Martine Polly, Le cadeau inattendu

Je vous ai parlé d’elle, souvent… déjà. Elle fait partie de mes blogopotes, mais vous savez maintenant qu’elle est bien plus pour moi.

L’autre jour, je vous ai montré un film dont elle avait écrit le scénario.

Ensuite, je vous ai parlé de son rôle d’animatrice d’atelier d’écriture, de sa passion pour son métier, de son dévouement pour les causes qu’elle défend.

Aujourd’hui, enfin, je vais vous présenter son recueil, en espérant qu’un jour il y en aura d’autres, et que ses récits, tout ce qu’elle nous offre, seront présents dans toutes les librairies.

Je vous ai montré la couverture de ce livre, je vous ai parlé de la générosité de Joëlle, qui l’a illustrée.

Il me reste à vous dire combien je l’ai aimé.

Je ne ferai pas le tag de la page 123… il n’y en a que 112 !

Cent douze pages pour vingt-huit nouvelles, vingt-huit moments de vie, plus ou moins longs. Ce sont presque des instantanés, ce que nous pourrions imaginer en regardant des photographies dans un album, le soir au coin du feu.

Il y a des moments de joie intense, et des moments de révolte, des moments de tristesse, des moments de rêve… Il y a toute la vie, toutes les vies dans ces quelques pages. C’est pouvoir feuilleter, enfin, ce qui n’était accessible que par écran interposé.

Mes lecteurs, souvent, me disent qu’ils ont besoin de ce contact physique avec le papier. Là, vous ne serez pas déçus. C’est, presque au format d’un livre de poche, un beau livre, à la mode d’autrefois, lorsqu’on n’hésitait pas à imprimer sur du papier épais, doux sous les doigts.

Je l’ai ouvert en prenant soin de ne pas en marquer la tranche. Elle se fera peu à peu, lorsque je reviendrai aux pages préférées. Je lis, je découvre, je cherche ma page à moi.

J’étais sûre qu’elle y serait.

Il y avait le cadeau inattendu, bien sûr, il y avait cette première fois, il y avait la gare et cette séparation subie comme un coup de poignard, il y avait même le lutin et la taquine, cet amour de la dernière chance, il y avait le piano, il y avait… tous les textes que j’avais aimés, découverts au jour le jour.

Et, à la page 75, je l’ai trouvée. Elle était là.

Si vous voulez savoir ce que je cherchais, le jour où j’ai reçu le livre de Polly, il faudra lire car le blog où je vous envoyais alors a été supprimé.


Martine Polly
Le Cadeau inattendu
TheBookEdition, 2008

 

D’autres billets sur Le Cadeau inattendu
chez Azalaïs, avec un extrait de « Je me souviendrai de tout »
chez ABC… qui trouve que c’est un « petit bijou » et en suggère l’achat pour Noël (en vous y prenant tout de suite, vous pourrez même le lire avant de l’offrir)

(Si vous en avez parlé sur votre blog, laissez-moi l’adresse de votre article, je l’ajouterai en lien. Merci.)

56 réponses à “Martine Polly, Le cadeau inattendu

  1. encore une preuve qu’il y a des choses merveilleuses dans les blog…que ce n’est pas de la sous-culture…je suis fier de Polly…
    BESOS
    TILK

    • Tu sais, je suis certaine que ça en est très loin…

      C’est de la vraie littérature.

      Merci, Tilk. Je sais que tu lui as fait plaisir.

  2. J’ai bien aimé le récit de cette porte, dommage que je ne puisse pas me procurer ces livres ici. Au moins je peux en lire des bouts chez-toi

  3. Bonjour de Kelly, apparemment tu a beaucoup aimé ce livre , la lecture est un long voyage dans l’univers de l’auteur, et pour pas cher en plus, bonne journée
    <a href= »http://eglises.over-blog.fr/ »>http://eglises.over-blog.fr/</a&gt;

  4. J’aime les textes courts, comme ça, comme ceux de Martine Polly … Je n’ai pas encore le livre mais je viens de les découvrir à travers toi
    LIZAGRECE

  5. Je passe pour vous souhaiter mes vœux, car je vais être absente pendant les fêtes, par ce petit message :

     

    Noël se nourrira de miel, de brioche et de lumière

    Nous tremperons dans le bon café chaud la bûche

    A la belle saveur de crème vanille et chocolat

    Mille flocons de sucre glace tombent aux quatre coins de l’hiver

    Et la maisonnée rêve à tous tes cadeaux, beau Père Noël.

    Pour cette nouvelle année, Je n’ai que quelques vœux à formuler : La joie, le bonheur, l’amour et, bien sûr, la santé !
    Que ces jours de festivités vous enveloppent de joie de vivre ! Et, que celle-ci se poursuive tout au long des mois qui viendront égayer vos jours de soleil.
    Joyeux Noël,

    Bonne et Heureuse année 2009 !

     

  6. OULAHHH! Je suis en train de prendre du retard.
    Je reprendrai donc plus tard, le temps passe trop vite.
    Prends soin de toi également Chère Quichottine.
    Je t’embrasse
    Sophie

    • Ne t’inquiètes de rien, tu vas pouvoir le rattraper après, il n’y a pas d’urgence !

      Le temps s’enfuit…

      Je t’embrasse fort, Sophie !

  7. la porte de la bibliotèque!!!!! J’ai aimé, quelle imagination et bien amené !!!

    Bonne journée. Bises x 2

  8. Encore sous le charme, merci…

  9. Comme elle écrit bien …Merci Quichottine

  10. je constate surtout que tu es très forte pour nous faire envie… hé hé… Me laisserais bien tenter moi… 😉

    • Sourire…

      Laisse-toi tenter, tu ne seras pas déçu !

      Et puis, qui sait, cela pourrait te donner d’autres idées encore pour ton monde ???

      Bon weekend, Koulou.

  11. Le petit poète déambule parmi les manifestations essentielles de chacun (e)… il s’enquiert de toute lumière…et vous convie au partage des émotions…Amicalement.

    • J’avais dit début novembre que je reviendrai… il me faut vraiment prendre du temps !

      Merci d’être venu me le redire !

  12. Un petit bonjour en passant.
    Bises

  13. Que de cadeaux dans tes souliers…et de beaux présents que tu as la gentillesse de nous prêter.Merci, dès que possible, j’irai en lire d’autres. Bises  VITA

  14. Les nouvelles de Polly me ravissent toujours

  15. voilà un joli réseau d’amitiés… ça fait du bien. chris

  16. Euh… ton commentaire est resté dans ma boîte à courriels…

  17. Le papa noël m’a demandé ce que je voulais comme cadeaux alors je n’ai pas hésité, je lui ai dit : le seul cadeau qui me ferait plaisir c’est que tu prennes soin de la personne formidable qui lit ce message. Fais tourner à tous les gens qui comptent pour toi…

  18. oui sûrement. L’art nourrit l’art en permanence. :000:

  19. Je suis ravie que tu nous dises que tu aies aimé ce livre car l’envie me démangeait de savoir.. ce fut donc un beau cadeau.

    J’aime aussi le toucher des pages d’un livre et particulièrement son odeur.. quelque chose de sensuel..

    je te souhaite un bon dimanche avec plein de bisous

    le matelot de la terre ferme

  20. Excellente idée de « cadeau inattendu ».
    D’ailleurs après avor bien cherché sur le net je n’ai pas trouvé moins cher ni meilleur vendeur que la bibliothèque de Quichottine…

  21. ………………………………………………………………………………….. et merci pour tout ce que tu dis

    et merci à Tilk aussi pour son commentaire qui fait chaud.

    je t’embrasse très fort.

    • C’est vrai… pour le commentaire de Tilk.

      Je t’embrasse très fort, Polly, merci d’être ce que tu es… Je suis fière d’être parmi tes amies.

  22. Très beau récit , la bibliothèque…

    Bon vendredi à toi

  23. Coucou
    J’ avais déjà lu cette nouvelle, et je m’ en étais régalée à tel point qu’ elle es restée longtemps dans mes  « favoris » .
    Polly a un réel talent…
    Bises et bonne journé

    • Tu as tout lu de ce recueil je pense… quoique… ça dépend. Tu l’as peut-être lue lorsque j’ai fait un lien vers elle dans la boîte à rêve ?

      C’est vrai qu’elle a du talent !

      Passe un bon weekend, Clo !

  24. Durgalola

    Je passe rapidement mais reviendrai car ce cadeau inattendu m’intéresse
    bonne soirée
    bises

  25. Muad' Dib

    Coucou Quichottine, je te laisse une petite trace de mon passage beaucoup trop rapide.
    Je t’embrasse,

  26. tu as raison de lui faire de la pub, elle le mérite vraiment!
    bises

  27. j’ai pris le temps de lire la page de polly. j’ai lu et relu, tellement joli… qui voudrait faire un beau dessin de cette description ?
    bonne soirée, bizzz

    • C’est vrai que des illustrateurs pourraient peut-être… mais tu ne crois pas que ça en briserait la magie ?

      On peut l’imaginer… c’est mieux !

      Bonne soirée à toi aussi

  28. des bisous encore des bisous et toujours des bisous et pour finir