Tristesse de la balance

Il dédie son livre à Alphonse Allais

Il… Qui ? Mais voyons, Jacques-André Bertrand !

Ce monsieur qui signe ses romans de trois prénoms est en fait un grand écrivain… à mon avis du moins.

Tristesse de la Balance

… au début je croyais qu’il s’agissait d’un roman policier ! Mais oui, ça aurait pu ! La balance, c’est bien celui qui a « donné » son complice, non ? Mais quel crime avait-on commis ?

Vous ne savez pas, mais je porte des lunettes, et si je porte des lunettes, ce n’est pas pour me donner un air sérieux, c’est parce que j’en ai besoin. Sinon, de loin… et même de près d’ailleurs, je ne vois plus grand chose !

De loin, j’avais vu le titre, sur la couverture blanche et un peu de vert, de ce vert qui me fait toujours penser aux herbes folles dans les prés… En fait, c’était ça, il y avait une tige de folle avoine qui s’était égarée, là, sur le haut de la couverture. Je me suis approchée, vous pensez bien ! De l’herbe dans la librairie où je fais mes emplettes, il n’y en a pas souvent !

C’est en m’approchant que j’ai déchanté… il y avait un sous-titre ! Je ne l’avais pas vu… mais il était bien là :

Tristesse de la Balance
& autres signes

Ah… une balance en tant que signe… c’était un livre d’astrologie ? Pourtant, ce n’est pas encore la saison !
Vous savez bien, au mois de décembre, il en paraît des tonnes, qui vous racontent tout ce qui va vous arriver pendant l’année à venir. D’ailleurs, parfois je me demande pourquoi je me lève le matin, pourquoi je fais des choses… puisque tout est écrit, et que, quoi que je fasse, je ne suis pas maîtresse de mon destin. Il me suffirait de m’abonner à mon horoscope et je saurais d’avance qui je vais rencontrer, ceux que je vais aimer ou détester, ceux qui vont me faire du mal… après tout, ça m’éviterait de sortir pour rien de mon lit !

Bon, je plaisante… Je l’ai pris ce livre, je l’ai feuilleté… et je me le suis gardé !

Mais oui !

Ce livre, qualifié « inclassable » n’est pas un livre d’astrologie, c’est un bouquet d’humour, pétillant comme une coupe de champagne… C’est vrai…

Vous voulez des extraits ?

D’accord…
Un petit bout d’introduction… pour le plaisir…


« On se fait des idées sur les sciences exactes. »
C’est une idée que j’ai eue un matin, en me rasant, et qui me réjouit de plus en plus.
« Décidément, tu seras toujours un idéaliste », comme dit papa. On se fait des idées sur l’idéalisme aussi.

[…]

Les gens qui parlent d’astrologie, comme ceux qui parlent de psychanalyse, le font malheureusement beaucoup trop en termes de certitudes. Mon intérêt pour l’astrologie, comme d’ailleurs pour la psychanalyse, va jusqu’aux discussions de restaurant ou d’université – exclusivement.

Pour autant, je ne crois pas avoir jamais pu apprendre quoi que ce soit qui ne comportât pas la promesse d’un sourire.

Des esprits rationalistes chagrins penseront – certains iront peut-être jusqu’à le dire : « – Il devrait être interdit de publier des livres sur de telles inepties. »
« Et en plus, ajouteront les plus rigoureux d’entre eux, il n’est même pas astrologue. »

J’ai fait ça bien… Je vous ai donné le début et la fin ! C’est un bon aperçu de ce que l’auteur dit de lui…

Mais, ce n’est pas tout. On apprend que le Bélier a ses humeurs, que les Gémeaux s’étonnent, le Cancer a un refuge, le Lion s’éloigne, la Vierge a son martyre (évidemment !), le Scorpion son vertige, le Sagitaire… bon je ne vais pas aller jusqu’à la noyade du Poisson… il ne vous resterait plus rien à deviner !

Ah ? vous êtes sûrs ? j’ai sauté le Taureau ?

Je ne peux rien vous cacher ! Ceux qui ont lu ma réponse au tag de Sandy savent que je suis taureau… c’est vrai… et c’est vrai que je l’ai sauté.

Le chapitre sur les taureaux s’appelle «  Irréversibilité du taureau« .

En voilà un grand mot !

Je lis…

On mène la vache au taureau mais on va chez le coiffeur, assurait l’un de mes premiers maîtres. L’école, reconstruite à la Libération, avait été dotée de parquets de chêne. Les hivers enneigés, les écoliers étaient tenus d’apporter leurs pantoufles : ils déposaient leurs galoches à l’entrée de la classe. Une fois par an, leurs parents leur confiaient quelques anciens francs pour le Sou des écoles. Ce sont des choses qui donnaient du prix au printemps. Le taureau est très attaché au printemps et au prix des choses.

En ville, les taureaux demeurent plus nombreux que les coiffeurs, du point de vue zodiacal. On peut aller chez un taureau. Il y a chez lui toutes sortes de robots ménagers et peut-être même un terminal d’ordinateur. On ne doit même pas quitter ses chaussures. On ne doit pas prendre les patins : c’est de la moquette qu’il nettoie sans la mouiller, avec des produits miraculeux et presque pas toxiques. Ainsi change le monde. Le taureau change avec lui.
Cependant, le taureau n’est pas homme à se jeter tête baissée dans le changement.
Il assimile doucement. Le taureau laisse le sentiment de l’urgence s’installer lentement en lui, ensuite il s’ébranle. Lorsqu’il est ébranlé, il est difficile de l’arrêter. Il faut patienter jusqu’à ce que la nécessité de s’arrêter s’impose entièremet à lui. Même alors, il ne parvient pas toujours à s’arrêter. Ce n’est pas de la mauvaise volonté; c’est à cause de poids et de l’élan. C’est mathématique. Ainsi vont les choses de la vie et du zodiaque. Le taureau est irréversible.
(p.25-26)

Il y en a plein, comme ça ! Je l’ai dévoré, comme tout bon taureau que je suis. Parce qu’il paraît que « le taureau a l’intelligence gustative« … J’aime bien, même si ça fait mal aussi !

J’ai découvert des tonnes d’humour, un peu noir !

Le taureau est aussi persévérant dans l’échec que dans le succès. Alors qu’il est évident qu’il ne parviendra pas à atteindre son but -faire fortune-, il continue à rédiger les nombreux tomes de La Comédie humaine (p.28)

J’ai ri… et puis, si vous voulez, je peux vous prêter le livre, à vous, qui êtes de tous ces signes que l
‘on décrit de page en page (un peu plus de cent pages… en tout, c’est pas beaucoup !)

Je le laisse là, à l’entrée de ma bibliothèque… Jetez-y un oeil en passant !


Jacques A. Bertrand

Tristesse de la Balance & autres signes
Julliard, 2007
[Première édition en 1983, existe en livre de poche, J’ai lu, 1999]

56 réponses à “Tristesse de la balance

  1. mdr
    mdr
    mdr
    Je ne t’emprunte pas ce livre…Je courre l’acheter à la première heure demain !
    Merci de nous l’avoir fait découvrir ! Elle est bien utile, ta bibliothèque…
    Gros bisous de la nuit 

  2. Si je comprends bien, je dois m’étonner…
    Ton article est bien réjouissant. Quelle trouvaille ce livre!

  3. Quichottine, je suis Balance…..et je ne suis pas triste….dou tout, dou tout !

    JE  SUIS  TRES  EN  COLERE !

    Est-ce que c’est prévu dans ce bouquin ???

    • Ce n’était pas vraiment prévu… Mais la colère peut arriver n’importe où…. Tout le monde a le droit de se mettre en colère… et là, je crois que tu as toutes les raisons de l’être !

  4. Tu n’as pas sauté que le taureau, tu m’as aussi sauté… si j’ose dire ;-Þ

    • Euh…

      ….

      Tu sais que dans ces cas-là je me sens un peu…
      D’autant qu’en écrivant mon article je me disais qu’il y en aurait bien un qui relèverait l’allusion… 😉

      Bon tu as osé. 🙂

      Alors, voyons parmi ceux que j’ai volontairement « omis » il reste
      – « sagitation du sagittaire »
      – « précipices du capricorne »
      – « partages du verseau »

      Par lequel des trois signes es-tu concerné ?
      … personnellement, si je devais me décider, j’opterais pour le sagitaire…
      quoique tu pourrais être capricorne si je m’en tiens à tes interventions…

      Allons bon, je vais relire les trois chapitres ! 😉

  5. Pleins de bisous en ce dimanche pluvieux

  6. Je dirais que tu n’en as pas sauté qu’un ;-Þ
    Tu as trouvé là une plaisante façon de nous faire parler de nos signes.  Je vais filer  l’acheter… ma fille va adorer et je pourrai lui emprunter 😉 Passe un bon dimanche… c’était prévu dans ton livre ?

    • J’en ai omis trois… et pour toi, j’hésite, vraiment… et je ne me risquerai pas à faire le moindre pronostique.

      Il n’y a pas d’horoscope dans mon livre, seulement quelques pages à savourer, tranquillement, en dégustant une bonne tasse de thé au coin du feu !

      Tu viens me tenir compagnie ?

      Bonne soirée, Kinou

  7. J’aime bien ta façon humoristique de nous présenter ta nouvelle acquisition, j’ai bien ri car au début j’ai cru qu’il s’agissait d’un roman policier.
    Alors aujourd’hui je  suis agréablement «  étonnée  » par ton article.
    Bonne journée, bise Santounette

    • Tu es gémeaux aussi ? Je suis contente de t’avoir fait rire, car j’ai donc atteint mon objectif !

      Je te souhaite une bonne soirée, Santounette.

  8. tu as une façon si sympa de raconter que tu nous ferait lire n’importe quoi…
    tilk

    • C’est un merveilleux compliment, Tilk, merci…

      … mais j’essaie de ne pas vous parler de n’importe quoi… 😉

  9. M’a l’air pas mal… dixit un autre petit taureau ;-)))

  10. Je dirais que tu n’en as oublié que deux puisque tu as évoqué le sagittaire ;-)  l’hésitation est souvent bonne conseillère… un mot pouvant en évoquer un autre 😉
    Pas d’horoscope, c’est préférable, ils ne racontent que des âneries !
    Par ce temps maussade, je  viens volontiers au coin du feu te tenir compagnie… je n’aime pas déguster un thé en étant seule…
    Je te souhaite une soirée paisible…

    • C’est vrai… j’avais seulement coupé la citation du sagittaire… Il en reste donc deux !

      Je suis bien contente, Kinou, que tu sois là..
      Il fait tellement gris dehors… nous serons donc deux au coin du feu. Merci. 😉

      Belle soirée à toi aussi…

  11. Un cancer qui te souhaite une bonne soirée.

  12. Apparemment beaucoup de talent et d’humour chez cet auteur que tu nous fais découvrir. A+

    • Je le crois… mais je ne suis pas une « pro », je dis seulement quand j’aime ! Et là, j’ai aimé.

      Passe une belle soirée, Bernard !

  13. M’étonnerait pas que Muad’ soit poisson, nagerait-il comme les Muses qu’on a plumées   :)  ?
    mdr
    par tous les posts
    Gros bisous, Quichottine 
    Demain, je l’achète avant de le lire chez le dentiste !

    • Muad Poisson… comme ses titans qui se sont parés de la queue des sirènes…
      Je ne sais pas, vraiment… mais je l’imagine bien dans la cour de Neptune, il serait son bras droit…
      Attention Siratus, je te rappelle que nous lui avons subtilisés les doudous qu’il adorait ! (pas à Muad, à Neptune !) 😉
      Muad, je t’adore !

      J’espère qu’il sera là. je ne peux pas te l’envoyer par e-mail (le livre, bien entendu…)

      Je ris trop, Siratus, je vais aller dormir !
      Bisous

  14. Hé Si..rène et autre Mélusine, si vous aviez lu certains commentaires qui se trouvent chez moi, vous connaîtriez le signe de Muad ;-Þ

    • Eh… tu as trop de commentaires ! Comment veux-tu qu’on les lise tous… allez, sois sympa ! Un petit indice STP !!!! 😉

  15. Je pourrais te dire que lui aussi tu l’as sauté mais j’ai peur qu’OB finisse par censurer ton blog 😉

    • Bon… vous êtes tous trois dans un mouchoir de poche… 😉 et me voilà coiffée au poteau par trois de mes blogopotes ! et des meilleurs en plus !

      Sniff !!! Enfin, non, je ne pleure pas, j’ai honte ! J’aurais dû vous trouver tous les trois !

      Ce qui me rassure c’est que Muad n’est pas poisson…

      (Je ris devant mon écran mais je ne te dirai pas pourquoi, parce que là, je ne pourrais plus me montrer sur le blog de mon ami Muad, et ça, ça me chagrinerait !)

      Passe une belle soirée, Kinou

  16. Et bien voilà des propos dont on ne doit pas s’en balancer . Ils font poids sans réveiller le fléau …
     Mon épouse et ma cadette sont taureau  signe de terre  et mon aînée et moi sommes Poisson …  Terre et eau  … on refait le monde en famille savez-vous …
    En tous cas tout ceci n’a rien de triste … et vos lignes pleines d’humour … voilà qui fait du bien  par ces temps …
    Bises des farfadets

    • Le ciel est gris, sauf dans la bibliothèque et chez vous, les Farfadets ! A force de refaire le monde, vous y arriverez…

  17. dulcamara

    connaissez vous le dernier livre de JA Bertrand ‘ j’aime pas les Autres’,aussi savoureux….
    vous pouvez voir son interwiew sur:
    http://www.france5.fr/bateau-livre/
    pendant toute cette semaine

  18. Tu n’as pas sauté que le taureau, tu m’as aussi sauté… si j’ose dire ;-Þ

  19. une bizz d’un scorpion qui te souhaite un bon dimanche

    • « Le scorpion a tout pour plaire » c’est la première phrase du chapitre consacré à ton signe…

      Alors, merci d’être passée… je vais me saisir de tes bisous et te souhaiter aussi un excellent dimanche !

  20. Muad' Dib

    Bonjour Quichottine, ce n’est pas un signe du zodiaque, mais j’avais envie de sirènes ce matin…
    Je te souhaite une très bonne journée.
    Bises,

    • Ulysse a toute sa place… au fait c’est vrai, il faudrait que je parle un peu des grands textes de l’Antiquité !

      Merci pour ta visite et pour cette belle image…
      Passe un bon dimanche, Muad !

  21. Bises bon dimanche

  22. Pénélope

    Et bien, je vais courir l’acheter… balance triste que je suis souvent, mais balance amoureuse aussi, romantique souvent. La balance n’est pas QUE triste, elle est triste parce que les choses sont ce qu’elles sont, enfin, je crois.
    Et nous deux, le Taureau et la Balance, sommes deux facettes du logement d’une même planète : Vénus.
    bises Penny

    • Oh ! La balance est bien autre chose… tu sais, il y a un peu plus de quatre pages pour la définir. Le titre, c’est pour attirer le lecteur…après, tout est affiné.

      Oui… Certains signes se complètent plus que d’autres…

      Merci d’être là, Penny !

  23. diche tribill

    tu lui diras au taureau que pour s’arrêter sans encombre…il n’a qu’à faire reviser ses freins…

    • Je lui dirai… J’adore quand tu viens me rendre visite !

      J’ai peine à croire que ça suffira. Le taureau est un peu têtu tout de même !

      Passe une belle soirée

  24. Michka dit Le Pirate

    bonne soirée ma Quichotine

  25. Michka dit Le Pirate

    bonne soirée ma Quichotine

  26. prêter aux taureaux ?   ah zut je suis née trop tot ! je suis bélier dommage 
    bisous /IRIS

    • Oh non ! au contraire !

      … écoute ce que le livre dit :

      « Lorsque le soleil entre dans le signe du bélier, le 21 mars, c’est le printemps. L’homme s’étonne? Le printemps a toujours étonné l’homme. La femme prépare sa mue. Elle s’épluche des gros lainages de l’hiver et songe à transparaître. L’homme s’étonne. La femme a toujours étonné l’homme.« 

      Tu vois… tu seras étonnante au printemps !

      Passe une belle soirée, Iris !

  27. Muad' Dib

    Bonsoir Quichottine, j’aime beaucoup les réactions de tes lecteurs pour cet article et comme toujours cette extaordinaire façon que tu as de nous promener au gré des mots …
    Alors à toi de deviner maintenant quel est mon signe ?
    Bises,

    • Bonsoir Muad… Ton commentaire me touche beaucoup… mais tu triches !
      Comment veux-tu que je devine, sans aucun indice ?

      Tu avais envie d’une sirène ce matin… serais-tu poisson ?
      (J’ai une chance sur douze d’avoir raison… probabilité désastreuse !)

      Passe une bonne soirée, Muad

  28. Muad' Dib

    Bonsoir Quichottine, tu voulais un indice en voici donc un : je ne suis pas un poisson, du moins pas complètement …
    Je t’embrasse, 

    • Pas un poisson… pas complètement… bon au moins je sais que tu n’es pas un Poisson… c’est toujours ça de gagné ! Mais tu l’es un peu… comme un poisson dans l’eau ? Un Verseau ?

      Je finirai bien par trouver… (avec ton aide !) 😉

      Je t’embrasse, Muad

  29. Voilà en deux ou trois clics je débarque sur ton blog, et atterrit direct sur cet article qui m’interpelle parce que taureau aussi et j’ai bien ri! Sais tu qu’à La mansarde nous sommes en majorité des signes de terre, des vierges et taureaux, comme quoi il n’y a pas de rencontres hasardeuses ! Ce que je lis sur ce blog m’enchante et si d’aventure? Quichottine (j’adore ce nom) l’expérience de La mansarde te tente n’hésite pas une seconde!

     

    • Je regarderai plus attentivement dès mon retour. Je crois que ce que j’y ai déjà vu est très tentant !

      Merci d’être passée, Cat !