Épilogue

Comme suite à mon intervention et à mon dernier article, les auteurs du blog que j’avais attaqué pour défaut d’autorisation ont fait état de leur « droit à citation ». C’est exact. Ce droit existe, mais, comme je le disais, ce droit est strictement réglementé.

La lecture de cet article du Guide pratique du droit d’auteur d’Anne-Laure Stérin m’aura beaucoup appris, à moi aussi.

En conséquence, j’ai le regret de vous annoncer que ne désirant pas me mettre hors-la-loi moi-même, la bibliothèque de Quichottine est désormais fermée et ce, de façon définitive.

Les *** ont rendu leur blog inaccessible, protégé par un mot de passe, et je ne connaitrai donc pas la réponse ils ont donné à mes deux commentaires sur leur blog.

Peut-être n’avaient-ils pas de réponse ?

Merci à tous ceux qui sont venus me retrouver au cours de ces deux années que j’ai passées sur Overblog.

100 réponses à “Épilogue

  1. un service publique ne peut pas fermer comme ça…
    besos
    tilk

  2. Bisous Quichottine …
    Je suis triste.
    Pensées et soutien.

    Et à bientôt !

    • Je suis triste aussi. Mais d’avoir été sotte au point de croire que c’était possible.

      Un blog n’est pas un service de presse. Il aurait fallu que je me trouve le soutien des maisons d’édition.
      Mais ce n’était plus moi. J’aurais eu des comptes à rendre… et je ne le voulais pas.

      Merci pour tes mots.

  3. Je t’imagine triste, déçue, en colère et cela me rend triste.
    Prends du temps pour réfléchir encore ma douce Quichottine.
    Je pense à toi, plus fort ce soir…
    Je t’embrasse fort, fort, fort.
    Sophie

  4. je respecte ton choix mais je suis désolée qu’à cause de blogueurs indélicats tu fermes ta (notre) bibliothèque, ou jaimais me rendre pour y suivre les jolies aventures que tu nous contais.. Mais alors mon charmant troubadour vêtu de vert ne me contera plus ses balades. Je suis triste, réfléchie bien avant de clore cette page, bien que je me doute que tu as murement pensé à tout cela.  Bisous

    • Mes contes seront à Yeur.
      Il restera ici seulement vos choses à vous. C’est mieux.

      Tu as raison, j’y ai pensé, assez.
      Je ne veux pas me rendre malade.

      Merci, Lili. Bisous à toi aussi. 

  5. A bientôt dans une autre bibliothèque, j’espère.
    Pour moi le blog est au repos pour quelques jours
    Bonne soirée et … @+

    • Le mien va être au repos le temps de trouver ce qui lui permettra d’exister autrement qu’en bibliothèque.

      Une bibliothèque sans livre, ce n’est plus une bibliothèque.

      Bonne nuit, et merci.

  6. Mais bien sûr que tu vas rebondir après tous ces évènements! Ton blog va exister autrement. C’est sur cette note d’espoir que je préfère te faire de gros bisous ma chère Quichottine et te souhaiter une bonne nuit!. Je reviendrai !!!

  7. christine

    Je ne sais que dire; je suis triste ;je te fais de gros bisous

  8. Un peu de vagua lame en ce moment!!! Je ne t’oublierai pas. Bisous

  9. Ah ma chérie,  
    Dans quels imbroglios vas-tu te mettre dès que j’ai le dos tourné ! 
    Tu sais, Quichottine, sur le Net personne ne respecte ces lois sur la propriété littéraire, et aucun bloggueur n’a jamais – à ma connaissance – été cité au Tribunal (les auteurs craignent trop le ridicule, ou de passer pour des pisse-froid). 
    Bon, si tu veux être en parfaite conformité, il suffit, lorsque tu précises la source – auteur, titre, édition – de faire du titre un LIEN hypertexte avec Amazon.fr.
    Que le texte cité soit nu, ou que tu en fasses une critique (bonne ou mauvaise, qu’importe !), ton article passe à une autre législation : il est devenu une pub déguisée ! 
    Le mélange des genres a vite fait de décourager ces pauvres magistrats, lesquels, sur la propriété intellectuelle via le Net, n’y entravent que dalle.
    Eventuellement, envoie une bafouille à Amazon.fr : tu parles de ton propre produit – ton blog -, et tu passes un accord de partenariat avec eux.
    Et pour chaque bouquin, les dix chiffres de l’ISBN suffiront alors pour créer le lien direct avec Amazon.
    Mais le mieux, pour te tranquilliser et connaître tous les arcanes, est de t’adresser à l’un des spécialistes les plus ouverts et les plus sympas du monde de l’édition, Jérôme Cayla. Tu le branches sur son Facebook, et tu lui parles sans détour…
    Ce mec – puits de connaissance sur le monde de l’édition -, en plus d’être d’une formidable générosité, est une lumière.
    LOVE
    Terence 

    • Merci infiniment, Térence. Je vais y réfléchir.

      J’ignore encore ce que je déciderai, mais tu m’es une aide précieuse.

  10. on n’abat pas une Quichottine comme ça…… à l’assaut des moulins!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  11. et vive Terence…… c’est un amour on dirait

    • Il n’est pas là souvent, mais c’est un héros, il arrive tout le temps quand il sent qu’on a besoin de lui.

      Merci Annie.

  12. Je vais ajouter mon grain de sel même si je n’ai pas suivi l’histoire depuis le début. A ce que j’ai compris tu t’es fait échauder et ce n’est jamais agréable. Mais ça nous arrive à tous… Je sais que tu fais en général très attention à tout ce qui est droit d’auteur (nous en avions suffisamment discuté lors de notre rencontre, je pense), donc tu as peut-être agi une fois d’une façon qui a déplu à un auteur. Et alors ? Que tu retire l’article en question, soit. Que tu ailles arrêter le blog tout entier, c’est aller trop loin. Je pense qu’il y a bien des personnes ici qui ont été très heureuses que tu parles de leurs créations. Il ne faut donc pas baisser les bras si vite. Donc, je pense que tu dois continuer à faire ce que tu aimes, ce qui te plaît et qui plaît à tes lecteurs et que cette expérience t’aura servi. Tu la gardes dans un coin de ta tête et c’est tout. Prends le temps de réfléchir, le recul nécessaire, remets tout ça en perspective et tu te rendras compte qu’il est loin d’être nécessaire de fermer le blog. Ambre PS : Je venais juste de t’ajouter à mes liens (et ils ne sont pas bien nombreux… je suis très difficile).

    • Non, je n’ai déplu à personne. Je me suis mêlée de ce qui ne me regardait pas. Et, ce faisant, j’ai sans doute attiré les foudres de quelqu’un dont j’ignorais l’existence auparavant.

      Peu importe en fait.

      J’ai reçu une leçon importante.

      Si je tiens à ce que j’écris, il ne faut pas que je le mette sur mon blog.

      C’est une solution à double tranchant. Si je considère que ce que je mets sur mon blog n’a pas d’importance, cela n’en aura plus. Ce sera perdre en qualité.

      Si je dois offrir à mes visiteurs des « brouillons », comme si je les mettais à la corbeille à papier, est-ce que cela en vaut la peine ?

      Merci pour le lien, Ambre.
      Le blog en lui même existe toujours. Je ne sais pas ce que j’y mettrai. Je réfléchis.

  13. Oops, je viens de faire une belle gaffe chez les Toinous ( contre lesquels je n’ai aucun grief, je tiens à le préciser  car ils ont toujurs été corrects en me citant ) mais j’ignorais, n’ayant pas du tout suivi l’affaire, en lisant leur article que « la dame » en question c’était toi
    je vais donc repasser  chez eux préciser ce point
    j’ai eu l’occasion de t’apprécier autrement et je connais tes qualités donc désolée d’être passée chez eux avant chez toi  et toute mon amitié à toi

    • Ne sois pas désolée. Cela me fait plaisir. Chacun doit réagir en fonction de ce qu’il lit et non en fonction d’éventuelles amitiés.

      C’est pour moi la preuve que personne, du moins personne qui me connaisse, ne pouvait savoir là-bas qu’il s’agissait de moi et de mon blog.

      C’est vraiment très peu ressemblant… enfin, je ne me suis pas reconnue dans ce qu’ils ont dit :

       » Ce qui m’a le plus choqué , c’est l’aspect procédurier non seulement de l’article me concernant mais du blog en général »

      Ce qui me rassure, c’est que toi non plus. Merci.

  14. Bonjour Quichottine, je ne connais pas les « Toinous » qui vont venir lire les coms, lol
     Moi « la dame » je l’adore et j’espère qu’elle va revenir!
    Bises!

    • Merci Fancri. Je ne les connais pas non plus…
      Ils ne liront pas les commentaires, ils se contentent du dernier article paru pour juger un blog.

      Mais ça n’est pas grave.

      Bises à toi.

  15. Ah non, Quichottine..ton héros favori ne se laisserait pas arrêter comme ça ! que peux tu te reprocher puisque tu indiques toujours tes sources? Nous l’aimons trop ta bibliothèque..Et toi aussi;.Tu ne peux pas rompre les liens comme ça !

    • Je me reproche d’avoir cité des images des livres que je lisais, et cela, c’est interdit.

      Je ne casse pas les liens, je vais modifier ma façon de publier.

  16. Je suis désolée de mettre cette réponse ici…puisque je suis censurée la bas…. Quichottine, tu fais ce que tu veux, tu laisses ou enlèves!

    Commentaire mis dernièrement sur le blog des toinous, dommage, je n’ai pas gardé celui censuré…
    « je trouve dommage que vous fassiez censure de mes propos, mon 2ème com sur l’article en question et celui que j’ai mis ici…. et… je ne me cache pas! Il me semble avoir mis et mettre  un lien en mail que vous pouvez bien évidemment voir! »

    • C’est ton « droit de réponse », Anne.

      Nous sommes « bannies » toi et moi, là-bas. Tu as le droit de répondre ici.

      Merci de l’avoir fait.

  17. ohhh ben zut alors, moi qui me régalais de chaque visite sur ce blog que je trouvais des plus instructifs avec liens vers d’autres sites pour en savoir plus….tu vas trop me manquer Quichottine !!!! je t’embrasse bien fort ma belle, bizzzz

    • Je ne pars pas, je modifie les lieux et les sujets.

      Ce sera un blog différent. Peut-être moins « atypique ».

      Quelqu’un a tué le lutin bleu.

      Je t’embrasse fort. Merci.

  18. bonjour

    et bien quelle nouvelle j’en reviens pas

    C’est vraiment dommage d’arrêter surtout à cause d’un blogueur

    Je venias te voir toujours avec plaisir, et là je suis bien triste

    Je te fais de gros bisous

    • Je n’arrête pas, je mue… Il faut bien que je l’adapte à ce qui est la réalité des blogs.

      Tu pourras venir encore, il me faut un peu de temps pour modifier ce qui doit l’être.

      Je t’embrasse fort.

  19. Visiblement, je n’ai pas tout compris. Normal, je n’ai rien pu lire des échanges et des articles incriminés. N’empêche. Il arrive que des auteurs de blogs aient des divergences et se passent un bon savon. Je suis d’accord : il faut réfléchir à la question car si ce genre de choses arrivent, ce n’est pas innocent. Après, il y a toujours moyen de rattraper les choses, de dissiper les malentendus s’il y en a, de rectifier les maladresses, de s’excuser, de mettre sa fierté dans sa poche…
    Tu peux en effet réfléchir à la façon de continuer à faire fonctionner le blog différemment si tu penses que c’est nécessaire, mais honnêtement, je n’en suis pas certaine.
    Il faut mettre de soi dans un blog alors, c’est sûr, quand ce genre d’incident se produit, cela fait mal. Cela ne signifie pas que tu dois cesser de mettre de toi car, comme tu le dis, le blog perdrait tout son intérêt et sa valeur. Au plaisir de te lire.

    Ambre

    • J’ai fait la seule chose qui était envisageable. Présenter mes excuses. Je n’avais pas à me mêler d’un problème qui ne me concernait pas.

      Ceci dit, la Bibliothèque va muer… dans les jours qui viennent. En attendant, j’ai laissé accessible à mes visiteurs les billets qui resteront sans doute en l’état.

      Les articles vont être revus peu à peu… Il y en avait 518… j’en ai laissé 362, il y a de quoi lire.
      Mais je vais avoir besoin d’un peu de temps pour tout transformer à mon idée.

      C’est amusant, tu vois, je n’avais jamais eu autant envie de détruire mon blog que ces jours-ci.

      Merci, Ambre, pour ta présence.

  20. Je sors des nues ce matin et je vois que tu n’es plus là. C’est triste et j’espère te retrouver d’une autre manière. Prends le temps de penser tes blessures.

    • Je vais surtout prendre le temps de modifier ce que je faisais.

      Le jeu n’en vaut pas vraiment la chandelle.

      Merci de ton amitié.

  21. oh non…. pas tuer le lutin…..c’est dur ça…..

    • C’est dur…

      Je sais qu’en dehors de ma boîte à rêve, il n’y en aura plus ici.

      Mais ne sois pas triste pour un blog, Annie. L’amitié reste.

  22. Non…c’est pas vrai!!!!! Ho, non, Quichottine…reviens… ça doit pouvoir s’arranger… Tiens-moi au courant :-))
    Je passais te faire une bise avant de partir en vacances…et je suis bien triste…
    Je t’embrasse :-))

    • C’est arrangé. J’ai présenté des excuses, parce que je n’aurais pas dû me mêler de tout cela, je n’étais pas concernée.

      Passe de bonnes vacances, Nickyza. Lorsque tu reviendras, un nouvel espace aura remplacé celui que tu connais.

      Je t’embrasse fort. Ne t’en fais pas.

  23. Qu’est-ce que j’apprends…Alors que tu nous as tant donné ! Crois bien que je regrette ta décision de fermer ce blog…Et cette perte terrible que nous subissons!

    • Je me suis bien trop investie.

      Il faut que je revienne à quelque chose de plus raisonnable.

      Je réfléchis. Donnez-moi du temps.

  24. Les TOINOUS

    Je me permets de déposer ici la copie de ce j’ai écris sur Magie Rouge:
    Une précision,
    1) j’ai précisé sur mon blog qu’hier en mettant mon blog en stand by, j’avais banni les Ip d’Anne et de Quichottine, car je ne comptais pas réouvrir le blog, ce matin j’ai voulu lever le bannissement mais cela c’est avéré impossible. J’ai précisé sur mon blog que j’en étais navré car j’aurai aimé lui laisser un droit de réponse
    2) Je n’ai écris aucun article sur Quichotine qui s’est donc mélé de ce qui ne la regardait pas, n’est pas Zorro qui veut. Ni Don quichotte Les bloggueurs sont assez grands pour se défendre eux même,
    3) je rappelle que toutes les présentations ont été faites à la demande d’autres bloggueurs , en signe d’amitié aux blogs cités. ce qui , entre autre justifie l’absence de demande d’autorisation, mais pas seulement.
    4)D’autre part Quichottine parle d’aggression, mais elle qualifie elle même son action envers moi comme une attaque, et que dire de sa façon d’aller sur les autres blogs pour pourrir le notre.
    Anne désirait s’excuser: j’accepte ses excuses.

    • Merci de m’avoir informée de votre réponse sur le blog de Saadou.

      Pour lever toute mauvaise interprétation qui pourrait être faite, ici, de vos propos ou des miens, voici également la copie du commentaire que j’avais déposé chez elle.

      Je lis…

      Et je suis d’accord avec beaucoup de ce qui a été dit ici ou là.

      Mais, je voudrais que tous sachent que je n’ai jamais dit que leurs intentions n’étaient pas louables.

      Je l’ai écrit, si tu relis mon article. J’ai dit qu’ils avaient agi « par gentillesse ».

      Il suffisait de lire le billet correctement et de lire mes réponses aux commentaires ou la façon dont j’ai averti les blogueurs concernés.

      Si j’avais pensé que les copieurs étaient de mauvaise foi, j’aurais agi autrement.

      Je ne suis pas maso, et, si j’avais pensé un seul instant qu’ils le prendraient comme une attaque personnelle, je me serais abstenue.

      Après tout, cela ne me regardait pas.

      J’ai seulement demandé aux blogueurs copiés s’ils étaient au courant. est-ce accuser ?

      … et, la seule chose que j’ai demandé aux blogueurs incriminés c’est pourquoi ils n’avaient pas demandé la permission avant de reproduire les billets sur leur blog. C’est la seule chose que je leur reproche.

      Ce n’est pas grave, Saadou.

      Même eux l’ont dit.

      Passe une belle soirée.
      Tu peux publier ou non ce commentaire. Je voulais que tu connaisses ma position et que tu saches que j’avais lu tes mots.

      Merci.

      Ecrit par : Quichottine | 24.04.2009
  25. Tu es en train de jeter le BB avec l’eau du bain. Dans la mesure où tu ne gagnes pas d’argent avec ton blog, ce qui est le cas et que tu rends systématiquement à César ce qui est à César en donnant les références, tu ne contreviens pas à la loi. Lorsque tu montre une couverture de livre, tu lui fais de la pub et gratuite par dessus le marché. Je sais que tu vas prendre du temps pour réfléchir… On marche sur la tête comme avec l’histoire de la pipe de Tati et de la loi Evin.

    • Oui, on marche un peu sur la tête…

      Mais t’en fais pas, je ferai, comme toujours, ce que je crois bon. C’est le mieux, pour tout le monde.

      Là, il n’y a plus de problème, j’ai fait des excuses plus que publiques, et je me retire. Tout va bien.

  26. J’ai voulu te poster un com ce midi, mais ça ne marchait de nouveau plus. Je n’y comprend plus rien à votre psychodrame. Mais la question de la copie et de la citation demeure. Des règles entre blogueurs sont à construire, je crois.
    De bons vrais livres, les doigts de pied en éventail pour quelques jours de repos et d’amitié …
    Tu vas trouver de nouvelles façons de t’exprimer et de partager, pour notre plaisir, à nous, tes visiteurs. Bonne fin de semaine

    • N’essaye plus de comprendre. Tout est réglé.

      Dans la mesure où les personnes concernées n’y voyaient rien à redire, je n’aurais pas dû m’en mêler.

      Pour les problèmes de copie et de citation, les textes sont formels, mais comment les faire appliquer ?
      Je crois qu’un code de bonne conduite n’est pas prêt d’être mis en place.

      Alors, je vais revoir ma façon de bloguer. Dans la bibliothèque, certains articles vont être remplacés par d’autres, et d’autres seront seulement modifiés. Certains liens vont disparaître.

      Ce faisant, la bibliothèque ne devrait plus avoir le moindre problème.

      Bonne fin de semaine à toi aussi.

  27. Pour toi Quichottine…ce que j’ai écrit chez Saadou…

    Je ferme cette parenthèse et n’en parle plus. Au revoir….

    donc…je poursuis… connaissant Quichottine, quand j’ai lu son article, j’ai réagis au quart de tour… on dit toujours qu’il faut tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de parler, promis, la prochaine fois…je réfléchirai en faisant attention à ce que j’ecris…
    Donc, je présente une nouvelle fois mes excuse aux Toinous et surtout à Quichottine, je me rends compte qu’en ayant réagit avec une vivacité mal placé, je l’ai mise en faux pas…
    Au revoir à tous

    Ecrit par : Anne | 24.04.2009

    • Pour toi, Anne, ce que j’ai écrit chez Saadou :

      « Ne t’inquiètes pas. Je suis ton amie depuis trop longtemps pour ne pas savoir que tu n’as agi qu’en amie et qu’à aucun moment tu n’as voulu me faire du tort.« 

      Je t’embrasse très fort.

  28. J’accepte vos excuses, pour moi l’incident est clos.

    • Saadou a demandé des excuses publiques sur mon blog.

      J’avais promis de les faire dès que ma vie familiale me le permettrait.

      Mon acte de contrition est prêt.

      Il paraîtra cette nuit et restera en première page jusqu’à ce que je puisse publier de nouveau.

      Je vous renouvelle mes regrets pour toute cette affaire qui a privé la blogosphère d’une partie de votre œuvre.

      Croyez en mon profond repentir.

      Merci de la compréhension et de la gentillesse que vous avez manifestées à mon égard dans vos propos.

      (pour que vous puissiez lire cette réponse, il m’a fallu « libérer » ce billet des archives de mon blog…)

  29. Aah, je comprends à  présent le changement d’aspect de la bibliothèque, Quichottine!!!
    Oui, sombre histoire et claque dans la figure…pour une femme qui fait tout ce qu’elle peut pour toujours citer, promouvoir, créer des liens, donner, j’imagine que le sentiment d’injustice a dû être sévère. Je souhaite vivement que ton blog ne disparaisse pas, en ce qui me concerne et si j’ai bien tout lu tes milliards de commentateurs, je ne suis pas la seule dans ce cas là!!!!
    Je comprends que tu aies besoin de réfléchir à tout ça. Cette prise de recul donnera naissance à un lieu où je viendrai te lire et te voir, ma Quichottine, de toutes façons!!!
    Je t’embrasse très très fort!

    • Merci.

      Il l’a été, mais c’était de ma faute. Je n’aurais pas dû m’en mêler.

      Tu sais, J’avais voulu faire de la bibliothèque un havre de douceur et de paix. J’aurais dû ne pas y faire entrer ma colère. Elle est toujours mauvaise conseillère.

      Je t’embrasse très fort.

  30. Ah non alors!!! Je ne suis pas d’accord. 
     Quichottine, je n’ai pas réussi a me connecter sur ton blog ces jours-ci, comme sur d’autres d’ailleurs et voilà que je lis « épilogue », je n’ai pas tout compris car je n’ai pas tout suivi, il est tard en plus. Je m’apprêtais à t’envoyer une photo pour ta bibliothèque et j’ai vu que ton blog était tout chamboulé. Tu ne peux pas fermer ta bibliothèque comme cela, juste pour un problème avec une personne, tu sais bien que nous sommes nombreux à apprécier ton site.
    Reviens.
    Gros bisous

    • J’ai reçu la photo. Je te remercie pour tout ce que tu fais.

      Ta lectrice est magnifique. Je la ferai paraître dès que possible.

      Gros bisous.

  31. triste si …… l’amitié reste mais la bibli  « son trou dans l’eau jamais ne se refermera » bon faut que que cite Brassens autrement……

    • L’amitié restera de toute façon, même si la bibliothèque a mué et qu’elle sera différente de ce qu’elle était, forcément.

      Mais je suis triste, c’est vrai. J’essaie de faire en sorte que d’autres ne le soient pas.

      Merci, Annie, pour ta présence.

  32. J’ai lu diverses choses. Pas tout. Pas assez pour juger ou prendre parti. je vais donc me limiter à constater qu’il s’est passé plein de choses pendant que j’étais un peu loin de l’ordi. Et également dire que je suis tout de même contente de voir que je ne reviens pas devant une page blache et face à un blog vide. La M’dame est toujours là 🙂
    • Je ne demande à personne de prendre partie. Je crois qu’il y a là suffisamment d’éléments pour cex qui auraient envie d’approfondir ou de juger, moi, j’ai tourné la page.

      Une page blanche… Oui, ça aurait pu aussi. Mais j’ai fait ce que je devais. Je regrette de m’être mêlée de ce qui ne me regardait pas.

      Merci à toi de ne pas m’en tenir rigueur. 🙂

  33. Aujourd’hui je passe juste pour

    et un bisou

  34. Là Quichottine, je ne suis pas d’accord avec toi… je ne vois pas dans quelle mesure, tu serais « hors la loi »:
    * »Citer un texte  » ref D 128, tu es bien dans ce cas là
    *D129-1: « la citation doit remplir un beut polémique, pédagogique…. », je te classe dans le pédagogique, et l’information… jamais je n’aurai été voir autant de livres et de textes depuis que je te connais
    *D 131: « citer la source » tu l’as toujours fait
    *132: si l’on sort de la citation, il faut contacter l’auteur… il me semble que ce’st ce que tu fais
    ( toutes ce références sur le lien: « http://books.google.fr/books?id=Cjyda4-aqQwC&pg=PA92&lpg=PA92&dq=%22citer+un+texte+:+trois+crit%C3%A8res+%C3%A0+respecter%22&source=bl&ots=jvYVsL4mhq&sig=5KCaeNeEFiCGvBOnh1q_FXoYObo&hl=fr&ei=vbPwScrdDIrLjAff-fHCDA&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1#PPA99,M1 »

    Bref…. je fais de « l’anti-grève » … sourire… je vais manifester pour que la bibli soit réouverte!!!

    • J’ai le droit de citer un texte… Je dois me méfier pour les poèmes. Citer les trois vers d’un Haïku, c’est outrepasser les droits de « citation », parce que je le cite en entier.

      Je n’ai pas le droit de reproduire une image. C’est interdit dans la mesure où je l’utilise en public et non en privé.

      J’ai le droit de copier… mais seulement pour mon utilisation personnelle.

      Comment parler de livres récents ou d’auteurs non encore tombés dans le dommaine public ? Et, même dans ce cas, il y a une législation à respecter.

      C’est trop compliqué pour moi ! Autant ne rien faire.

      Ah, si, j’ai le droit de parler des auteurs que je connais et à qui je peux donc demander une autorisation, (comme je le fais toujours quand je reproduis des images des blogueurs)… donc ça limite un peu, ne crois-tu pas ?

      Allez, ne fais pas l’anti-grève, il y aura d’autres mots à lire, à Yeur. Mais plus de livres je le crains.

  35. patdelapointe

    d’accord, d’accord, pour les droits d’auteurs et touti quanti, mais tu vas quand même nous faire participer à tes propres écrits, quand même ! non ?

  36. patdelapointe

    moi aussi je vais aller manifester avec Mahina… En avant…cré vingt diou….

    • Rire, Pat… Il faut en rire.

      Ce n’est qu’un blog. Rien de très important, et surtout pas digne de s’en rendre malade.

      Mais j’aime bien votre manifestation à tous les deux ! Merci.

  37. Allez Patdela pointe… avanti….!

  38. Mais c’est quoi ce bazard? C’est pourtant pas le 1er avril… Si? Voyons, ma Quichottine, tu vas pas nous fermer ta bibliothèque sous prétexte que tu as eu des mots avec d’autres blogueurs? TU n’es pas la première et tu ne seras pas la dernière! Je vais manifester avec Mahina moi aussi… Non mais sans blague !!! mais bon, je respecterai ton choix et irai pleurer dans mon coin. bisous

    • Bon, vous êtes trois. C’est déjà plus facile d’imaginer une ronde…

      Je ne suis pas la première, c’est vrai. Mais cela m’a donné de quoi réfléchir, beaucoup.

      Ne pleures pas. Cela n’en vaut pas la peine.

      Bisous…

  39. patdelapointe

    bon c’est normal tous ces flous artistiques et ces mouvements d’humeur dans la conjoncture économique du momment…mais au fait sur la photo, je crois que l’ombre portée : dite : ombre chinoise, est d’un chic, …, bien  porté,…c’est une trés trés belle non, mais originale photo. tu crois qu’elle a eu le droit à un droit d’auteur…qu’est ce que je vais devenir avec toutes mes photos…

    • Celle-ci, c’est la mienne, je peux la laisser… et qui aurait envie de piquer une ombre ?

      Toi, il faut les marquer !… au moins.

  40. je ne comprends pas Quichottine, on t’accuse d’avoir copié un texte c’est ça mais si tu es dans ton droit, si tu as cité l’auteur, je ne vois pas où est le problème
    nous le faisons régulièrement quand nous parlons d’un livre, citons un poème, prenons une photo!
    il ne peut s’agir que d’un malentendu!
    bises

    • Absolument pas… On m’accuse de diffamation parce que j’ai reproché à quelqu’un d’avoir copié des articles sans autorisation de leurs auteurs.

      Le pire, c’est que je l’avais fait en rappelant la loi sur le plagiat ainsi que les règles de bon usage de la citation.

      Parler d’un livre, citer un poème… Justement, en lisant les textes de loi, je me suis aperçue que nous sommes loin d’avoir raison de le faire.
      La bibliothèque ne peut pas exister sans ses livres et ses images.

      CQFD.

      Bises, Azalaïs.
      Ce n’est pas grave, je ferai autre chose.

  41. prends le recule  nécéssaire avec  tout  ca , tes visiteurs ne t’oublieront pas de si tot je crois , je t’embrasse , à bientot Quichottine 

    • Heureusement que j’ai croisé sur ma route des personnes telles que toi…
      Je ne vous oublierai pas non plus.

      Je t’embrasse, Gari.

  42. j’espère que l’ont se croisera encore , expo  ou pas , et je suis content que la liseuse soit avec toi ,  rien ne la perturbe , meme pas son état , elle  lis  …. 😉

    je t’embrasse Quichottine , à bientot

  43. Suis les conseils de Terence… , j’aime bien ce qu’il te dit, des choses censées…plus censées que les miennes qui suis capable de foncer tête baissée dans une manif pour sauver la bibli, je ne veux pas foncer dans le vent, Terence nous, te propose quelquechose qui fera avancer le schmilblik, alors… fonce dans son sens! Don Quichotte aurait fait cela…. avanti! Sus aux moulins à vent… il y a quelque chose à défendre….
    Je t’embrasse Quichottine

    • Il est de bon conseil…

      Je ne sais pas, j’hésite entre Quichottine et Sanchette.

      Je t’embrasse très fort, Mahina.

  44. Je suis consterné. Un si agréable blog, un petit rayon de soleil bleu.
    On a l’impression que c’est une vie qui s’arrête… Mais non ! Derrière cette ombre il y a cette femme qui se fait appeler Quichottine. Libre à toi de voler ailleurs dans le cyber espace… Je t’embrasse très fort. A bientôt ?

  45. Bisous Quichottine,

    bon, comme tu sais je me fais rare. Je passe à l’occasion.

    Alors, ce n’est pas la meilleure (occasion) mais je suis là.

    Suis venue voir ce qui se passe.

    Lu « l’article » et tous les coms.

    Pas grand chose à dire.

    Je t’embrasse.

    Mina.

  46. Tu pars pour de vrai?

    • Je fais comme le petit peuple, je vais seulement me fondre dans le paysage pour ne plus être attaquée.

      C’est mieux, crois-moi, Kri.

      Ce qui compte ici, c’est vous. Moi, je n’ai fait que passer.

      La bibliothèque changera d’aspect et d’objet, de titre aussi. Je réfléchis.

  47. tient il y a une news qui n’a pas du partir alors parce que je n’ai pas de trace de cet article ou tu parles d’avoir attaquer tel blog par défaut. j’ai deux news et l’avant dernière il s’agit d’un blog dont tu parles et qui parle aussi de plagiat ^^

    merci overbug ?

    Bon je suis désolée d’avoir loupé tout ça. tout ce que je peux dire c’est que sur le net comme dans la vrai vie il y a des pique assiettes, qui ne savent rien faire par eux même et se contente de piquer les idées des autres; il est bien dommage que des blogs comme le tient ferme du coup.

    Bisous  quichottine, j’espère que tu reviendras sur ta décision quand même . Quoi que moi même  quelques fois j’ ai bien envisagé de fermer boutique aussi, par manque de temps, et tout ces changements d’ob, et plus si les c**** font fermer les blogs de mes blogpotes bof , tout  ça n’est pas stimulant du tout  ^^

    enfin on verra ça, bon week-end .

    • Coucou Loralie.

      Je n’ai pas beaucoup de temps mais je te réponds tout de suite, pour ne pas que tu t’inquiètes.

      Je vais changer la destination de mon blog, et modifier également quelques articles.
      Je crois que je n’ai jamais voulu croire que ce qui était là était en danger.

      Malheureusement, ça l’est.

      L’article qui a mis le feux aux poudres est visible.

      Ce qu’il y a de triste, c’est que ceux que j’ai cités ne le faisaient pas dans le but de s’approprier les articles des autres. Je les crois de bonne foi et c’est pourquoi je me suis excusée auprès d’eux. Je me suis mêlée de ce qui ne me regardait pas. J’ai eu tort.

      De toute façon, c’est fini, mais la bibliothèque aussi.

      Il me faut le temps d’aménager les locaux pour que restent là les traces de votre passage.

      Je t’embrasse fort. Bon weekend à toi aussi.

  48. Et bien pour en savoir un peu plus j’ai lu tout tes commentaires, et je en fait c’est un peu l’inverse de ce que je croyais, c’est toi qui te prend pour un pique assiette

    il n’y a pas plus réglo que toi quichottine, mais j’avoue que les questions que tu te poses je me les poses aussi. mais c’est tellement compliqués tout ça, que pour savoir ce que tu as le droit de diffuser ou non , c’est la croix et la bannière .

    Bises j’irai voir a yeur de toute façon ^^

    • Merci Loralie.

      Le principal, c’est que tu aies compris. Cela m’aurait ennuyée que tu ne saches trier dans tout cela.

      Je serai là-bas, maintenant, plus qu’ici.

      Bises.

  49. Peu disponible depuis le début de la semaine, je découvre seulement maintenant tes soucis avec un espace virtuel que j’ignorais complètement..La toile finalement, porte bien son nom, on s’y englue pour peu qu’on manque de vigilance ou qu’on ait en face de soi quelque futé prédateur…J’espère bien que tu vas rebondir , car moi, je me sens bien chez toi et.. il n’y a pas tant de blogonautes avec lesquels j’ai envie de partager…Courage, Quichottine, à très tout de suite …

    • Cela n’a pas d’importance, Jakline.

      Il faut seulement protéger ce qui peut l’être et ne pas livrer au public ce à quoi l’on tient trop fort.

      Dans l’absolu, il n’y avait en l’occurence rien de grave puisque les personnes concernées, même sans l’avoir autorisé, en ont été ravies.

      Je me suis mêlée de ce qui ne me regardait pas. Je ne le ferai plus.

      Merci pour ta présence.

  50. c’est très dommageable tout ça!
    tu n’as pas à te sentir coupable de quoi que ce soit.
    je t’embrasse très fort.

    • J’ai seulement besoin de temps… Mais, pour finir, j’ai beaucoup appris.

      Il paraît qu’on apprend de ses erreurs.

      Je t’embrasse très fort.