Enfance (Clément 7)

Je n’ai pas oublié… Je sais que vous attendez la suite de mon roman avec impatience… la voilà !

Le temps passa.

Je pourrais vous raconter comment Menehould passait ses journées, comment elle donna à Clément un frère et deux sœurs bien plus chéris que lui… Mais à quoi cela servirait-il ? Vous imaginez bien que je ne vais pas récrire les contes de votre enfance !

  • (Si vous avez envie de relire Cendrillon,
    libre à vous de le faire !)

D’ailleurs, Clément n’en parlait jamais.

Il grandissait. Le petit enfant chétif s’était transformé en adolescent élancé, pas très gros mais superbement musclé. Il faut dire que Jehan emmenait son petit protégé faire de longues randonnées par monts et par vaux, lui montrant comment il fallait faire pour ne jamais blesser dame nature, ni déranger les multiples êtres qui l’habitent et auxquels on ne prend pas garde habituellement.
 



Ils grimpaient aux arbres, nageaient dans les rivières, bref, ils menaient une vie saine et active, en dehors du logis familial.

À la maison, bien sûr, ce n’était pas tout rose mais dès qu’ils le pouvaient, ils partaient et ne rentraient qu’une fois le logis assoupi. Jehan connaissait de nombreuses légendes, il les racontait à Clément qui tout en s’endormant le soir pensait que ce serait un bel emploi que de passer ses journées à raconter des histoires…

Il demanda à son mentor s’il existait un tel métier. « Les troubadours s’y exercent tout au long de l’année. » répondit Jehan. Clément se promit sur le champ que tel serait son état. Jehan sourit et haussa les épaules.

Jehan savait bien que Cément ne pouvait pas être troubadour. Dame Menehould ne le voudrait pas… et François voulait en faire un ciseleur. Clément était l’aîné, il devrait reprendre la maison de son père et assurer l’avenir de son frère et de ses sœurs !

Ce que Jehan ignorait, c’est que Clément était plus têtu qu’un baudet et que lorsqu’il se déciderait pour quelque chose, il le ferait, en luttant si besoin contre vents et marées ! Jusqu’alors, il avait été plutôt docile avec son ami. Il lui obéissait aveuglément. Il lui portait une admiration sans bornes. Jehan savait tant sur tout. Jehan l’avait protégé à maintes reprises. Jehan avait toujours été là, le sauvant des pires tracas, le soignant à la moindre blessure, le consolant au moindre chagrin. Jehan était mieux qu’un ami, un frère, un père, il était tout à la fois ! Clément le chérissait plus qu’il n’aurait chéri sa mère si elle avait vécu.

  • (Je ne sais pas si Aude-la-Silencieuse aurait pu s’attirer tant de reconnaissance. Elle chantait bien mal et ne savait pas autant d’histoires…)

Quand François-le-Ciseleur décida d’envoyer son fils en apprentissage chez l’un de ses amis, Clément brava son père et lui dit qu’il préfèrerait aller sur les chemins et que le métier de baladin lui conviendrait.

« Il suffit ! Vous obéirez ! »

François, malgré son âge, n’avait rien perdu de sa superbe et son ton était toujours aussi péremptoire que douze années plus tôt. Clément devait accepter sans rien dire… ou il lui en cuirait !

Revenir au Sommaire
Lire la suite

92 réponses à “Enfance (Clément 7)

  1. et oui..on veut toujours le meilleur pour ses enfants…
    ce que l’on croit etre le meilleur…sans se soucier si ça leur plait
    besos
    tilk

    • Je crois qu’aujourd’hui, c’est un peu différent. On écoute un peu plus ses enfants.

      Merci d’être là, Tilk.

  2. Bon…j’espère tout de même que Clément saura crier à haute et intelligible voix ses souhaits à lui! C’est vrai quoi, c’est SA vie à lui! Voilà qui promet un joli duel entre le père et le fils…Clément est encore trop jeune…aura-t-il seulement droit à la parole?? :))

  3. Oser braver son père à cette époque où ils avaient encore droit de vie et de mort sur leur progéniture, cela est effectivement signe d’un destin exceptionnel. Bravo Clément, continue, mon chéri!

    Öte moi d’un doute, Quichottine, la photo que tu as mise ne se situe pas en Moselle? C’est un endroit somptueux et la photo est très belle, en tout cas.

    Grso bisous, à bientôt!

    • Super ! Je suis heureuse qu’il ait ton approbation… et merci pour ce « mon chéri » qui me touche infiniment. Tu l’aimes bien, Clément ?

      Pour la photo… … J’ai très honte. C’est vrai… elle n’est pas du tout de la région ! Tu l’as vu tout de suite, toi qui la connais bien !

      J’ai triché… je n’avais pas de photo qui rendent l’envie que j’avais de transmettre cette sensation de liberté et de vertige, liberté volée, à la limite du possible. Alors, j’ai cherché dans les photos de mon amie Anne celle qui me convenait.
      Elle a été prise dans les Alpes de Haute  Provence, pas tout à fait le même endroit…

      Merci pour ta lecture attentive…
      Si tu as une photo qui pourrait convenir et qui soit de la bonne région, je suis preneuse…

      Gros bisous à toi aussi…

  4. Anoncer que l’on veut être « saltimbanqe » de tous temps ça crèe souvent des conflits avec les parents …
    Comme quoi le temps passe mais beauocup de choses ne changent pas …
    LIZAGRECE

    • Tu as raison, Liza… C’est un métier qui fait peur aux parents… peur de la précarité.

      Passe une bonne journée

  5. j’ai même lu ton conte avant de lire mon journal !!! J’aime bien la vie de ceux qui ont un métier itinérant !! C’est fou, ce que l’on peut apprendre du monde, tout en gagnant sa croûte !!!

    Bises de nous deux.

    • Rien ne pouvait me plaire davantage ! Merci, Patriarch.

      C’est vrai, on apprend beaucoup, et Clément va devoir faire sa propre expérience du monde…

      Bises à vous deux…

  6. Aussi casse noisette ce François qu’un certain B. avec PdC! A+

    • Fais gaffe, si tu es trop « casse-noisettes », PDC risque de se faire la belle, comme bientôt Clément… et il me manquerait !

      Passe une belle journée, Bernard.

  7. Merci pour la suite qui promet beaucoup de plaisir…

  8. Espérons que ça change car la précarité est partout même chez les employés de banque … alors mieux vaut être troubadour …
    LIZAGRECE

    • Je suis d’accord… personnellement, j’ai laissé mes enfants choisir… et je crois que j’ai bien fait.

      Merci, Lizza…

  9. Ah, voilà un premier tournant de l’histoire tout à fait intéressant. Clément cherche à prendre de l’initiative et son caractère s’affirme. Curieuse de lire la suite!
    Merci Quichottine pour tes souhaits lors de mon anniversaire! Gros bisous!

    • Je suis vraiment contente que tu arrives à suivre alors que tu as tant à faire !
      Merci, Alrisha ! Gros bisous à toi

  10. Clément, je le sens, ne va pas se laisser faire..Il sait ce qu’il veut, ce garçon

  11. De plus en plus sympa, Clément…

  12. C’est un beau métier troubadour, j’espère que Clément parviendra à le devenir, peut-être avec l’aide de son ami Jéhan, et que son père acceptera son choix mais pour l’instant c’est plutôt mal parti, je ne vois pas comment il peut s’en sortir à son âge.
    Tu sais nous captiver avec tes petites histoires, j’attends donc le prochain épisode…
    Bises

    • Je trouve aussi… mais il faut attendre la suite pour pouvoir te donner des débuts de réponse…

      Merci d’être là pour me lire

  13. Il y en a comme ça qui s’accrochent à leur rêve et qui finissent par décrocher la lune : c’est tout le bien qu’on peut souhaiter à ce petit en devenir!

  14. Clément va avoir à mon avis bien du mal pour obtenir de François l’autorisation de devenir troubadour. Mais je pense que ce l’on obtient par la lutte prend une valeur supérieure à nos yeux. Passe une bonne soirée sous des bigs bises

  15. J’aurais tant aimé être troubadoure, m’en aller conter,jouer, flûter, aux quatre coins du monde, vivre de rencontres et de poésie….il réussira Clément, il est né pour ça !
    bises Quichottine, beau samedi

    • Tu l’es sur le Net… Et tu touches plus de monde ainsi, même si tes visiteurs sont moins « réels », ils sont là.

      Merci, Balaline. Bonne soirée de dimanche à toi…

  16. Et oui, même encore aujourd’hui, certains parents veulent décider de ce que doivent faire leurs enfants … Mais Clément est têtu et je me doute qu’il saura faire ce dont il a envie en déjouant astucieusement les plans du François !
    Bon week-end ! Bisoux.

    • C’est vrai… cela arrive encore aujourd’hui.

      J’espère que tu as passé un bon weekend aussi… Bises du dimanche

  17. éternel  conflit des générations on grandit contre… même aujourd’hui
    bises

    • C’est vrai que c’est en franchissant un à un les « interdits » que l’on se construit. On apprend en faisant ses propres erreurs.

      … même aujourd’hui.

      Bises à toi aussi, Gaby !

  18. Un joli samedi Quichottine
    beau talent de conteuse, bravo
    A+ pour la suite
    Bises
    bruno

  19. Merci de nous enchanter de ce conte Quichotine. Dans la vraie vie, il n’est pas facile de vouloir être saltimbanque et c’est beaucoup d’angoisse et d’impuissance que d’en être la maman ! Dans le 6ème épisode je n’ai pu activer le lien vers la vie de St Clément. Bonne fin de semaine !

    • Le lien fonctionne pourtant, ce devait être un bug passager. Merci en tout cas. Il m’arrive de temps à autre de faire des erreurs de liens et j’apprécie que mes visiteurs m’en fassent part.

      C’est vrai qu’il n’est pas toujours facile d’être parent.

      Gros bisous… Je suis contente que ce roman te plaise, même s’il est loin de s’achever…

  20. Je te souhaite une belle soirée! Je te bise, Pascal.

  21. je viens d’entrouvrir la porte d’une bien jolie bibliothèque !
    je crois que je vais m’installer sur les coussins !

  22. Je préfère cette parite à « la suite ».
    Sacré Clément… mais je pensais bien qu’un enfant de Quichottine ne pouvait qu’être anticonformiste et un rien forte tête.
    Bonne soirée et bon dimanche

    • Sourire… Tu me connais très bien.

      Depuis le temps que tu fréquentes la bibliothèque, il ne pouvait en être autrement

      Bonne soirée à toi aussi… et bonne semaine !

  23. Allons bon encore un souhait brisé… pauvre Clément… je me rends compte qu’à force de tourner de blog en blog j’avais du retard sur le tien…mais je vais me mettre à jour en allant voir derechef l’article du dessus…gros bisous Quichottine en attendant la suite… bon courage et bonne soirée…

    • Pour Clément, tout n’est pas dit !… heureusement.

      Pas de souci, pour moi, Bigornette, et tu le sais…

      Merci de m’être fidèle…

      Bon courage et bonne soirée à toi

  24. Il sera loin de sa famille, il pourra faire ce qu’il veut….
    Poète, prends ton luth et me chante un poème….VITA

    • Merci…

      Tu as raison… il pourra chanter…

      Musset revisité, j’aime beaucoup !
      Gros bisous, Vita, passe une magnifique soirée !

  25. Et bien moi je cherche le début !

  26. Eh bien voilà , je sais la vocation de Clément dès sa prime jeunesse – ça me fait remonter le cours du temps (lol) je comprends mieux – il est vrai que trop préoccupée par mille choses , j’ai un temps abandonné , sans oublier cette histoire délicieuse 

    • Et voilà… cela va t’aider à comprendre le « Clément » du Voyage

      Bisous, La Bernache. Merci d’être là.

  27. Humm, une avant-première… ça va faire passer la couleuvre de m’être fourvoyée sur la date de la projection de cette pièce de théâtre que j’attendais inlassablement depuis belle lurette !
    Mon communiqué est sans pitié alors pour m’évader et me faire oublier cette grande déception, je suis venue me promener à nouveau dans tes allées pour y redécouvrir Clément…

    Cette relation, Jehan/Clément est si bien contée : prendre exemple sur ses ainés tout en imaginant sa vie, ne pas oublier ses rêves et combattre tout dragon qui s’y opposerait.
    J’aime beaucoup ! Bonne soirée Quichottine

    • Dommage pour le théâtre… Tu es toute excusée, je regarderai peut-être la pièce samedi…

      … D’autant que si ça continue comme ça nous aurons tout le temps. OB semble vouloir nous éloigner du blog et de nos écrans….

      Merci d’avoir lu, et merci pour tes mots…

      Passe une belle journée, Betty !

  28. Tres belle photo a l’appui du texte.

  29. ça me plait !!!! la suite la suite la suite…

    • La suite… vendredi prochain. (sauf si le lien vers La suite change avant et que tu es curieuse )

      Gros bisous, Plume. Passe une belle journée !

  30. pénible ces pères!
    ils veulent toujours nous en imposer, heureusement que le vent de la révolte n’en fait qu’à sa tête.

    • Comme tu dis… Je crois que ce qui est « raisonnable » doit être défendu, fusse contre ses propres parents.
      Et quoi de plus raisonnable que de choisir soi-même sa vie ?

      Je t’embrasse fort…

  31. Jehan est vraiment le mentor idéal !!!
    Cette vie en harmonie avec la nature va manquer cruellement à Clément s’ il obéit à son père.
    Mais du moment que tu nous dit que sous ses dehors doux et dociles, se cache une tête de mule, je pense qu’ il va se rebiffer 🙂
    Bises ma Quich’ et au plaisir de lire la suite

  32. On touche du doigt un terrible dilemme : élève -t-on ses enfants pour soi ou pour eux ? J’aimerais croire que cette question n’est plus à l’ordre du jour, mais je n’en suis pas si sûre. En tout cas, j’ai cru déceler que Clément est de la trempe des nobles – mais fermes- coeurs.Je pense qu’il saura surmonter troubles et pressions pour suivre sa voie.

  33. Je commence à prendre goût à cette histoire Ma Quichottine!

    Merci à toi 🙂

  34. Fancri-bis

    Jolie gorge!
    bon vendredi bises!

  35. Je ne sais pas pourquoi mais quelque chose me dit  que François  va avoir du mal a dompter ce baudet de clément non ? et c’est tant mieux, j’espère bien qu’il finira baladin.

    Bises ^^

  36. ~~ Kri ~~

    Allez Clément…montre qui tu es!

    • Suite au prochain chapitre …

      Merci pour tes encouragements… Ils me vont droit au coeur. Tu seras satisfaite je crois…

  37. jean-marie

    bonsoir, Quichottine…
    voilà, j’ai rattrapé le temps perdu !
    j’ai recommencé la lecture de ton « Clément » cet après-midi et contrairement à ce que je m’étais promis, déguster un épisode par jour… je n’ai pas résisté et je viens d’arriver au plus récent chapitre !
    Quel régal, ma chère Quichottine  !
    j’en suis tout ébloui !
    alors, maintenant, j’en suis au même point que les autres lecteurs… j’attends impatiemment le prochain épisode…
    bises amicales
    bien à toi
    jean-marie

    • Merci… je suis ravie de ton enthousiasme… j’espère que tu le garderas au long des épisodes à venir.

      Merci pour cette lecture.

  38. Muad' Dib

    Coucou Quichottine,
    Tu vois, je crois bien que cet affrontement entre les rêves des enfants et les aspirations des parents résume bien l’histoire de l’humanité …
    Gros bisous et très belle journée,

    • … eh oui !

      Merci pour ta fidélité, Muad et pour tes mots qui me font toujours très plaisir.

      Gros bisous à toi aussi, passe une belle soirée…

  39. Oh oh ça ne rigole pas là! le père François est vénère!lol
    Ciseleur, batteleur, oiseleur, narrateur…. son heure viendra à notre si sympathique Clément!
    Pauvre Anne en plus elle chantait faux?
    J’adore tes écrits!
    Bises dany

    • MDR…

      Ben, que veux-tu ? On peut faire de ce personnage un peu secondaire, dans notre histoire, quelqu’un qui ne soit pas paré de toutes les vertus…

      Merci pour ta présence enthousiaste.

      Bisous tout plein !

  40. encore « Il suffit! » mais qui va lui dire la même chose à celui là!
    un jour, j’ai voulu répondre à mon père! je m’en souviens encore!!
    mais ne peut on apprendre à devenir troubadour en travaillant la ciselure? N’est-ce pas un peu le même métier?
    bises Quichottine

    • Clément peut-être ?

      Mais il pourrait lui en cuire aussi…

      Tu as raison, mais il préfère les mots à l’or, l’argent, et, même en les sertissant de pierreries, les objets qu’il créerait ne seraient pas aussi beaux que ce dont il rêve.

      Bises du soir, Azalaïs.

  41. Bon samedi sous le soleil!

  42. Puisque tu situes cette photo dans les Alpes de Haut Provence, ne s’ agit-il pas des gorges du Verdon ?
    Un souvenir cauchemardesque pour moi à cause de mon vertige :((
    Une tonne de bisous

    • Me voilà démasquée… Tu as raison, il s’agit bien là des gorges du Verdon…. à nulles autres pareilles !

      Tu as le vertige, toi ? (si tu savais, moi aussi !!!!)

      Une tonne de bisous pour toi aussi, ma Clo !

  43. Avec un tel caractère, Clément ira loin … Aude aurait été fière de lui … Quichottine … Je rattrape peu à peu mon retard !

    • Je crois qu’elle aurait aimé le voir ainsi, c’est vrai… en espérant qu’il fasse ce qu’elle n’aurait jamais osé faire : tenir tête à François.

      Merci, Bandolera…

  44. Sympa Jehan. Des amis comme lui, on en voudrait tous. J’aime bien quand tu écris qu’il apprenait à Clément comment faire pour ne pas blesser dame Nature.
    Je me doutais bien que François ne donnerait pas son aval. Je suis bien curieuse de savoir si Clément va l’écouter.
    Bisous tendres.
    P.S : j’adore les passages où il s’agit de Jehan et Clément. Il en ressort beaucoup d’amour, de protection et de complicité.

    • Merci pour tes mots, Chana…. La suite bientôt !

      Je suis contente de voir que cela te plaît !

      Bisous tendres à toi aussi

  45. Ouille ! Comment va-t-il faire ce petit Clément ?
    Vraiment une lecture très agréable.

  46. Alain-Julien BENITEZ

    Image and video hosting by TinyPic

    – Dur dur pour le « Petiot »…………….!

    • J’aime bien la façon dont ton poisson réagit à mes différents chapitres !

      C’est vrai que c’était dur, mais l’époque le voulait.