Bloggy et moi

Aujourd’hui, je n’avais pas prévu d’écrire. Mais c’est vrai que je n’avais pas expliqué.

Je suis allée comme tous les matins, faire le tour de mes amis, de ceux dont je reçois la lettre. C’est une bonne occupation. Un moment de plaisir.

En arrivant sur Alphabeta, cette planète un peu bizarre dont les habitants vocifèrent, gesticulent, s’expriment de tout leur corps et n’ont jamais appris à baisser le ton, ce qui est normal, parce qu’en fait, je l’ai compris depuis peu, Alphabeta est un navire qui voyage uniquement les jours de tempête, à contre-vent, à contre-temps, je me suis trouvée nez à nez avec la photo de Bloggy.


Bloggy
, c’est l’enfant de Chris. Et Chris, c’est mon amie.

Je sais bien que vous allez penser que je suis excessive. Un peu, je l’ai toujours été. Mais je suis fidèle en amitié. Chris, je l’ai rencontré un jour, je ne sais plus trop comment… Enfin, si, je sais. J’avais suivi un lien.

Quelqu’un que j’aime bien, malgré tous ses défauts, et qui a cru me rejeter en coupant le lien qui nous liait, avait parlé d’elle, à mots couverts, comme il le fait toujours. J’ai suivi le chemin qu’il indiquait. Je suis tombée sur elle…

L’article datait du 4 juillet et ne faisait que quatre lignes…

Son titre : A bientôt !!!!!!

J’avais aimé les six points d’exclamation… et ce qu’elle emportait dans ses bagages.

Mercredi 4 juillet 2007

A BIENTOT !!!!!!

Grand départ chez les faucons et les méduses….

Je vous emmène  TOUS   , plus trois chiens, deux chats, Achille ( mon stylo portable ) et mes pinceaux….

Je ne sais pas si je pourrai venir vous « épier » ou vous raconter ce pays magnifique…..

Je verrai……je demanderai aux cigales…….. 

22 réponses à “Bloggy et moi

  1. T’as vu !!!!!…..tout le monde pensait que Bloggy n’existait plus !….ou n’existait pas !
    Tiens!!….le mome abandonné, meme si infecte, je ne le rejetterai jamais à la rue !…..surtout maintenant qu’il a pratiquement deux mères !!!!….c’est bien mieux qu’une seule….surtout une Chris !….il fallait bien qu’il ait quelqu’un de correct à ses cotés pour l’éduquer un peu et, surtout, le calmer un peu, lui apprendre à vivre avec un peu de douceur ….parceque, moi, Hein !……bon……
    …et ce doudou d’Achille !….quelle calamité !
    Heureusement que tu veilles sur nous, Quichottine, sinon, le mouflet et moi, ce serait un carnage !

    • Morte de rire, Chris !

      Bien sûr que si, il existe, Bloggy ! Tu ne vas pas le bâillonner tout de même ! Il sait parler… et depuis qu’il a appris, il n’a jamais cessé de le faire.

      Tu es une mère parfaite, avec ce qu’il faut de tendresse, mais aussi de passion et de sévérité, de rudesse pour que tout aille bien.

      Trop de douceur nuirait à Bloggy, il s’enfuirait bien vite ! Il a été habitué comme ça, avec tant de liberté autour de lui qu’il ne pourrait plus rentrer dans une cage, dans un moule. Et c’est bien.

      Laisse-le s’envoler. Il a appris, lui, et il a dépassé son maître !

      Moi, je ne suis qu’une marraine d’adoption… une nounou qui aime lui raconter des histoires…

  2. Bon week-end.

  3. une fois encore je bois tes paroles…..c’est beau l’amitié
    toi aussi tu te couches tard….
    tilk
    merci pour tes coms

    • L’amitié, c’est ce qu’il y a de plus beau.

      Je suis un oiseau de nuit, le plus souvent… mais il m’arrive aussi de me coucher plus tôt !

      Passe un bon samedi, Tilk.

  4. En ouvrant le blog d’alphabeta, je suis tombé raide devant la photo de bloggy et encore plus devant son article, il est génial bloggy, et en plus il a deux mères, le pied. il va falloir s’en occuper a fond de ce petit.
    bon dimanche

    • Bloggy plaît ou ne plaît pas… il n’y a pas de juste milieu.

      En tout cas, Chris me fait trop d’honneur, en me nommant « seconde mère »… Je suis seulement un peu nounou… de temps en temps.

      Bon dimanche à toi, Oursonne ! !0010:

  5. Hello !
    Ca sent bon l’amitié, par là ! Bien qu’extérieur à votre complicité, je la perçois vraie, sincère partagée. Qu’elle aplanisse les aspérités de votre vie ! C’est mon souhait non moins profond.
    A tantôt

  6. Bonsoir Quichottine, c’est agréable de recevoir ton billet « à domicile ».. je me suis éclatée.. de rire parce que je suis allée manu militari coir Blog et son môme Bloggy et franchement je crois que cette tranche de rire m’a fait le plus grand bien.. puis je suis revenue vers toi, comprenant mieux de quoi il s’agissait… te lire va me devenir indispensable.. et si un jour tu n’écris pas, tes rayons de livres sont pleins et il y aura toujours de la lecture.. et il te faut de temps un peu laisser ta plume,pour aller dépoussiérer tes étagères… car chez moi la poussière se met toujours sur les étagères..
    plein de bisous et bon dimanche à toi
    chantal

    • Bonsoir Chantal… merci de t’être abonnée.

      Je suis contente de voir que tu as bien ri sur Alphabeta.

      Il y a beaucoup de poussière sur mes étagères, alors, si tu veux m’aider à la faire, je t’en prie, ne te prives pas. Tu es la bienvenue ici…

      Bon dimanche à toi aussi…

  7. Bonsoir Quichottine, c’est agréable de recevoir ton billet « à domicile ».. je me suis éclatée.. de rire parce que je suis allée manu militari coir Blog et son môme Bloggy et franchement je crois que cette tranche de rire m’a fait le plus grand bien.. puis je suis revenue vers toi, comprenant mieux de quoi il s’agissait… te lire va me devenir indispensable.. et si un jour tu n’écris pas, tes rayons de livres sont pleins et il y aura toujours de la lecture.. et il te faut de temps un peu laisser ta plume,pour aller dépoussiérer tes étagères… car chez moi la poussière se met toujours sur les étagères..
    plein de bisous et bon dimanche à toi
    chantal

    • Je n’ose pas effacer ce doublon… il a la même heure d’enregistrement que l’autre… si je l’efface, l’autre sera-t-il sauvegardé ?

      Tu es la bienvenue deux fois, Chantal !

  8. Je ne comprends pas tout et je suis allée lire sur alphabeta et je me suis encore tout mêlée car je ne suis pas assez au courant…
    Je veux seulement te dire que l’amitié même virtuelle est belle aussi.
    Bonne journée

    • N’importe quelle amitié est digne d’être vécue. L’amitié est belle… toujours.

      Je suis d’accord avec toi, Nadia.

      Passe une belle soirée, et un bon dimanche.

      (Ne t’en fais pas si tu n’as pas tout compris, ce n’est pas grave, il m’arrive de ne pas comprendre non plus…)

  9. il n’y a pas de hasard…c’est du moins ce que je pense – les rencontres sur le web , tout en étant virtuelles n’en sont pas moins importantes ,du moins pour certaines . Rencontrer Chris à été pour moi assez extraordinaire : le choc devant sa façon de s’exprimer…l’admiration justement à cause de tout ce qu’elle est capable de dire . Savoir que tu l’estimes et réciproquement , ne peut que me conforter dans des choix que j’essaye toujours les meilleurs ,non seulement pour moi mais pour tous ceux qui me lisent … de lien en lien…quelle richesse qui jamais ne sera en diminution . Bonne journée

  10. J’ai enfin pris le temps de mieux lire ton article. 
    Ce que j’aime chez toi, c’est qu’il faut faire fonctionner ses méninges pour apprécier tes articles. On se promène au gré de tes indications et on cherche les indices. 
    Cela me rappelle les chasses au trésor organisées lorsque nous étions enfants. On partait dans tous les sens,  tout excités à l’idée de trouver le petit papier caché dans une branche d’olivier… On défaisait ensuite le petit lien qui tenait le message, on le lisait et on y trouvait de nouveaux indices qui nous permettaient enfin de découvrir le trésor tant attendu.

    • … En fait, peut-être que ce que chacun y trouve dépend de ce qu’il cherchait… comme les trésors des enfants. Ce ne sont à nos yeux que de petits riens, et ces petits riens peuvent être beaucoup pour celui qui les reçoit.

      Ton commentaire me touche beaucoup… Merci

  11. Et quand ils se trouvent ils ont un goût un peu nostalgique…

    • Oui, Fredogino, ça arrive aussi…

      Chez toi, aujourd’hui, c’était un peu ça… Le bonheur qui n’est plus tout à fait du bonheur mais qui est du bonheur encore, qu’on voudrait retenir en le mettant en mots… une chanson sur la partition que l’on fredonnait à ce moment-là, celle qui trotte dans la tête, qui revient, insiste, se démène pour se garder une place…

      Ton texte était très beau, comme souvent…. quand il t’arrive de parler à coeur ouvert, d’un coucher de soleil, d’une rencontre, de ces choses si rares mais que l’on n’oublie pas.

      Merci à toi, Fredogino.