En septembre, chez quelques blogamis

Kri attendait… Elle voulait savoir ce que j’avais mis dans ma boîte à rêve en septembre…

Rien.

– Comment rien ?

Pas grand chose…

– Mais encore ?

J’avais décidé de la laisser un peu tranquille.

– Qui ? Kri ?

Mais non, Kri, je vais la voir chaque matin, et chaque soir je regarde la couleur de son ciel. J’aime bien.

– Tu aimes bien ?

Oui, pour ne pas dire « J’aime ». En fait, oui. J’aime. Pourquoi s’inscrire à une communauté, sans au moins aller lire les articles de son créateur ? J’ai aimé son blog avant même d’entrer « aux portes de l’imaginaire ».Il est beau et elle me fait souvent rire ou réfléchir sur une image ou quelques mots.

C’est vrai, ce n’est pas facile de commenter… Mais, après tout, elle ne nous en veut jamais de dire « c’est beau » ou de dire des bêtises, comme je le fais parfois, aussi.

Mais je me régale, comme chez d’autres blogamis.

C’est facile de se régaler sur une photographie… ça ne prend pas beaucoup de temps, juste celui quil faut pour regarder et, quand l’image nous parle, pour en dire un peu plus, comme chez Muad.

– Muad ? Dans son Musée ?

Oui, dans son musée, mais pas seulement… J’aime bien quand il nous offre ses confidences, ou qu’il se met en récréation. Il y a tant à découvrir !

Mais ce n’est pas suffisant… Je m’amuse, je rêve, je m’arrête parfois sur une image différente, qui trouble ma vision des choses.

Ce mois-ci, je regardais planer un ver

– Tu es sûre que les médicaments que tu prends ne contiennent pas d’hallucinogènes ? On ne peut pas planer dans l’eau, dans l’eau, on nage !

Non, non, c’était dans l’eau… Vous voyez bien que c’est possible ! Comme de rencontrer dans une flaque d’eau des morceaux de ciel…

Et puis… il m’arrive de trouver des textes magnifiques… Je les garde dans un coin, en attendant de m’en servir ou d’en parler.

Je passe doucement, pour ne pas troubler ceux qui écrivent.

Ils disent leur tristesse ou leur joie, leurs hésitations, leur peur aussi, comme moi.

Ils racontent leurs saisons, leurs contes se font paraboles… Ils racontent la vie, en la tissant parfois à l’envers et à l’endroit.

Ils nous emmènent en voyage, et, puisque nous partons avec eux, il nous faut bien revenir.

Il leur arrive de ne pas se sentir à leur place.

Il faut reconnaître ce qui est, simplement. Lorsqu’on réunit la famille, il y a toujours ceux qui discutent, ceux qui écoutent, et, un peu en retrait, une jeune femme en robe bleue qui se demande où est sa place…

Frédéric Bazille, Réunion de famille, 1850
(Image Wikimedia)

C’est souvent ainsi, lorsqu’il y a trop de monde. On hésite à s’exprimer. Comme si le seul fait d’ouvrir la bouche allait occasionner un cataclysme.

Imaginez un peu… vous êtes là, bien sage, dans la bibliothèque ou au jardin, vous écoutez… et, vous laissez échapper un soupir, ou un sourire… et, à ce moment précis, l’hôtesse vous regardait, vous ne le saviez pas.

Comment va-t-elle interpréter ce petit peu de vous qui s’est montré à votre insu ?

Alors, c’est plus simple. Vous resterez à jamais derrière un pilier, là, mais pas là, pour être sûr que l’on ne parle plus de vous… parce que vous n’aimez pas trop la lumière, que vous craignez les regards réprobateurs, les mots de trop.

C’est dommage, je crois, mais c’est comme ça.

Nous avons tous nos visiteurs silencieux, ceux qui viennent rêver sur vos pages sans rien vous dire…

Tous les liens de cette page vous conduiront vers des billets que j’aurais dû placer dans ma boîte à rêve en septembre… Il y en a plein d’autres, je sais.

… Mais vous n’êtes pas obligés de me suivre.

116 réponses à “En septembre, chez quelques blogamis

  1. je te souhaite une très belle journée, pleine de reves et de douceur. bises

  2. Cette valse de blog que tu nous offres et une vraie valse musette, pas la musaraigne non ! Celle qui nous amuse, qui nous méne en virevoltant au quatre coin de ta page, avec un arrêt, ici et là, pour reprendre son souffle (surtout moi). j’avais un prof d’histoire- géographie, qui enseignait de cette façon; tous les momes en étaient heureux. Le temps passait même trop vite. Nous attendions même ses cours avec impatience.

    Tu vois, c’est ce qui t’arrives avec tes blogueurs, blogueuses, nous nous osions pas houspiller notre prof, les adultes eux …….n’hésitent pas. Rires !!

    Bonne journée avec bises x 2. Soignes toi bien !

    • Merci pour tes mots, Patriarch. Ils me touchent beaucoup.

      Ne t’en fais pas, je me soigne… et je découvre l’ostéopathie, c’est génial. Tu as déjà essayé ?

      Bonne journée et gros bisous à vous deux.

  3. Moi, je te suis, les yeux grands ouverts, parce que là où tu nous mène, il y a toujours à regarder et à voir, à lire, à méditer, à rire… Comme je ne suis pas « productive », j’aime me régaler …ici et à Yeur ! 

  4. je viens de faire un « voyage  »  au gré de tes escales ! j’admire le temps que tu prends pour découvrir tous ces textes toutes ces photos …
    Je vais me mettre derrière un pilier (je me suis sentie bien souvent « pas à ma place » ), moi la timide qui préfère écrire que parler!
    bisous

    • J’espère que tu  n’y resteras pas tout le temps, j’aime bien aussi quand tu « dis »‘… tu n’es jamais « à côté »… et c’est bien agréable.

      Je crois que chacun peut faire comme il l’entend, et être tour à tour derrière le pilier ou à côté de la lectrice…

      Bisous, ma Fanfan. Passe une belle fin de semaine.

  5. Bonjour Quichottine, je suis passée chez Renard et je vais y retourner au plus vite, que c’est beau. Je reviens pour suivre tes liens… Bises

  6. Merci pour la promenade. J’y ai fait quelques découvertes, j’y ai retrouvé quelques connaissances, en tous cas je ne me suis pas perdue .

  7. Je suis en confiance avec toi, Quichottine, et je te suis …
    Peut-être, certainement, je ne pourrai faire escale à chaque blogami.
    Impression de frustration, car je sais qu’il y a une émotion à partager …

    Merci, et prends bien soin de toi.
    Bisous

    • Je sais bien qu’on ne peut pas tout suivre… il faut cliquer au hasard, ou selon ses envies.

      Je suis vraiment désolée pour cette frustration… je vais y réfléchir.

      Bisous pour toi.

  8. Bonsoir ma douce Quichottine, OB fait toujours des siennes… en ce moment il les accumule..
    Nous avons des blogs communs où nous aimons rêver.
    belle soirée et des millions de bisous
    le matelot de la terre ferme

    • Oui… plein de bugs, et ça en devient très lassant. Mais les administrateurs travaillent d’arrache-pied pour que ça s’arrange.

      Je suis heureuse de te croiser ici ou là… je me dis que tu vas bien.

      Belle fin de semaine à toi, et tout plein de bisous pour toi aussi.

  9. Tu nous donnes beaucoup de lecture ce matin. Je reviendrai pour voir les autres. Je te souhaite une belle fin de semaine.

    • Oh, il ne faut pas tout suivre aujourd’hui… il n’y aura rien de neuf avant lundi.

      Belle fin de semaine à toi aussi. Merci.

  10. un mois de septembre bien rempli  bonne soirée à toi Quichottine, bisous bisous

  11. Celle qui n’a jamais été et a toujours été se retrouve dans les mots de Quichottine.
    Parmi la foule, elle est celle qui se cachait, se blotissait dans un coin pour ne pas se faire remarquer, ni déranger.
    La peur des yeux qui se posent et des mots qui blessent.
    Ce peut-être triste mais il en est ainsi.
    Par pudeur ou par peur, se retrouvent les demoiselles vêtues de bleu dans leur coin.

    • Peur… oui, je connais aussi.

      Un jour j’ai écrit qu’il n’était jamais très bon d’être en pleine lumière… je le crois toujours.
      Mais, s’il te plaît, ne reste jamais derrière le pilier comme d’autres le font depuis longtemps.

      J’aime que tu sois là. Merci, à toi.

  12. Tu ressembles à cette femme en bleue, mais en plus tu portes une traîne que je tiens « sagement », « religieusement » presque pour te suivre en ton monde, dans les méandres de ton imaginaire, sur les bourgeons de ta créativité et pour me guider dans ton dédale bien personnel, toujours un peu mystérieux, merveilleux.
    Par quel magnétisme je reste accrochée à ce tissu, sans doute parce qu’il a quelque chose de « royal » et parce que je redeviens une « demoiselle d’honneur », en un mot une enfant.

    Je t’embrasse

    Je t’embrasse

    • Sourire… Je crois que je ne suis pas si royale… mais j’aime bien les enfants, alors, je suis heureuse si tu peux pour quelques minutes être là avec moi.

      Je t’embrassefort.

  13. j’adore ..tu me fais faire le tour des blog..mais tu sais que j’ai le temps en ce moment…
    besos
    tilk

  14. euh… extra lol
    non on n’est pas obligé de te suivre, mais…
    si on te suit et qu’on ne dit rien… aïe, on va grossir les rands de ceux qui…
    trop lol
    j’adore ce billet
    oui j’ai deux trois membres de la famille comme ça qui pratiquent le
    « mieux vaut ne rien dire et passer pour un con, que de l’ouvrir et de ne plus laisser aucun doute à ce sujet! »…!!!
    non sérieux on a parfois peur des redondances, et puis parfois on ne lit pas les commentaires aussi, alors on se dit, mince si je veux écrire, faut quand même que je vois ce qui s’est dit, on ne sait jamais…
    et puis parfois, tout est dit…
    bon eux, ça finit en « coucou, bonne nuit, beau billet bon WE »
    bon ben ça c’est dit….
    ah oui alors bisou aussi… ça c’est pas grave si ça « redonde »

    • Rire !

      J’adore quand tu viens et que tu me mets face à mes contradictions !

      Si ça peut te faire sourire… Je lis rarement les commentaires avant d’écrire… surtout s’il y en a beaucoup. Je sais que ça risque d’être redondant, que je risque de poser une question qui l’a déjà été… ou de faire la même remarque qu’un autre… Mais j’en prends le risque, pour réagir comme je veux, dans l’instant. Ensuite, je lis… et je me moque de moi, si j’ai eu tort de ne pas lire. Mais ça ne m’empêche pas de revenir !

      Chez moi… tu peux être redondante autant que tu veux. Mais rassure-toi, pour l’instant, tu ne l’as jamais été !

      Bisous tout plein pour toi.

  15. christine

    c’est vrai que dans la vie on a du mal à trouver sa place; alors on écoute les autres; on les regardes ;on les envies;   mais que d’histoires passionnantes   gros bisous

    • J’aime bien aussi écouter… Il y a toujours à ressentir et à apprendre auprès des autres.

      Gros bisous à toi. Passe un bon weekend.

  16. je suis d’accord avec ton raisonnement, je doit avoir beaucoup de silencieux qui passe…lol
    de 112 je suis a 40 visiteurs, il faut croire que la chine ne passionne plus
    bon samedi
    qing et rene

    • Les visiteurs silencieux, tu les vois dans les statistiques…

      La Chine est un très grand pays, tu nous en montres les merveilles.
      Je sais que l’on n’a pas toujours le temps.

      Bon samedi.

  17. Lindo recorrido…gracias

  18. J’ai découvert grace à ton article les petites histoires de Bety et j’aime beaucoup. Merci. Bises et bon week-end.

    • Merci d’avoir suivi ce lien… J’aime beaucoup Betty et sa façon d’écrire.

      Bises et bon weekend à toi aussi.

  19. Des blogs, Des textes et le défilement inexorable du temps….. que de sentiments, de poésie, d’histoires engloutis dans la spirale de l’instant qui n’est déjà plus d’actualité remplacé par le suivant…..le visiteur s’égare

    • Tu t’es perdu ?

      Ah… j’en suis navrée, vraiment.

      Ici, c’était seulement des pistes à suivre, ou non… en cliquant au hasard.
      Il n’y aura rien de nouveau avant lundi.

      Je te souhaite un très bon weekend, Bruno.
      Prends soin de toi.

  20. pourquoi ouvrir la bouche quand on a rien a dire
    il est plus souvent isage d’écouter et d’observer que de parler…

    • Je les aime… Ce sont mes blogamis.
      Il y en a plein d’autres… et beaucoup de blogs inconnus à découvrir encore.

  21. Nous voilà encore enquichottinés !
    Tu sais, un jour on va se perdre dans les allées de la blogosphère ! Je plaisante bien sûr, le chemin ainsi que ses escales sont très bien balisés.

    Bon week-end Quichottine
    Bisous

    • Ben oui…

      Et c’est vrai que certains se perdent… et c’est vrai que je me pose la question de ces liens que je mets et qui posent parfois problème.

      Je sais bien que tu plaisantes… moi, non, pas vraiment

      Ce n’est pas toujours une bonne chose finalement. Il faura que je trouve un autre moyen.
      Peut-être modifier mes feuilles de style pour que ces liens ne soient plus vraiment visibles et que donc ne dérangent plus tout en étant là pour ceux qui ont envie de les découvrir ?

      Qu’en penses-tu ?

      Passe un bon weekend, ma Léa. Je t’embrasse très fort.

  22. Et voilà un billet plein de jolies choses que je vais découvrir de ce pas… Toi seule à le secret de nous dénicher les perles des blogs, et j’avoue que j’adore suivre tes chemins dès que c’est possible.
    Bisous à toi et doux week end, Syl

  23. je te souhaite un bon week end aussi doux et ensoleillé que chez nous;  bisous

    • Le weekend ici ne se présente pas très bien… il a pris sa robe grise et lutte avec le soleil.

      J’espère que c’est le soleil qui gagnera.

      Bisous, Fanfan. Bonne journée à toi.

  24. plus que d’accord avec toi…mais n’a tu pas remarqué cette lueur souriante dans les yeux de ta discréte amie en robe bleue

  25. Bien évidemment que l’on va te suivre Quichottine :-)))

    Bisous tout plein

  26. Je me demande s’il ne s’agit pas d’une réunion d’affaire, chez le notaire par exemple. Il n’y a pas d’enfants, même au moin.

    • Les enfants sont dans la nursery avec leur gouvernante… mais enfin, tu n’as pas lu Barbara Cartland ?

      Mais c’est vrai, on aurait pu en apercevoir un peu plus loin.

      Bisous pour toi.

  27. une belle ballade au jardin de tes amis et de belles d »couvertes pour nous

  28. Sourire… Chapeau à ton ostéopathe ! Ca à l’air d’aller mieux ! As-tu encore ton ordi sur les genoux ?
    Tu nous enquichottinises plus que jamais, Amielle, c’est un  plaisir. Je reprends en douceur les visites aux blogs-amis.
    Beau rêves bleus. Gros bisous, tout plein.

    • Prends soin de toi, mon Amielle…

      Oui, j’ai mis mon ordi sur les genoux… et je ne fais pas d’excès.

      Aujourd’hui, je n’aurais pas pu, OB était en panne.

      Beaux rêves bleus à toi aussi. Plein de bisous…

  29. Merci à toi de nous faire voyager au fil de tes découvertes. En te suivant, j’en ai fait plein, moi aussi !
    Bon dimanche ! Bisoux.

    dom

    • Merci, Dom, de m’avoir suivie alors que tu manques de temps et que OB déblogue à qui mieux mieux !

      Bisous tout plein.

      Passe une belle semaine.

  30. ton blog est comme un salon du 19 ième siècle … l’hôtesse manie les belles lettres et on y fait des rencontres intéressantes …J’ai adoré ta manière de dire …Un beau moment de littérature pour ce dimanche d’automne

  31. Je me sens une tendresse particulière pour la femme en bleu …
    Poétobisous

  32. Comme pour le noir, AneverBeen se tourne, quand il le faut, vers le soleil pour ne pas rester dans l’ombre…
    Ce peut-être si triste, parfois…
    Nous nous entendons, Quichottine, je n’en doute pas.
    =)

    A bientôt, pour de nouveaux rêves et de nouvelles merveilles.

    • Oui, ce peut être très triste, de rester dans l’ombre… ou triste d’être dans la lumière parfois aussi.

      Merci d’être là, AneverBeen.

  33. Bonsoir Quichottine, c’est un bien beau tableau que tu as su décrire à ta « blogofaçon ».

  34. un petit coucou
    bonnes visites chez tes blogamis

  35. j’ai découvert grâce à toi des blogs très attachants… mais je vais avoir encore moins de temps pour les choses qui comptent !!
    bises

  36. Bigornette

    Encore un beau circuit sur des blogs que je connais… du moins certains… pas tous c’est vrai, trop difficile parfois d’aller partout de créer de nouveaux liens, quand on a du mal à assurer les siens… dommage car cette blogosphère est immense et ses trésors superbes…ça m’a permis de laisser un mot à Siratus que j’ai tendance à zapper trop souvent… gros bisous et bonne soirée amie Quichottine…

    • Je suis d’accord avec toi, c’est difficile. Je sais que je limite volontairement mes « voyages » désormais, parce que sinon je lèse ceux qui me visitent chaque jour.

      Je suis heureuse lorsque tu passes… malgré le temps qui te manque tant !

      Gros bisous à toi et bonne fin de journée…

  37. mais, heu !!!!! je suis restée muette … lol

    • C’est excellent !

      Merci, Isabelle… Je suis navrée, je n’avais pas pensé que ce pouvait être complètement voulu !

      Bisous.

      (dis, ton image, elle vient d’où ?)

  38. mais justement, ce n’était pas voulu !!!! rire
    je l’ai hontesement volé sur google image

  39. Quelle magnifique conteuse, quelle générosité de nous amener ainsi vers de si beaux horizons…
    Merci Quichottine, je viens de passer un moment de rêve pur.
    Je t’embrasse fort.
    Dame Sophie.

  40. annielamarmotte

    ah …. Muad….
    les vers planants sont très jolis…..

  41. Ohhhh déjà le premier rêve…je vais rêver chez moi!
    merci pour ces liens

    Et merci de me faire rêver par tous tes billets que tu publies dans la communauté « Aux portes de l’imaginaire »

    Quand je pense à toi, dans ma tête je t’appelle « Quichottine, ma marchande de rêves »

    Heyyy tu sais quoi : Quand on rêve tout seul, c’est un rêve mais ce n’est encore qu’un rêve. Mais quand on rêve à plusieurs, c’est plus qu’un rêve heing! C’est déjà la réalité!

    • Sourire… merci à toi, Kri.

      Je rêve aussi beaucoup chez toi.

      Merci pour ces mots, ils me font plaisir. Rêver à plusieurs… c’est beau.

      Belle fin de semaine

  42. Et bien, voici un autre texte que j’ai bien aimé. Et je partage ton avis au sujet de Kri. J’ai aimé son blog bien avant de m’inscrire dans deux de ses communautés et devine l’une d’elle ? < Aux portes de l’imaginaire, >, bien sur !
    Bisous Quichotine
    Nettoue

  43. Voilà tant de liens que je ne peux aller voir par manque de temps… mais je les garde « sous le coude »…. Les Pyrénées m’appellent… et je vais là bas, le coeur heureux…
    Bisous Quichottine

    • La boîte à rêve est là pour ça, pour ls jours où l’on a du temps.

      Je viens de créer une catégorie spéciale et j’y ai mis tous les articles… comme ça, ce sera plus facile de s’y retrouver.

      Fais bon voyage, Mahina. Je sais que tu seras bien là-bas, c’est un « à Yeur » magnifique.

      Bisous tout plein pour toi.

  44. Une jeune femme en bleu qui se demande ou est sa place au milieu de ce monde . c’est marrant on dirait que tu parles de moi ^_^ Toi aussi tu es cette jeune femme en bleu 😉

  45. « pas à ma place »…Non en ce moment en tous les cas..
    Ton empreinte du jour est joliment dit… Belle soirée 

  46. j’aime ta façon de nous faire connaître des blogs ou tu trouves des découvertes qui peuvent nous rendre heureux. Très bonne soirée avec des bigs bises et bon weekend, je file me coucher car la nuit dernière a oublié d’être noire et le blanc ne sied pas mon teint LOL

  47. Bises de la nuit Quichottine! Je vois que ça va mieux. Tu écris et tu fais référence aux autres. Toujours ce partage si présent chez toi !

  48. Bonjour Quichottine, heureusement que dans les liens que tu nous as mis, j’en connais déjà plusieurs, car j’ai peu de temps en ce moment, et je n’aurais pu tous les suivre…
    Ici, l’été darde ses derniers feux, et je ressens une urgence à en profiter avant le grand silence de la froidure.. alors, je suis tes conseils, et je vais pêcher dans les tréfonds de mon blog des textes que j’avais moi même oubliés..
    En ce moment, j’ai davantage des envies de lecture sur les bords de la Garonne, que d’écriture devant mon bureau…

    Tu sais, il m’est parfois arrivé aussi de ne pas me sentir à ma place, et je suis alors toujours partie… C’est ainsi… Je ne suis pas de celles qui insistent ou s’imposent…

    Je vais aller marcher un peu là, et je te souhaite d’aller mieux, et de pouvoir reprendre sans douleur tout ce que tu aimes faire.
    Je t’embrasse Aminaute, et te souhaitant un WE agréable 

    • Bonjour Renard,

      Tu sais, lorsque je mets des liens, je sais parfaitement que l’on ne peut pas tous les suivre, il faudrait n’avoir que ça à faire.

      Lecture au bord de l’eau… tranquille, dans la chaleur du soleil… Comme je te comprends !

      Moi, c’est souvent… mais, tu vois, il y a des moments où je suis oligée de rester.
      Le monde virtuel permet plus facilement de s’éclipser que le monde réel.

      Ne pas s’imposer, jamais.
      Je ne le veux pas non plus…

      Je t’embrasse mon aminaute. Passe un bon weekend aussi.

  49. meuuuh non! Je voulais te dire qu’en te lisant J’Y ETAIS à ma place!
    Si les symptômes persistent…il te faut un détecteur de blonde d’urgeeence 🙂 Ahlalalalala la semaine fut rude dit elle en riant (bêtement) qui sait de sa bêtise.
    Grosses bises ma belle

    • Rire ! Ne t’en fais pas… moi, j’aime bien que tu sois là.

      Elle le fut pour moi aussi… mais, heureusement, c’est le weekend !

      Bisous tout plein, Betty.

  50. Je poursuis ma promenade dans tes liens-rêves

    Belle soirée

  51. Bonjour ma Quichottine, je passe m’excuser pour mes absences mais en ce moment je suis débordée par tout donc j’essaie de réfléchir et d’agir en terme de priorité aussi j’ai un peu de mal à suivre …. bisous, bon we

    • Ne t’excuses pas… Je voudrais que tu aies le temps de terminer le roman que tu publies en ce moment sur ton blog.

      Ne t’en fais pas pour moi. Je comprends tout à fait.

      Bisous et bonne semaine à toi.

  52. Muad Dib

    Coucou Quichottine, je te souhaite un très beau dimanche.
    C’est une belle réunion de famille que tu nous proposes de découvrir aujourd’hui.
    Gros bisous et à bientôt,

    • Merci, Muad. Il fut bon.

      … et c’était aussi une réunion de famille. Les vêtements étaient différents, le temps plus gris.

      Gros bisous à toi aussi.

  53. C’est vrai on peut essayer d’imaginer comment sont nos visiteurs silencieux, et discret. et j’espère qu’ils reviennent mais impossible de le savoir…
    Bises Quichotine
    Nettoue

  54. Je sors de derrière mon pilier pour venir te faire le petit bisou du dimanche soir.
    J’espère que tu as passé un bon week-end!

    • Merci, Alrisha… J’aime beaucoup te savoir là.

      Je sais que tu n’as guère le temps. Alors, j’apprécie d’autant plus.

      J’ai passé un bon weekend, j’espère que toi aussi. Bisous.

  55. Une interprétation des réunions de famille que je partage …et le tableau est tout à fait charmant.

  56. IL y a ceux qui discutent, ceux qui écoutent, ceux qui sont en retrait, et ceux qui en profitent pour faire des bêtises, je pense surtout à mes p’tits monstres  hi hi

    merci pour m’avoir répondue sur mon blog

    bye