Susie Morgenstern & Pef : Oukélé la télé

Vous avez tous compris que, l’autre jour, je cherchais un téléviseur, le mien, bien sûr…

Mais, comme vous vous en doutiez, je n’étais pas la seule à le chercher.

Un téléviseur qui disparaît, que l’on vous cache, cela arrive très souvent ! Surtout lorsque des écrivains s’en mêlent.

La preuve, c’est que l’autre jour, on m’a offert un livre… avec sa dédicace !

Bizarre, bizarre !

C’est ce que vous vous direz lorsque vous en saurez le titre !
C’est un livre pour enfant…. Mais pas seulement !
Il est à lire « à partir de sept ans« . Ce qui veut dire qu’il n’y a pas de limite supérieure.

Heureusement… parce que, voyez-vous, je l’aurais sûrement dépassée depuis longtemps… Ce serait dommage, je me suis régalée !

Vous connaissez Susie Morgenstern ? Oui ? Non ? Allez, je compte…

… Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vérifier si le compte est bon et je ne donnerai pas de devoir supplémentaire à ceux qui ne savent plus ou qui ne veulent pas se prononcer.

Est-ce que je la connais, moi ? Voyons…

Je remue mes souvenirs, j’ouvre un à un les différents tiroirs de ma mémoire… Elle n’a rien d’informatique, je vous assure, elle ne se compte pas en octets, et même si parfois elle a des ratés, je ne peux ni lui adjoindre la moindre extension ni en changer les barrettes, ce qui est tout à fait navrant !

Susie Morgenstern, était « prof » à Nice… « Prof d’anglais informatique« .

Elle m’a contaminée ! C’est pour cela que brusquement je vous parlais d’octets… Je savais bien qu’il y avait une raison que l’on découvrirait un jour ou l’autre ! Mieux vaut tard que jamais, mais, tant qu’à faire, mieux vaut aujourd’hui que demain.

Elle a écrit des tonnes de livres pour enfants et adolescents… Je devrais déjà l’avoir mise dans la bibliothèque !

(Mes étagères seraient assez solides.
Ne craignez rien…)

Mais voilà, je n’en ai lus que deux !

Si je ne vous donne pas le titre du second, c’est que je vous laisse découvrir, dans la liste de ses titres, celui que vous voudriez feuilleter, et lire, bien entendu, avant de l’offrir à votre neveu, à votre nièce, à votre filleul(e)… parce que vous êtes tous bien trop jeunes pour avoir déjà des enfants ou des petits enfants !…

(Sourire)

Chris m’a dit hier :

Je te pardonne cet « Oukélé » qui n’est pas trop ton style…

Forcément ! Ce n’est pas mon style, je l’ai volé !
Je l’ai volé à Susie Morgenstern.

Illustation de Pef 1984 Elle a créé un héros complètement « accro« , intoxiqué, c’est vrai !

 Chut ! Écoutez le tout début de son histoire :

Comme tous les matins, Stéphane se jetait encore plus vite sur le journal que sur ses tartines et son chocolat chaud. Ces pages imprimées n’étaient pourtant pas si appétissantes que cela, remplies de disputes politiques, de terrorisme, de guerres lointaines. Mais ce n’étaient pas les événements mondiaux, ni même les nouvelles locales, encore moins les petites annonces que Stéphane savourait ostensiblement à la table du petit déjeuner, c’était la page consacrée aux programmes de télévision.

(p.5)

Vous pourriez penser qu’il n’y a rien là de bien passionnant… Ce serait même tout à fait ennuyeux si l’objet de ses amours – la télévision – ne transitait par un téléviseur dont Stéphane semble privé.

Ce ne sont pas de vains mots. Les parents de Stéphane veillent ! Il est hors de question de le laisser regarder des émissions qui ne pourraient rien lui apporter. Un vieux film ? Et il n’est même pas en VO ?… Inutile !

Dès la douzième page, nous comprenons le « pourquoi » du titre…

Oukélé la télé


et nous suivons Stéphane un peu partout dans la maison, à la recherche de… Mais de quoi au fait ?
De la télé ? Non, pas vraiment.

Après le départ de son père, pendant que sa mère était occupée à sa toilette, Stéphane, sur la pointe des pieds, se rendit dans la chambre à coucher de ses parents. Méthodiquement, en commençant par les tables de chevet, il souleva les lampes, les oreillers, ouvrit les tiroirs sans bruit. Il regarda sous le lit , sous le matelas, dans la commode, les placards, le coffret à bijoux, le sac à main. Il secoua une enveloppe sur une table. Il inspecta les poches des vestes et les intérieurs des chaussures. Jour après jour, il devenait plus imprudent, plus ingénieux, mais aussi plus honteux d’être un voleur dans sa propre maison. La « chose » rôdait comme un fantôme, aussi présente que son échec à mettre la main dessus.
Parfois, il avait une inspiration subite, et il courait chercher dans le four ou le compartiment à beurre du réfrigérateur, ou dans un pot de géranium sur le rebord de la fenêtre.
Mais tous ses efforts ne lui rendaient pas l’objet de sa convoitise – la clef de la cave.

(p.12-15)

À l’époque où Susie Morgenstern écrit son histoire, il n’est pas encore question d’interdire aux enfants d’aller faire certaines courses. Ils ne se permettraient pas de « siroter » les bouteilles de papa ! Et donc, ce n’est pas le vin stocké dans la cave que convoite Stéphane… pas le vin, mais bel et bien le téléviseur que ses parents ont entreposé là.

Illustration de Pef 1984 Et voilà que l’auteur explique le pourquoi du comment… Les années sans téléviseur, le moment où les parents se décident enfin à cet achat, pour ensuite le soustraire à leur fils qui passe dès lors son temps à dénicher ce poste où qu’il puisse être enfermé, pour pouvoir s’adonner à cette passion grandissante : « regarder la télévision« .

À quelles extrémités en est-il arrivé ? Loin, très loin, comme vous pouvez le voir si vous voulez bien vous pencher sur ce dessin de Pef. L’armoire « Louis XVI » n’y résistera pas !

Ah ? Ce nom vous rappelle quelque chose ? À moi aussi !
Pef, c’est le papa du Prince de Motordu… Il est auteur, mais aussi illustrateur… Je vous en dirai deux mots très bientôt, sûrement avant la rentrée des classes !

Donc, les choses vont comme l’addiction de Stéphane… empirant au fil du temps. La guerre est déclarée entre Stéphane et ses parents. Guerre en sous-sol. Terrorisme et résistance. Il n’est pas question de céder. Chacun reste sur ses positions.

Stéphane commença par une série de petits actes terroristes de sa façon. Il cachait les romans que sa mère était en train de lire, ou les clefs de sa voiture, ou les tickets de métro (il n’y avait pas de guichet à leur station), ou le stylo de son père. Il enlevait le dentifrice de la salle de bain, les petits fromages frais de la table du déjeuner et les sucres du sucrier. Il dissimulait la sacoche de son père et le rouge à lèvres de sa mère. Ses parents souffraient en silence tout en essayant de le convaincre que la « boîte à idioties » rendait le spectateur imbécile, abruti, nouille, sot, bêta, gourde, et même plus. Si ce n’était pas assez, la télévision était également néfaste pour les yeux, la tête, le foie, la vésicule biliaire, les fesses, et sûrement cancérigène.

(p.32)

La suite ?
Oukélé la télé - Susie Morgenstern
Je crois que vous allez devoir faire confiance à la quatrième de couverture… ou vous procurer ce petit roman de moins de cinquante pages, si facile et passionnant à lire.

Pour les parents de Stéphane, la télévision est une vraie boîte à idioties qui rend le spectateur imbécile, nouille, sot, bête et même plus. Ils n’en veulent pas ! Stéphane, qui n’est pas du tout du même avis, décide de réagir. De ruse en stratagème, un duel farouche s’engage.
Qui va gagner ?

Une partie de cache-cache alerte et cocasse pour tous ceux qui aiment un peu, beaucoup, trop… regarder la télévision.

Susie Morgenstern
Oukélé la télé
(illustrations de Pef)
Collection « Folio cadet »
© Gallimard, 1984

Pour en savoir plus :

  • Site officiel de Susie Morgenstern
  • Susie Morgenstern sur Ricochet (site spécialisé en littérature de jeunesse) ici et là.

41 réponses à “Susie Morgenstern & Pef : Oukélé la télé

  1. ah l’atrait de l’interdit…..
    besos
    tilk

  2. Très drôle… J’ai envie de lire ce livre et de l’offrir à mes petits enfants !
    Hé, oui, même les Mamies fréquentent la bibliothèque  😉
    Gros bisous, Amielle.

    • Morte de rire, Siratus ! Je le sais bien, mais les mamies qui sont ici sont bien jeunes, au moins dans leur tête ! (sourire)

      Gros bisous à toi aussi, mon Amielle !

  3. Ce matin deux belles découvertes chez toi…Susie « Shakespeare » et Monsieur D’Ormesson. Je ne connaissais pas la première, quant au second, j’ai à lire « Le vent du soir » dans ma pile de livres choisis.
    J’ai redécouvert la littérature enfantine depuis l’arrivée de Tom et Agathe. C’est fou tout ce que ces deux petits loulous ont déjà lu à 11 et 14 ans. Sandra les amenait tout petits à la bibliothèque, je les revois assis à même le sol, concentrés, constituant leurs stocks pour trois semaines, c’était touchant!
    Belle journée à toi, ici il pleut, le ciel est bas…
    Je t’embrasse à tout à l’heure.
    Sophie

    • Je suis contente si ma bibliothèque a pu t’être utile, Sophie !

      Je trouve la littérature de jeunesse de plus en plus riche. J’imagine bien Tom et Agathe ! Ma petite-fille à la bibliothèque, c’est un vrai bonheur ! Je t’assure… Difficile de l’en déloger.

      Aujourd’hui, si le ciel n’est pas vraiment bleu, il ne pleut pas…
      Je te souhaite une bonne journée malgré le temps…
      Merci à toi d’être passée…

  4. Je crois que bien souvent, elle me sert de bruit de fond, la télé !!

    Bonne semaine Quichottine ! Bises x2

  5. Oh oui, tout à fait ce qu’il faut à l’aînée de mes petites-filles.
    Merci Quichottine, bonne journée

  6. Je connais son nom,mais je ne suis pas lectrice de ses livres…Pourtant,je devrais,ils sont ,d’après tes extraits amusants et plein de fraîcheur,mais il y a tellement à lire….;Merci de ce bon moment.Bises   VITA

  7. Susie Morgenstern….. Je ne connaissais pas, mais au fond, n’est-ce pas normal qu’une étoile du matin fasse rêver les enfants?

  8. Aller, bonne soirée.   Bises x2

  9. Ma petite fille me dit qu’elle a « Oukélélé la télé » à l’école…Bizarement ce titre ne me dit rien on ne l’a pas à la bibliothèque il faudra qu’on remédie à celà…Par contre le « Prince de Motordu » je connais… Merci pour ces rubriques passionnantes…Tu vois je m’occupe d’une bilbiothèque mais je ne lis pas tout…Par ailleurs connais-tu « Victor qui pète » ? Moi j’adore…..et en plus il y en a aussi une série, il a une grand mère donc il y a « la grand-mère de Victor qui pète »……les enfants aiment (forcément) Ils rient beaucoup….
    j’aime aussi « Polo » un petit hippopotame…Enfin bref la littérature enfantine est si vaste…et les dessins si beaux….
    ça nous fait rêver, nous qui n’avions guère que la contesse de Ségur…hihi !…gros bisous Quichottine

    • Je connais aussi… Ma petite-fille adore.

      L’avantage, avec la littérature de jeunesse actuelle, c’est qu’il y en a vraiment pour tous et pour tous les goûts !

      Bisous à toi aussi, Bigornette !

  10. j’aime beaucoup ce non,ça change un peut, et tu trouve toujours de beau bouqun, bisous
    bon mardi

  11. j’adôoore les livres pour enfants (et plus grands bien évidemment !!!). et ces mots (ils doivent avoir un nom d’ailleurs ??? ) oukélé, cékoidonc…ils me font toujours autant sourire…

  12. Ah oui, Susie Morgenstern et Pef… un alliage à toute épreuve ! A consommer sans modération !! J’en avais plein ma bibliothèque et ils faisaient fureur, à tout âge… 😉

  13. Je viens de découvrir Susie Morgenstern à travers son livre « Confession d’une grosse Patate » que j’ai beaucoup aimé parce qu’elle nous parle réellement, sans se cacher, de ce dont tous le monde (ou presque)à peur…
    Je viens d’ailleurs de déposer ma critique sur mon blog !

    Joli article, je reviendrais 😉
    Bonne continuation !!

  14. Bah ! J’aurai dû m’en douter !!! toi la reine des trouvailles !!! gros bisous

  15. Michka dit Le Pirate

  16. Michka dit Le Pirate

  17. BIDUDULE

    Un p’tit coucou et hop ! je repars !
    Gros bisous et amitié.

  18. Tu peux ! Ce livre est une merveille !!! mais qu’est ce qu’on prend comme baf ! dur le devoir de mémoire ! dur dur !! bisous

  19. Muad' Dib

    Coucou Quichottine, merci pour le tuyau.
    Je crois que mon Antoine devrait le lire avec attention (au fait sais-tu s’il y a aussi un oukélé la PS2 ?) …
    Gros bisous et merci pour ce divertissement très agréable,

    • Désolée pour le « Oukélé la PS2″… Il te faudra l’écrire ! (sourire… ou le suggérer à Susie Morgenstern !

      Merci à toi d’être là…

  20. non mais pourquoi « sourire » bien sûr qu’on est trop jeunes pour avoir des enfants, même si j’en ai « déjà » !!!!!
    et bien, pdt ma semaine de vacances J’AI LU 3 LIVRES, lu de la première page à la dernière et sans sauter les lignes, mauvaise habitude que j’avais prise et qui fait que je n’arrivais pas à terminer mes 3 livres commencés…. suis très fière de moi…
    bizzzzzzz

  21. Mary J'Dan

    Tu es une farceuse ! Bonne âme, je la cherchais, moi, tatélé.
    Je ne connaissais pas, merci à toi (donc tu es pardonnée) de nous faire découvrir ce livre plutôt original. Bonne journée 😉