passe un bon lundi
    qing et rene

    • Tu écris un roman où la réalité de ton héros se mêle à l’Histoire, avec un grand H.

      Moi, je les fais vivre hors du temps.

      Passe un bon mercredi.

  45. annielamarmotte

    même en noir  et blanc il reste beau

    • Ce tableau est magnifique, c’est vrai. Il déborde d’énergie, avec ou sans couleurs…

      Joëlle est une artiste merveilleuse.

  46. diche tribill (tout en vrac...)

    oui, mais, dans le tableau il y a au moins trois ou quatre visages…il faut en patler…parce que si le lutin est entré dans ce tableau c’était peut-être aussi pour parler aux visages?…

    • Il savait ce qu’il faisait en entrant dans le tableau… Il y avait beaucoup à découvrir pour lui. C’était ce qu’il voulait.

  47. ~~ Kri ~~

    Merci à toi de me faire rêver à chacune de mes lecture dans ton monde
    et là…c’est du rêve en couleurs!

  48. Muad Dib

    Coucou Quichottine, c’est la cata !
    Le lutin vert dépasse les bornes. Il va falloir qu’il fasse beaucoup plus attention car la planète OB risque de devenir tristouille sans ses couleurs …
    Gros bisous aux couleurs de l’arc en ciel,

    • Merci pour tes bisous aux couleus de l’arc-en-ciel, j’adore !

      Le lutin vert ne fera plus de bêtises.
      Mais j’espère que d’autres héros viendront vous faire sourire.

      Gros bisous à toi aussi.

  49. Je n’ai pu te laisser un message ce matin, bug d’OB…. et ce soir, je n’ai plus le temps de relire.
    Je me souviens que j’ai adoré que le lutin trouve son île dans Ravage….mais je reviendrai, rekire et t’embrasser très fort.

    bonne soirée ma Quichott’

  50. Petite Elfe

    Quelle joli conte… Et cette Lune… elle a parfois des pouvoirs, c’est vrai… je suis contente de ce que tu as fait de cette image… Et le tableau de Joëlle est superbe!
    Bonne nuit.

    • Moi, je suis contente qu’il te plaise…

      Merci, Petite Elfe.
      Bonne nuit à toi, même si ce n’est plus la même…

  51. ils sont malins ces petits latins , intelligents et lucides que de se construire un monde ou on se sent bien est l’essentiel , et y rester est une sage résolution , et pui on aura peut etre de ses nouvelles un jour il n’oubliera pas sesamis comme ca !
    bisous d’iris

    • Qui sait ce qui se passera ?

      Merci beaucoup pour ta présence.

      (PS : Ton lien n’est pas le bon. Je le remets ici.)

      Bisous à vous partager.

  52. J’aime le mélange du conte et de la réalité…Il n’y a qu’en quichottinie que je peux voir cela…
    Qu’un petit lutin redonne des couleurs au gris de la vie, quel bonheur et ce’st normal qu’il entre dans le tableau , il en est devenu partie intégrante en lui redonnant les couleurs, le lutin bleu trouvera aussi son « à-yeur » comme chacun de nous…

    Je n’arrive pas pour ma part à « entrer » dans les tableaux de Joelle, ma sensibilté ne doit pas être assez aiguisée…, les couleurs sont belles , mais ils ne me parlent pas, alors, merci de les faire parler pour moi!

    • Je ne sais pas, Mahina.

      Je suppose que nous ne connaissons pas tout… il y a sans doute d’autres pays qui lui ressemblent.

      Je ne crois pas que ce soit une question de sensibilité, il y a chez elle des tableaux qui ne m’ont pas parlé non plus.

      Mais elle me fait souvent rêver.

      Passe une belle soirée, Mahina. Merci pour tes mots…

  53. Tu me surprendras toujours par ton aisance à faire d’une banalité un conte superbe. Génial , comme la toile de Joëlle.

  54. Evidemment, lutin vert a profité de ce que mon ordinateur me joue des tours pour s’éclipser…
    Mais je ne suis pas inquiète… il ne pourrait rester longtemps sans voir ses amis, et la Quichottinie c’est quand même son pays…. alors un jour, il aura le mal du pays… forcément..
    Je continue ma promenade vers le lien suivant… à tout-à-l’heure Quichottine  

    • Ah… C’est vrai que tu n’étais pas disponible, mais il fallait qu’il parte un peu, beaucoup peut-être.

      Merci d’être venue le lire.

  55. Muad Dib

    Coucou Quichottine, je te souhaite une superbe journée d’Halloween.
    Gros bisous

  56. Bon, ben maintenant que je sais où est le tien (de lutin vert), j’ignore d’où vient celui qui a débarqué chez moi !!! Mais désormais je peux l’adopter officiellement…

    Se sauver au fin fond d’un tableau pour ne jamais revenir, il faut bien le dire, cela n’est pas un destin ordinaire… Sans doute simplement un destin de lutin !!!

    Bon, et puis en plus, tu as remarqué ? je fais la magicienne, moi-aussi !!! Je t’envoie vers un article pas encore publié que je viens de rédiger tout spécialement pour te présenter ce fameux lutin, puisque, apparemment, tu ne l’as encore jamais rencontré…

    Bisous

    • Sourire… Merci pour cette présentation.

      Merci pour la primeur de ton article, cela m’a beaucoup touchée.

      Ton lutin vert est fantastique, mais je ne redirai pas ce que j’ai déjà dit chez toi. Prends bien soin de lui, Sogo.

      Bisous à toi.

  57. Bon, ben maintenant que je sais où est le tien (de lutin vert), j’ignore d’où vient celui qui a débarqué chez moi !!! Mais désormais je peux l’adopter officiellement…

    Se sauver au fin fond d’un tableau pour ne jamais revenir, il faut bien le dire, cela n’est pas un destin ordinaire… Sans doute simplement un destin de lutin !!!

    Bon, et puis en plus, tu as remarqué ? je fais la magicienne, moi-aussi !!! Je t’envoie vers un article pas encore publié que je viens de rédiger tout spécialement pour te présenter ce fameux lutin, puisque, apparemment, tu ne l’as encore jamais rencontré…

    Bisous