C’est pour bientôt

C’était un grand jardin, un peu retiré, à l’abri.
Des amis s’y retrouvaient.

Ils étaient heureux lorsque l’hôtesse les accueillait et leur faisait de la place, tout près d’elle, sur le banc où elle aimait s’installer, quand elle avait achevé son ouvrage.

Photographie de Loralia

Photographie de Loralia

Ils l’aimaient, elle les aimait aussi. Pas de quiproquos, pas de jalousie. Chacun était unique à ses yeux.

Elle y rêvait de fleurs en regardant les nuages.
Tout y était si simple !

Lorsque le ciel était trop gris, il suffisait d’entrer dans la maison du jardinier.
Là, dans la chaleur des bûches qui se consumaient dans l’âtre, elle leur racontait des histoires.

Histoires inachevées pour la plupart, des morceaux de poèmes, des pages de romans. Elle les leur offrait sans penser qu’ils pourraient se lasser.

Photographie de Loralia

Photographie de Loralia

Un jour, sans que l’on sût vraiment pourquoi, la maîtresse des lieux les ferma.
Le jardin perdit ses fleurs, la maison ses couleurs.

Le temps passa.

Certains oublièrent le chemin du jardin.
Ils le croyaient en friche et la maison en ruine.

Mais le jardin n’était pas mort, il sommeillait. Au printemps, il frémit… De timides bourgeons apparurent.

Le jardinier s’y installa et fit quelques travaux.
Il ouvrit la maison pour laisser entrer le soleil.

Lui, il savait : Quichottine reviendrait.

Sourire aux lèvres, il le disait aux oiseaux : « C’est pour bientôt. »

Merci à Loralia pour ses photographies. Un simple « clic-image » vous permettra de les retrouver sur leurs billets originaux.

20 réponses à “C’est pour bientôt

  1. je ne sais pas pourquoi mais j’adore les photos de bancs …
    besos
    tilk

  2. Je n’ai pas les images, mais j’ai l’esprit.
    Je reviens de promenade, un temps magnifique et des paysages de paradis.
    Je suis heureuse que le jardinier est ouvert la maison, aéré, secoué, et qu’il soit un peu dans le jardin.
    Il n’y a pas que les fleurs, il y a en ce moment les poireaux, les courges, les blettes…
    Je t’embrasse très fort ma Quichott’

    • Tu as raison, un jardin, ce sont aussi ces légumes et ces fruits qui nous font vivre.
      Il faudra que j’y pense.

      Les images sur OB en ce moment son aléatoires… Dommage.
      J’espère que tu pourras les voir, elles sont de Loralia et sont superbes.

      Je t’embrasse très fort aussi.
      Que ta journée soit belle ma Polly.

  3. quel joli billet , j’aime beaucoup, c’est plein de mélancolie mêlée d’un secret espoir. on dirait que ce jardin s’est arrêté de respirer, attendant ton retour pour reprendre son soufle 😉 bises quichottine

    • Oui, mais je suis là désormais. Il va revivre en images et en petits riens qui seront sans aucun doute beaucoup pour moi.

      Merci pour ta présence et pour les photographies que tu m’as si gentiment prêtées.

      Bises à toi, Loralia.
      Passe une belle journée.

  4. Un petit tour ds le jardin…Bises   VITA

  5. mistigris

    je me souviens d’une maison loin d’ici, en Picardie, avec un jardin plein de fleurs,selon la saison : primevères de toutes les couleurs, des violettes, des cosmos, trés grands!! j’étais si jeune et petite! mais que de bons souvenirs ton texte me rappele, et cette photo aussi, merci Quichottine et Lorelia, miaouuuuuuuuu!!!!!!!!!!

    • Tu as trouvé le jardin…

      Merci, Mistigris. Sois la bienvenue ici.

      J’imagine très bien ces fleurs et ta maison de Picardie.

  6. patdelapointe

    oui, mais est ce qu’elle a sortie son tricot quand elle s’est assise sur le banc? sûrement, hen!

  7. Elle te va bien cette histoire. Je me serais volontiers assise auprès de toi pour t’écouter me raconter. Je serais revenue en automne, en hiver, pour le plaisir, pour l’espoir de te retrouver un jour, là, assise nous attendant. Car on revient toujours dans de tels endroits amie.
    J’aime ta nostalgie…Merci.
    Je t’embrasse fort.
    Sophie

    • On revient toujours… Je suis là de nouveau, même si je ne publie pas tous les jours, le jardin ne restera plus en friche.

      Merci à toi, Sophie.

      Je t’embrasse fort.

  8. Mistigris

    Oui la Picardie ce n’est plus qu’un souvernir, je suis dans l’Hérault, et dans le Sud depuis 40 ans maintenant, j’en apprécie le climat ! mais on n’oublie jamais ses racines, et je suis contente de les retrouver parfois au fil des blogs, dont le tien, bonne soirée, miaouuuuuuuuuuuu!!!!!!!!

    • L’Hérault est un beau département. Tu aurais sans doute du mal à retrouver notre grisaille après ces quarante ans de sud et de soleil.

      Merci, Mistigris.
      Bonne soirée à toi aussi.

  9. La neige est passée…
    Elle a tout nettoyé.

    Je suis assis sur le banc, et en regardant le jardin, j’attends une visite…

    • Tu as raison… il ne faut pas laisser le jardin trop longtemps à l’abandon.

      Il est grand temps de le faire revivre, pour ceux qui attendent ici ou là et qui sont ceux auquels je tiens.

      Le froid est encore là… mais les fleurs pointent leur nez.
      Je t’embrasse.

  10. retrouver les vieilles maisons et les faire revivre… retrouver les vieilles photos et imaginer la vie….