Béatrice Riot, « Lisabelle »

Chère Béa,

tu vois, je m’en veux un peu. Je me demande si je ne t’ai pas fait peur en parlant de dilemme.
Je t’avais dit :

« Je pars en weekend, j’emporte ton roman, et, comme je n’emporte que lui, je pourrai t’en parler dès mon retour… »

Depuis le temps que tu attends !

Je sais bien… Même Moâ a fait plus vite ! Il a déposé sur mon fil de discussion, sur le forum d’OB, le 3 avril dernier, un petit mot :

 » Fini, Lisabelle. J’ai aimé. »

La brièveté du message était atténuée par l’un de ces petits bonshommes ronds et jaunes que l’on appelle « émoticônes ». Celui de Moâ était affublé d’un énorme sourire… Mais oui, personne ne dit qu’il aime si ce n’est pas le cas, n’est-ce pas ?

Surtout que là, personne n’obligeait Moâ à donner son avis…

Mais moi, il fallait bien que je le donne. Je suis bibliothécaire, c’est mon rôle. D’ailleurs, même quand je ne dis pas que j’aime, il y a toujours, parmi mes visiteurs, des amis qui se dépêchent de lire pour venir me dire ce qu’ils en pensent.

Après tout, je ne suis pas vraiment « confirmée », moi, je n’ai pas un an d’existence, je dois encore faire mes preuves…

Alors, tu imagines bien que je me devais de lire, et d’oublier un peu qui tu étais, que tu faisais partie de mes « amies ».

C’est pour ça que j’ai hésité avant de lire, mais ce n’est pas pour ça du tout que je t’ai fait attendre. Eh bien non, parce que tu vois, si ton livre n’avait pas été bon, je te l’aurais dit tout de suite. Je t’aurais dit, en message privé :

« Béa, je t’aime bien, mais je ne peux quand même pas raconter des histoires à mes lecteurs… Alors, je ne parlerai pas de ton livre dans la bibliothèque, ne m’en veux pas… »

Ton livre est bon, très bon même.

Je n’ai pas vraiment l’habitude mais je pourrais dire qu’après tout il s’agit là d’un roman écrit comme un journal intime, au jour le jour… Tiens, ça me rappelle quelque chose, le livre d’un écrivain que j’aime bien…

Là, vois-tu, Béa, j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire. Je me disais qu’elle faisait un peu autobiographie, même si je ne te connais pas, je t’imaginais comme ça, et ce n’est pas si facile d’effacer des images.

Lisabelle... et cette petite chatte que j’avais tant de fois croisée sur ton blog… comment faire pour ne pas mélanger, pour ne pas se dire que quelque part, Lisabelle, c’était toi ?

Alors, ce vendredi, je partais pour Nontron, une sous-préfecture qui, si elle n’était en Périgord, n’attirerait sans doute personne… On y mange très bien et les personnes qu’on y croise ont le visage et la voix qui sourient gentiment, même lorsqu’ils parlent aux « Parisiens » de la banlieue, ceux dont je suis. J’avais à peine franchi les premiers kilomètres que je me penchais sur l’histoire de Lisabelle. De temps à autre, j’arrêtais ma lecture, n’étant finalement pas très sûre de vouloir continuer. J’avais l’impression de rentrer dans une intimité, de franchir les portes d’un monde qui ne m’était pas destiné. Arrivée sur l’autoroute, je n’ai plus cessé de lire. Tu avais fini de camper tes personnages, tu avais finalement réussi à me faire oublier les liens que j’avais tissés avec celle qui pour moi sera toujours Béa, la petite Béa Kimcat, celle dont l’avatar est un tout petit chat blanc.

Lisabelle, j’aime bien.
J’aurais pu recopier ici le portrait que tu dresses en page 7… je ne le ferais pas. Je ne ferai que donner quelques exemples de rapprochements délicieux : « épaisse comme une alumette consumée« , « deux gants de toilette en guise de seins« … Je ne sais pas si ce portrait te ressemble (tu disais, le 4 septembre, que Lisabelle n’était pas toi mais celle que tu aurais aimé être…) mais j’ai ri en le lisant. parce que cette façon que tu as de décrire tes personnages est si inattendue que l’on t’écoute en se demandant ce que tu vas encore inventer.

Lisabelle est journaliste et elle aime les chats… mais pas seulement eux. Elle aime aussi la musique, l’histoire et la littérature. C’est vrai. C’est comme ça que je l’ai sentie au fil des pages, attentive à tout ce qui l’entoure, prête à jouer avec les mots, à mêler le vrai au faux, le réel au virtuel. Elle vit tout intensément ! Alors, elle ne peut pas s’empêcher d’écrire ce qu’elle ressent, de parler de ceux qu’elle aime. Tout est cohérent. je m’attendais à trouver là, Jean de La Fontaine, Georges Sand, Colette… ils y sont. Bien que ça n’ait pas grand chose à voir avec le roman, le personnage de Lisabelle ne se comprend pas sans ces lectures, et sans cette passion féline pour ce chat qui a tant d’importance dans l’histoire que je ne peux même pas vous en dire deux mots.

Et puis, ne cherchez pas sur ma page d’autres extraits… Il y en a chez Béa, depuis le premier article, celui du 4 septembre dernier où elle assurait ne devoir parler que de son roman, Lisabelle et où elle nous montrait son chat, un beau chat roux aux yeux verts, Caramel.

Depuis cette présentation de la quatrième de couverture, le 11 septembre, j’ai compté une quinzaine d’extraits… Il vous suffira d’aller vous promener chez elle… Celui que j’aurais choisi est là, parmi les siens.

Lisabelle est la combinaison de deux prénoms. Un mélange exquis. Avant ma naissance mes parents n’étaient pas tout à fait du même avis :
 » – Ce sera Lise, disait Papa tout en dégustant un nougat dont il raffolait.
  – Ce sera Isabelle, ripostait Maman qui détestait les nougats.
  – Lisabelle, répondis-je de l’intérieur. « 

Lisabelle était fin prête pour s’intégrer à un monde peuplé de livres et de chats.
Rédactrice de la rubrique  » Le Chef-d’Oeuvre des Félins  » dans une revue animalière, elle reçoit sur son ordinateur d’étranges messages qui ressemblent à des menaces.
Elle ne sait pas encore en ce mois de décembre 2006, à presque cinquante ans, qu’un homme plein de rancoeur sous l’emprise d’un amour dévastateur peut ouvrir la porte qui le conduit au crime… Heureusement pour Lisabelle, Magalie, son amie virtuelle, et surtout, Caramel, son beau chat roux, veillent au grain.

Béatrice Riot, Lisabelle
Éditions Bénévent, 2008.

86 réponses à “Béatrice Riot, « Lisabelle »

  1. MERCI pour ta présence et merci de nous avoir fait découvrir ce livre
    besos
    tilk

  2. Bonsoir ma chère Quichottine, je suis heureuse que tu parles de Béa que j’aime beaucoup et quand j’aurai lu les deux livres que j’ai à lire, j’irai faire connaissance avec Lisabelle. je suis contente de savoir que cela t’ait plu.. cela m’a fait du bien de te lire car pas bien le moral encore ce soir..
    je te fais plein de gros bisous
    bonne nuit ma bibliothécaire préférée
    chantal

    • Je suis contente que tu sois là malgré ton chagrin, Chantal ! Plein de bises pour toi pour te consoler… Et pour Béa et « Lisabelle », tu me diras… Douce nuit à toi !

  3. Bonjour de Canton en Chine,belle présentation , béa à de quoi être satisfaite ,bonne semaine bye Adresse de mon blog :http://dany.enchine.over-blog.com/

  4. Tu donnes vraiment envie quichottine de lire ce livre de Béatrice que je connais pas. Je vais aller voir son blog. Bises

  5. Bien présenté … ça donne envie 😉 !
    Bon mardi ! Bisoux.

  6. Tu parles très bien de ce livre avec beaucoup d’honnêteté … Pas facile comme exercice !Ecrire sur le livre de quelqu’un que l’ on connaît (même virtuellement) … Je me suis essayée à cet exercice il y a quelques jours avec les Colosses Nus .. J’ai pris le partie d’écrire un « texte dans le texte » …
    LIZAGRECE

  7. Avec ta façon de présenter « l’article » tu donnes envie de le lire. Tu as vraiment l’art et la manière !!
    Bon après midi.

  8. J’ai beaucoup aimé aussi, tu sais j’ai rencontré Béa un peu par hazard sur une autre blogosphère où elle devait s’ennuier à mon avis, je crois que pour commencer elle a survolé les blogs d’O-B qui lui ont plu d’où sa venue chez nous 😀
    Bisous ma Quichottine
    Amitiés, Flo

  9. Je vais sans doute me faire huer, mais je ne suis pas fan de chat ! Par contre, j’adore les bouquins. Alors… Je vais tenter une « incursion »… Merci de ta verve MissQuichot’…

    • Pourquoi te huerait-on ? Tu as le droit… Et si tu aimes les livres, ce dont j’étais tout à fait certaine, tu es au bon endroit ! (sourire)

      Bisous, Monsieur l’Ecrivain !

  10. coucou dame quichottine
    quelle heureuse surprise ce matin ! je ne sais pas quoi dire… Ton article est bien fait car il donne le ton juste de mon ouvrage
    oui LISABELLE a mon âme ; elle éprouve les mêmes sentiments, elle exprime les mêmes coups de gueule. Dans ce sens, mon ouvrage paraît intimiste. Je me suis bien amusée en écrivant, c’est l’essentiel.
    En tout cas, je te remercie chaleureusement…
    bisous de béa

  11. recoucou dame quichottine
    j’ai mis en ligne un petit article pour te remercier
    bisous et chamitiés
    béa

  12. Encore un bouquin que tu donnes envie de lire…..
    Je fais ma liste…. A mon prochain séjour en France, c’ est au moins  20 kg de bouquins que je vais passer  !!!! lol !

    • Tu auras bien du mal… Une valise de livres ! Après, il faut savoir où mettre le restant de tes bagages ! Merci d’être là, Clo !

  13. Tu as accomplie ta mission tu m’as donné envie de le lire…j’ai aussi envie de lire  ton » écrivain que tu aimes bien »…mais comment faire..pour acheter tous ces livres et avoir le temps de tout lire…je crois qu’il faudrait des journées plus longues..;et j’ai déjà un bon de commande pour deux livres à des potes de chez Orange…galère de galère…difficile…surtout que j’ai une bibliothèque à ma disposition… Pour ça c’est pareil j’aimerai les mettre dans la bibliothèque du village…mais nous ne pouvons acheter qu’avec des bons de la mairie…dans les librairires traditionnelles…Donc il faut les payer soi-même et éventuellement les donner…or je ne donne jamais mes livres….gros bisous…Quichottine

    • Je te comprends, ce n’est pas toujours facile de tout concilier.

      Tu recevras bientôt celui que tu attends, je le poste demain.

  14. Le bleu de ses yeux m’a fascinée…on dirait les yeux de ma grand’mère et ceux de mon père …pourtant c’est un chat ! Bon ,je ne suis pas une minette , suis fatiguée d’une bataille , mais elle porte ses fruits avec l’aide des copains et copines et nous sommes très très fiers ! C’est pas fini….Bisou Quichottine…Je file Pffttt…………

  15. un petit bisou en passant vite

  16. Je m’ennuie jamais avec tes critiques, et tu me donnes toujours envie de lire les livres que tu présentes ^^

    j’ai cherché la bibliothécaire l’autre jour , pas trouvé, il va falloir que je fasse les petites librairies .

    • Je suis contente de ne pas t’ennuyer… Merci !

      Bonne recherche… Moi, j’aime bien les petites librairies… 😉

  17. Bonne semaine

  18. Tiens, je pose le trentième… ça te dit rien ?
    Juste comme ça…

  19. Fin du quichottinage avec un atterrissage en douceur sur un prénom qui sonne bien, Lisabelle.
     Belle association de consonnes fluides et de sifflante  pour faire glisser ce nom entre les lèvres.

    • Tu as fait un long voyage dans la bibliothèque aujourd’hui, Alphomega… Merci.

      C’est vrai que Lisabelle est un joli prénom.

      Passe une belle fin de journée !

  20. un paseo por tu blog
    para saludarte
    besos
    tilk

  21. lisabelle, c’est le roman que j’emmène avec moi aux Etats Unis, je vais le lire tranquillement au bord du lac, sans un bruit et attentive au moindre détail, et apres je pourrais dire ce que j’en pense. j’aime beaucoup béa, je suis sure que son roman ne me decevra pas
    bisous quichottine

  22. Bonjour de Canton en Chine,il m’a l’air bien tranquille ce chat sur la photo, merci pour les comms pour notre plongeuse,qui devrait bientôt rentrer ,non ? ,bonne journée bye Adresse de mon blog :http://dany.enchine.over-blog.com/

  23. Bonjour,
    Drôle de mot pour personnaliser un état de réflexion, de méditation avec un brin de nostalgie, je pense..
    Bonne journée.
    D@net.

  24. Tu nous donnes bien envie de lire Lisabelle… Bien bel article !
    Gros bisous des Philippines, amie 
    Beau dimanche

  25. Tiens, je l’ai lu aussi ce livre. Je me demande si Béatrice continue à écrire. Je n’ai plus eu le temps d’aller chez elle. Il y a vraiment trop de blogs.

    J’ai bien aimé son livre même si je n’aime pas les chats!

    • Je suis d’accord avec toi, il y a trop de blogs et si je passe encore parfois chez Béa, je ne le fais pas assez souvent.

      C’est impossible, mais elle ne m’en veut pas, elle aussi ne passe que quand elle peut voler du temps.

      Tu n’aimes pas les chats ? En as-tu de mauvais souvenirs ou est-ce seulement une alergie ?

  26. Je n’aime pas les chats parce que j’aime les oiseaux et que les chats sont leurs prédateurs.

    J’ai eu un chat qui a atterri dans mon jardin. J’ai tout fait pour le chasser mais il est resté; il dormait sur la volière. Quand il est mort, j’ai été très surpris d’éprouver du chagrin!

    N’empêche : je n’aime pas les chats!

    • C’est une bonne raison.

      Je dois dire que j’aime les chats (mais je n’en ai pas) et que je rêve pourtant d’être un oiseau… Paradoxe ?

      Merci pour cette réponse, Philippe.

  27. Bonjour de Canton en Chine,belle présentation , béa à de quoi être satisfaite ,bonne semaine bye Adresse de mon blog :http://dany.enchine.over-blog.com/

  28. Bien présenté … ça donne envie 😉 !
    Bon mardi ! Bisoux.

  29. lisabelle, c’est le roman que j’emmène avec moi aux Etats Unis, je vais le lire tranquillement au bord du lac, sans un bruit et attentive au moindre détail, et apres je pourrais dire ce que j’en pense. j’aime beaucoup béa, je suis sure que son roman ne me decevra pas
    bisous quichottine

  30. Bonjour de Canton en Chine,il m’a l’air bien tranquille ce chat sur la photo, merci pour les comms pour notre plongeuse,qui devrait bientôt rentrer ,non ? ,bonne journée bye Adresse de mon blog :http://dany.enchine.over-blog.com/

  31. Bonjour,
    Drôle de mot pour personnaliser un état de réflexion, de méditation avec un brin de nostalgie, je pense..
    Bonne journée.
    D@net.

  32. Wouah tu en parles treès très bien!
    Alors je ne dirai rien d’autre vu que je n’ai pas encore lu ‘Lisabelle’ mais ça ne saurait tarder… par contre Béa est quelqu’un que j’aime beaucoup!
    Bises Dany

    • Je crois que c’est quelqu’un de très bien… Si tu lis « Lisabelle », j’espère que tu me diras ce que tu en auras pensé. Belle nuit, Dany !

  33. en tout cas Lisabelle, c’est un très joli nom !

    pfff..pas le temps de lire tout ça ! – un jour viendra ?

  34. dche tribill

    tu as bien fait de partir en week-end, car il te fût profitable…je suis et reste étonné de tout ce temps passé à lire…moi, je ne prends pas le temps de gaspiller du temps…j’ai sûrement tort, mais, je ne sais pas le faire, cela me donne mauvaise conscience…bien que je reconnaisse que la lecture est pleine d’enseignement et qu’elle est utile à certains, mais est ce un passe temps ou un besoin d’apprendre à travers les autres??

    • Toi… quand tu te mets à philosopher, tu poses des questions qui ont besoin d’un temps de réflexion ! Tu me l’accordes ? Je te promets que je vais y répondre !

      Bisous…

  35. Bon mardi bises.

  36. Et bien j’étais déjà convaincue et il faisait partie de ma liste d’avril …. mais là c’est bon, je commande !!! Gros bisous

  37. hummmm, encore un livre à mettre dans mon petit carnet…. je suis gourmande, n’arrive plus à suivre… quand aurais-je le temps?!! sourire

  38. J’ai lu Lisabelle aussi et je n’ai pas réussi à écrire un article dessus, mais tu est une pro du livre et tu as su donner envie à tes lecteurs de le lire à leur tour! Je trouve que ceux qui se lancent dans l’édition de leurs oeuvres ont un énorme courage et qu’il faut les encourager! Depuis que l’éditeur de chez moi, ‘Vent Terral » m’a dit que ce que j’écrivais n’était pas de la poésie, je me suis fait plus que modeste et mes idées de publication m’ont désertée!
    Je connais Notron pour ses couteaux et ses batons de randonnée en buis, j’en ai un qui ne me quitte pas et qui est bien agréable en main.
    bises

    • Je ne sais pas Azalaïs…

      Il m’a semblé que je devais être totalement sincère pour Béa, pour qu’elle sache à la fois mes réticences et le plaisir que j’ai eu à la lire, finalement. Elle le mérite.

      J’ai vu les bâtons de randonnée… et j’ai visité la coutellerie. Tu as raison, le buis est bien agréable dans la main.

  39. ALAIN JULIEN

    Bon mardi et gros bisou de Provence.

    Image and video hosting by TinyPic

    Copyright.2007©

  40. Ah ! quichottine ….j’ai ouvert le lien bibliothéque ..pour trouver 17 liens … un record ! je ne suis pas MDR…Mais presque… bisounettes !

  41. Béatrice

    Bonjour Dame Quichottine,
    Grâce à Béa/Kimcat je viens voir ton blog et j’aime beaucoup les bibliothécaires car j’aime énormément les livres.
    Je viens de commencer à lire Lisabelle et je suis emballée. Béatrice commence à être pour moi quelqu’un de très cher, je fais de belles rencontres via les blogs, c’est génial. Je parlerai à mon tour de ce livre quand je l’aurai terminé. Je suis déjà fan.
    Bonne journée, Béatrice de grapho

    • Merci. Je suis contente de voir que je ne suis pas seule à penser que Lisabelle est un bon livre.

      Bienvenue dans la bibliothèque.

  42. Un petit bonjour rapide. Ne t’inquiète pas pour la sirène… Je passe la voir de temps en temps. Elle est venue voir korrigane aussi….Grand merci à elle et à toi de te soucier de tes amis. Bon après-midi.

  43. MAMY ANNICK

    Je pense qu’avec tous les messages, et leur chagrin qui doit être immense, ils ont préféré fermer le blog, mais nous garderons en souvenir cette puce – je te souhaite une bonne soirée – très belle cette histoire sur Lisabelle – Mamy ANNICK

  44. Muad' Dib

    Coucou Quichottine, comme d’habitude, tu as su trouver les mots pour attiser notre curiosité et nous donner envie d’en savoir un peu plus sur cette Lisabelle.
    Il faut dire aussi que tu avais ce coup-ci un allié de choix car le regard de ce chat est une si charmante invitation.
    Je t’embrasse,

  45. Muad' Dib

    Coucou Quichottine, comme d’habitude, tu as su trouver les mots pour attiser notre curiosité et nous donner envie d’en savoir un peu plus sur cette Lisabelle.
    Il faut dire aussi que tu avais ce coup-ci un allié de choix car le regard de ce chat est une si charmante invitation.
    Je t’embrasse,

  46. Bon mercredi bises!