Les rêves de février

Je sais que ce ne sont que des pistes que je vous donne, seulement pour que vous puissiez jouer à pile ou face… ou à « saute-blog » si vous préférez…

Ma boîte à rêves est toujours en bon état, j’y glisse un billet de temps à autre, une adresse que j’ai trouvée bonne.

Libre à vous ensuite de m’y suivre ou non.

Ce mois-ci, je n’ai pas été trop gourmande, mais j’ai voulu partager avec vous ces quelques pages…

06.02.09 : Cent ans

  • Écouter Mozart et Rimbaud avec Betty.

07.02.09 : Ailleurs

  • Retrouver le regard d’un enfant pour être « ailleurs » avec Gari.

08.02.09 : Kenya au couchant

  • Sérénité d’un nouveau voyage, un an plus tard, chez Kinou.

12.02.09 : Des mots, des mots, et puis des mots

  • Faire un bouquet de mots chez Nickyza.

15.02.09 : Une étincelle & Un feu de joie

  • Aller au concert avec Yvon.

18.02.09 : Aaargl…

  • Être un peu « louve » avec Hirondelle.

20.02.09 : Liberté

  • Devenir « oiseau » avec Loralie.

25.02.09 : Des nouvelles de la cigogne

  • Une naissance chez Cali.

Bonne visite !…

20 réponses à “Les rêves de février

  1. Elle est bien remplie la boîte à rêves de février … J’ai bien refermé le couvercle après avoir les billets qui sont dedans, en faisant attention de ne pas abîmer les mots et les traits de plume qui sont  à l’intérieur .. Tu retrouveras tout en ordre

    LIZAGRECE

    • Chouette ! Tu sais, vous n’êtes pas très nombreux à suivre ces liens, et ça me fait toujours plaisir de voir que tu y vas !

      Merci, Liza !

  2. j’aime bcp ce que fait gari…
    besos
    tilk

  3. Une fois de plus, grâce à toi je vais me faire une bien belle promenade…je le sens!!
    Merci de proposer mes mots-fleurs à la cueillette :-))))))) Ils ne sont pas encore trop fânés alors je t’en offre de pleines brassées!
    Comme des brassées de bisous!

    • Ils ne seront jamais fanés chez toi, je ne le pense pas !

      Merci pour ta brassée de bisous que je reçois avec plaisir !

  4. je vais visiter tout ça …. un à la fois dans ma journée….
    bon WE jolie Quichottine….

  5. mon top à moi cette fois ci …. c’est la louve et la cigogne…..

    • C’est vrai que les deux sont… touchantes à souhait. Chacune dans son style !

      Merci Annie d’avoir suivi tous ces liens.

  6. Merci, ma Quichottine, ça me touche beaucoup!
    Je t’embrasse avec tendresse!

  7. merci merci….. je file sur son blog……

  8. Cent ans…une page…une sensation…un poème…deux grand Hommes…
    Un rêve, le tien..
    Un mot, le mien : merci…
    Je suis touchée par cette rêverie dès plus sage 🙂 Quichottine, un vrai gentleman vraiment merci pour tout ceci, vraiment…
    Biz & bonne journée
    *oups j’ai fais une entorse à mon job! pas joli, joli…& je vais continuer ma visite : chutt c »est un secret… 

  9. C’est un plaisir d’être dans ta boite a rêve

    du coup avec tout tes rêves je vais avoir de la lecture ^^

    Bises du soir

    • Sourire… tu peux tirer à « pile ou face » et ne pas tout lire

      … mais je pense que tu raterais de jolies choses

      BIses de l’après-midi, Loralie.

  10. Jolie rencontre, celle d’une marmotte qui m’a accompagnée le temps d’une nouvelle danse et une page m’a donné envie de laisser mon empreinte.
    Et là après avoir laissé mon p’tit message voilou qu’un site me demande mon authentification et vlan effacée ma sensation :  direction case départ! Pfff c’est d’un complexe!
    Annie La Marmotte ou Quichottine c’est quoi ce binzzz?
    Pff j’suis déçue la p’tite marmotte qui attend sagement sur le quai moi j’ai adoré & que dire alors du trompe l’oeil où cette coquine fait des bulles de savons!
    C’est vraiment trop’injuste… oui j’avoue, je fais mon Caliméro 🙁

    • Chez Annie, ce n’est pas toujours simple, tant que l’on n’a pas compris comment ça marche.

      Il faut d’abord remplir le formulaire, sans oublier la case « adresse mail », elle n’est pas publiée, mais si tu ne la mets pas, il faut tout recommencer. … ça m’est arrivé aussi.

      Je mettrai ton commentaire chez Annie… je suis sûre que ça lui fera plaisir.

      Moi, je l’aime bien.

      Je suis désolée que tu aies perdu ton commentaire, je sais que ce n’est jamais le même que l’on écrit ensuite.

      Si je t’embrasse fort, ça va te consoler ?