Parenthèse : Le Larousse des débutants

Voyons, j’ai parlé du verbe aimer… ah non ? Je parlais d’amour ?
Mais n’est-ce pas la même chose ?

 Vous avez raison, hier, (non, l’autre jour, mais en vacances, le temps semble très court !)… Hier, je vous disais que j’avais cherché le mot « amour » dans le dictionnaire des enfants.

Pas dans n’importe lequel, il y en a tant sur les étagères de la bibliothèque, depuis le Larousse des débutants, trop petit, qu’il m’a fallu remplacer, très vite, par un plus grand !

C’est vrai, vous savez. Il existe des petits dictionnaires pour enfant, ces livres qui viennent replacer les imagiers, lorsque l’on entre à la « grande école« …

Je ris ! Les enfants d’aujourd’hui ne parlent plus de la « grande » école. Ils entrent en CP sans savoir qu’autrefois c’était un véritable événement.

Apprendre à lire ! Quel bonheur ! Le ressentent-ils toujours ainsi ? Je ne sais. Ce que je sais, c’est que c’est tout à fait indispensable dans le monde d’aujourd’hui, quoi qu’on en dise.

Comme toujours, je digresse !
Je vous entends déjà vous agiter sur… vos coussins !

Passons au vif du sujet. Je disais donc, « amour« .

Je voulais savoir comment on pouvait parler de l’amour aux enfants. Ce qu’ils pouvaient comprendre. Bien sûr, je reste persuadée que la meilleure façon de leur montrer que l’amour existe, c’est de les entourer de cet amour multiforme… mais nous aurons certainement l’occasion d’en parler.

Pour l’instant, je cherche dans le dictionnaire.

Il faut dire que je n’avais pas été convaincue par ce que j’avais trouvé dans le Larousse des débutants.

amour n. m. Affection vive : amour maternel. Goût très vif : l’amour des arts. Celui qui éprouve de l’amour est amoureux. L’amour-propre est le sentiment que l’on a de sa valeur, le désir de surpasser autrui.
amoureux, euse adj. et n., amour-propre n. m. V. AMOUR.

Même en jouant à « saute-mots » je ne pouvais qu’aller vers « affection« , « sentiment« , « désir« … Ah ! Mais ça peut être intéressant ! Je sens que je ne vous parlerai pas aujourd’hui de mon Petit Robert des Enfants ! J’ai brusquement changé d’éditeur pour me tourner vers ce Larousse que l’on conseillait autrefois et que je me suis procurée lorsque mon aîné est entré au cours préparatoire

affection n. f. Attachement, amitié : affection filiale. Celui qui a de l’affection, qui montre de l’affection, est affectueux : fils affectueux, paroles affectueuses. Une affection c’est aussi une maladie : affection nerveuse. Affectionner, c’est aimer, avoir de l’affection : affectionner la solitude. Être affectionné, c’est être aimé : affectionné de tous ; c’est aussi être dévoué, attaché : je suis votre affectionné.
affectionner v., affectueux, euse, adj. V. AFFECTION.

Vous remarquerez qu’en réponse à l’amour maternel, la mère recevra une affection filiale, que l’on peut « avoir » ou « montrer « de l’affection, que ce n’est pas tout à fait pareil, et que donc les deux sont reconnus par le dictionnaire. L’irruption de l’affection en tant que maladie, qui sera nerveuse ici…

(Bizarre, bizarre !
Pourquoi ai-je soudain en tête une chanson de Michel Sardou ?)

… me fait chercher une échappatoire… Mais non ! Le verbe « aimer » apparaît enfin mais avec un complément qui nous écarte du sujet. Il n’était pour moi pas question de solitude lorsque j’évoquais le verbe aimer !

Soupir… Les enfants n’ont-ils donc pas le droit d’avoir des sentiments ?

sentiment n. m. Sensation, impression qu’on reçoit : un sentiment de bien-être. Pensée : avoir de beaux sentiments. Ce qui se rapporte au sentiment est sentimental. Une personne à l’esprit sensible est sentimentale.
sentimental, e adj. V. SENTIMENT.

Je tourne une page pour remonter vers « sensation« , qui nous renvoie à « sens« … Je ne vous recopierai pas tout, mais sachez qu’une « sensation » c’est ce que l’on perçoit par l’intermédiaire de l’un de nos cinq sens (chacun étant décrit) et que cet article du petit dictionnaire évoque le « bon sens« , le « sens commun » et se termine sur le mot « sensé« .

Je ne sais pas pourquoi mais dans mon rêve d’amour à moi, je m’étais un peu éloignée de la raison, pour partir vers ce qui ne se commande pas.

Peut-être après tout l’amour s’apprend-il aussi ? Peut-on aimer autrement qu’à perdre la raison ?

(Après Souchon, Ferrat
Bientôt vous pourrez connaître tous mes classiques !)

Restai
t le « désir« …

désir n. m. Action de désirer : désir de gloire. La chose désirée : satisfaire un désir. Désirer, c’est avoir envie de.
désirer v . V. DÉSIR.

Nous voilà bien avancés… Gloire… mais pas Amour ! C’est tout à fait cornélien.

Le Cid est devant nous, hésitant entre son amour pour Chimène qui voudrait qu’il ne vengeât pas son père et cette vengeance qui en faisant sa gloire (n’oublions pas que le Comte est l’une des meilleures lames d’Espagne) détruira toute possibilité d’aboutissement de son amour… Comment vouloir pouvoir (ou pouvoir vouloir) épouser l’assassin de son père ?

Je suis têtue… je cherche le mot « envie« .

envie n. f. Désir : avoir envie de sortir. Désir de ce qu’un autre possède, jalousie : dévoré par l’envie. Petit filet de peau à la base des ongles. Tache naturelle sur la peau. Envier, c’est éprouver de l’envie. Celui qui envie est envieux.
envier v., envieux, euse n. V. ENVIE.

… Je reste sur ma faim. Comme un joueur qui vient, au casino de perdre sa dernière mise, tout en ayant joué gros…  comme un turfiste qui aurait parié sur le mauvais cheval.

Vous me direz que j’aurais pu directement aller au verbe « aimer« , que j’aurais peut-être été satisfaite.

Je tourne quelques pages encore, je croise d’autres mots, que j’évite soigneusement alors qu’il m’arrive de m’y arrêter parfois, le temps d’une nouvelle digression. Là, ce sont les vacances et vous n’avez pas le temps !

aimer v. Avoir de l’amour, du goût pour quelqu’un, quelque chose. Celui qui est porté à aimer est aimant. La personne, la chose digne d’être aimée est aimable. L’amabilité est le caractère aimable (V. aussi AMOUR.)

Deux mots plus haut, je trouve « aimant » et la définition à laquelle nous aurions tous pensé !

aimant n. m. Une pierre qui attire le fer. Morceau d’acier qui a les propriétés de l’aimant naturel. (V. aussi AIMER, MAGNÉTISME, ÉLECTRO-AIMANT.)

Je referme ce Larousse des débutants, je sais qu’il est un peu « vieux », il date de 1982.

Pourtant, grâce à ce jeu, mon esprit s’envole, je pense à cet amour-aimant, celui qui peut n’avoir pas de raison, qui peut faire que deux individus aussi éloignés l’un de l’autre que peuvent l’être la pierre et le fer peuvent pourtant s’aimer, loin, bien loin des mots dont parlent les dictionnaires !

68 réponses à “Parenthèse : Le Larousse des débutants

  1. c’est vrai que l’on peut passer de tres bon moments a lire le dictionnaire…
    besos
    tilk

  2. Tu m’étonneras toujours, Quichottine  😉
    Comme d’une boutade, tu te joues d’un mot-clé pour entrer d’une drôle de manière dans « le vif du sujet » qui, de mot en mot, conduit au fil d’une réflexion plus profonde qu’il n’y paraît…
    Bonne nuit, Amielle. Gros bisous

    • Et toi tu m’étonneras toujours aussi, Mon Amielle ! Tu dois être la première chaque fois à tout lire avec autant d’attention et à suivre mes liens… Pourtant, c’est souvent difficile !

      Je t’embrasse très fort… Que tes rêves soient doux !

  3. Très jolis jeux de mots, un peu à la Devos …
    Bon vendredi !

  4. Comme je l’ai aimé
    Ce petit dictionnaire
    C’était mon premier
    Tout petit et tout vert

  5. Ces dictionnaires sont à la fois irritants et attirants…On est tjs déçu de l’explication donnée,en fait elle n’éclaire pas vraiment le sens du mot ,elle donne une piste…Mais de fil en aiguille,on se laise à tourner les pages,de mot en mot,de rêve en rêve..Et puis,comment peut-on définir le mot amour,des siècles et des livres n’y suffisent pas.La pierre et le fer,peut-être….La complétude,l’androgine initial,que sais-je…A coup sûr,l' »irrationnel »…I don’t know….VITA

    • Et les dictionnaires pour enfants nous semblent toujours un peu déroutants. Avec notre expérience d’adultes, nous voudrions en voir plus… Mais est-ce bien nécessaire ?

      Va pour l’irrationnel, Vita !

  6. Tu es bien courageuse ma Quichottine pour nous faire des articles pareils en plein été…il m’est arrivé de fouiner comme ça, j’avais remarqué aussi cette façon assez froide de « définir » c’est typique du dictionnaire ou les sentiments ne passent pas vraiment….Moi ce qui me rassure c’est que mon petits fils de trois ans et demi, dis je t’aime maman , je t’aime papa, je t’aime mamy, je t’aime papy…Quand nous étions enfant ce mot semblait tabou, en dehors des poésie pour la fête des mères, une pudeur déplacée semblait de rigueur et l’expression des sentiments n’était pas de mise…Il semble qu’il y ait une évolution à ce niveau…ça ne peut qu’être bénéfique d’échanger ce genre de paroles…
    Je te fais des gros bisous…Bonne journée Quichottine…

    • Courageuse ? Je ne sais pas. Je fais comme d’habitude, je ne crois pas que mes lecteurs m’en voudront. Même s’ils sont beaucoup moins nombreux, ils méritent que je continue de travailler pour eux, surtout que c’est ce qui me plaît, et que donc, ce n’est pas vraiment du travail…
      Je crois que l’on doit dire « Je t’aime », lorsque c’est vrai, il n’y a pas de raison de le cacher.
      Bonne journée à toi aussi !

  7. Belle bibliothèque…un bon fauteuil, musique et le charme opère…

  8. Les définitions du dictionnaire sont vraiment insatisfaisantes à souhait et nous avons bien besoin de toute une vie pour apprendre à  aimer d’un amour sans limites

    • Surtout celles d’un dictionnaire pour enfants… mais c’est vrai que rien ne remplace la vie pour voir de quoi il est question !
      Merci, Gazou !

  9. Ah, je le connais celui là ! J’ai eu le bonheur de l’avoir dans ma jeunesse lol… D’ailleurs, il faut que je parte à sa recherche, bien longtemps que je ne l’ai pas vu !
    Gros bisous et bonne fin de semaine,

    Syl

    Ps : Pour les phoques tu as raisons, ceux là j’ai eu la chance de les rencontrer au large de Perros Guerrec.

  10. Merveilleuse Quichottine, tu nous as emmenés bien loin avec ton dictionnaire…Merci

  11. Chouette balade! Quant au Larousse des Débutants, je lui faisais de la résistance, à l’école primaire (8/9 ans), avec un dictionnaire Hachette qui visait le même public, mais était plus riche et illustré. Niark-niark!

    • Ah, Daniel ! Cela ne m’étonne pas de vous. J’aime bien le Hachette aussi, mais si je dois parcourir tous les dictionnaires pour enfants, je n’ai pas tout à fait fini … (sourire)

      Merci pour ta visite, Daniel…

  12. je ris en lisant tes premières phrases, c’est vrai Quichottine, pour moi rentrer en CP a ete un évènement, certainement pas comme maintenant.
    en lisant ton article sur le larousse des débutant, un vrai régal, je vais regarder d’un autre oeil, les défiitions du dictionnaire maintenant.
    et puis devine quoi, j’ai oublié mon dico en France et lorsque je vais revenir fin septembre rejoindre mon jules il sera dans ma valise.
    grosses bises Quichottine

    • Tu as oublié ton dictionnaire ? L’horreur !
      Non, je plaisante ! …ça va te donner l’occasion de revenir…

      Gros bisous à toi aussi

  13. bise et bon week-end quichottine  

  14. On peut dire que nous avons eu la même idée, venir nous faire mutuellement un petit coucou.. je regarde mes coms et je trouve le tien alors que je venais de chez toi.  ça c’est un signe..!!
    Tu as bien développer le verbe aimer et je n’ai pas du attendre longtemps pour avoir la réponse..
    Une belle illustration en musique.. moi je pense à une autre chanson ancienne qui s’apelle » cadeau’ de Marie Laforêt et qui traduit bien le verbe aimer dans le sens de donner.
    Je te fais des bisous tout plein et je suis ravie que tu aies aimé les photos.
    le matelot de haute savoie
    chantal

  15. ha notre peit dictioner il nous reste pour toujours, bisous

  16. L’amour un tout petit mot qui contient tant de sentiments ….J’aime à en devenir dingue et j’aime tout simplement, pourtant le même verbe mais deux significations différentes.
    Oups, je vais stoper pour ne pas, devenir, une intarissable bavarde comme toi …sourire
    Bisous, flo

  17. arrêtes, tu te fais du mal 

  18. je te souhaite un beau weekend ma quichotine 😀

  19. Et après avoir suivi tes cheminements…je trouve cette union aimant-aimé très réussie..et j’imagine ces liens qui entourent, enlacent  comme des algues, nageant dans un océan d’amour~~

    • Je sais que tu peux imaginer… je l’ai vu sur tes tableaux ! je dois dire que j’aime ce que tu fais.

      Merci encore pour ta présence.

  20. …ou comment dire l’indicible. C’est rassurant de ne pas pouvoir mettre des mots sur tout, pour le simple plaisir d’éprouver et se sentir unique.

  21. Marie-Claire

    Je passe en coup de vent, je viens de chez Petite Elfe.

    AIMER c’est  « donner le meilleur de nous » mais aimer c’est aussi un sentiment assez ambigu : tout est beau, très beau même et parfois tout s’écroule…

    MERCI d’avoir lu et apprécié mes poèmes déposés chez Petite Elfe.

    Bon dimanche, Quichottine !

    • Merci d’être passée, Marie-Claire !

      … et merci pour cette définition supplémentaire.

      Bon dimanche à toi aussi

  22. Ah le Larousse des débutants, que de souvenirs, lorsque je suis rentrée à l’école on nous apprenais à se servir du dictionnaire et à chercher les définitions, désormais on cherche sur internet…
    Je retrouve tes mots clefs dans mon dernier article Quichottine: amour, sentiments, affection… 
    Santounette

  23. ahhhh, se plonger dans le dictionnaire est un délice…quelquefois tortueux ;o)
    Bizz et bonne journée !

  24. Ouf! J’ai la tête qui tourne ! J’ai l’impression enfin de sortir du caroussel du verbe aimer … Non, pas cornélien, cartésien ! Et tu sais comme moi qu’aimer n’est pas cartésien ! Rien n’est plus illogique que ce verbe là !!!! Bon, je remonte dans le caroussel … bisous

  25. Je me souviens de mon premier Larousse…
     Aujourd’hui le Larousse est remplacé par les clics de souris…dommage
     Bon vendredi!

    • Lorsque j’étais enfant, il n’y avait pas de dictionnaire pour enfant à la maison. Mais j’adorais fouiller dans le dictionnaire de mes parents…

      Bonne journée à toi aussi, Kri !

  26. à te lire… tout en écoutant Sardou…( sourire, apres ce sera Ferrat… que j’aime…- et oui..le verbe aimer va à toutes les sauces…-), bref, à te lire… je t’imaginerai bien… prof de français.. mais pas un prof comme les autres ( je vais me mettre des collègues à dos… rire) un prof qui utilise les livres (dont les dicos) non pour le texte , le mot en lui même que pour l’image que le mot fait jaillir dans l’esprit! Encore que tu décortiques les dicos!! mais dans cette exploration des mots que tu fais, on te sent sourire en les écrivant…, chacun t’emmène à penser à autre chose…

    Bonne journée

    • Euh… raté pour le prof de français ! Mais tu n’étais pas si loin !
      … et pas raté pour le reste. Je souris toujours lorsque j’écris !
      Bonne journée à toi aussi

  27. petite elfe

    Waouh! Il n’y a donc pas de définition…. valable. Moi j’aime beaucoup celle-ci:
     « Aimer, c’est apprivoiser »…. ce n’est pas de moi , évidemment….
    Je me dépêche car problème de connexion en ce moment… la faute à l’été…

    • L’ennuyeux, avec cette définition du mot, c’est que beaucoup imaginent qu’apprivoiser c’est « prendre la liberté »… Je ne le crois pas. Je pense que l’on peut être apprivoisé et garder sa personnalité.

      Désolée pour ta connexion, c’est vrai que la mienne est parfois aléatoire aussi !

  28. petite elfe

    PS- La citation, c’est  LA (clic …) Bonne journée.

  29. Muad' Dib

    Coucou Quichottine, je vois que tu as pris le sujet à bras le corps mais il faut dire que la langue française ne te rend pas service sur ce coup là.
    Notre langue pourtant si riche est bien pauvre dès qu’il s’agit d’exprimer des sentiments.
    Je t’embrasse,

    • Je n’ai pas choisi le plus facile… mais je vais m’en sortir, ne t’en fais pas ;-)))<br />Merci d’être là, Muad

  30. Muad' Dib

    Coucou Quichottine, je file à Nantes aujourd’hui …
    Gros bisous et très bonne journée,

  31. bonjour, bon samedi bises!

  32. J’ai le larousse rose de mon père et ce petit vert d’un certain florian ….bonsoir quichounette

  33. Tu t’es attelée à une tâche si ardue… définir l’amour par le dico! le mot « aimant » est plus solide, on le soupèse, on le tient dans la main, on s’en sert pour chercher ses aiguilles au fond de sa boîte à couture… (j’ai jamais essayé dans une botte de foin, remarque je n’en ai jamais perdue là, il y a mieux à faire dans le foin: aimer par exemple.)
    J’ai adoré le parcours que tu nous as proposé d’un mot à l’autre, sans obtenir satisfaction… c’est ce qui me faisait rager quand j’étais enfant, le dictionnaire me frustrait toujours.

    • Tu as raison Polly… bien que je n’aie jamais essayé moi-même, je suppose que d’autres ont de bons souvenirs de meules de foin accueillantes ! (sourire)

      C’est vrai que c’était un peu frustrant, mais je n’ai pas fini…

      Merci