Les cadeaux encombrants

Une parenthèse dans notre histoire… quelques mots, en réponse à certains blogamis.

Avant-hier, je montrais vos cadeaux.

Un cadeau, c’est un cadeau. Il paraît qu’ils entretiennent l’amitié. C’est ce qu’on m’a toujours dit, depuis que je suis grande et que je peux en préparer, autrement qu’avec de petits bouts de laine et des nouilles à enfiler en collier.

Il paraît que lorsqu’on offre des cadeaux, il faut faire attention, pour éviter que celui qui les reçoit ne soit gêné… voire qu’il fasse une overdose…

(L’idée, ici, n’est pas de moi.)

Il paraît aussi qu’il ne faut pas se laisser déborder, noyer sous les emballages, sous peine de ne pas réussir à s’en sortir sans déshonneur, et surtout sans faire de peine à ceux qui, gentiment, les offraient.

(Là encore, il faut que je rende à César ce qui lui revient.)

Je parlais de moulins, de tous ceux que l’on m’a offerts.

J’évoquais don Quichotte.

(Il faut quand même rappeler que c’est mon héros préféré bien que je ne vous en aie pas encore donné les raisons.)

Tout le monde sait que j’aime les mots, don Quichotte et les moulins.

Tout le monde sait, aussi, que j’aime les fleurs, les ruisseaux, le silence qu’on peut écouter dans les roseaux quand le soleil s’y prélasse, ou celui qui hante les sous-bois d’après la pluie.

J’aime les fleurs, comme celles que Flo-Avril m’a rapportées d’Italie.

Fragiles et tendres comme un rêve d’enfant, de ceux qu’il ne faut pas briser.

J’aime les mots… Et certains savent en tresser de beaux bouquets qu’ils déposent à leur porte pour moi.

Alors… comment ne pas leur dire que leurs cadeaux sont merveilleux, magnifiques, splendides… et que je suis souvent émue aux larmes devant tant de gentillesse et d’attentions qui vont bien au-delà du simple échange bloguesque ?

Comment ne pas en tenir compte dans mes écrits, en arrêtant ici ou là une histoire, ma lecture, pour leur rendre – un peu – ce qu’ils m’ont apporté ?

Je ne sais pas… Mais l’un des meilleurs tisseurs de mots que je connaisse, Kerfon le Celte, est passé et a voulu m’offrir un cadeau « encombrant ».

Encombrant ? Mais oui ! Ce sont ses mots à lui.

K d ‘ O

Tendre passant j’offre la  bise
Tant j’ai de vent dans mes valises ;
D’aucuns diront, indifférents,
Il n’est bon qu’aux moulins à vent…

A Quichottine

KLC
 

Commentaire n°6 posté par KERFON LE CELTE le 20/10/09 à 07h39

C’étaient ses premiers mots en guise de cadeau. J’aime bien quand il se pose sur mes pages.

Et, plus tard, il avait ajouté :

Quichottine…

Tu as gagné un moulin à vent et ce cadeau encombrant
 t’attend sur le Boulevard Kerfon…

KLC
 

Commentaire n°34 posté par KERFON LE CELTE le 21/10/09 à 09h03

Je suis curieuse, je me suis précipitée pour le voir… ce « cadeau encombrant ».
Et je lui ai répondu, bien entendu.

Merci infiniment Kerfon…

J’ai adoré ton coup de vent ! Tu ne pouvais pas me faire plus plaisir qu’avec cette colline amoureuse du vent.

Je vais réfléchir à comment le mettre en valeur ici. C’est un cadeau « encombrant »… mais sublime.
Merci.

Un cadeau encombrant ? … Non pas vraiment. Seulement un magnifique cadeau, de ceux que tout le monde aimerait recevoir, j’en suis sûre.

Alors, il sera ici dimanche… mais, en attendant, vous pouvez toujours aller lire ce poème là-bas, chez lui.

– Dis, Quichottine…

Oui ?

– C’est bien joli, tous ces cadeaux… C’est vrai que nous sommes heureux que tu le sois en les recevant… mais…

Mais ?

– Quand aurons-nous la suite de l’histoire ?

La suite ?

– Tu ne vas tout de même pas nous laisser en plan ! Nous sommes tous là, nous attendons, et nos mots aussi sont des cadeaux. Nous ne demandons rien en échange, rien du tout.

Rien ?

– Rien du tout… pas même une visite, un commentaire…

Non ?

– Bon, un petit, tout petit commentaire, si tu insistes… mais…

Mais ?

– Tu pourrais, pour une fois, aller jusqu’à la fin de l’histoire… sans t’arrêter en chemin pour cueillir les fleurs que l’on dépose sur ton passage ? On dirait le Chaperon Rouge…

Quichottine se mit à rire, suivie de Flo, de Kerfon, de tous ceux qui l’avaient, au fil des jours, enveloppée de tant de douceur et d’affection, qu’elle ne pouvait même plus bouger*. Patiemment, ils la délièrent, ouvrirent le cocon de soie pour qu’elle puisse déployer ses ailes de papillon overbloguien.

(Là, je plaisante, bien sûr, c’est pour savoir si vous suivez…)

Comme elle aimait être auprès d’eux !

Le feu riait aussi dans l’âtre et, à travers le vitrail brisé, les montagnes de Quichottinie avaient pris les couleurs bleutées chères à la bibliothécaire.

Tant que vivrait la Bibliothèque et que ses visiteurs pourraient y retrouver leurs rêves d’enfants, ils seraient à l’abri.

* À suivre, bientôt, dans la Bibliothèque, L’Arrache-cœur de Boris Vian.

121 réponses à “Les cadeaux encombrants

  1. oh oui c’est important les cadeaux..c’est une partie de nous même que l’on offre aux autres…
    besos
    tilk

  2. Sourires. Tu es une virtuose des histoires, tu enchaînes le texte à nous tourner la tête, comme une certaine procession au Luxembourg, où l’on fait 3 pas en avant puis deux en arrière, pour vois si on a rien oublié.

    Bonne journée Quichottine et couche toi un peu plus tôt.

    Bises de nous deux .

    • Sourire… Plein pour toi, ce matin, Patriarch.

      Trois pas en avant et deux en arrière… j’imagine bien.

      Bonne journée à toi aussi, ami du matin. Je vais suivre ton conseil ce soir.
      Bisous à vous partager.

  3. Les fleurs de Flo-Avril sont superbes et le cadeau de Kerfon magnifique..Je comprends que tu sois ravie..et comme tu nous les fais partager, nous le sommes avec toi

    • Ces fleurs sont tout à fait splendides… Et Kerfon m’a fait un très beau cadeau.

      Merci pour ta présence, Gazou.

  4. Je ne connais pas Kerfon le celte mais ses quelques vers donnent envie d’aller le visiter. J’y vais de ce pas.

    • Merci d’être allée le voir, Martine.
      C’est un poète. Je sais qu’il devrait plaire à Eglantine.

      Passe une belle journée.

  5. Je passe aussi en coup de vent, et je sais que ma journée en sera tout ébouriffée…
    Bisous plein ma Quichott’.

  6. las, je ne t’ai point envoyé de cadeau mais c’est pour te protéger ma chère car je n’aurai pu t’envoyer ces derniers jours que mouchoirs en papier, boites d’antibiotiques ou plusieurs heures de sieste!!!!
    A défaut de cadeau d’amitié, je t’offre une part d’amitié bloguessienne.

    • Tu as été là bien souvent, et tes mots sont des cadeaux, tu sais.

      Merci d’être là.

      J’espère que tu vas mieux.

  7. Overdose de cadeaux ? j’le crois pas !
    bise Quichottine, mervi de ton coucou chez moi, passe une belle journée…

    • Mais non ! Pourtant, ils débordent de mes tiroirs.

      Bises et merci à toi aussi. Passe une belle journée.

      J’ai adoré ton « attente »

  8. Je suis touchée de cette petite attention
    Gros bisous, Flo

  9. Un aussi beau cadeau ne peut être encombrant. Bienheureuse Quichottine, continue de prendre le temps d’apprécier les cadeaux que tu reçois.
    Bisous ventés

  10. Elles sont bien jolies ces fleurs que tu as reçues …

  11. Un cadeau, c’est une marque d’amitié précieuse ! Pour ma part, je n’aime que les tous petits cadeaux car l’amitié est une vertu cardinale qui ne se monnaye pas… c’est mon petit point de vue !

    • Il n’y a pas de petit point de vue, pas de petits cadeaux

      Je crois que chacun laisse ce qu’il peut et ce qu’il veut de lui dans les échanges bloguesques, c’est bien ainsi.

      Merci pour tes mots.

  12. J’emprunte un PC pour vous dire que je récupère mon PC que samedi
    Oh là là c’est énervant
    Heureusement que j’avais programmé des articles
    Merci pour vos passages pendant ma galère

    bisous

    Désolée pour le copié/collé

    • Merci, Corinne.

      Je vais devoir aussi faire réparer mon PC, mais j’en aurai un de rechange, normalement, pendant ce temps.

      Contente que tu le récupères bientôt.

      Bisous et bonne nuit.

  13. Quel plaisir de te suivre..; en plus plein de liens de blogueurs que j’aprécie…Je t’admire dans ce domaine… Il est vrai que Kerfon plein de bon mots nous sème…et que plein d’autres ami(e)s apportent fleurs et offrande… je m’y perds un peu quelquefois dans ces cadeaux qui m’arrivent… alors je continue mon petit bout de chemin, faisant parfois un lien mais beaucoup moins que toi…sinon j’ai l’impression que je me perdrai en route… et je trouve que c’est un exercice difficile… Bravo mon amie pour ce carisme permanent… n’oublie pas que tes textes, même  sans liens sont excellents… bisous….bonne journée Quichottine…

    • Mes lecteurs se perdent souvent… mais certains tiennent bon.

      Nous verrons bien ce qu’il adviendra de tout cela.

      Merci, Bigornette. Bisous et bonne nuit à toi.

  14. Tu reçois de magnifiques cadeaux et c’est gentil de les partager avec nous merci.

  15. Sur la pointe des pieds en te rendant visite
    aucun mot, aucune trace,  tout va trop vite
    cadeau à donner à recevoir, l’amitié s’invite

  16. J’ai cliqué sur le lien c’est un très beau cadeau encombrant :-)))

    Bisous Quichottine

    ps : la réponse à la photo je la mettrai plus tard, il y en a bien un qui va trouver (sourire)

  17. Je t’en avais parlé un jour de Mykonos,mais je ne t’avais jamais offert de photos d’un si bel endroit(j’en ai gardé de souvenirs magiques)
    partout ou l’on va ..sur l’ile,on les voit.
    en parlant de cadeau,voilà une pensée pour toi..Bises

  18. Tant d’émotion en tes mots, celle qui crée un frisson dans le coeur…
    Douce soirée

  19. Tant d’émotion en tes mots, celle qui crée un frisson dans le coeur…Merci encore…
    Douce soirée

  20. Un cadeau est « encombrant » par la place qu’il prend dans nos coeurs…
    BISOUS.

  21. Cette pose  avant la suite est bien agréable quand même! On  découvre de belles choses  et on ne regrette pas d’attendre .. ton bon vouloir!
    Je serai absente des blogs jusqu’a mardi ou mercredi ;  bises

    • Merci de ne pas m’en vouloir…

      Je sais que tu étais en plein préparatifs… alors, à très bientôt. Fais bon voyage, Fafan.

      Bisous.

  22. Des moulins à mots échangeant entre eux, comme Kerfon et toi …
    Ils ne cesseront pas, le vent soufflera toujours pour eux.

    Merci à toi, et à vous tous.
    Bisous

  23. L’arrache-coeur de Boris Vian, c’est mon livre préféré ! Je l’ai relu il y a peu de temps. Bonne soirée à toi !

  24. Et oui, nous voilà de retour au bercail.
    Il y a eu beaucoup d’Yeur; les vacances c’est aussi pour voir tous ceux qui sont loin physiquement c’est juste parce que je n’ai pas encore installé la téléportation USB sur l’ordi (ça viendra) hormis la téléportation par la pensée.
    Or donc il y a eu du kilométrage d’avalé jusqu’à indigestion, mais bon… voir tout le monde c’était la cerise sur le gâteau.
    Maintenant? yaka faire des kilomètres avec la souris pour lire les billets des blogs amis délaissés pour un temps. Sans négliger le jardin qui a mis son manteau d’automne et la maison (le nid) qu’il faut continuer d’arranger.
    A bientôt donc pour de nouveaux passages (moins éclair et plus éclairés) en Quichottinie

    • Bon retour chez vous, Alphomega !

      Ta visite me fait plaisir, mais prends ton temps. Il vaut mieux vous occuper du jardin et de la maison.

      Bisous à vous partager.

  25. « Patiemment, ils la délièrent, ouvrirent le cocon de soie pour qu’elle puisse déployer ses ailes de papillon overbloguien. »
    Si j’ai tout suivi, maintenant c’est toi le cadeau, notre cadeau ! 
    Merci
    Gros bisous, tout plein, Amielle. Douce nuit

    • Tu as très bien suivi, ma douce amie, comme toujours.

      Je ne sais pas si je suis ou non un cadeau, mais vous m’aviez bien emballée, et, maintenant que je suis sortie de ce cocon, je ne sais pas si vous allez vous y retrouver.

      Mais, moi, si.

      Gros bisous tout plein à toi aussi. Je te souhaite une belle journée.

  26. Pouvoir me perdre sur les chemins de Quichottinie, errer au hasard dans les couloirs de la bibliothéque est un plaisir que je reçois comme un cadeau. Alors je vais penser à construire un moulin sur mon île… Passe un agréable week end.

    • Un moulin sur ton île ?
      Pourquoi pas ?

      Tant que tu tisseras les mots d’aussi belle manière, je viendrai avec plaisir les lire.
      Merci, Decrypto.

      Passe un agréable weekend toi aussi.

  27. Bonne soirée

  28. Je t’apporterai une vieille carne ou un plat à barbe, je suis certaine que tu n’en as pas eus

  29. de mon côté…. moins de blog ….plus de dessin et peinture
    bon week-end Quichottine

    • J’en suis heureuse pour toi… Tes dessins et peintures sont très beaux.

      Bonne fin de soirée, et belle semaine à toi, Augusta.

  30. coucou
    me voici de retour
    merci pour tes passages pendant mon bugage (lol)
    pas d’inquiétude, je vais refaire mon retard
    Gros bisous et bon week-end

  31. Ah… les cadeaux…. un truc pas évident à gérer ça (enfin pour moi, évidemment)… savoir accepter ça sans se poser trop de question, parfois ce n’est pas évidemment. Ceux qui en font remarques, le font simplement parce qu’ils en ont envie, à part de rares exception (faut être machiavélique hé, hé), il n’y a rien à attendre en retour… c’est ça la beauté du geste…

    • La beauté du geste… Tu vois, c’est ainsi que je le vois.

      Mais c’est difficle de les poser sur une étagère sans rien dire.

      Un sourire du mercredi pour toi.
      Merci pour tout.

  32. J’aime offrir un cadeau, mais je le choisis toujours avec soin…

    Tout en sachant qu’offrir est fait pour recevoir…

    Je t’embrasse

  33. Je viens de voir le joli poème de ton ami Kerfon, tu es gâtée et les fleurs de Flo sont magnifiques aussi.
    Avec le net on tisse aussi des liens qui n’ont rien de virtuel, j’ai eu l’occasion de m’en rendre compte.
    Encore une fois je me suis perdue chez toi en suivant les liens…

    • C’est vrai que je suis gâtée !

      Certains liens vont au-delà d’un simple commentaire, je le sais.

      À force de te perdre, je ne vais plus te retrouver…

  34. Quichottine,je suis toujours surprise quand je viens te voir car j’ai toujours un petit peu de difficulté à te suivre…comme au tout début que je venais.hihi
    Mais ne t’inquiètes pas,je te connais assez pour te dire que je t’apprécie.
    ce kerfon  a le tour avec toi avec les mots.
    Bonne journée et à bientôt.

    • Un sourire pour toi, Nadia.

      Je sais que parfois je ne suis pas si simple à suivre… je fais trop de détours.

      Mais j’aime bien que tu sois là. Merci.

      Bonne journée à toi aussi.

  35. Je refais un petit tour sur ce blog que je n’avais pas eu le temps de parcourir entièrement et m’arrête sur cette photo dont les couleurs pastel sont superbes et l’aspect flou autour bien choisi ! 🙂

  36. Moi j’aime bien quand tu t’arrêtes en chemin pendant que tu racontes une histoire, ça nous permet de sortir des sentiers battus… et puis j’aime quand c’est Noël avant Noël…

    • Moi aussi…De temps en temps, c’est bien de parler d’autre chose. Tu le fais toi aussi !

      Noël avant Noël, oui, c’est génial.

      Ce soir, c’est toi mon Père Noël avant l’heure. Merci !

  37. Cette réflexion sur les cadeaux  très judicieux, c’est tout un art d’offrir. Dans le Seigneur de Anneaux les Hobbits en sont friands.
    Il est aussi difficile de recevoir!
    Bonne journée à vous deux pour cet Anniversaire.
    Pierre

    • L’art d’offrir et de recevoir… C’est vrai.

      Merci, Pierre, pour tes voeux. J’ai tansmis.
      C’était une belle journée.

  38. Je suis venue me ballader un peu entre tes mots et j’y ai retrouvé mon bouquet, il n’a pas changé, les couleurs ne se sont pas étiolées…comme mon amitié

    Bisous, Flo

  39. Je te suis, un peu au hasard et j’aime toujours ta façon de raconter. Mais tu annonces « l’arrache-coeur », mon livre préféré…Je pars vers ce nouveau lien…

    • Je ne l’ai pas encore commenté ici… il est toujours en attente. Il sera là bientôt. Contente qu’il te plaise.

  40. Je passe aussi en coup de vent, et je sais que ma journée en sera tout ébouriffée…
    Bisous plein ma Quichott’.

  41. Quel plaisir de te suivre..; en plus plein de liens de blogueurs que j’aprécie…Je t’admire dans ce domaine… Il est vrai que Kerfon plein de bon mots nous sème…et que plein d’autres ami(e)s apportent fleurs et offrande… je m’y perds un peu quelquefois dans ces cadeaux qui m’arrivent… alors je continue mon petit bout de chemin, faisant parfois un lien mais beaucoup moins que toi…sinon j’ai l’impression que je me perdrai en route… et je trouve que c’est un exercice difficile… Bravo mon amie pour ce carisme permanent… n’oublie pas que tes textes, même  sans liens sont excellents… bisous….bonne journée Quichottine…

  42. Des moulins à mots échangeant entre eux, comme Kerfon et toi …
    Ils ne cesseront pas, le vent soufflera toujours pour eux.

    Merci à toi, et à vous tous.
    Bisous

  43. Il a longtemps été rare que je n’offre pas un cadeau confectionné par moi, et sur lequel j’avais passé du temps en pensant à la personne qui allait le recevoir… maintenant, mes yeux me jouent des tours, alors, c’est l’inverse qui commence à devenir rare..

    Donc, je comprends très bien à quel point un cadeau est précieux..et que tu t’amuses à les déballer, à les caresser, à nous les montrer… c’est normal et montre ta générosité de coeur.

    Et puis, nous avons le temps…
    Même que je me dis que toutes ces digressions nous font rester plus longtemps ensemble alors tu vois…

    Je t’embrasse ma Quichottine 

    • Mes yeux me jouent des tours aussi… mais j’essaie encore de faire plaisir avec des cadeaux personnalisés.

      Je vois surtout que vous êtes très patients.

      Je vais quand même un peu limiter ces moments où je ne parle que de vous.
      Je t’embrasse fort, Renard. Merci.

  44. humble cadeau de la nuit:
    (Bisous)

  45. qing et rene

    toujours bien a suivre tes billets sous forme de monologue
    bonne journee
    qing et rene

  46. annielamarmotte

    c’est bien fait pour toi tu n’avais qu’à pas être si passionnante à visiter….!!!!!!!!!!!!!!!

    • Morte de rire !

      À force d’emprunter des images, il est normal qu’on anticipe mes désirs…

      Passe une belle journée, Annie. Bisous.

  47. KERFON LE CELTE

    Bonjour Quichottine ;

    Heureusement que je ne t’ai pas offet mon cadeau aujourd’hui…

    Nous sommes dans un tout autre registre…

    Tu as le furtif bonjour de ce pauvre Barnabé…

    KLC

    • Ton billet d’aujourd’hui me plaît aussi, mais c’est vrai qu’il s’agit d’un tout autre registre.

      J’aurais préféré que Barnabé attendît un peu avant d’atteindre le septième ciel.
      Mais bon… c’est un point de vue tout féminin.

      Passe une belle journée, Kerfon.

  48. Une petite bise en cadeau ce matin. petite, parceque contenant précieuse, contenant de l’essence d’amitié.   VITA

    • C’est un merveilleux cadeau, Vita. Merci pour ces mots et pour ton amitié qui m’est précieuse, c’est vrai.

      Passe une belle journée.

  49. J’aime suivre tes mots dans tes réflexions et ton dialogue avec toi même

    • Merci, Nicole, pour cette vidéo.

      Ce n’est pas facile aujourd’hui de trouver des extraits de la version originale que j’ai vue à Paris avec Jacques Brel. La comédie musicale n’a jamais été filmée. Alors, c’est bien d’avoir d’autres acteurs, d’autres chanteurs pour l’interpréter.

      Je t’embrasse.

  50. je suis allée lire ton cadeau qui est superbe, les cadeaux sont un peu de nous même quand c’est le coeur qui les offre. Superbe journée aujorud’hui, mais je viens de remettre le chauffage, sinon mon frileux va hurler (rire) Bonne soirée avec des grosses bises.

    • C’est vrai qu’il a fini par faire beau ! Mais j’ai sorti mes pulls over !

      Merci d’être allée chez Kerfon, Lili.

      Bonne nuit…

  51. je suis allée lire ton cadeau qui est superbe, les cadeaux sont un peu de nous même quand c’est le coeur qui les offre. Superbe journée aujorud’hui, mais je viens de remettre le chauffage, sinon mon frileux va hurler (rire) Bonne soirée avec des grosses bises.

  52. Il y a, quelques fois, des cadeaux qui sont embarassants … même s’ils ne sont pas empoisonnés.
    Coucou rapide … Ma connexion est en pointillé …
    Bonne fin de semaine ! Bisoux.

    • Rire… C’est vrai qu’il arrive que l’on ne sache pas où les mettre.

      Mais il font toujours plaisir, n’est-ce pas ?

      Merci pour ta visite et pour tes mots malgré tes problèmes de connexion.
      Bonne fin de semaine à toi aussi. Bisous doux.

  53. Les cadeaux… on ne s’en lasse pas …

  54. annielamarmotte

    bon WE!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  55. qing et rene

    un coucou en passant beaucoup de monde a voir
    bon vendredi
    qing et rene
    desole du copier/coller manque de temps

  56. Petite Elfe

     Tu as une overdose de cadeaux? (si j’ai bien compris…) je ne sais trop que dire…
    J’avoue que je ne t’en ai pas fait beaucoup… en fait, je n’y pense pas beaucoup… car, pour ma part, sur le blog, les plus beaux cadeaux que l’on puisse faire à quelqu’un ce sont les commentaires…
    J’y reviens toujours aux commentaires… c’est vrai ce sont mes plus beaux cadeaux et quand ceux qui passaient m’en offrir ne viennent plus, je m’interroge …… Qui n’aime pas les cadeaux?

    • Voyons Petite Elfe ! Tu m’en as fait beaucoup !
      Chaque article chez toi.. chaque image, chaque mot déposé, ici ou là… C’est irremplaçable.

      Ne plus venir… oui, je sais. Je me suis interrogée aussi sur la disparition de certains visiteurs. Je crois qu’un jour ils ne trouvent plus ici ce qu’ils aimaient. Je n’y peux rien. On ne peut pas empêcher les départs, chaque blog évolue comme nous évoluons aussi dans la vraie vie. Il y a les jours avec, les jours sans… et les mots qui peuvent blesser sans qu’on l’ait voulu et qui sont impossibles à rattraper.

      Je crois que nous ne pouvons pas savoir, et que nous ne devons pas en vouloir à ceux qui partent. D’autres arrivent.

      Le Net est éphémère… et je sais que, finalement, ce qui compte est ailleurs. Il y a des liens que nous tissons aussi hors de la Toile, ce sont ceux qui dureront.

      J’aime les cadeaux, tous ceux que je reçois… les mots que l’on m’écrit me sont indispensables. Ce sont de beaux cadeaux.

      Merci d’être là, Petite Elfe.

  57. Petite Elfe

    Merci pour ta réponse, amie Quichottine. En tout cas, tu fais partie de mes plus beaux cadeaux obéiens… J’en ai peu, mais ils sont de qualité et ça….
     « Ne rougis pas non, ne rougis pas……… » (Hugues Auffray… que tu connais évidemment)

    Je n’en veux pas aux personnes qui ne viennent plus. Comment leur en vouloir! Mais en connaître la raison m’aurait fait évoluer…. Pour certains je sais, pour d’autres, c’est le flou le plus complet…
    Mais c’est le net, éphémère, comme tu dis.. On se lasse vite d’un blog parfois… Ce qui n’est pas le cas dans ta maison virtuelle à toi . Tu as un réel don pour faire rester tes amis… Des articles de qualité et variés et surtout une excellente communication! C’est, je crois le secret de la réussite d’un blog…

    Bonne fin d’après-midi et allez, tiens, je vais me faire un tit cadeau: un bon café… avec un carré de chocolat à la menthe.. rien qu’un? heu… à voir…

    • Sourire…
      Tu as réussi à me faire rougir.

      Je sais, je crois que nous aimerions tous connaître les raisons des absences soudaines… ou des éloignements qui durent.

      Mais bon, je crois qu’il n’y a pas toujours de raison.

      Tu sais, j’en perds aussi. Nous en perdons tous. Et certains de ceux qui ne sont plus là me manquent terriblement.

      Merci en tout cas pour tout ce que tu dis…

      Je peux t’accompagner pour le café ?

  58. Petite Elfe

    Comme ce serait bien si l’on pouvait prendre chez les autres ce que l’on a pas …. je parle du bon évidemment… Nous serions alors proches de la perfection….
    Allez, on est là pour rêver… Bon samedi.

    • Je crois que l’on peut apprendre d’eux… mais je ne pense pas que cela suffise à nous rendre parfait.

      Mais rêvons encore un peu si tu veux bien. Juste un peu encore.

      Passe une belle fin de journée, Petite Elfe. Merci.

  59. Petite Elfe

    Mince! je me suis trompée de billet…. c’était sur le suivant…. je ne suis pas encore
    bien réveillée… pourtant, au vu de l’heure… Je vais le copier et le remettre à sa place et tu l’effaceras ici… Tu fais comme tu veux…..

  60. J’aime boucoup boucoup le vitrail….

    • Oui, moi aussi. Tu ne connaissais pas l’ancienne bibliothèque… j’ai fait un montage avec mes deux premières bannières.

  61. Combien de fois ai-je eu aussi les larmes aux yeux à la lecture de coms ou mails d’ami(e)s blogueurs mais ils ne le sautont jamais pour certains. Cela fait partie des  « frissons » qui n’appartiennent quà moi !
    Je te fais de gros bisous Quichottine et te souhaite un bon lundi !

    • Les commentaires sont les plus beaux cadeaux que je reçois. C’est pouquoi j’ai choisi d’y répondre, même en retard.

      Pourquoi ne pas leur dire à quel point leurs mots nous font plaisir ?

      Je sais que personne ne peut être blessé des mots déposés en retour. Comme l’amour d’une mère, chacun en a sa part et tous l’ont tout entier. Je suis heureuse de votre présence, et j’essaie de vous le montrer.

      Gros bisous du mercredi, Alrisha.

      (Ma petite-fille est près de moi, elle joue et j’en profite. Je sais que je prends du retard dans mes réponse, mais je sais que je rattraperai tout après son départ.)

  62. les cadeaux fait pas les menottes de mes enfants, c’est ceux là que je préfére :)) tout ces cadeaux que je vois, et que l’on t’as offert, sont de beaux cadeau. parce que fait avec le coeur, fait uniquement en pensant a celle a qui on allait l’offrir : Quichottine. Ce sont bien là les plus beaux 😉

    • Moi aussi…

      Ce sont de merveilleux cadeaux. J’aime savoir que mes blogamis ont pensé à moi, pour une photo, un écrit. C’est comme être un peu dans leur réalité aussi.

      Merci, Loralia.