Maître et valet

Nous revenons à Don Quichotte.

Souvenez-vous, nous l’avons laissé à la fin du dixième chapitre sans avoir appris autre chose que l’existence d’une sorte de police municipale, de milice, fort puissante, la Santa Hermandad

Enfin, nous avons aussi appris que Sancho avait toujours faim, que Don Quichotte au contraire se contentait de raconter à qui mieux mieux des histoires à dormir debout. Parce qu’enfin, vous y croyez, vous, à ce baume qui vous ferait revivre après avoir été coupé en deux, de part en part ?

Je n’ai trouvé personne pour illustrer ma citation, mais, en fait, il suffit de l’imaginer, notre preux chevalier à demi « à cheval » et l’autre moitié gisant sur le sol avant que Sancho ne le recolle… Vous y croyez, vous ?

Moi oui… et je rigole ! Je les regarde tous deux chevauchant vers le campement des chevriers…

C’est vrai. La prochaine aventure va durer plusieurs chapitres… Mais, aujourd’hui, je ne vais en lire qu’un, pour mon plus grand plaisir !

Je vais vous raconter… en quelques mots… pour ceux qui sont pressés de passer à la suite.

Ils arrivent près des huttes de chevriers qui les invitent
« avec des marques de bonne volonté« .

Don Quichotte s’assoit sur une auge que leurs hôtes ont retournée pour lui en faire un siège… qu’incontinent il veut partager avec Sancho.

S’asseoir auprès de son maître ? Pas question ! Sancho préfère rester debout et manger tout à son aise, sans faire de manières… parce que s’il s’assoit, il devra prendre garde à ne point manger trop… et à se tenir bien !

Moi, je me mets volontiers à sa place, et je me dis que vous aussi… parce qu’après tout ? Où vous sentez-vous mieux ? A croquer dans un sandwich à la terrasse d’un café, au Mac Do de votre quartier ou… attablé à l’Elysée ?

Pour moi, c’est sûr, je préfère aller pique-niquer dans les prés que Michka photographie si bien ! (et puis d’ailleurs … je n’ai pas été invitée, moi, à l’Elysée…)

Mais si vous croyez que Sancho va pouvoir en faire à son gré… Pas du tout. Si le valet ne veut pas de cette égalité, son maître la lui impose, manu militari ! mais oui !

– « Avec tout cela, il faut t’asseoir, dit don Quichotte, car qui s’humilie Dieu l’exalte. » Et, l’empoignant par le bras, il le contraignit de s’asseoir auprès de lui.

[Don Quichotte, I, 11]

C’est alors, sous les yeux éberlués des chevriers, qui ne comprennent rien à ce qu’il raconte, que Don Quichotte va faire son discours, dit « de l’âge d’or« . (Celui dont tous les professeurs parlent, celui que les étudiants écoutent avec vénération. Deux pages… écrites en tout petit, croyez-moi, ça fait beaucoup de mots…)

Il est question de demoiselles qui pouvaient alors se promener sans craindre pour leur vertu, de chevaliers errants bien entendu,

Mais surtout d’un monde où tout était parfait

Dali-age-or.jpg

Don Quichotte et l’Âge d’Or
Salvador Dali, 1956

58 réponses à “Maître et valet

  1. Bien que connaissant Don Quichotte, je ne l’ai jamais lu… et grâce à toi, je le vis avec bonheur, chapitre après chapitre. 
    Autre chose, qui n’a rien à voir, tes liens font quitter ton blog, il y a  une solution à ça, je t’envoie un mail. Bonne journée Quichott’ 

  2. Holalalala, voila une prose qui me donne envie de lire cet ouvrage…. oui, je dis de lire et point RElire….. J’avoue que les roman sont pour moi … heu……….. romancé  (oui, j’ai cherché ce mot). mais avec les années, j’avoue que je plongerais bien dans cette douceur du rêve….. Je vais relire tout Don Quichotte avec toi… promesse de chevalier

  3. Pour le repas j’aimerais prendre place autour d’une belle table avec des amis avec au menu des recettes de Tatiana!!! http://buffetsetcocktails.over-blog.com/
    Mmmmm yummmmmmmmmmyy!!
    Bonne journée
    P.S : pour la fable je pense qu’un brillat-savarin ou un saint marcellin serait pasmal !!!!!! 😉

  4. Un monde parfait !!!!!!!……peut-etre un peu ennuyeux, tout de meme……..c’était un peu un reve de l’époque …..connais-tu :  "La ville du Soleil "   de Tommaso Campanella ( 1568 – 1639)

    L’ai étudié à l’université en Italie…..l’ UTOPIE !

  5. Oulala mais je t’ai dépassée dans ma lecture ! En fait je dois le rendre à la bibli … c’est sympa aussi de te lire en me remémorant les épisodes !

  6. Ce Dali, quel atiste tout comme cette Quichottine. Très belle soirée et à très bientôt.

  7. "Don Quichotte" c’est même plus qu’un roman, c’est une démonstration de philosophie, une leçon de vie.

    Bonne soirée

    • Je suis d’accord avec toi Alphomega ! Mais pour l’instant, il faut lire… et découvrir peu à peu.

      Merci pour ton passage.

  8. Perso j’aime pas trop Dali ,mais bon  ,j ‘aime bcp te lire
    big bizzzz Quichottine

  9. Bonsoir quichottine. Merci d’être passée "chez moi" et t’inquiète avec le nombre de  visiteurs qui augmentent pour mon plus grand plaisir, on va dire que je ne suis pas à un près …!!! Belle nuit et à bientôt pour d’autres photos …!!! Faudra que je prenne le temps de regarder un peu plus près ce Don Quichotte. Bisous

  10. j’ai vu que le don quichotte est le livre le plus vendu après la bible
    et les mauvaises langues ajoutent que comme tout le monde a une bible sans la lire c’est le livre le plus au monde
    tilk

  11. Très belle toile… 😉

  12. Je poursuis ma remontée dans le temps avec une extrême lenteur il est vrai.C’est mieux comme ca, ca me laisse le temps de me remémorer ces 2 tomes lu il y a quelques années.Et puis ca te laisse un répit pour raconter la suite avant que je ne te rattrape ;-)Bonnes vacances…et bonne rentrée au cas je ne fasse pas de pause par chez toi d’ici là !

  13. L’âge d’or : j’ignorais que cette expression souvent employée venait de Don Quichotte. Il y a aussi un film de Luis Bunuel qui porte ce titre.
    Un monde où « tout était parfait » : ça m’intrigue aussi.
    Merci, Quichottine, de nous faire avancer petit à petit dans ce roman passionnant.
    Bisous et bonne nuit !

    • Je suis très mitigée au sujet des films de Buñuel.

      L’un de ses films m’a fait très longtemps cauchemarder.

      Merci à toi pour ta lecture qui me fait avancer aussi…

      Bisous et douce après-midi.

  14. BIDUDULE

    Belle journée !

  15. Avec les exposés circonstanciés que tu fais, les auteurs ont du souci à se faire…On serait tenté de s’en tenir à eux !…Non, je plaisante, tu nous donnes envie de nous (re)plonger dans l’oeuvre .
    Bises, bonne journée .

    • Celui-ci, je vous le lis… après, vous faites ce que vous voulez. Je pars du principe que c’est mon Don Quichotte à moi que j’écris ici… le vrai, il faut le retrouver dans l’original ! (Sinon, vous n’auriez qu’un morceau, tout petit, de l’histoire…) Un gros bisou pour toi, Clerval !

  16. Toujours les belles illustrations de Dali ! Merci, Quichottine…Pour le baume…tu aurais pu suggérer aux publicitaires de Super glu de faire une vidéo  🙂
    Gros bisous de la matinée 

    • … Je suis sûre que ça aurait été rigolo… (tu crois qu’ils me paieraient des droits pour l’idée ???… à partager avec toi bien sûr !)

      Bonne journée à toi aussi Siratus…

  17. Salut Quichottine,

    Ahhhhhhhhhh Salavador Dali, quel grand artiste, un peu fou mais artiste…

    Bisous & bonne journée, Tatiana

     

  18. oups!! je suis ému…….pour la peine, en avant première…….

  19. bon si je comprends bien faut que je lise ce livre, rien que pour tout ce que tu en dis.

  20. malicelasouris

    Il est rigolo ton blog!!

  21. Muad' Dib

    Coucou Quichottine, je n’en reviens pas d’être passé à côté de Don Quichotte pendant ma scolarité, alors que j’ai eu le droit à mon petit Molière tous les ans …
    Je te remercie en tout cas de m’avoir donné envie de le découvrir.
    Bises,

  22. je suis très beaucoup véxé, parce que si tu étais cachée, tu m’as vu passer, mais tu n’es pas venu me voir!!!!!!! lol lol lol

    • Eh bien, comme je te l’ai dit, j’étais cachée sous la table… parce que tu ne m’avais pas dit que tu allais me rendre visite. Alors, lorsque tu es arrivé, je portais un tablier tout taché de confiture… Comment te recevoir dans cet état-là ?

  23. Dali c’est pas mon truc , par contre te lire c’est toujours du plaisir 😉

  24. diche tribill

    cou cou…ben avant que tu me vois chez Mac Do, les poules auront des dents ….je tiens à ma ligne, moi.

    • Ben… entre le Mac Do et un bon restau… je ne sais pas lequel me ferait le plus « arrondir »… Parce que si c’est bon, même les poules trouveraient des dents pour tout croquer !!!

  25. Bonsoir Quichottine !
    Là-bas dans la poussière, je distingue…oui, j’ai de la visite ! Ce n’est pas la Dulcinée !
    C’est la vraie…Tu imagines ma joie. Nous allons être bien occupées, il faut que je fasse un gâteau pour Elle, avec des bougies…
    Belle nuit  

  26. Eternelles quétes…… Age d’ Or, El Dorado, Panacée, Pierre Philisophale, Fontaine de Jouvence, Le Graal……jamais abouties…..Contes de fées pour adulte ou vraies quétes ? Mystére….

    • Je n’ai pas de réponse. Je pense que les adultes aussi ont besoin de contes de fées et surtout de rêve et d’espoir.

  27. tissiane

    Ce tableau de Dali est magnifique!

  28. Bonsoir Quichottine. Moi je trouve très humain Don Quichotte de désirer faire pitance avec Sancho sur un même pied d’égalité.

  29. Roland Ivy

    L’âge d’or, ça commence toujours par « c’était mieux avant ». Mais avant quoi ? Avant la Bombe ? Avant le droit de vote donné aux femmes ? Avant la Révolution ? Avant les congés payés ? Avant la péridurale ? Avant l’école obligatoire ? Avant les femmes en politique ? On ne sait jamais avant quoi mais il suffit de se rappeler que c’était mieux avant et on peut évoquer un pseudo âge d’or où l’herbe était plus verte, l’air plus pur, où les jeunes respectaient les vieux, où l’on connaissait son orthographe et ses départements. Un avant fantasmé qui n’a jamais vraiment existé mais qui était mieux…

    • C’est toujours mieux avant… ou ce sera toujours mieux demain. Ce qui est sûr, c’est qu’on a bien du mal à accepter son présent.

      Merci pour tes mots, Roland, et aussi pour ta lecture attentive…