Florilège (1)

La fête va se terminer… Vous le savez bien, vous, que les meilleures choses ont une fin !

Mais… Je ne voudrais pas que les mots que j’ai reçus disparaissent dans les sous-sols obéiens.

Ce serait comme le commentaire d’Alphomega ! Je lui avais dit que je l’encadrerais. Je ne l’ai pas encore fait.
Pourtant, il le méritait bien…

Me voilà en train d’errer dans les rayons de la bibliothèque où seul l’écho de ma voix se répercute de livre en livre et vient parfois butter et par là bégayer sur un autre visiteur.
Je n’ai pas donné mon nom en entrant alors si je me perds et qu’on me retrouve dans des lustres (voir même plusieurs lampadaires) on m’érigera la première tombe au monde pour le visiteur inconnu. Je deviendrai célèbre pour la postérité en étant inconnu. C’est pas beau ça?
Bonne soirée, bonne journée et bon… tout ce que tu voudras. Commentaire n° 54 posté par Alphomega le 03/02/2009 à 23h13
Morte de rire !

Mais non, tu ne vas pas errer sans fin jusqu’à la tombe du visiteur inconnu !

… mais je l’avoue (et nul besoin que l’on me torture pour cela) c’est un magnifique commentaire, je vais l’encadrer !

Bonne journée, Alphomega… merci de tout coeur pour ta présence chaleureuse !

Vous ne pensez pas que c’était un beau commentaire ?

Il est comme ça… Mais il n’est pas le seul.

Donc, comme je sais que vous êtes nombreux, et que nous sommes aussi très nombreux à exiger une présence, à vous demander des efforts, à vous soumettre à des consignes de toute sorte, je ne le fais pas souvent.

Mais, là, c’était trop tentant. J’avais deux images… Il suffisait d’inventer.
Je les ai fait paraître au moment où certains d’entre vous flânent encore ici.

La première, Isabelle… (Je sais bien qu’elle ne voulait pas participer, mais, Quichottine-la-coquine en a décidé autrement et a légèrement modifié son commentaire…)

– Diantre, pourquoi donc ai je lu cette invitation, ce soir ?
– Nan nan, il est tard, isabelle, ce soir, tu n’écris plus, tu vas au lit !!!
– Mais… Quichottine…
– Allez zou !!! nan mais !!!!
– Heu désolée pour Quichottine, faut que j’aille me coucher, mais je vais y penser, et peut être m’envoler dans le rêve …
Commentaire n° 1 posté par isabelle le 16/06/09 à 00h45

S’envoler… Mais bon sang ! C’est bien sûr ! Pourquoi n’y avais-je pas pensé ?

Christine s’en est chargée pour moi… Je sais qu’il y a plusieurs blogopotes qui s’appellent ainsi, mais celle-ci n’a pas de blog (je crois)

– Comme j’aimerais  voler et ne plus être en métal ! quelqu’un aurait-il une baguette magique ?
– Attends je cherche !!! un baton te conviendrait… peut être qu’il est magique ?

– T’a de beaux yeux tu sais…
– Mais je ne vous connais pas monsieur; passez votre chemin !

Commentaire n° 2 posté par Christine 16/06/09 à 01h05

Une baguette magique ? Pouvait-elle transformer ces oiseaux de métal pour leur permettre de voler ?
Tandis que je réfléchissais, Florence m’a fait une proposition…

– Ils disent qu’un regard d’amour rend vivant le métal…J’ai besoin d’être vivante, de rire, de parler.
– Si c’est pour que tu continues à parler, non, moi,  j’ai besoin de silence…

Commentaire n° 3 posté par florence le 16/06/09 à 06h37

Il y avait déjà plusieurs façons d’aborder ces images… Mais elles vivaient ! Midolu en était certaine !

[…] Elles vivent !

Sur la deuxième (première séquence), Madame (à gauche) :
– C’est ICI que je veux notre nid !!!

Et sur la première … Monsieur s’incline …
–  Non mais !!!

[…]

Commentaire n° 5 posté par midolu le 16/06/09 à 08h04

Nous voilà bien ! Madame évidemment se rebellait et décidait de ce qui était bon pour elle. Monsieur n’avait plus qu’à opiner…
Marlou passait par là et mettait dans la conversation son petit grain de sel :

– On n’aura jamais la paix, malgré la carapace de métal !

Commentaire n° 6 posté par marlou le 16/06/09 à 08h10

Il y avait là déjà de quoi réfléchir et s’amuser !
La journée n’était pas achevée…

Lire la suite du Florilège (clic)

59 réponses à “Florilège (1)

  1. christine

    Coucou Quichottine; merci merci beaucoup; comme c’est une jolie histoire raconter par toi;c’est magique tout simplement;  encore merci ;  gros bisous des iles (pour mon blog cela ne devrait pas tarder; d’ici aout)

  2. c’est vrai que l’on reçois de superbes commentaires
    besos
    tilk

  3. Sourire
    On s’amuse sérieusement en laissant un commentaire en Quichottinie ! Tu as le chic pour en faire de nouvelles histoires 
    Je file enfin dormir.
    Douce nuit, Amielle
    Gros bisous, tout plein

    • Ben oui… Tu sais, je m’amuse aussi !

      Passe une belle journée, Amielle… J’ai tant de retard ici !
      Plein de bisous pour toi !

  4. Bravo à toutes ses participations…. Je n’ai pas été inspirée… Trop de préoccupations en ce moment. J’ai du mal à vider mon esprit. Bises

  5. Décidément, il y en a qui ne manquent pas d’imagination ! Mais je n’en doutais pas …
    Bon jeudi ! Bisoux ensoleillés.

    dom

  6. bonne suite!
    bises!

  7. Bavo à celles qui ont décrypté la lange des oiseaux

  8. Quichottine, pour ce coup, je ne te dis pas ma surprise de voir mes mots encadrés sur ton site…
    Merci et bises.

  9. Quichottine, j’aime la façon dont tu mets les histoires en musique, et comme tu les assembles !
    Une autre vie pour ces images et ces mots …
    Merci à toi pour savoir éveiller l’imaginaire qui somnolait …
    Bisous, affectueusement

  10. Ces commentaires rendent un blog vivant …….malgré les figurines !!

    Bonne journée avec bises de nous deux.

  11. Tu me fais sourire ce matin…
    Le commentaire d’Alphomega, du Grand! du Beau! C’est vrai il faut l’encadrer.
    Cette sculpture a trouvé de biens belles « légendes »…J’adore.
    Bonne journée Quichottine
    Bisous
    Sophie

  12. c’est trop drôle merci !!!

  13. coucou, certains commentaires, ne noous laisse pas indifférent

    bisous

  14. il y avait de très jolis et romantiques histoires,c’est vrai,je ne les ai lu qu’apres avoir écrit « ma scène de ménage « héron contre héron..!
    c’est amusant de voir comment 2photos peuvent ouvrir les portes des imaginations différentes.
    Bises

    • J’adore lire toutes ces histoires !

      Je suis contente de voir que je ne suis pas seule à aimer !

      Bises et merci encore à toi.

  15. C’ est intéressant de voir l’imagination des gens. Bravo à tous.

  16. Alors là clairement je m’insurge…
    Il était réellement très tard, mes yeux se fermaient, Morphée me tendait ses bras accueillants alors que je fus confronté à ton invitation, à la stimulation de mon imaginaire qui a cette heure tardive allait peupler mes rêves , et oui, je confesse une légère hésitation au creux de cette nuit :
    que faire ? Répondre à l’instant et laisser mon esprit vagabonder au gré des deux clichés, ou partir dans le domaine des rêves et laisser l’histoire s’installer en dehors du mot qui lui viendrait plus tard.

    -Mais que fais-tu donc ainsi mon ami ? Pourquoi donc enfouis tu ta tête dans le sol, tes ailes au vent ?
    -Je fais ce que font toutes mes sœurs, je laisse mes plumes être caressées par le vent alors que se cache ma tête dans le sable en bonne autruche que je suis, tu le sais mon ami, je suis craintive !
    -Et que me racontes-tu ? Tu n’es pas une au truche. Tu es une cigogne cendrée !
    -Taratata, je suis une autruche, on me l’a dit l’autre jour.
    -Et qui a bien pu de raconter une telle bêtise, dis-moi ?
    -Eh bien, voilà, je t’explique l’affaire. L’autre jour, par un beau matin,je m’en allais marchant sur le chemin,quand soudain j’entendis un terrible bruit. Je me retournai et pu voir là, juste devant moi, un énorme engin pourvu de deux ailes tout en couleurs.
    Je tremblais de peur et n’écoutant que mon instinct, je plongeais ma tête dans le sable.
    Mes genoux s’entrechoquaient alors que j’entendais des bruits étranges auprès de moi.
    « Bonjour à toi belle autruche, dit une voix, j’avais entendu dire que tu aimais te cacher dans le sable pour ne pas être vue. La légende disait donc vrai ! Et je suis très heureux de croiser ton beau plumage. Peux-tu, s’il te plaît, sortir ton joli minois, que je vois tes yeux. »
    Je n’étais guère rassurée, mais la voix était douce. Alors je me risquais tout doucement, à sortir petit à petit en jetant un regard vers l’inconnu.
    « te voilà enfin, bel le autruche, j’ai tant entendu parler de toi et de tes précieuses plumes. Alors que j’étais à Paris, j’avais pour amie une plumassière qui cousait toute la journée des plumes d’autruche. Elle connaissait sur le bout des doigts toutes tes habitudes. Alors, te voyant la tête ainsi enfouie, j’ai compris qu’elle était ma chance, croiser enfin l’oiseau qui donne ses plumes afin que les belles dames soient parées des plus beaux chapeaux. »
    Je le regardais, étonnée, curieuse d’en savoir plus sur les beaux atours faits de mes blanches plumes. et, il me raconta avec tant de détails, toutes les rondes de plume cousues les unes aux autres avec minutie. Plus il parlait, et plus mais ailes se déployaient et plus j’imaginais
    leur duvet virevoltant dans les grands bals Parisiens.
    «  as-tu vu les belles dames, lui demandai-je ? »
    « Oh oui, elles allaient et venaient dans les jardins du Palais-Royal, auréolé de plumes à la -blancheur immaculée…. »
    qu’est-ce donc cette histoire ? Veux-tu bien sortir ta tête de là tout de suite ! Vilaine prétentieuse que tu es, tes plumes sont bien plus précieuses et bien plus discrètes que celles de l’autruche. Tes plumes te servent à voler, à voler bien haut, tout là-haut dans le ciel, alors qu’accroché à tes longues pattes, tu transportes ce qu’il y a de plus précieux….
    -non ! Que pourrait-il être de plus précieux que mes belles plumes blanches ?
    -Tu offres à toutes les mamans et à tous les papas du monde le plus beau des cadeaux tantôt langé de bleu, tantôt langé de rose, tu es une cigogne cendrée, et grâce à tes plumes, tu livres les bébés ….

    • Je savais bien que tu t’insurgerais… Merci !
      Cette histoire est superbe… et je l’encadrerai, bien entendu !

      Bisous, Isabelle. Passe une belle journée.

  17. tu as dû bien t’amuser à lire tous ces coms divers et variés!! oui certains méritaient d’être encadrés!!très amusant celui d’ Alphoméga!

  18. J’aime bien le commentaire à propos du visiteur inconnu, j’ai bien ri.
    Pour les petites histoires, je viens seulement de faire un commentaire, j’ai eu une semaine chargée et je n’ai pas pu passer plus tôt.

  19. Bonsoir Quichottine,
    Je viens voir ce que tu as fait avec tout ces commentaires laissés sous ces deux bels oiseaux en métal…
    Celui de Chrisitine retient mon attention, aimant la magie et la féerie c est joliement pensé. Y a t il une fée? Oui je crois elle arrive après…
    Quel plaisir de te lire et que tu passes tant de temps en ta bibliothèque pour notre plus grand bien…
    Je viens ici, dès que j ai du temps où je peux me poser longtemps…
    C est la cas ce soir alors je vais savourer…
    En attendant passe un bon début de soirée…
    Amicalement Maïlyse

    • Merci pour tout le temps que tu prends pour me lire.

      J’apprécie vraiment tes visites, surtout qu’elles ne se limitent pas à mon dernier article.
      Merci de grapiller ainsi quand tu le peux, cela me fait plaisir !

      Passe une belle journée, Maïlyse.

  20. J’aime beaucoup ta façon de faire le lien entre les différents liens ^^ Je vais continuer ma promenade

  21. christine

    Coucou Quichottine; merci merci beaucoup; comme c’est une jolie histoire raconter par toi;c’est magique tout simplement;  encore merci ;  gros bisous des iles (pour mon blog cela ne devrait pas tarder; d’ici aout)

  22. Décidément, il y en a qui ne manquent pas d’imagination ! Mais je n’en doutais pas …
    Bon jeudi ! Bisoux ensoleillés.

    dom

  23. Quichottine, j’aime la façon dont tu mets les histoires en musique, et comme tu les assembles !
    Une autre vie pour ces images et ces mots …
    Merci à toi pour savoir éveiller l’imaginaire qui somnolait …
    Bisous, affectueusement

  24. Cesse de regarder tes pieds, accorde moi une minute d’attention, un seul regard  de toi et…( 1ère image)
    Tais-toi, grand sot, tu vas me faire fondre! (2ème)

  25. J’adore …toutes ces interprétations

  26. J’adore …toutes ces interprétations

  27. Bonjour depuis Liège en Belgique,  bon jeudi.

    A bientôt sur http://belgique-chine.over-blog.com

     beaucoup de bon dialogue

    Qing et rené

  28. sarah frane

    c’est un vai monde chez quichottine !

    unique !

    tu n’as pas fait de comédie, de scénarios, monté des pièces de théâtre, tu ne viendrais pas d’Avignon ?

    tu es tous les artistes à la fois

    c’est du bonheur d’être ici

    je t’embrasse fort
    sarah

    • Non, j’ai beaucoup écrit… mais je n’ai rien monté, et là, tu vois, je m’amuse beaucoup !

      Merci d’être avec moi, Sarah !

      Je t’embrasse fort

  29. génial !! mais je suis mauvaise joueuse ! je les avais lus !!! beaucoup (dont moi) ont fait des dialogues ! mais c’était tentant !! bisous

    • Tu avais le droit de les lire…

      Le plus dur, quand on les lit, c’est de trouver autre chose… Je ne te dis pas la honte quand ce sera mon tour de jouer !!!

  30. je vais vite à la suite….

  31. Besoin se s’éloigner de leur carapace de métal !!! Un peu la tendance!
    Bises de la nuit Quichottine ! Je continue la lecture!

    • Je ne sais si c’est la tendance, mais c’est vrai que c’est parfois nécessaire…

      Merci pour ta présence. Bisous du midi…