Quichotte (18)

J’ai hésité, et puis, non, j’ai gardé ce titre numéroté.

J’aurais pu l’appeler « Au pied du sapin, chez Jadambre »…

J’aurais pu. Mais comment briser cette chaîne qui lie chacun de ces billets à mon Héros ?

Vous vous souvenez ? Jadambre est la plus jeune de mes blogopotes, elle ne croit sans doute plus au Père Noël…

Moi, si.

Elle a dix ans. Et, au moment où elle est en vacances chez sa Mère-Grand (Pardon, Azalaïs !) elle en profite pour préparer ses cadeaux de Noël.

Cadeaux ? Oui, des cadeaux pour chacun de ses visiteurs. Une musique, une vidéo, et une image…

Pour moi, au pied du sapin, il y avait une musique, « Alabama songs » de The Doors … une vidéo, un diaporama de paysages magnifiques sur la voix de Loreena McKennitt.

L’image, c’était un « Don Quichotte », bien entendu. Issu des pages qu’elle aime fréquenter sur un site où il y en a plein : DevianArt.

Elle m’en avait déjà offert un… Je l’avais mis dans ma Galerie d’images mais je n’avais pas encore écrit le billet correspondant. Voilà qui sera fait.

Le premier, c’était celui-ci :

V-Nom, Don Quichotte, Mai 2008


Do you think you are looking at the real thing?

Telle est la phrase de présentation de cette image par l’artiste.

Pour lui répondre, je dirais : « Je ne sais pas si ce que je suis en train de regarder est réel… mais je l’espère. »

Voici le second Quichotte de Jadambre :

Koklico, Don Quichotte, septembre 2007

L’artiste qui l’a réalisé est une jeune femme. Elle écrit :

This is the present I gave to my father for his birthday. He loves Don Quichotte and I had to draw him for many years… it’s done, now ^^

C’était donc un cadeau pour l’anniversaire de son père, qui aime don Quichotte. Elle a mis plusieurs années avant de le lui dessiner.

Jadambre l’a apporté pour la bibliothécaire… et moi, je vais le garder tant qu’on ne me demandera pas de l’ôter.

Je ne sais lequel vous préférez. J’aime bien le décor de rêve du premier… le second est plus naïf. L’ensemble montre à quel point chaque artiste peut avoir une vision différente de l’oeuvre qu’il interprète.

Mais n’en est-il pas ainsi pour chaque lecture ?

30 réponses à “Quichotte (18)

  1. elles sont belles toutes les deux ..peut être un peu gras rocinante dans la deuxième…ja ja ja
    besos
    tilk

  2. j’aime bien le premier (les tons bleus nuits sont magnifiques) et le deuxième pour l’impression que le cheval est le héros au même titre que don quichotte :-))
    big bisous

  3. La première image est comme venue de l’univers du cinéma fantastique, la seconde comme venue d’une BD ..;
    Cinéma ou BD … que des images pour rêver !!!
    LIZAGRECE

  4. j’ai eu envie de rire en lisant ta réponse, tu m’as fait penser à mon enfance lorsqu’en regardant un film il y avait un animal en souffrance, alors que l’action se déroulait angoissée je questionnais indéfiniment ma grand mère pour savoir ce qu’il advenait du chien ou d’une autre bébête elle me répondait sans me convaincre qu’il allait bien, que c’était un film et sans importance, j’en arrivais à l’excéder et c’est bien l’amour immense qu’elle portait à sa petite fille qui l’empêchait de m’envoyer tout droit au lit pour elle regarder enfin en paix le film :-))
    big bisous

    • Sourire…

      J’imagine ta grand-mère… je repense à ma petite-fille… et je me dis que l’amour est le plus important.

      Merci Fab.

  5. Ils sont superbes ces dessins
    Gros bisous, amitiés, Flo

  6. cette nuit verte me parle plus que l’image de ce don Quichotte un peu prétentieux! je plains surtout rossinante qui a l’air de s’attendre au pire!
    bises

    • Les deux sont tes cadeaux, Jadambre. Je sais que je préfère le premier aussi.

      Passe de belles fêtes de fin d’année.

  7. Poursuis tes rêves, Amielle-Quichottine.
    Je t’embrasse très fort

    • Rêver…

      Tu vois, ceux que je préfère sont là, au fond de l’océan, avec cette nudibranche ourlée de bleu que tu m’apportes pour la nouvelle année.

      Mais je ne suis pas triste, tu sais. Il y a là tant de trésors engloutis !

      Je t’embrasse fort, mon Amielle. Prends soin de toi.

  8. Je n’ai pas de préférence, ce sont deux interprétations intéressantes et tu as raison Quichottine il y a bien là deux univers différents où pour ma part je m’y sens bien… 

    T’embrasse chère Tisseuse de rêves

  9. De retour d’une dizaine de jours d’absence…
    Il m’a fallu le temps de remonter un peu en arrière, de ce billet de morceaux choisis, à celui par lequel j’ai compris que tu fermais… J’ai continué à remonter un peu malgré tout pour lire ce que j’ai manqué ces derniers jours…
    Ca me fait tout drôle, j’avais pris un si grand plaisir à venir lire tes petites histoires… Il me reste maintenant pour seule solution de remonter loin loin dans le passé pour lire les billets que je n’ai pas encore vus pour avoir ma dose de quichotte du week end.

    Et pourquoi je laisse un mot sur celui-ci ? Simplement parce que j’ai pensé à toi durant mes vacances… je suis passée à deux reprises devant une discothèque qui s’appelle le don quichotte… Et j’ai un peu ronchonné contre moi-même car je n’ai pas emporté mon appareil photo… j’aurais tellement voulu t’apporter une pièce de plus à ton puzzle.

    Je reviendrai. Pour remonter dans le temps. Je te laisserai encore quelques mots éparpillés au fil de mes lectures… Bises et prends soin de toi.

  10. hi hi, merci, c’est gentil 🙂 . Mais le temps de tout lire, tu as un bon moment de tranquilité devant toi 😀
    Bises !

  11. Après tout il ne sert à rien de savoir si c’est réel… tant que l’on y croit à cette belle image

    • Il irait bien sur ta lune bleue, Jim…

      C’est vrai que l’important c’est d’y croire ! Merci pour ta présence !

  12. Magnifique cette ombre chinoise…

  13. Dubitatif Don Quichotte. Et quel meilleur cadeau pour un père… que sa fille imagine sans doute moins impliqué qu’il n’est dans la réalité

    • C’est vrai.

      J’aime bien ce que vous dites, Charles.
      Les enfants ne savent pas toujours… mais ils essaient de faire plaisir.

  14. Muad' Dib

    Coucou Quichottine, je viens de lire ton message d’accueil en me téléportant virtuellement dans la bibliothèque et cela me fait tout drôle de voir écrit noir sur blanc …
    A froid comme cela, je te dirai juste merci et que je t’embrasse moi aussi.
    A bientôt à Yeur si tu le veux bien,

  15. moi je sais que le moulin dans cette ambiance verte me parle plus que le don Quichotte un peu grimaçant… cette ambiance de rêves un peu fous…

    • … à moi aussi.

      Pourtant, je sais qu’il ne faut pas trop se fier à ses rêves…

      Je t’embrasse fort, Polly. Prends soin de toi.