Vieux poème

RIEN

Il était une fois… ou il serait une fois ?

une histoire sans hier
sans demain
sans cause
sans conséquence

Une histoire sans projet qui n’aurait que le mérite d’exister

CE ne serait rien
ça n’intéresserait personne
CE serait là
c’est tout

Chacun trouverait normal que ce soit là
que CE soit inutile

CE n’aurait pas de raison
pas de folie
non plus
rien

Un fantôme
un mirage
une ombre dans la nuit

qu’on ne fait qu’entrevoir
qu’on ne regarde pas
qu’on oublie aussitôt

Rien

Comme ce R.A.S. qui ne veut jamais dire
qu’il y a quelque chose
et que ce n’est pas rien

Il y aurait peut-être autre chose…

Il suffirait de le vouloir
peut-être

Pourquoi ?
Pour quoi ?

Cergy, 18 avril 2006

Je n’ai pas mis d’image, j’en ai cherchée pourtant, une qui irait bien… mais, ce faisant, j’ai trouvé une histoire, une histoire qui n’était pas une histoire de rien du tout, loin de là. Si vous voulez la lire, elle est là*. Merci Google, j’ai souvent fait en voyageant par son intermédiaire de belles rencontres.

* Le lien a été supprimé le 6.01.2011, le blog d’Hélios n’existe plus.

28 réponses à “Vieux poème

  1. patdelapointe

    éh!éh! mère-grand t’as du boulot….j’aime bien savoir que tu as du boulot autre et autrement…quoiqu’il en soit : comme photo : je mettrai la photo d’un grand trou noir…un rien…
    bisous

    • Ben oui, j’en ai plein du boulot, Pat !

      Je crois que je vais continuer à vous laisser apporter des images… 😉

      Bisous à toi aussi

  2. Le RAS emplit l’espace et le silence. Si j’en avais eu sous la main, je t’aurais envoyé la photo d’un lieu de prière, vide…

  3. « Vieux poème » pour un texte qui a à peine deux ans !! C’est exagéré!
    Rien aura toujours fait couler beaucoup d’encre pour être décrit.
    En tout cas félicitation pour l’illustration, elle colle parfaitement au poéme 😉
    Bon, en tout cas c’est un trés joli texte. Bisous.

    • Vieux poème… pour dire qu’il ne reflétait pas forcément mes idées d’aujourd’hui… Peut-être pour ne pas vous inquiéter ;-)))

      Merci pour l’illustration, je pensais que tu en aurais peut-être une autre à me proposer 😉

      … et merci pour ta présence au jardin, Ruegy !

  4. Tu savais que j’en avais besoin, Quichottine, amitiés

  5. desmilliards de gros bisous

  6. Un si petit mot pourtant débordant de contenu

    • Qu’y a-t-il derrière ce « Rien ! » que l’on répond après cette question « Qu’y a-t-il ? »…

      Souvent, il y a quelque chose qu’on ne veut pas dire.

      Merci d’être là, P’titbouchon !

  7. J’aime beaucoup ces mots…vraiment beaucoup…
    Il n’y avait pas de questions, c’est là…

    Et puis la fin …plus forte que soi hein ?

    • Rire ! Oui, Lmvie. Plus fort que soi, il y a soi, et ces éternelles questions.

      Malgré soi.

      Je t’embrasse très fort.

  8. juste respect pour ce que tu portes et merci pour ta dignité et ta générosité. Je ne connaissais pas ton jardin des secrets. Je ne sais pas quoi  dire …

    • Peu le connaissent…

      Ne pas savoir que dire, cela m’arrive aussi. Juste un merci pour toi de t’être arrêtée là, le temps de ces mots, qui me touchent beaucoup.

  9. Rien. Ce mot fourre-tout qui raconte plein de non-dits. Je sens comme un ennui agacé ici, j’aurais écrit ce texte dans cet état. Mais bon, comme il y a un R.A.S. et qu’on doit s’y fier, il remplit bien sa tâche.. J’aime beaucoup ce texte un brin provocateur. Tourlou Quichottine.

    • Je crois que tu sais lire, Snow, et j’aime bien ce que tu vois entre les lignes.

       

      Juste un merci.

      (Le jour où je l’ai écrit, j’étais agacée, oui, déçue aussi, triste à ne plus vouloir être autre chose que ce rien où j’aurais aimé qu’un autre entende un autre mot.)

       

      Je vais devoir ôter le lien qu’il y avait en bas du poème, le blog n’existe plus.

  10. vagabond57

    Merci .

  11. petite elfe

    Tu vois, ton texte est peu comme le mien… tout gris…
     et je suis allée lire l’histoire de ton lien:
    Elle  est magnifique et me parle beaucoup… Merci.

  12. petite elfe

    Un petit coucou rapide ici aussi… avant d’être coupée…
    Bonne journée Quichottine.

  13. RAS…..je ne connais pas très bien !
    Quand RAS est là, à la limite je pense à ce que je vais bien pouvoir provoquer de façon à ce qu’il y ait quelque chose à signaler ou à me faire remarquer !
    En somme, à RIEN, j’y crois pas !…mais j’ai bien aimé le portrait que tu en fais…….BISOUS !!!!!!

    • Il y avait longtemps que tu n’étais pas passée, Chris… Puis-je dire que tu me manques ?

      Merci d’être là aujourd’hui.

  14. Rien à dire. L’air de rien, ce n’est pas rien ton histoire. Elle est bien tranquille, elle ne heurte personne, elle est reposante.