Gianni Rodari

Vous vous souvenez ? Je vous ai déjà raconté une… non deux histoires, de celles qu’il racontait au téléphone à sa fille…

Aujourd’hui, je vais vous en raconter une autre… pour que vous ayez vraiment envie d’en lire… ou de lire d’autres livres de ce pédagogue italien qui savait si bien raconter des histoires…

Le rat qui mangeait les chats

Un vieux rat de biblothèque rendit visite à ses cousins, qui habitaient dans un grenier et ne connaissaient guère le monde.

  • – Vous ne connaissez guère le monde, disait-il à ses timides parents, et probablement vous ne savez même pas lire.
  • – Eh, toi, tu en sais des choses ! soupiraient ceux-ci.
  • – Par exemple, avez-vous jamais mangé un chat ?
  • – Eh, toi, tu en sais des choses ! Mais, chez nous, ce sont les chats qui mangent le rats.
  • – Parce que vous êtes des ignorants. Moi, j’en ai mangé plus d’un, et je vous assure qu’ils n’ont même pas eu le temps de faire ouf !
  • – Et quel goût avaient-ils ?
  • – Un goût de papier et d’encre, à mon avis. Mais cela n’est rien. Avez-vous déjà mangé un chien ?
  • – Mon Dieu, non !
  • – Moi, j’en ai encore mangé un pas plus tard qu’hier. Un chien-loup. Il avait de ces crocs… Eh bien, il s’est laissé manger gentiment et n’a même pas fait ouf !
  • – Et il avait le goût de quoi ?
  • – De papier, de papier. Et un rhinocéros, hein ? Avez-vous jamais mangé un rhinocéros ?
  • – Eh, toi tu en sais des choses ! Nous n’avons jamais vu cette bête-là ; ça ressemble à quoi, au parmesan ou au gorgonzola ?
  • – Ça ressemble à un rhinocéros, naturellement. Et avez-vous jamais mangé un éléphant, un moine, une princesse, un arbre de Noël ?…

À ce moment le chat, qui avait tout entendu caché derrière une malle, bondit de sa cachette avec un miaulement menaçant. C’était un vrai chat, en chair et en os, avec moustaches et griffes. Tous les rats coururent se blottir dans leurs trous, à l’exception du rat de bibliothèque qui, de surprise, était resté figé sur ses pattes arrière comme un petit monument. Le chat l’attrapa et commença à jouer avec lui.

  • – Alors, comme ça, c’est toi le fameux rat qui mange les chats ?
  • – Heu, c’est à dire, Votre excellence… Vous comprenez, vivant toujours dans une bibliothèque, forcément…
  • – Je comprends, je comprends : tu les mange dessinés, imprimés dans les livres.
  • – Heu, oui, quelquefois, mais seulement pour raison d’études…
  • – Certes, certes. Moi aussi j’apprécie la littérature. Mais ne crois-tu pas que tu aurais pu aussi étudier un petit peu la réalité ? Tu aurais appris que les chats ne sont pas tous en papier, et que les rhinocéros ne se laissent pas tous grignoter par les rats…

Heureusement pour le pauvre prisonnier le chat eut une seconde d’inattention, car il avait vu passer une araignée sur le plancher. Le rat de bibliothèque, en deux bonds, retourna à ses chères études, et le chat dut se contenter de manger l’araignée.

(Gianni Rodari, Histoires au téléphone, p.77-79)


Gianni Rodari, ce ne sont pas uniquement ces histoires courtes que j’aprécie beaucoup, parce qu’elles sont drôles et qu’elles font réfléchir… C’est vrai que j’avais aussi  beaucoup aimé Les HIstoires à la courte paille, ces histoires où le lecteur est libre de choisir la fin qu’il préfère…

Imaginez un peu ce que ça donnerait si les princesses des contes de fées étaient libres de ne pas épouser leur prince charmant et préféraient s’en aller à l’aventure en compagnie de la méchante sorcière que se transformerait pour la peine en agréable compagnon de voyage, toujours prête à prêter sa baguette magique…

Les dragons, les sorcières… et même les petits lutins n’auraient plus tout à fait la même importance, ils seraient plus… ou moins… différents en somme !

Je parlais de Rodari… Moi, j’avais lu aussi La Tarte volante. J’avais aimé cette histoire complètement loufoque… qui m’a laissé en bouche un goût de chocolat !

Alors… je me dis que tous ces albums pour enfants, ces romans pour adolescents, ne doivent pas rester dans les cartons de la pièce à côté, ceux qui ne sont pas encore déballés… Il y en a plein !

Feuilletez-les si vous en avez l’occasion… vous ne le regretterez pas !

60 réponses à “Gianni Rodari

  1. Tu me fais encore découvrir de belles lectures, Quichottine !
    (sourire) Ici, le chat fait le ménage  😉 Et moi, comme le rat, de croquer, en rêve, le monde des livres de ta bibliothèque… comme une enfant ! Rassure-toi, aucune page ne manque  😉
    Belle journée ! Gros bisous, Amielle.

    • Chouette ! Je suis heureuse que tu sois là… et qu’aucune page ne manque. Je sais que tu es très soigneuse, c’est pour cela que je t’ai confié mes plus beaux livres !

      Belle journée à toi aussi, Amielle…

  2. Il a un solide appétit ce rat de bibliothèque, ouf l’histoire se termine bien pour lui.
    Tu sais, lorsque la fin d’un roman ne me plaît pas, j’en invente toujours une autre avec un dénouement heureux.
    Bises
    Santounette

    • Un véritable ogre, ce petit rat ! C’est vrai…

      Pour les fins, nous sommes deux… moi, c’est souvent la fin des films que je refais à l’infini… jusqu’à ce que ça me convienne !

      … Je suis heureuse de voir que tu le fais aussi… au moins pour les romans. 

  3. [Et ça n’est pas que pour les enfants !]
    Aujourd’hui, c’est un billet pour ce régaler,miam,miam… Ces petites histoires sont de vrais bijoux.
    Tu vois que je ne suis jamais loin !

    • C’est vrai… je pense que les adultes aussi peuvent le lire avec profit.

      Je vois… et je suis contente que tu sois là !

  4. Merci. C’était super que tu viennes sur mon blog me souhaiter mon anniversaire.

    • De rien… je suis contente de voir que tu le continues !

      Tu as de longues années devant toi, j’espère que ton blog grandira avec toi !

  5. Encore une belle découverte avec ce charmant rat de bibliothèque. A bientôt Quichottine et bonne semaine.

  6. Comme j’aime tes histoires, elles font réfléchir, bonne semaine

  7. On ne se lasse pas de venir passer un bon moment chez toi

  8. Sourire !!!! J’ai bien aimé !!! Merci. Bises x2

  9. Une jolie « faim » pour que cette belle histoire se termine bien. A+

  10. J’avais déjà lu la précédente et j’avais déjà aimé et celle-là est encore meilleure.
    Moralité: il faut manger de vrais chats et pas que des chats en papier.

    Bonne soirée ;-)))

  11. J’adore ta façon de raconter des histoires … Merci 😉 !
    Bon mardi ! Bisoux.

  12. ce serai vraiment dommage que les enfants d’aujourd’hui ne connaissent pas les histoires de Rodari et tu as bien raison de les sortir de leur étagère

  13. petit salut avec bises !!!

  14. Dominique

    Bonjour,

    Tu as une réponse à ton com sur les Notes de Jean dans notre blog des Cahiers. Essentiel de faire passer des connaissances je crois et pas des opinions… A bientôt. Dominique

    • Merci Dominique…

      L’article dont tu parles est là (clic)

      Je pense que tu as raison… et je pense aussi qu’il avait raison, dans le contexte où il écrivait.

      Merci d’être passée…

  15. Encore un bel article pour nous faire apprécier Rodari.

    • Moi, je l’aime bien… mais, il faudra que j’attende un peu avant d’en reparler… 😉

      Gros bisous, Val’r. Merci d’être là

  16. C’est un auteur Génial.
    Je ne manque jamais de le faire découvrir à mes élèves.
    Bisous

    • Nous avions toujours une ou deux histoires à lire, où à raconter… et moi, j’étais heureuse de les partager avec mes élèves aussi !

      Merci d’être passée, Zazou !

  17. bon après midi, Quichottine !! Bises !

  18. oh la la !
    terrible comme histoire !
    moi qui me sent comme un rat de bibliothèque !
    hou je savais bien qu’il était urgent que je passe par là
    et que je pointe mon nez !
    merci pour cette histoire !
    bisous
    cela me rappelle celle de la « nathologie « 

    • Comme je suis contente de ta présence ici ce matin ! T’en fais pas, j’ai enfermé mon chat…
      Il n’y a pas de danger !

      Gros bisous à toi…

  19. bise et merci pour le survole de mon blog quichottine  

  20. Tu vois, je râlais avant-hier mais bien sûr « pour de semblant » parce que j’adore les contes pour enfants ! ;o))

    Bon début de semaine Quichottine
    Bisous

    • Je m’en doute, Cali ! 😉

      Si tu ne les aimais pas, tu n’aurais pas choisi ce métier-là !

      Bonne journée, Cali !

  21. Je vais m’empresser de feuilleter … merci Quichottine, bisous

  22. Merci pour tes bons conseils bises.

  23. je suis sûre que j’aurais aimé l’histoire de la princesse qui préfère s’en aller que d’épouser un prince charmant, si j’avais eu une fille (j’ai 2 garçons et je ne changerais pour rien au monde !) je lui aurais fait lire…
    bizzzzz

  24. Muad' Dib

    Tu vois Quichottine, je viens de raconter cette histoire à mon Antoine et il a bien aimé.
    Ce rat de bibliothèque est passé bien près d’un gros chat-grin en passant de l’univers des livres à la réalité …
    Je te souhaite une très agréable journée.
    Je t’embrasse,

    • Merci pour ce sourire du matin, Muad !

      Je suis contente que cette histoire ait plu à ton fils.

      Belle journée à toi aussi

  25. je voulais juste te faire un petit bisou … comme ça! à plus

  26. pauvre araignée !c’est pas juste ..bisettes

    • Ben… c’est la dure loi de la vie… Mais qui sait ? Peut-être a-t-elle réussi à se glisser entre deux crocs ?

      Bisettes à toi aussi, Nymphea !

  27. Bonne soirée bises!
    merci pour ton com!

  28. Et là on se laisse grignoter par l’envie d’avoir autour de soi plein de petits enfants pour leur lire toutes ces histoires et en profiter aussi.
    Mais je n’ai pas l’impression que mes grands sont prêts à me donner ce plaisir.
    Heureusement j’ai les enfants des amis…Je sais maintenant ce que je peux offrir.

    • Laisse-toi grignoter…. j’adore !

      Les grands ne sont jamais pressés, mais je crois que tout vient en son temps…

      Merci d’être là, Polly !

  29. je gt’envoie une photo de notre conteur
    bisous d’iris

  30. Muad' Dib

    Coucou Quichottine, je pars dès demain matin direction la Bretagne mais je ne pouvais pas m’éclipser sans venir te dire à très bientôt.
    Gros bisous et très bonne journée,
    Je t’embrasse,

    • Merci de m’avoir avertie, Muad !

      Passe de très belles vacances, que je te souhaite ensoleillées !

      Tu as mis un magnifique diaporama sur ton blog en « interlude »… j’espère que nous serons nombreux à aller le contempler !