À l’école du ver lisant…

Petit coucou à Nymphea aujourd’hui.

… et à ceux qui voudraient bien savoir à quoi je ressemble.

Chez la Maîkresse, je ressemble à ça :

Ce n’est pas vraiment moi qui ai choisi, mais j’aime bien.

Là-bas, je m’amuse à écrire « sur commande« , mais j’avoue que parfois je sèche… C’est vrai, ce n’est pas si facile d’obéir à la consigne !

Les consignes, c’est un peu absurde, bien que l’on puisse se faire plaisir parfois, et en tirer de très beaux textes !

J’en connais un qui l’appliquait coûte que coûte…  Vous vous souvenez ? C’est dans Le Petit Prince.

  • – Bonjour ! Pourquoi viens-tu d’éteindre ton réverbère ?
  • – C’est la consigne, répondit l’allumeur. Bonjour.
  • – Qu’est-ce que la consigne ?
  • – C’est d’éteindre mon réverbère. Bonsoir.

Et il le ralluma.

  • – Mais pourquoi viens-tu de le rallumer ?
  • – C’est la consigne, répondit l’allumeur.
  • – Je ne comprends pas, dit le Petit Prince.
  • – Il n’y a rien à comprendre, dit l’allumeur. La consigne c’est la consigne. Bonjour.

Et il éteignit son réverbère.
Puis, il s’épongea le front avec un mouchoir à carreaux rouges.

  • – Je fais là un métier terrible. C’était raisonnable autrefois. J’éteignais le matin et j’allumais le soir. J’avais le reste du jour pour me reposer et le reste de la nuit pour dormir…
  • – Et, depuis cette époque, la consigne a changé ?
  • – La consigne n’a pas changé, dit l’allumeur. C’est bien là le drame ! La planète d’année en année a tourné de plus en plus vite, et la consigne n’a pas changé !
  • – Alors ? dit le Petit Prince.
  • – Alors, maintenant qu’elle fait un tour par minute, je n’ai plus une seconde de repos. J’allume et j’éteins une fois par minute !
  • – Ça c’est drôle ! Les jours chez toi durent une minute !
  • – Ce n’est pas drôle du tout, dit l’allumeur. Ça fait déjà plus d’un mois que nous parlons ensemble.
  • – Un mois ?
  • – Oui, trente minutes. Trente jours ! Bonsoir.

Et il ralluma son réverbère.
Le Petit Prince le regarda et il aima cet allumeur qui était tellement fidèle à la consigne. […]

Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince, Gallimard, 1946 (1972, p.52)

Voilà, et moi, il m’arrive très souvent de ne pas les suivre à la lettre, d’oublier une phrase ou deux…
Aujourd’hui encore. Tant pis. C’est mon côté un peu rebelle

Mais je suis sûre que Nymphea ne m’en voudra pas. Vous non plus, puisque grâce à elle vous aurez un billet de plus, un qui n’était pas prévu, pas programmé, dans cette « pause » un peu bizarre où je viens vous parler des autres, de vous !

Aujourd’hui, j’avais une image, une photo… et je lui ai donné des mots.

Le peintre et le petit fauteuil
Le peintre rêvassait devant son tableau

Il avait peint un ciel blanchâtre
De ces ciels qui donnent le bourdon
Quand le soleil trop longtemps manque

Il avait peint de beaux sapins sur la colline
Mais tant et tant
Que l’horizon étouffait de trop de vert

Puis, il avait jeté quelques taches de couleur
Ici ou là
Des buissons et des arbres

Un champ
Tout sec
Mais d’où la brume montait légère

Odeurs de foin coupé

Il avait essayé de donner un peu de profondeur
En faisant entrer quelques feuilles
Deux trois branches
Dans le haut du tableau

Il manquait quelque chose

Des reflets
Un point d’eau
Pour gommer la sécheresse
Donner un peu de vie

En quelques coups de pinceaux
Tout fut là
Tout fut beau

Le peintre rêvassait devant son tableau

Il manquait quelque chose

L’insolite
Le « pas beau »

Ce qui ferait que le tableau
Serait apprécié
Et le peintre
Adulé

Un petit fauteuil blanc
En plastique
Ironique

Et le peintre sourit

Du tableau
Une petite voix fluette
Un peu triste
Soudain l’interpela

« Mais qu’est-ce que je fous là ? »

Je n’ai pas tout à fait obéi à la consigne, parce que ça devait être le fauteuil qui parle… Mais, tu vois, je ne le voyais pas raconter, juste s’inquiéter d’être là.

Bisous, Nymphea.

commentaire n° : 1 posté par : Quichottine (site web)
le: 17/10/2008 17:19:15

C’est vrai… ce devait être au fauteuil de parler du paysage, mais j’avais envie d’autre chose… d’un peintre, d’un tableau…

Alors, j’en ai encore fait à ma guise… Comme autrefois, et comme aujourd’hui, quand je me délecte dans du « hors-sujet » !

Passez un bon weekend !

 


D’autres « rimaillages » sont disponibles chez Nymphea.
Certains de ces travaux sont dans les tiroirs de la bibliothèque… un peu loin,  ici et là… ou tout près… là (Clic sur les liens.)

112 réponses à “À l’école du ver lisant…

  1. Finalement le fauteuil parle!
    Il va droit à l’essentiel, ce n’est pas un phraseur. Simplement un fauteuil normal qui s’interroge…

    Au fait, je n’ai découvert leur « plasticité » qu’en arrivant à la maison et en regardant la photo (j’ai l’avantage de l’avoir en très grande taille et on voit bien les détails). Je les avais eus sous le nez et je les avais bien photografiés et re photografiés sans me rendre compte qu’ils étaient faux. (Pardon pour mes réponses qui viennent polluer les commentaires mais je ne peux toujours pas répondre directement)

    • Je crois que tu as raison… Moi, je l’aime bien ce fauteuil !

      Bonne journée, Alphomega !

      (Merci pour ta réponse. Je sais que tu ne peux pas faire autrement… Ne t’en fais pas !)

  2. tu te débrouilles merveilleusement avec les consignes

  3. Aujourd’hui c’est l’enchantement chez toi, avec ce tableau qui se construit peu à peu

  4. D’un rien, tu fais une merveille, j’aime ton imaginaire…

  5. Je me suis régalée à lire ton poème sur le tableau ! mais j’ai été un peu frustrée de ne pas voir le tableau en question 🙁 peut-être ai-je mal cherché ou alors l’image que je voyais dans ma tête à partir de ton texte n’est pas celle représentée sur le tableau.

    Quoi qu’il en soit tu m’as donnée envie de me remettre à écrire sur consigne… oui je le faisais il y a quelques années puis j’ai peu à peu laissé tomber l’écriture pour m’orienter vers d’autres horizons que nous offrent les blogs.

    Merci aussi d’être passée voir mes horloges 🙂 si tu en as, n’hésite pas à me les envoyer 😀

    A bientôt
    Véro

    • Il est tout à fait possible que j’aie traduit de la photo de Nymphea ce que moi je voulais en voir.

      La photo est là (clic) si tu veux la voir. Je crois que j’ai fait exprès de ne pas la mettre…

      Merci d’être passée, Vero. J’ai trouvé que tes images étaient magnifiques ! je ne suis pas sûre du tout d’en avoir qui vaillent la peine, mais je regarderai !

      Bonne journée

  6. Enfant que je suis…..j’ai adoré  ! Merci !! Bises x2

  7. Tu es très jolie Quichottine avec ton tit chapeau et ton tit bouquet de fleurs et ton husky qui t’accompagne.. tu me fais penser au petit chaperon rouge (en oubliant la consigne puisque ton chapeau n’est pas rouge !!!) Un bonheur de retrouver le petit Prince avec mon âme d’enfant et le fauteuil qui parle.. c’est du bon à prendre, c’est du Quichottine et on ne peut qu’aimer.
    très bon week end avec plein de bisous ensoleillés
    le matelot de la terre ferme

    • Je trouve aussi…

      Lorsque j’ai vu le personnage que m’avait choisi Nymphea, j’ai trouvé que c’était mignon, de m’imaginer ainsi. Et j’ai gardé !

      Merci… Je suis contente que tu sois là aujourd’hui Chantal ! Bon weekend à toi aussi

  8. Yeah ! Quichottine qui revient à un article par jour… trop rebelle ;-Þ

    Pour la peine, un petit cadeau 😉

    • Tu t’avances peut-être un peu, Maître Po !

      … J’avais dit que ça ne fonctionnait pas ! Mais si… il suffisait d’attendre !

      Merci tout plein !

  9. Moi non plus je n’aime pas trop les consignes … Sauf celles des gares …
    LIZAGRECE

    • Et maintenant, c’est de plus en plus dur de pouvoir s’en servir !… tu sais, par chez nous, avec le plan vigie-pirate… !

      Merci, Liza !

  10. Oui, dès que j’ai lu « consigne » j’ai pensé au « Petit Prince » …puis j’ai retrouvé le texte…avec plaisir!
    Je traine un peu en ce moment (la raison sur la page.. »absences »…donc 1000excuses! Bon weekend ***~~

    • Je suis allée voir ta page… C’est une bien triste raison, mais à la fois, je te comprends, c’est magnifique de t’en occuper ainsi ! Bravo !

      Bon weekend à toi aussi

  11. Bien plaisant, rebelle Amielle !
    Suivre la consigne briderait l’imaginaire  😉
    Bonne journée

  12. toujours aussi lumineux tes articles !!!! j’espère qu’en passant par chez moi, tu as recuilli quelques sourires pour les emporter dans tes paniers (c’est le mois des bonbons, des citrouilles et pourquoi pas des sourires à recueillir partout dans le monde…)…avec ta permission, je repars avec un peu de lumière….

  13. Continue à sortir des sentiers battue, c’est comme ça qu’on t’aime et ça fait de si jolies histoires.

  14. Bonne fin de semaine Quichottine,  je ne suis pas hors sujet en disant ça? C’est seulement une consigne que m’a donné le petit écureuil. A+

  15. Continue de faire à ta guise, cest tellement beau quand tu désobéis.
    Bises

  16. Tu lui as donné de jolis mots à cette image.
    C’est bon de te revoir quand on rentre dans la bibliothèque…
    Je t’ai vu dans mes bois d’automne, je t’ai surprise cueillant les lettres de l’abécédaire pour écrire un joli conte. Je te les offre, elles sont à toi maintenant.
    Belle soirée à toi
    Sophie

  17. tiens c’est amusant, on vient de m’offrir la version BD du petit prince dessinée par Joan Sfar, 80 pages… j’ai relu tout ça avec plaisir…

  18. c’est le texte au mot près je crois sauf que c’est illustré en BD quoi.

    • Je vais essayer de me le procurer. Mais il faut d’abord que je lise ta BD à toi, cela fait trop longtemps que je dois le faire.

      Remarque, tant que j’y suis, je pourrai acheter les deux ! Il n’y a pas beaucoup de BD dans la bibliothèque…

      Et s’ils n’ont pas touché au texte… le mettre en BD, c’est une bonne idée.
      Merci, Koulou !

  19. Quoi !!! tu n’as pas encore lu Tituuuuus !!! Sacrilèèège !!! hi hi… bah, comme ça tu me feras un bel article quand tu l’auras lue en dexplicant, comme pour les autres livres, ce qui t’a plu et ce qui t’a moins plus, et ça… ce sera karaaam !

    • C’est vrai, c’est un sacrilège !
      Pourquoi crois-tu que je me suis mise en semi-pause ? Pour avoir le temps de faire ce que j’ai mis de côté depuis trop longtemps… entre autre la lecture de ta BD à toi. Et, bien sûr que tu auras droit à toute une page, comme je le fais quand ça me plaît.

      J’ai beaucoup lu sur ton blog, j’ai vu naître tes personnages, je les ai aimés là-bas. Pourquoi n’aimerais-je pas ta BD ? Impossible!

      Alors, je sais que je ne veux bâcler ni la lecture, ni le billet que je ferai.

      Je sais que tu le mérites ! Tu auras cela avant Noël (rire… j’essaierai que tu l’aies plus tôt !)

      Gros bisous, Koulou ! Merci pour ces mots presque « en direct » !
      Passe une belle soirée !

  20. Même que ça mériterait que tu ais un exemplaire dédicacé… si ça te tente, envoie-moi un mail avec le prénom qu’il faut y mettre et l’adresse où l’envoyer.

  21. et quand saurons nous qui est la « petite voix ? »
    bizzzz
    Hebergement gratuit d image et photo

  22. Hier (mais non déjà avant-hier) j’étais allé trop vite en lisant cet article et je n’avais pas vu la ressemblance frappante entre l’image de la jeune fille au chat et la célèbre bibliothécaire. Et c’est un peu plus tard que! me retournant dans une allée quichottinienne que j’ai fait le rapprochement… Eureka (je ne doute de rien) mais c’est bien sûr! c’est elle! oui Elle.
    Alors je souhaite une bonne soirée à Elle qui donne des ailes aux mots.. Tiens d’ailleurs j’en vois passer quelques uns, formant un V impeccable dans la clarté lunaire… Ils s’en vont vers un rayon plus chaud, une étagère au sud de la bibliothèque. Là où ils ne risqueront pas d’avoir froid et d’où ils pourront garder nos coeurs et nos âmes au chaud

    • Merci Alphomega !

      Je dois dire que j’aime beaucoup te voir t’arrêter ainsi. Toi aussi tu donnes des ailes aux mots, tu les partages avec tes images… et c’est mon plaisir quotidien que d’aller te rendre visite.

      Passe une belle journée !

  23. Décidément, j’adore tes hors sujets ! Tu n’es jamais aussi bonne que lorsque tu n’en fais qu’à ta tête ! lolll

    Bon dimanche ! Bisoux.

  24. Hé hé, mais c’est tout à fait toi ce petit personnage de début de billet lol… quoi que quand je t’ai vue, tu n’avais pas le chapeau lol.
    Le hors sujet est parfois la plus belle expression de notre talent et comme tu n’en manques pas, vive le hors sujet lol.
    Bisous à toi et bon dimanche, Syl

    • Ah oui ?
      Je suis contente que tu le confirmes ;-)))

      Merci de m’approuver pour le « hors-sujet ». (sourire)

      Bonne fin de journée à toi, Sylviane !

  25. Tu me fais une place dans cette école juste à côté du radiateur?
    Bisous, Amitiés, Flo

  26. Superbe ! je trouve que tu as bien fait et je pense que Nymphéa ne t’en voudras pas devant une telle réussite…En lisant le passage du « petit prince », je repensais à un autre livre que j’ai lu enfant : « l’allumeur de réverbère » bizarrement je ne me souviens plus de l’histoire mais j’avais aimé ce livre , je ne me souviens plus de l’auteur non plus…et j’avoue ne pas avoir lu « le petit prince » donc je ne connaissais pas ce merveilleux passage…j’ai honte car que je l’ai dans ma bibliothèque en version ancienne, mon mari le vénère… j’ai toujours un livre en cours et je ne l’ai pas lu…je devrais disparaitre sous terre à l’instant…mais il y a bien d’autres grands classiques que je n’ai pas lus…une vie ne suffit pas…je rescussiterai forcément pour palier à tous mes manques en littérature….gros bisous Quichottine

    • Apparemment, plusieurs livres portent ce titre…

      Si tu l’as sous la main, Le Petit Prince est un livre à lire, et ce n’est pas très long.

      Ceci dit, tu peux te réincarner de nombreuses fois si tu veux pouvoir tout lire ;-)))

  27. Tu as bien raison, le hors-sujet, il n’y a que ça de vrai…
    Laisser aller son imagination au gré de son inspiration.
    Cela te réussit fort bien d’ailleurs.
    Quand je pense que je passe mes journées à donner des consignes à 31 malheureux petits élèves qui n’ont qu’une envie, c’est d’être hors-sujet!!

  28. Mais si tu respectais les consignes, tu ne serais plus notre Quichottine ! Ca y est, j’avais oublié cet extrait du Petit Prince … Je crois que pour moi aussi, les jours font des minutes en ce moment … Voilà pourquoi je cours après le temps !!! Beau dimanche et gros bisous chère Quichottine !

  29. Bonsoir,
    Quel plaisir de te retrouver après nos absences respectives, je refais surface, doucement…
    Bonne soirée et merci de ta visite.

    • Je suis contente que tu aies repris ton blog !
      J’aimais bien faire des promenades avec toi !

      Bonne soirée à toi aussi

  30. Les sujets imposés, j’y arrive pas !

  31. Bon , moi j’ai laissé mes pensées  à la consigne de l’hagard  mais il m’en reste une à disposition :
    Merci de nous faire rêver …
    Bises des farfadets

  32. Nous sommes habitués à tes petits détours Quichottine, c’est vrai qu’il n’est pas bien bavard ce fauteuil, il s’étonne seulement de faire partie du paysage. Cette histoire de fauteuil me rappelle un livre de mon enfance qui s’intitulait Histoires d’un fauteuil à bascule ».
    Sanbtounette

    • C’est vrai que vous commencez à me connaître (sourire) !

      Je ne connais pas le livre dont tu parles… Je crois que j’aurais aimé !

      Bonne soirée, Santounette !

  33. Le titre est « Histoires du fauteuil à bascule » d’Enid Blyton, collection la bibliothèque rose.
    Désolée pour l’article de la dernière news, j’ai modifié un mot et je ne pensais pas que la newsletter serait de nouveau envoyée pour un article déjà publié.
    Bises 

    • Ah !!! Je savais bien que l’on m’en avait déjà parlé dans un commentaire… peut-être toi ?
      Il faudra que je recherche.

  34. J’aime beaucoup ton texte, même si tu n’as pas respecté la consigne… Bonne soirée et bisous

    • Je crois que tu me connais bien maintenant, Brigitte.

       

      Merci pour tous les mots laissés en mon absence. Je t’embrasse.

  35. Hors sujet ? mais noooooooooooon … à peine, oui, juste un peu. Mais bon, Ainsi va Quichottine sur ces chemins quichottins !! bisous bon we

  36. D’abord ce passage du petit Prince, et puis ton peintre…. deux merveilles pour mon matin, je trouve que tu as bien fait de ne pas respecter la consigne… la planète n’en tournera pas moins vite.
     Bisous tendres Quichottine.

  37. Béatrice

    Belle imagination Quichottine, bravo !
    Bises, Béa de grapho

  38. [edit ] Les consignes, c’est un peu absurde … Je n’ai pas tout à fait obéi à la consigne [/edit]
    Euh … j’espère que tu n’as jamais dit ça à tes élèves, tu nous casses la baraque là Quichottine, reprends-toi !

    Bon week-end ma reine des histoires
    Bisous

    • Eh bien non… je ne le leur ai jamais dit.

      C’est vrai, j’aurais dû réfléchir avant d’écrire. Mais, ceux qui ne veulent pas obéir à la consigne ne viennent pas lire ici… Si ???

      Bon weekend à toi aussi, Calinette !

  39. petite elfe

    Juste un petit coucou.. Je croyais effectivement que tu ne publierais plus pendant un certain temps…
    J’aime beaucoup ton texte…
    Bonne fin de journée.

    • Pour l’instant, je remets à jour mon blog…

      J’ai trop de choses qui attendaient !
      Merci, Petite-Elfe. Bonne fin de journée à toi aussi

  40. Hé bien voilà une pause « muse » 🙂
    Bonne soirée

  41. Finalement ce banc, c’est l’âme du tableau. Chacun peut s’y asseoir et s’évader dans le paysage.
    Bisous Quichottine, passe un bon dimanche!

  42. en tout cas il parle bien ce peintre au fauteuil inquiet
    bizz a toi
    maud

  43. Quichottine

    Pour l’instant, il m’est impossible de répondre aux commentaires de Koulou, Bidulette, Alphomega et Maud…

    Pour des raisons inconnues… Mais je ne désespère pas de le faire un jour ou l’autre.

    Merci à vous quatre si vous repassez par ici !

  44. Muad' Dib

    Un dernier p’tit coucou avant de repartir à Lille …
    Gros bisous et bonne semaine,

    • Merci pour ce passage rapide, Muad ! Je sais que tu n’as plus beaucoup de temps depuis que tu es là-bas pendant la semaine !

      Gros bisous

  45. bonjour et merci pour ton passage ,
    et tes voeux pour le petit
    nous voilà revenus d’Ouzbekistan la tete pleine de ce pays si riche n histoire , en monuments et en gentillesse
     a bientot bisous d’iris

  46. D’ un côté les consignes semblent être un frein, mais d’ un autre côté elles stimulent l’ imagination,la réflexion et la créativité.
    D’ un autre côté elles sont faites pour être enfreintes …. 😀
    Tu t’ en es magistralement sortie comme d’ habitude !
    Bisous ma Quich’

    • Merci… je crois que c’est ce que je fais… je m’en sers pour leur désobéir ! 🙂

      … en général, le résultat me plaît !

      Merci, Clo. Gros bisous à toi aussi

  47. camomille

    C’est bien joli chez vous Quichottine… De belles lectures, de beau écrits, et tout et tout…. Désolée pour les commentaires invisibles en refaisant mon désign j’ai oublié un point et plus de couleur sur les coms…. L’erreur est réparée et merci de me l’avoir signalé… Bonne soirée et à bientôt dans votre bibliothèque….

    • Merci d’être passée par ici, Camomille.

      Je voulais depuis longtemps visiter votre espace et j’ai pu le faire, pour mon plus grand plaisir !
      Votre blog est magnifique !

  48. Et bien tant pis pour la consigne, tu nous a fais un superbe texte 😉

    Et en plus j’ai pu relire un bout du petit prince, doublement merci ^^

    Bonne semaine 😉

  49. ton titre me fait penser qu’il y a longtemps que je n’ai pas vu de ver luisant!!!
    bisous ma Quichotine adorée 😀

  50. je trouve que sans le fauteuil, l’image ne serait plus la même, c’est lui qui nous intrigue, nous interroge, nous fait rêver! c’est vrai qu’il est en plastique et que ça fait un peu désordre devant la très jolie mare de Nymphéa mais ça n’en a que plus de charme!
    C’est une de mes passages préféré dans le petit Prince, cet homme qui n’a que sa consigne pour survivre, on se raccroche à ce qu’on peut parfois m^me si c’est absurde.

    • Tu as raison, Azalaïs. C’est la dernière touche, celle qui « finit » le tableau, juste avant la signature.

      J’aime aussi beaucoup l’allumeur de réverbère… Et, tu vois, le Petit Prince dit qu’il aurait pu s’en faire un ami… c’est le seul dont il pense cela.

      Je ne crois pas que ce soit si absurde, en fin de compte. Lorsqu’on se raccroche à quelque chose, que ce soit une consigne, un rêve, sa Foi, ce quelque chose devient ce qu’il y a de plus important au monde.

      L’allumeur avait sa consigne, moi, j’ai mon rêve… C’est important.

      Merci de t’être arrêtée ici.

  51. pas tjs facile les consignes effectivement, mais ça permet qd même aux paresseuses comme moi de se remotiver parfois.En ce qui concerne ton « devoir » je dirais plutôt que tu as contourné la consigne et c’est tout à fait réussi. C’est ce qui compte, non ?!

  52. Bonjour, bonne semaine , bises!

  53. Rainette

    Un plaisir de lire tes hors sujets, ça nous fait rêver et si on ne lit pas la consigne on ne le sait pas 😉

    Bises Quichottine.

    PS : j’adore ce petit Prince.

    • Tu as raison… Lorsqu’on ne sait pas, il n’y a pas de mal ;-)))

      Bisous à toi, Rainette ! Merci.

      Moi aussi je l’adore !

  54. J’ai aimé relire ces extraits du Petit Prince et on poème un rien hors sujet mais je les aime tant tes hors sujet. C’est ce qui fait ton charme.
    Bisous

  55. et tu sais le peintre que je vois, qui fait rimer les pinceaux … bises et la consigne est là pour nous aider pas pour nous brimer .. enfin c’est ce que je pense … la consigne elle aime bien tes petits écarts..
    bonne soirée