Une fée dans la bibliothèque

Il était une fois, il y a bien longtemps…

Je pourrais commencer ainsi. Mais, je ne vais pas le faire, parce que cela ne fait pas si longtemps.
Cela fait presque dix-huit mois.

La bibliothèque s’était installée dans le monde magique d’Over-blog.
Une bibliothécaire un peu rêveuse avait décidé de venir vous y parler de Don Quichotte… mais peut-on ne parler que d’un livre, d’un seul auteur ?

Peu à peu, les étagères devinrent plus nombreuses. Il fallut agrandir sans arrêt, faire de la place, trouver de nouveaux moyens pour mettre à l’honneur les visiteurs…

Jusqu’à cette boîte à rêve que j’oublie parfois d’approvisionner mais qui est toujours là, qui vous attend, avec, chaque fois, de nouvelles surprises. Même si elles ne sont pas toujours quotidiennes, il ne faut pas les délaisser : si vous avez le temps pour un seul « clic », allez le faire là-bas !

Aujourd’hui, je regardais… mes premiers visiteurs, je me disais qu’il fallait que je vous dise pourquoi j’étais tant attachée à certains.

C’est vrai… Quand on arrive dans la bibliothèque, on se dit : « Il y en a du monde ici ! » et il arrive qu’on se dépêche de repartir en voyant certains commentaires.

Il y en a de très longs, je vous l’accorde, et il y en a de très brefs… Il y en a auxquels on ne comprend rien, surtout si l’on est nouvel arrivant.

Il arrive aussi que l’on ne sache pas de qui ou de quoi je parle, parce que je mets trop de liens…

C’est vrai aussi. Mes « liens« , ceux dont j’enquichottine mes billets, ce sont mes « coucous » à moi, ceux que je fais à mes visiteurs.

Certains sont là depuis si longtemps qu’ils font presque partie des meubles… mais, je les protège, je les soigne, comme des bibelots qui me seraient précieux. Je dois avouer que lorsque l’un d’entre eux disparaît, cela me fait de la peine, vraiment. J’ai du mal à m’en remettre.

J’avais évoqué Clerval. Il y en a eu d’autres depuis. Je n’en parle pas toujours, parce que cela fait mal, souvent.

Il m’est arrivé d’avoir envie de m’en aller aussi. Je me disais « À quoi bon nouer des liens s’ils ne comptent pas vraiment ?« 

Il m’est arrivé d’éteindre mon ordinateur en soupirant, après avoir découvert le départ de l’un ou de l’autre… Mais, en réfléchissant, dans la vie, c’est pareil. Il arrive que l’on ne voie plus un ami de longue date, uniquement parce qu’il a déménagé, qu’il est juste un peu trop loin. On appelle cela « se perdre de vue« . Y a-t-il donc une distance maximale à ne pas dépasser ?

Non, je crois que ce n’est pas vraiment ça. Ce ne sont que des prétextes.
Le blog me montre que l’on peut s’attacher à des personnes que l’on ne verra jamais, que l’on ne connaît que grâce à quelques mots déposés, mais qui peuvent faire du bien.

Comme ceux de mon premier visiteur. Il s’appelait Sancho… C’est vrai, je vous assure ! Ne riez pas ! Et son blog, c’était « Le monde selon Sanchopansa« . Je le connaissais depuis le début du mois de juin… Avant même d’avoir pensé à une bibliothèque ! J’avais aimé certaines choses qu’il disait. Pas tout. Mais peut-on être totalement d’accord avec ceux que l’on côtoie, fusse quotidiennement ?

J’étais allée le chercher, je l’avais convié dans la bibliothèque, ce tout premier visiteur. Il faut dire que depuis trois jours je me morfondais toute seule à ma fenêtre… et, comme ma sœur Anne, je ne voyais rien venir !

Incognito… c’est fou ce que ce peut être agréable de se promener chez vous le soir venu, incognito ! Mais il arrive de temps à autre que j’aie quelque chose à dire. Ce soir je voulais vous convier dans ma Bibliothèque… vous viendrez ? Hasta pronto, señor Sancho… commentaire n° : 1 posté par : Quichottine (site web) le: 16/06/2007 01:05:32

J’avais écrit un commentaire sous son billet et mis de la couleur, pour qu’il remarque que j’avais changé d’adresse…
Il est venu. Il a lu. Il a commenté mes trois premiers billets. Ensuite, il a cédé la place à d’autres.

Et la première est toujours là. Elle s’appelle Loralie, et, quand je l’imagine, je lui donne l’apparence de la fée d’une de ses images.

(Clic pour la voir en grand sur la page originale)

Loralie joue avec les images, elle nous explique comment il faut se servir de certains logiciels, comment on peut en rendre plus belles certaines.
Elle a même encadré l’un de mes tableaux… Son « Enquichottinée » m’a fait plaisir, parce que c’était l’un de mes préférés et m’a beaucoup touchée par ce qu’elle y disait d’une certaine bibliothécaire obéienne !

Loralie nous montre des poèmes, elle compose pour eux des illustrations magnifiques.
C’est peut-être pour cela ou peut-être pour ses contes que je la vois ainsi, comme une fée musicienne, toute harmonie.

Loralie m’a beaucoup apporté, elle sait parler avec émotion de ceux qu’elle aime… que ce soient ses proches ou parfois des personnes célèbres ou qui l’ont été… Elle a fait un magnifique hommage à Annie Girardot. Je dois dire que je suis allée plusieurs fois le lire, et que j’en ai pleuré.

Mais, Loralie est aussi l’une des modératrices bénévoles d’Over-Blog. Elle est toujours là pour aider, pour renseigner. Et moi, j’admire sa gentillesse, sa patience, parce que même lorsqu’elle doit se fâcher un peu, pour qu’on comprenne, elle prend le temps d’expliquer !

Alors, aujourd’hui, je voulais le lui dire… Merci d’être là, Loralie.

112 réponses à “Une fée dans la bibliothèque

  1. Bonjour,

    ça faisait longtemps que je n’avais pas laissé de petit mot, et cela tombe justement sur le sujet des visiteurs.

    Je passe aussi, mais je reviens toujours 🙂

    Gros bisous 🙂

    • Merci, Orane…
      C’est vrai que cela fait longtemps, mais il y a encore plus longtemps que je ne t’ai pas rendu visite… Alors, un grand merci et de gros bisous pour toi !

  2. J’ai toujours pensé que derrière les écrans qui nous protègent, puisqu’il y a des hommes et es femmes, il y a aussi des arrivées des départs, de fâcheries, des liens qui se tissent et je ne dirais pas « comme » dans la vie, car mis à part que nous ne nous rencontrons pas, les gens qui écrivent sont bien vivants … Donc on s’attache, on est d’accord ou pas, on peut parfois se mettre en colère ou bien être touché(e) …
    Quand je suis arrivée à la bibliothèque, j’étais perdue, tu parlais de tas de gens que je ne connaissais pas ou bien il y avait des références à des articles que je n’avais pas lus et tu parlais toujours de Don Quichotte, qui soit dit en passant est un livre majeur,certes, mais qui n’est pas mon préféré …
    Comme j’aime bien comprendre, je suis restée, j’ai cherché et pour un peu je me serais laissé tentée par la relecture de Cervantès …
    Ca sert aussi à ça les blogs : aiguiser notre curiosité.
    Et puis au fil du temps, je me suis mise à bien l’aimer la bibliothécaire.
    LIZAGRECE

    • Pour ce qui est des liens que nous tissons, tu sais que je suis d’accord avec toi.

      Je comprends aussi que Don Quichotte ne soit pas ton préféré… Il y en a tant !

      … Tu ne t’es pas laissée tenter, pour finir ? Dommage !
      Non, tu as raison, attends que j’aie fini ma relecture… et là, comme je n’y ai plus touché depuis avril, ça risque de prendre encore un peu de temps ! (sourire)

      … Merci pour ta fidélité ici, et pour cet « aimer bien » qui me ravit !

      Gros bisous, Liza !

  3. Une belle façon d’évoquer tes visiteurs, leur fidélité ou leur éloignement. J’ai découvert et je découvre encore les liens exceptionnels qui peuvent se tisser entre des personnes qui ne se rencontreront sans doute jamais dans la « vraie » vie.
    Bises et belle journée riche en rencontres nouvelles.

    • Les liens se tissent et se relâchent tout au long de nos vies bloguesques.
      Je continue à en découvrir, tu le sais bien, puisque tu fais partie de mes découvertes récentes…

      Je crois que le plus important, ce sont ces échanges toujours enrichissants.

      Belle soirée à toi, Amaneda !

  4. Sourire….
    Finalement… je suis bien allée chercher quelqu’un aussi… Le chemin peut-être un jour verra d’autres promeneurs , qui sait?
    Je vais aller voir Loralie, je ne la connaissais pas comme « modérateur », ce’st vrai qu’ils sont un petit nombre auquel on doit beaucoup::

    • Qui sait ?

      Je crois que toi seule peux choisir.

      Les modérateurs ont un rôle important, et bénévole… Il est bon d’en parler.

      Merci, Anne

  5. C’est génial de partage chez toi.
    Bonne soirée à toi 😉

  6. Alors en ce moment, c’est les vacances, j’ai des minots plein la maison, plus qu’une fée, je serais plutot blanche neige et les septs nains lol

    Aujourd’hui j’ai relache, blanche neige se repose .

    Et si tu m’entendais jouer, tu crierais grace pour que je m’arrête mdr.

    Merci Quichottine, merci a toi…j’ai toujours aimé les bibliothèques, la tienne plus qu’une autre parce que l’on ne peut que s’y sentir bien ^^

    je suis comme toi, je me suis attachée a certain de mes visiteurs, quelque fois il ne laisse qu’une petite trace et s’en vont pour un moment, mais ils me font savoir qu’ils sont là quand même par quelques signes discrets 😉

    Merci pour ce moment particulier Quichottine qui me touche beaucoup.

    Note et ne le dis a personne c’est un secret, mais il m’arrive d’être une vrai sorcière quelque fois…^^

    Bises du soir, et reste telle qu’elle surtout , ne change rien, c’est toi que l’on devrait remercier d’être toujours là 😉

    • (Je ne sais plus trop où me mettre… mais je souris, merci !)

      Je n’avais pas « des minots » mais une seule… et il m’est arrivé de penser que c’était moins dur d’en avoir trente dans une classe. Mais ce sont des moments irremplaçables, j’en ai profité !

      J’aime bien ta comparaison avec Blanche Neige…

      Je ferai relâche dimanche soir. Et j’en profiterai alors pour rendre les visites que je n’ai pas encore rendues !

      Je ne sais pas si je crierai grâce… 😉

      Quant à savoir que tu es un peu sorcière… cela ne m’ennuie pas. En plus, tu as prévenu : Ange et démon… C’est moins monotone ainsi !

      Merci pour tout, Loralie !

  7. Il était une fois, un mec qui passait par là…
    Y’a toujours cette bougie qui brûle… son odeur imprégnée de nostalgie. Bisou

    • Il était une fois une bibliothécaire qui voyait un mec passer par là…

      Et, chaque fois, un sourire illuminait son visage. Gratitude ?

      En tout cas, elle aimait bien le voir passer…

  8. C’est un très joli clin d’oeil à la fée Loralie…c’est vrai…peu à peu on s’attache et se forme une famille « virtuelle » mais si présente!
    Biz& bonnes vacances***~~

    • J’aime beaucoup l’idée de cette « famille virtuelle »…

      Merci, D’Ocean. Je suis heureuse que tu en fasses partie !

  9. Je suis allée de ce pas visiter l’antre des anges et démons de Loralie! Sûr qu’il y a une histoire de fée là-dessous, tu as raison Quichottine!!! En tous cas, ce fut une visite apaisante, douce…si calme! Tu vois Quichottine, sans toi, je ne serais peut-être jamais allée me balader là-bas…d’où l’utilité de tes liens bien choisis!
    Bonne soirée à toi la petite bibliothécaire inspirée!

  10. Juste un petit bonsoir et passe une bonne soirée avec les titouns . Bises !!

  11. Demain ce sera l’anniversaire de mon blog « 4 ans », oui, grace à vous tous.
    Bonne soirée.

    • Quatre années… Tu étais l’une des pionnières !

      J’étais contente de pouvoir te souhaiter un bon « bloganniversaire ».

      Bonne soirée, Marie !

  12. comme quoi le net est « vivant » ! j’ai créé aussi des liens et j’en suis certains sur mail ou MSN,… j’ai eu la chance avec ma PENE elle a arrêté son blog mais ns pouvons continuer à ns parler sur mail.. c’est super internet je trouve… et LORALIE, c’est un enchantement.. très joli… et surtout ne te prends pas la tête, pouponne en paix.. bizzzz
    Hebergement gratuit d image et photo

    • Je pouponne… je joue surtout à l’animatrice de centre de loisirs.

      Je sais que certains contacts sont plus que virtuels… et c’est bien !

      Merci, Bidulette !

  13. C’est beau cette fidélité !

  14. coucou, oui tu as bien raison de comparait Loralie à une fée
    C’est une personne exceptionnelle, elle a énormément de talent dans ces créations et Loralie est toujours prête à rendre service
    Bravo à Loralie et merci à toi pour ce magnifique hommage
    Bisous

  15. Oui, merci à la fée Loralie ! Elle n’est démon, un peu, que dans ses réponses aux commentaires  😉 avec beaucoup de gentillesse.
    Il n’y a qu’une 1ère !
    Et nous alors ? Nous ne sommes que des « bibelots précieux » !
    pdr
    Généreuse Amielle, personne ne sait comme toi, soigner et protéger les bibelots  😉 qui aiment se poser sur tes étagères…
    Tu as le don de les mettre tous en valeur.
    Douce nuit. Je t’embrasse.

    • Ma douce Amielle, tu sais que tu as une place autre… Mais j’aime bien les bibelots 😉

      Je suis heureuse de te savoir là malgré les embruns, la houle et les tempêtes qui soufflent sur ta galère….

      Je suis heureuse que tu aies ri ! Tu sais combien j’aime ton rire !

      Douce nuit à toi, Siratus, ma Dame de l’Océan, je t’embrasse fort !

  16. J’irai visiter ce week-end tes deux premiers visiteurs que je ne connais pas. Je te comprends , je ne le croyais pas au départ non plus, qu’on pouvait s’attacher autant à certains visiteurs qu’on ne connait pas. C’est ainsi et beaucoup d’entre eux quand ils sont en vacances et ne viennent pas pendant plusieurs jours me manquent. Tu en fais partie. BIses

    • Je voudrais pouvoir être plus présente, souvent.
      Pourtant, tu sais que tu as l’avantage d’habiter tout près et bientôt tu feras partie des rares qui savent que je ressemble un peu à mon avatar…

  17. bonne journée Quichottine
    merci pour ta visite

  18. Perdre un ami de vue ne signifie pas le perdre pour toujours. Effectivement chancun peut évoluer sur son chemin est changer ou se découvrir d’autres passions grâce à ces rencontres qui bordent nos routes. Et puis il y a les amis qu’on ne voit pas pendant des mois, des années et qu’on retrouve toujours avec plaisir, comme si on les avait quittés la veille, on reprend alors contact pour quelques jours, ou plus. Mais ces amis sont toujours dans nos coeurs, parfois on y pense, on se demande comment ça va pour eux et comme par hasard on reçoit de leurs nouvelles quelques jours plus tard.
    Grosse bise, passe une bonne journée.

    • Tu as raison, Ruegy… Il arrive que les liens ne soient que détendus…

      Se retrouver, c’est merveilleux.
      Je le sais… dans le monde réel et dans le monde virtuel.

      La preuve en est de ces visiteurs dont tu fais partie et qui m’accompagnent le plus souvent silencieusement.
      Quand ils laissent un message, c’est une grande joie, comme lors de retrouvailles, dans la vraie vie.

      Mais l’absence, Ruegy… ces moments où l’on se demande ce que l’autre devient, celui qu’on avait appris à aimer bien, et qui se fait si rare qu’on ne sait plus s’il faut encore l’attendre ou essayer de l’oublier pour ne pas avoir ce pincement au coeur qui fait si mal…

      … Je sais que tu comprends…

      Et tu sais pourquoi je te dis ce « merci », merci infiniment d’avoir été là aujourd’hui.

  19. c’est pour celà que j’aime ton blog…. parce que je sais que comme au Louvre ma vie ne sera pas assez longue pour voir tout…. mais que si j’y entre je ne serai jamais déçue … les pièces du puzzle se mettent en place tout doucement…. j’oublie des souterrains que je retrouve en me perdant…..
    On est bien ici…… et plus un visiteur que la vie entraine ailleurs reviendra peut être un jour et ce jour là sera encore plus beau….

    • Wouaouh !
      … Là, je ne sais plus du tout où me mettre…

      Au Louvre… Merci, merci pour ce gentil compliment.
      … même si c’est peut-être un peu trop, il me fait bien plaisir !

      Je suis contente de voir que tu es là, même si je me fais parfois trop rare.

      Oui… certains de ceux qui sont partis reviennent… et tu as raison, Annie, c’est encore plus beau !

      (pourtant, n’en profites pas pour prendre la poudre d’escampette !)

      Bonne soirée, Annie !

  20. Bonjour,c’est un bel hommage aux blogopotes des débuts.

    • Bonjour Kelly.

      Toi qui es toute nouvelle dans la blogosphère, tu verras, on fait de belles rencontres… et pas seulement virtuelles, tu le sais.

      Merci pour ta présence.

  21. Coucou Quichottine, un bien bel article pour la « récré »…le blog de Loralie est superbe…et j’ai aperçu toutes ses explications qu’il faudra que je relise…c’est vrai qu’on se pose toujours pas mal de questions sur ce que l’on peut faire ou pas….je te fais des gros bisous et de bons moments dans ton rôle de grand-mère….Ils sont si mignons les bout’chous…!

    • C’est vrai que son blog est superbe… Elle fait de magnifiques compositions.

      Elle est une pro du design et des CSS, comme d’autres que j’admire, et elle n’hésite pas à aider ceux qui en ont besoin.

      J’ai beaucoup appris grâce à elle.

      … Encore le début du weekend, et ma petite-fille rentrera chez elle….
      Tu as raison, elle est adorable !

      Merci pour ta visite, Bigornette

  22. Bon jeudi, bises!

  23. Meme si les amis partent, les souvenirs restent pour toujours…

  24. Chaque blog a ses trésors qui durent dans le coeur à défaut d’OB

    • Oui, mais les mots s’envolent quand on ne peut plus les lire…

      Je connaissais des blogs dont les textes valaient plus que le temps que je m’y arrêtais. J’aurais aimé pouvoir y revenir.

      C’est difficile lorsqu’ils ne sont plus là, c’est comme avoir perdu l’exemplaire unique du livre qu’on aimait et qu’on ne pourra remplacer.

      Merci pour ta présence, Florence

  25. toujours aussi oniriques tes billets !!! t’inquiètes pour le « retard », pour moi aussi pendant les vacances l’heure du temps défile à grande vitesse, je ne sais où donner de la tête…je pense et remets au lendemain…aux lendemains plus sereins…

    • Lundi, je devrais retrouver un peu de sérénité, au moins pour reprendre calmement mes visites habituelles…

      Merci pour ta présence, Solyzaan.

  26. Je vois le nom de cette grande Dame Annie Girardot , fabuleuse actrice ,capable de vous bouleverser jusqu’au tréfonds de l’être …Je trouve que les médias qui la savent grâvement malade ,manquent de tact et de respect (il est vrai qu’ils ne connaissent pas ces valeurs ) Respect et profonde admiration pour elle .

    • Il y a beaucou de tact et de respect dans le billet de Loralie.

      Grande Dame, oui, j’en suis tout à fait convaincue. Je trouve que c’est une merveilleuse actrice.
      Je n’aurais jamais mis ce lien si je n’y avais pas lu la même admiration.

      Merci d’être là… Ta visite me touche beaucoup

  27. Un p’tit coucou rapide !
    Bonne soirée. Bisoux.
    dom

  28. J’ai bien aimé cet article Quichottine, il me rappelle mes débuts sur overblog et tout comme toi, je me sentais bien seule et je ne voyais personne venir…
    Je suis rentrée dans ta bibliothèque un jour presque par hasard en suivant un lien et je dois avouer que je me suis un peu perdue dans tes allées au début, mais depuis je m’y retrouve et je suis toujours contente d’y revenir.
    Bises
    Santounette 

    • Je sais que tu es désormais l’un des « fidèles lecteurs » de la bibliothèque. Cela me touche beaucoup, comme tes gentilles visites sur mon fil de discussion du forum.

      Maintenant, tu as de nombreux visiteurs et je suis contente d’en faire partie !

  29. Bel hommage à Loralie que je vais filer découvrir à mon tour. Comme tu le dis si bien, les liens sur le net sont les mêmes que dans la vie, la « vraie ». Et comme dans cette vie là, il est parfois nécessaire de savoir dire à ceux qui sont les plus fidèles, combien on peut les aimer… Voilà qui est fait pour Loralie et moi, je trouve ça génial.
    Gros bisous à toi, et bonne fin de semaine, Syl

  30. C’est l’une des fées qui se cache dans la bibliothèque et dans tous nos mondes virtuels pour corriger nos bêtises alors … Merci à toi de nous la présenter Quichottine, et de nous la rendre moins anonyme … Doux week-end et gros bisous.

    • Eh oui…!

      Elle est là pour nous, lorsque nous en avons besoin.

      C’est trop tard pour te souhaiter un bon weekend, mais je peux te souhaiter une belle semaine !
      Merci, Bandolera

  31. C’est vrai qu’OB devient un peu comme une galaxie avec ses planètes, ses étoiles, ses trous noirs lorqu’un blogueur disparaît…

  32. C’est un bel hommage que tu fais à Loralie…

    Et puis, dans ce billet tu parles beaucoup aussi des liens, ceux qui se nouent, ceux qui partent, et que finalement, ce sont des liens comme des autres, que le mot « virtuel », on ne sait plus vraiment ce qu’il veut dire, tant certains blogueurs prennent de la place dans nos coeurs. Pourtant, on ne les connaît pas… non, je devrais dire, on ne les a jamais vus… car en réalité, à travers les blogs, on va parfois découvrir d’abord une partie plus intime des gens, plus franche, parce qu’on ne peut tricher avec les mots, ce qu’on trouve sur les blogs, ce sont des choses qu’on ne dit pas toujours facilement au quotidien… Je pense que quand on rencontre quelqu’un, il faut alors apprendre à se parler… on ne sait pas toujours pas où commencer, et puis, il y a certainement trop aussi.
    Il m’est arrivé d’arriver trop tard, pourtant, j’ai quand même commenté ces blogs… même si au fond de moi, je sentais un petit pincement au coeur, ces mots resteraient sans réponse…
    Et puis, récemment, sopréca est partie mais en nous laissant un tel message d’adieu… c’était très fort, j’avais l’impression qu’elle nous avait plus dit en ces quelques lignes que jamais avant…

    voilà, on crée des liens, mais certains ne s’effacent pas, malgré tout.

    gros bisous Quichottine
    bonne soirée

    • Je me dis que c’est beaucoup moins facile de tricher avec les mots… sur le long terme du moins.

      Tu touches là un problème important : on se dévoile beaucoup, et, après, il faut apprendre à se parler.

      Par où commencer ? Je ne sais pas…
      Je crois que cela vient tout seul.

      Je suis allée sur ton lien vers Sopréca… elle a effacée son blog. Je n’ai pas donc vu son message d’adieu. Je pense que c’est dommage, surtout si elle avait fait une telle impression sur toi !

      Elle restera dans ton souvenir…

      Bonne soirée à toi aussi, Zarbifa’

  33. J’ai toujours préféré écrire sur certains sujets, car je ne voulais pas tricher… j’avais besoin de mettre au clair.

    Je crois aussi que ça vient naturellement… cela doit juste être les premiers contacts qui sont plus difficiles.

    Au début, j’ai cru que je m’étais trompée dans les liens (ce qui m’arrive, étourdie que je suis), mais j’ai refouillé dans les commentaires qu’elle a laissés chez moi, et effectivement, elle a bien appuyé sur cette petite croix… je ne le veux pas le croire, mais je pense savoir pourquoi elle a fait ça. Elle ne voulait pas qu’on lui vole ses vers… elle a dit elle-même que si un jour, on trouvait ses textes en libre dispostition, ce serait sympa de les réclamer pour elle, car elle-même n’en aurait plus le temps… car oui, elle écrivait de très beaux vers, et c’est pour ça que je dis que ce message d’adieu est plus intimiste, car les poèmes ne réflètement pas forcément nos propres pensées.

    mais c’est certain, elle restera dans nos coeurs.

    bisous

    • Je crois que le mieux est de rester sincère, parce que si tu triches, un jour ou l’autre ça se verra.

      En ce qui concerne les poèmes, je ne suis pas forcément d’accord avec toi, on peut aussi leur faire refléter nos pensées…

      Ceci dit, je crois que quels que soient les mots qu’elle employait, ils devaient être très forts pour t’avoir touchée à ce point.

      Bisous tout plein pour toi !

  34. Mmm… Quichottine. Je ne suis pas, par faute de temps, une lectrice assidue. D’autres que moi assurément ressentent les mêmes émotions, les mêmes frustrations de ne pouvoir venir plus souvent. Je confie toute mon énergie vitale à l’écriture. Sache que je croie aux amitiés virtuelles, tissées de lien invisibles et fort, comme ce puissant courant qui soude les aimants.
    Je reviens toujours ici, inlassablement. J’y mets parfois le temps mais jamais mon plaisir ne m’a fait défaut sur tes étagères.

    • Je sais que tu ne peux pas être là souvent… mais je suis contente lorsque tu passes…

      Merci pour ta visite aujourd’hui et pour tes mots.

  35. Pas grave, mais beaucopup à faire, pas le temps de demander à la fée qu’elle afine ce que je pense. cela viendra un peu plus tard, sans doute, comme les tags de lady marianne a quoi je n’ai vraiment pas le temps de répondre.

    • Mettez-les de côté pour quand vous manquerez d’idées (même si ça n’arrive jamais, au moins vous les aurez gardés dans un coin…)

      J’envisage très sérieusement de créer une page des tags auxquels ne n’ai pas répondu.

  36. Je ne connais pas Loralie et si elle publie toujours je vais aller la vister. Bonne soirée

    • Loralie a supprimé son blog, j’en suis navrée.

      Il faudra que je supprime ses liens sur mon blog quand je ferai la mise à jour.

       

      Bonne soirée à toi.

  37. Dommage, le blog n’existe plus. j’aurais bien aimé lire cet hommage à Annie Girardot qui t’a fait pleurer. Bisous

  38. kJe ne connais pas Loralie dont tu fais un si bel éloge. Bisous

  39. Michka/Le Pirate

    la fée Quichotine, la plus jolie!

  40. Un monde parallele dans lequel nous mettons tant et tant de nous ; trop bien souvent .
    Seuls se rencontrent les « esprits » , et ceux la , quand ils s apprecient , ils ne font pas semblant .
    La palette des emotions , des « ressentis » reste , je le pense , identiques a celle de … tu sais , l autre vie (sourire) .
    Nous mettons beaucoup ; joies et deceptions sont a l echelle . (Le blogueur est un grand sensible – re sourire ).
    Bises

    • Je suis d’accord. Les esprits peuvent se rencontrer… et quand c’est le cas, ils ne font pas semblant !

      J’aime ce que tu dis, parce que je sais que tu es sincère en le disant. Les émotions comptent, peut-être même davantage, parce qu’elles ne sont pas contrebalancées par un vécu commun.

      Merci pour tes sourires…

  41. ça c’est de l’hommage !!! bravo! bisous

  42. petite elfe

    Je suis venue ce matin et n’ai pas laissé de commentaire chez toi mais chez Loralie…. Continue ce merveilleux chemin que tu traces, avec beaucoup de gentillesse, vers nous .
    C’est la fée, c’est toi… Bonne fin de journée.

  43. Le blog c’est un peu comme dans la vie … j’aimais quelqu’un beaucoup et me suis accrochée … puis un jour l’ai laissé allée … comme tu le dis, la vie change nous aussi et ceux qui nous entourent ne trouvent plus ce qui faisaient que nous faisions un bout de chemin ensemble (pour moi les enfants avaient grandi…)
    je t’embrasse et prends bien soin de tes petits enfants
    bises

    • C’est un peu ça. Les rencontres que nous faisons nous permettent d’avancer en bonne compagnie. Et, les chemins peuvent se séparer… C’est la vie !

      Merci, Andrée. Ma petite-fille vas nous quitter ce weekend.

  44. Béatrice

    Bonsoir Quichottine,
    C’est très touchant ton article. Je m’y retrouve, cela fait exactement 10 mois que je blogue, mon 1er blog était sur psycho et je corresponds avec mes amies fidèles par mail. Le temps me manque pour faire tout ce que j’aurai envie et cela m’énerve par moment.
    En ce moment tu joues à la mamie et moi à la maman et plein d’autres rôles encore.
    Bonne soirée, bises, Béa de grapho

    • Chacun fait pour le mieux, je crois…

      Pour ma part, je vais retrouver mon rôle habituel lundi.
      D’ici là, j’essaie de limiter mon retard… qui pourtant s’accumule !

      Merci, Béa, Bonne soirée à toi aussi

  45. j’ai aimé la douceur du blog de Loralie…

  46. Ceux qui comptent pour toi et ceux pour qui tu comptes ne disparaîtront jamais vraiment car les bons moments (oui, même s’ils sont virtuels ils le sont tout de même), les échanges, les émotions partagées, les rappellent à l’ordre. Soit ils ne reviennent pas mais gardent de « belles beautés » dans leurs coeurs soit ils reviennent parce qu’ils ne veulent pas (et ne peuvent pas) oublier. S’il est bien une personne qui ne noue pas des liens pour rien c’est bien toi.
    Je passerai visiter Loralie. Tu en parles si bien. Comme d’habitude ai-je envie d’ajouter.
    Bonne soirée et bisous affectueux belle âme.

    • Chana, ma douce Chana….
      Comme je suis contente que tu aies choisi ce moment pour revenir !

      Tu me manquais… Tellement !
      Pourtant, je me disais que tu ne pourvais pas ne pas revenir. Tu avais trop d’amis ici pour les délaisser à jamais.

      Tu fais partie de ceux qui ont su trouver une place, et pas seulement dans la bibliothèque !

      Merci d’être là, de nouveau, Chana !

      Bisous affectueux à toi aussi… Passe une belle soirée.

  47. Je ne vais pas lire tout de suite les commentaires… je suis sous le charme de la fée. Cette douceur.
    Et puis tu parles de ceux qu’on perd de vue.
    Heureusement certains reviennent comme Chana, qui a ouvert ses volets récemment.
    Ceux qui ont vraiment tout clos et qui ont effacé leurs traces, tu écris que c’est comme si on les perdais de vue… parfois c’est pire.
    Et je sais que tu sais, alors tu fais « comme si ».

    Je t’embrasse Quichottine.

    • J’ai adoré le retour de Chana. Elle fait partie de ceux qui ont su prendre beaucoup de place ici et dans mon coeur…

      Il y a ceux qui partent en voyage, qui sont plus ou moins là, qui laissent une porte entrouverte, c’est comme nous dire qu’ils pourront revenir, qu’on a le droit de les attendre.

      Il y a ceux qui appuient sur la petite croix rouge… et, en partant ainsi, ils détruisent souvent beaucoup plus que leur blog.

      Je n’aime pas voir brûler des livres… je n’aime pas tomber sur une page qui n’existe plus.

      Oui, Polly… je sais.

      Je t’embrasse fort !

  48. patdelapointe

    Michka a bien vu….bonne mère…j’aimerais bien que tu passes ranger mes étagères…bises

  49. Roland Ivy

    Parfois aussi Quich’ il y a ceux qui passent sans laisser de trace. Il y a ceux qui disparaissent sans laisser d’adresse. Et puis il y a ceux qui reviennent d’un coup, sans crier gare. Il y a tout ça dans ces liens qui se tissent, se nouent et se dénouent et s’entortillent encore. Tu as raison, c’est comme dans la vie. Parfois, c’est doux, parfois c’est dur.

    • Roland…

      Tu imagines ? Ruegy, et toi… J’ai de la chance aujourd’hui.

      Oui, je sais qu’il y a ceux qui passent sans laisser de trace… C’est toujours ce que je me dis lorsque l’un ou l’autre me délaisse. Je me dis « il/elle est passé(e)… il/elle n’a rien écrit… pas grave, c’est peut-être que l’on avait déjà tout dit… ou qu’il n’y avait rien à dire… »
      Et parfois ils sont là, avec un commentaire si gentil que j’en ai les larmes aux yeux… Je me dis « j’avais raison, il/elle n’était pas parti(e) tout à fait… je ne suis pas si nulle… ce n’était pas que je n’étais plus digne d’intérêt pour lui/elle »…

      Revenir d’un coup sans crier gare, et poster le premier commentaire sur le dernier billet, à peine sorti…
      Comme un diable sortant de sa boîte…. « Surprise ! »

      Il y a tout dans les liens que nous tissons ici, des caresses et des coups de griffe… Tu as raison. C’est peut-être pour cela que certains partent.

      Finalement, c’est un monde qui n’a de virtuel que le nom.

      Merci d’avoir été là, toi aussi…

  50. Rainette

    Les liens se tissent et il est vrai que quand certains s’en vont ça fait aussi mal que dans la réalité…
    Je connaissais Loralie pour sa patience sur le forum d’aide, je la découvre ici autrement, alors merci à toi Quichottine et ton monde est parfois difficile à suivre selon le temps qu’on a mais c’est toujours un plaisir d’y revenir.

    Bises et belle journée.

    • C’est vrai que cela peut faire mal… Je suis contente que tu sois là, Rainette ! Merci.

      Bon weekend à toi… vu le moment où je peux te répondre !

  51. Holà tu me fais penser qu’il y a trop longtemps, beaucoup trop, que je ne lui ai pas rendu visite…j’y cours!
     Bonne soirée Quichottine

  52. merci de m’avoir remise sur le chemin de Loralie! je l’aie connue avec son blog photo mais je ne savais pas qu’elle avait un autre blog! quelle artiste !
    bises

  53. souvienstoi

    Je vagabonde  entre les mots  et  les livres  avec un grand plaisir  bien   à toi…

    • Je suis contente de te voir déhambuler par ici…

      J’aime venir chez toi, tu le sais. Je vais retrouver un peu de liberté lundi. J’en profiterai pour aller vagabonder sur les pages que je n’ai pas pu lire.

  54. Re-moi 🙂
    J’ ai suivi de liens en liens le blog de Loralie, et m’ y suis attardée …
    Beau er riche blog.
    Merci ma Quich’

  55. Les amitiés virtuelles moi j’y crois… je suis mariée avec un homme d’abord rencontré sur internet (sourire), et c’est aussi très agréable de faire ce pas là, se rencontrer vraiment.
    une bien jolie histoire que tu nous conte là en tout cas.
    bisous

  56. Hephaestion

    J’aime bien cet article !! Je connais Loralie, nous échangions lorsque j’ai créé mon premier blog il y a un siècle (2 ans 1/2 !) qui s’appellait « le temps qu’il me reste »…et puis..nous nous sommes perdus de vue…dommage…mais qui sait..comme toi, je suis revenu te voir après quelques manques et allers-retours…bon…j’ai l’impression d’être bien accroché à ton blog maintenant ! faut me secouer ! je suis un peu feignant parfois ! lol ! bonne nuit Quichottine !