Téléphone portable

Il faudrait…

Une lampe, ou une baguette … quelque chose d’un peu magique, qui puisse remplacer le temps perdu, redonner des couleurs à la rose fanée.

Il faudrait…

Une lampe.

Imaginez…

071102_Man-Ray-1937

Reproduction de Quichottine, 1969

d’après Man Ray
« Des nuages dans les mains »
in Les Mains Libres – illustrés par les poèmes de Paul Eluard,
Paris, 1937, p 129

Regardez, dans les mains de Man Ray, au lieu de nuages, mettez une étincelle, la flamme tremblante d’une bougie… Cette vague lueur grandit, elle prend de l’ampleur, elle finit par être aussi belle que le soleil lorsqu’il apparaît, et soudain, elle s’envole.

Ce n’est pas pour disparaître, c’est pour grandir encore, pour illuminer le ciel, pour y gommer la grisaille.

Fermez les yeux. Pas tout à fait.

Juste un peu… comme fait le chat lorsqu’il fait semblant de dormir, pour pouvoir ensuite écouter…

Il y a là-bas, pas loin, une mélodie qui vous appelle de façon impérieuse.

Vous étiez là, bien seul(e)… et cette sonnerie, c’est votre téléphone portable, celui qui n’appartient qu’à vous. Il ne sonne jamais pour un autre, sauf en cas de faux numéro.

Il n’y a aucune chance pour qu’on vous demande au bout du fil : « Tu peux me passer… X ou Y ou même Z » ! Là, au bout de votre fil, il ne peut y avoir que quelqu’un qui sait que c’est à vous, seulement à vous qu’il veut parler !

Cette sonnerie-là, c’est la seule que je tolère, la seule que j’attends. Un lien, un lien étroit avec seulement quelques uns, qui peuvent se compter sur les doigts de la main.

Amis ? Oui, sans aucun doute, amis très chers, qui seuls savent trouver les mots qu’il faut, au moment où il faut… sans jamais hésiter.

Au bout de mon fil, ce jour-là, il y avait encore mieux qu’un nuage…

Une voix qui répondait à la mienne, gommant l’espace et le temps, un rire capable d’effacer mes tourments.

PS : Merci à Eolina qui a déposé dans le cinquième commentaire l’image que je voyais… (L’image a hélas été supprimée depuis…)

16 réponses à “Téléphone portable

  1. Il y a mieux que les mots parlés ……il y a les mots ECRITS !

  2. Quoi de mieux qu’ une voix amie au moment où on en a le plus besoin ?

  3. Je n’avais pas lu cet article lorsque j’ai mis mon com’ sur le précédent, mais tu rejoins ce que je disais…
    Je pense que cet univers des blogs est impersonnel, le fait que nous soyons tous anonymes les uns pour les autres, que nous ne connaissions que peu de choses sur chacun d’entre nous.. place une barrière..certes protectrice… mais qui empêche de pouvoir réagir comme on le souhaiterait… peur de déranger, de ne pas trouver les mots justes… je me demande donc si un lien étroit peut vraiment exister par écran interposé…
    Un véritable ami est quelqu’un qui sait quand ça ne va pas, mais pour cela il faut vraiment bien se connaître…
    Bon je ne sais pas si tout cela est bien clair… mais je suis sûre que tu sauras décrypter 😉
    Je te souhaite une belle soirée Quichott’

    • Aucun problème, Kinou. Tu t’exprimes très bien !
      Je pense que tu as raison sur bien des points. Mais quand l’inconnu devient-il un ami ? Est-ce au moment où il se dévoile ou au moment où il rompt le silence ?
      Quand tu ouvres ton coeur, ne serait-ce qu’un peu, et que celui qui te répond trouve les mots qu’il fallait dire, c’est un premier pas vers autre chose. Amitié ? Je ne sais. Il se peut que nous ayions trop entendu qu’il faut du temps pour la construire. 😉
      Il y a des liens qui se font lentement, d’autres très vite. Mais ce qui compte, c’est de savoir préserver ceux auxquels ont croit.
      Passe une belle soirée aussi, Kinou !

  4. Je pense avoir un début de réponse… l’inconnu devient plus proche lorsqu’il trouve les mots justes qui réconfortent au moment où l’autre doute et se pose des questions… peu importe la distance… le temps… l’écran… le réel… le virtuel… des foutaises tout ça !
    Je te souhaite une belle nuit Quichott’

    • Je crois qu’il n’y a rien de plus réel que les mots que l’on écrit, où qu’ils soient… Mais c’est celui qui les lit qui leur donne vie.
      Ce qu’il faut, c’est relativiser un peu, seulement un peu… parce qu’il arrive que les mots écrits ne soient pas tout à fait conformes à ce que l’on pensait. Après, l’auteur peut regretter la blessure infligée et qu’il n’a pas voulue.
      Les mots sont un peu ingrats, ils sont difficiles à manier… Il faut les apprivoiser !
      Je te souhaite une belle journée, Kinou. Il fera beau… si j’ai réussi à mettre un peu de soleil dans mes mots…

  5. Je viens faire le chat dans ton jardin, Quichottine…
    puis à pas feutrés, je m’éloigne un peu dans les nuages.
    Gros bisous 

  6. Si je ne suis pas encore tombée du nid ou dans le puits, c’est bien parce qu’il y sur la grande toile du net, des gens comme toi, qui savent parler à des gens comme moi. Tu vois, je l’ai dit un jour dans un com, c’est ma revanche sur la vie, la vraie, où j’ai, hélas, rencontré trop d’amitiés intéressées.
    Ici, on ne calcule pas… Enfin, c’est ce que je crois. Mais je suis une grande naïve, alors, tout est possible après tout…
    Je vais essayer de voler… Mais ce n’est pas gagné. J’ai deux blogs qui attendent que j’y mette un peu de lumière car pour l’instant, c’est bien sombre…La plage est déserte et pleure sous … [novembre] pour parodier Jacques Brel.
    Tu as une telle force intérieure! Et cette force que tu as, tu la transmets à ceux qui en ont besoin, comme moi, parfois. Et je te remercie d’être ce que tu es et surtout ce que je VOIS.
    A très bientôt, je l’espère, pour des mots et des images.

    • Eolina… Reste comme tu es. Je préfère… la naïveté !
      Je ne calcule pas… je ne vois pas ce que j’y gagnerais !
      Je t’attends, je sais que lorsque tu reviendras sur ta plage, il y aura là de quoi me faire rêver. je ne demande pas autre chose, et j’ai le temps…
      Je sais qu’il en faut beaucoup pour créer, pour dire…
      Prends ton temps aussi pour vivre, pour trouver en toi la force qui ne t’a jamais vraiment quittée, elle est là, c’est vrai, j’en suis sûre !
      Passe une belle journée, Eolina…

  7. dream volt

    C’est bien ça le rôle des amis et ce pour quoi ils sont des amis… pour être les seuls à savoir comemnt effacer nos tournements ou dumoins les minimiser…
    Amitiés
    Dream Volt!

  8. Je t’envoie du soleil… Et c’est ce que tu donnes à ceux qui
    viennnent ici… Tout simplement… Bonne journée…

    • Merci Eolina… c’est tout à fait comme ça que je le voyais…
      Tu es absolument géniale !!!… mais je le savais déjà.
      passe une belle soirée…

      (L’image a été supprimée, hélas, chez son hébergeur.)